Test du sac à dos Ultimate Direction Fastpack 35L

par Jérémy BIGE
Test du Fastpack 35L d'Ultimate Direction vers Gavarnie

Jérémy BIGÉ nous partage son test du sac à dos Ultimate Direction Fastpack 35L après environ 100 jours d’utilisation essentiellement lors de treks longs :

Mais également lors de treks plus courts, en randonnée à la journée, en raid multisport, en VTT, en trail et en courses rocheuses.

Présentation de la marque Ultimate Direction

Logo de la marque Ultimate Direction

Ultimate Direction est une marque américaine spécialisée dans les sacs d’hydratation pour le trail et la randonnée. Elle est la première à avoir développé ce genre de produits en 1985. Depuis 40 ans, elle conçoit des équipements pour accompagner les sportifs dans leur quête de liberté et d’aventure en montagne et en pleine nature. De 5 à 45L de contenance, les sacs à dos s’adresse à un public sportif qui recherche le confort et la légèreté dans le portage quelque soit la durée de leur activité, de quelques heures et quelques mois ! Parmi ses ambassadeurs, la marque compte Anton Krupicka, ultra traileur de renom qui a démocratisé la discipline dans les années 2010.

Présentation du sac à dos Fastpack 35L de Ultimate Direction

Le sac à dos Fastpack 35L de Ultimate Direction est un sac apparu il y a quelques années. Il n’existait alors aucun intermédiaire entre le sac de trail et le sac de randonnée. La marque révolutionne le marché en sortant un sac OVNI : avec un litrage conséquent de plusieurs dizaines de litres et un maintien proche du corps tel un gilet de trail running. Il s’agit de l’un des premiers sacs de fasthiking, cette discipline alliant légèreté, rapidité et endurance sur plusieurs jours.

Caractéristiques du sac à dos léger Ultimate Direction : Fastpack 35L

  • Supports pour bâtons de trekking
  • Fermeture éclair imperméable
  • Tissu en maille MonoRip Mesh qui offre une résistance extrême en plus d’une excellente respirabilité
  • Rangement frontal de grande capacité pour l’eau, le téléphone, les cartes, les verres ou la nourriture
  • Panneau arrière et bretelles d’épaule en maille InfiKnit pour éviter l’abrasion et augmenter le confort
  • Chaînes qui fixent l’équipement supplémentaire
  • Ceinture amovible et ajustable au niveau de la hauteur pour les temps de charge plus lourde
  • Deux poches latérales pour bidons 
  • Capacité sécurisée : 35 L
  • Capacité non garantie : 5,8 L
  • Pour une capacité totale : 37,8 L
  • Poids : 710 g
  • Dimensions : 70 x 28 x 28 cm

Composition du sac à dos léger Fastpack 35L

  • MonoRip Mesh : Maille hydrophobe et respirante légère, idéale pour transporter des charges sans rebonds.
  • 100D Robic Triple-Ripstop : Tissu en nylon qui offre une grande ténacité, améliorant la résistance et la durabilité
  • Power Span Stretch Mesh : Maille de haute résistance et durabilité.

Test terrain du sac à dos Ultimate Direction : Fastpack 35L

J’ai acquis le sac Fastpack d’Ultimate Direction en 2019 car je souhaitais allier ma pratique du trail et de l’itinérance longue. Après de nombreux jours d’utilisation en montagne dans différents types d’activité (trek, randonnée, trail, VTT, raid…), je l’utilise toujours en 2022 ! En termes de charge, il a été utilisé avec 1 à plus de 10kg de contenance. Il m’est arrivé d’y faire rentrer pour 7 jours d’itinérance en complète autonomie !

Depuis 2019, de nouvelles versions du Fastpack ont vu le jour chez Ultimate Direction en 20, 30 et 40L. Quelques modifications sont apparues comme la couleur, la contenance et l’ouverture latérale en zip pour un meilleur accès au fond de sac. Du reste, ils sont très similaires.

Prérequis : sac à dos légers, késako ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, étant diplômé en ingénierie des matériaux, je ne peux m’empêcher de rentrer dans le détail des différents tissus pouvant être utilisés pour ce genre de sac à dos léger. Le matériel s’adressant à des sportifs cherchant la liberté et la performance, il se veut d’être de poids minimal tout en étant robuste vis-à-vis du terrain et des éléments. Le Fastpack est un sac à armature minimaliste et amovible, ce qui contribue à réduire considérablement son poids par rapport à un sac à armature classique. Différents tissus sont utilisés pour ce genre de sac ultraléger.

Nylon vs Polyester
  • Nylon : fibre polyamide synthétique et légère utilisée couramment pour le textile. C’est un matériau qui a une durabilité limitée vis-à-vis de l’abrasion mais qui présente une bonne résistance à la déchirure. Il absorbe l’humidité et est sensible aux UVs. Il ne peut pas être recyclé.
  • Polyester : avec le Nylon, c’est la fibre polymère la plus utilisée pour le textile ultraléger. Plus lourd et moins résistant à la déchirure que le nylon, elle subit moins l’impact des UVs qui ont tendance à diminuer la durabilité du nylon s’il n’est pas enduit. De plus le polyester est hydrophobe. Il peut être recyclé.

Il est possible de modifier les propriétés mécaniques limitées des matériaux seuls. Le polyester peut être tissé avec de la fibre dyneema (EPL ultra) ce qui en fait un matériau très performant en termes de légéreté et resistance. Le nylon peut être renforcé avec des grilles de fibre dyneema par laminage (gridstop, différent d’un tissage) pour renforcer le tissu à la traction et à la déchirure. Du polyester renforcé est ainsi appelé cuben. Il existe du cuben hybride avec la face extérieure en nylon simple.

Il est aussi possible d’imprégner le tissu en nylon par du silicone sur ses deux faces pour rendre le matériau imperméable. C’est ce qu’on appelle du Silnylon. Le procédé ripstop désigne le tissage du tissu initial avec des fils plus épais du même matériau pour augmenter les propriétés mécaniques. Le nylon ripstop et le polyester ripstop existent mais ne sont pas optimum d’un point de vue poids et étanchéité en comparaison avec les tissus abordés plus haut.

Le compartiment principal du Fastpack d’Ultimate direction est réalisé en nylon ripstop trois couches.

Ultimate Direction Fastpack 35L : un litrage conséquent et modulable

Avec sa capacité de 35L sécurisés, le Fastpack se positionne bien dans la catégorie « sac à dos de trekking ». J’ai effectué plusieurs longues marches et petits treks en autonomie sans manquer de place. Bien sûr, cela dépend beaucoup de ce que l’on met à l’intérieur. Je reste persuadé que 35L suffisent pour les Marcheurs Ultra Légers (MUL) de grand chemin.

Ne comportant pas d’armature à proprement parler, ni de bretelles rembourrées, il faut se contenter d’un portage maximal d’environ 9 kg sous peine qu’il en devienne inconfortable. Au-delà, le maintien au corps laisse à désirer et cela peut provoquer des frottements dans le bas du dos. 9kg en restant confort, cela ouvre de nombreuses possibilités !

Ce que j’aime particulièrement dans ce sac, c’est son aspect contenance modulable. En premier lieu, les poches en mesh très extensibles permettent de les remplir avec beaucoup de choses tout en les gardant maintenues contre le sac. En second lieu, le système de compression en Z de chaque côté associé à la fermeture par rouleau permet de réguler le volume en fonction de ce que l’on met dedans. Ainsi, il peut être utilisé aussi bien en 25L qu’en 35L sans avoir de jeu à l’intérieur s’il n’est pas rempli à fond.

Ultimate Direction Fastpack 35L : une tenue proche du corps

À la différence d’un sac de randonnée classique, le Fastpack se porte comme un gilet de trail proche du corps et permet ainsi une activité intense et dynamique tout en évitant les ballotements. Du fait de cette configuration particulière, il existe en différentes tailles : S/M ou M/L. Faisant 1m70, j’ai opté pour le S/M. Le tout peut se régler grâce aux différentes sangles ventrales qui permettent de bien répartir la charge. La hauteur de ces sangles peut s’ajuster. J’ai la sensation que ce système de gilet permet d’étaler la charge sur le torse et non pas uniquement sur les épaules.

Selon les préférences, il existe un système de réglage de l’insertion basse des bretelles afin de régler la position verticale du sac par rapport au dos. J’aime porter le sac assez haut donc je privilégie une accroche en bas de sac. Grâce à ce système, la ceinture ventrale est amovible.

Différentes boucles de réglage du gilet.

Ultimate Direction Fastpack 35L : une légéreté appréciable

Le poids annoncé du sac est de 710g contre 729g en poids réel mesuré ce qui le place pour ce volume dans la catégorie des sacs ultras légers. Il est possible de l’alléger un peu en retirant la ceinture ventrale ainsi que la mousse qui sert d’armature. Elle sera facilement remplacée par le matelas de bivouac placé contre le dos à l’intérieur du sac. Ainsi, je suis parti traverser les Balkans avec un sac nu pesant 624g.

Traversée des Pyrénées en 2020.

Ultimate Direction Fastpack 35L : des poches bien pensées

Le Fastpack présente de nombreuses poches que ce soit sur le gilet ou dans le dos. L’avantage d’un tel équipement et que beaucoup de choses restent accessibles sans avoir à enlever le sac.

Grand tour du Vercors à VTT.

Sur le gilet :

  • Une poche à flask de 500mL
  • Un autre poche verticale zippée qui peut permettre de rentrer une deuxième flask de 500mL.
  • Une grande et une petite poche en mesh non fermées.
  • Une petite poche en mesh zippée.
  • Des porte-batons de trail (sangles jaunes).

Sur le sac :

  • Une poche principale en mesh de forte contenance.
  • Deux poches de côté en mesh.
  • Une petite poche zippée.
  • Des boucles porte piolet.
  • Des boucles de serrage.

Dans le sac :

  • Un compartiment pour ajouter une poche à eau contre le dos.

Tout reste à portée de main que ce soit l’eau, les barres énergétiques, le téléphone, les bâtons, etc. J’apprécie beaucoup les poches ouvertes en mesh élastiques. Elles permettent de gagner plusieurs litres de contenance faciles d’accès. Il est possible de porter des bâtons de randonnée classique en les bloquant dans une poche latérale grâce au système de serrage en Z.

Bâtons sur le sac lors de ma traversée des Balkans en 2021.

Ultimate Direction Fastpack 35L : une resistance à toute épreuve

Les chiffres du test parlent d’eux même. Plus de 3 années et 100 jours d’utilisation avec parfois des charges conséquentes en milieu montagnard pour ce Fastpack d’Ultimate Direction. J’ai eu toutes les météos, de beau temps caniculaire à l’orage glacial. Je continue de l’utiliser aujourd’hui. Signe d’une résistance à toute épreuve. Quelle durée de vie pour un sac autant malmené ! Il a encore de belles années devant lui.

Seules usures ; à la base du sac. Le tissu s’est effiloché sous l’abrasion à force de l’appui au sol. Normal si l’on imagine que j’ai posé le sac au sol environ 10 fois à chaque journée d’utilisation. Seul l’extérieur est abimé, la poche principale n’est pas percée.

Usure après 100 jours d’utilisation.

Ultimate Direction Fastpack 35L : les points négatifs

Vous imaginez bien qu’après tant d’utilisation, les points positifs sont largement prépondérants par rapport aux points négatifs. Avec le recul, j’arrive tout de même à discerner quelques limites.

Imperméabilité : d’abord étanche, le sac a vite perdu sa résistance à l’humidité. Pas étonnant lorsque l’on sait que les propriétés du nylon se détériorent face aux UVs.

Limite de poids et ceinture ventrale : la ceinture ventrale est censée apporter du confort lorsque la charge dans le sac est importante. Je trouve qu’elle arrive trop haut au-dessus des hanches et ne permet pas ou peu de report de charge.

Poids du sac : le sac est dans la catégorie ultra léger, mais il ne rivalise pas avec d’autres, fabriqués dans des matériaux différents (epl ultra, cuben,…) qui avoisinent pour certains les 300g pour un volume équivalent.

Flasks : malheureusement, les flasks ne sont pas vendues avec.

Conclusion sur le Test Fastpack 35L sac à dos Ultimate Direction

Traversée des Balkans.

Quel bonheur de marcher avec un sac aussi pratique et confortable lorsque l’on recherche la liberté et l’agilité en randonnée ! Quel bonheur également de pouvoir compter sur un équipement aussi durable et résistant ! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cet hybride trail/randonnée qui répond complètement à mes attentes et que je continue d’utiliser intensément même trois ans après son achat. En deux mots; un sac à dos multisport qui permet d’embarquer avec soi du volume sans que rien ne bouge. Avec le temps, je suis devenu beaucoup plus critique sur le poids de mon équipement et si je devais changer deux choses ce seraient le matériau et le système de « pseudo armature » pour gagner du poids !

Laisser un commentaire