Trekoeur 2019 : 200 KM en solitaire et en autonomie complète

par Expérience Outdoor
Première sortie de 5 km à vide pour préparer mon trek entre Amiens et Paris

Antoine ACIN nous partage son expérience de marche entre Paris et Amiens en solitaire et en autonomie complète en 6 jours aux profits des enfants hospitalisés.

Informations pour préparer son trek entre Paris et Amiens en solitaire et en autonomie complète

Date :

Du 06 mai 2019 au 11 mai 2019

Quand partir :

La situation géographique étant située dans un climat tempéré cette aventure peut être réalisée à n’importe quelle saison en fonction de nos capacités. Toutefois, je recommande de la réaliser entre Juin et Septembre pour maximiser les chances de beaux temps.

Lieu :

Départ de : France, Ile-de-France, Paris

Arrivée à : France, Hauts-de-France, Amiens

Comment se rendre à Paris :

Etant originaire d’Amiens, j’ai donc pris le train entre Amiens et la gare Paris Nord la veille (compter 15€ l’aller simple) puis j’ai pris le métro de Gare du Nord vers Cluny (Ligne 4 puis ligne 10 ; compter environ 2€).

Une fois sur place, j’ai passé ma première nuit dans un hôtel non loin de Notre Dame de Paris -point de départ de ce trek (compter environ 100€ la nuit).

Participant à la marche entre Paris et Amiens :

Antoine ACIN, apprenti aventurier, père de trois enfants, chef de projet en informatique, passionné d’aventures depuis plusieurs années (inspiré par Mike Horn, Christian Clot et Matthieu Tordeur). J’ai pris la décision fin 2017, suite à un événement majeur de ma vie, d’arrêter de rêver ma vie mais de vivre mes rêves. J’ai donc créer Adventurer Of My Life qui a pour vocation de mettre en avant le dépassement de soi au profit d’autrui. Le concept, réaliser un événement qui sorte de l’ordinaire une fois par an et d’y associer une œuvre sociale

Moi-même pendant la marche entre Paris et Amiens 18 km avant l'arrivée

Où dormir pendant la marche entre Paris et Amiens :

Le concept de l’autonomie est de bivouaquer à l’endroit où l’on s’arrête. De ce fait, j’ai majoritairement planter ma tente où bon me semblait en pleine nature. Cependant, j’ai eu l’occasion de profiter d’un camping dont voici les coordonnées :

  • Le Pré des Moines – 60270 GOUVIEUX
  • SiteWeb 

Où se restaurer / se réapprovisionner en France:

Etant en autonomie, je transportais ma nourriture dès le départ cependant je devais m’approvisionner en eau tous les jours pour ça je m’arrêté tous les jours dans un cimetière pour remplir mon Kamel bag. Il faut savoir qu’en France, la majorité de l’eau disponible dans les cimetières est potable.

Caractéristiques :

Pour réaliser cet itinéraire, j’ai empreinté un maximum de chemin de grand randonnée (GR) dont voici la liste :

  • GR 655 de Notre Dame de Paris à Luzarches
  • GR 1 de Luzarches à La Thève
  • GR12 jonction entre GR1 et GR11
  • GR11 Chantilly à Cires-Lès-Mello
  • GR127 Cires-Lès-Mello à Boves

Bibliographie :

Listes des topo/guides qui m’ont été utiles dans ma planification d’itinéraire:

Liste des topo et guides m'ayant aidé pendant ma marche en solitaire entre Paris et Amiens

LE livre qui m’a donné l’envie de vivre mes rêves et de me dépasser au quotidien :

Vouloir toucher les étoiles de Mike Horn aventurier accompli

Lien internet :

L’outil de planification d’itinéraire Movescount m’a fortement aidé à préparer ce trek.

La genèse du projet Trekoeur 2019

Fin 2017, la vie me met face à l’épreuve la plus marquante de mon existence, un de mes fils cadet tombe gravement malade. Après avoir flirté avec l’autre chemin, notre fils nous revient après avoir vécu deux longues semaines en surveillance intensive à l’hôpital.

A cet instant, j’ai pris la décision d’arrêter de rêver les yeux fermés et de sortir de ma zone de confort. Nous créons avec ma femme, Adventurer Of My Life, afin de partager cette expérience d’une vie avec notre communauté. Inspiré par des personnalités comme Mike Horn, Christian Clot et Matthieu Tordeur, je décide de réaliser un événement qui sort de l’ordinaire par an.

Pour cette première, je décide de réaliser un trek en autonomie complète et en solitaire, cette marche sera pour moi un test pour jauger mes compétences et mes capacités physiques pour les événements futurs. Etant souvent en mission sur Paris et originaire d’Amiens, je décide que le trajet sera Paris vers Amiens et devra être réalisé en maximum 6 jours.

J’aurais pu faire cet événement pour moi et partagé cette expérience à mon cercle proche mais ce n’était pas dans mon état d’esprit. Cet événement sera associé à œuvre social du nom de DrMicky qui œuvre auprès des enfants hospitalisés dans le CHU où était mon fils. Nous réaliserons cela pour récolter des fonds.

Le docteur Micky et moi pour le projet Adventurer of my life

Entrainement difficile – guerre facile

Première sortie de 5 km à vide pour préparer mon trek entre Amiens et Paris

Maintenant que l’idée est mature, la préparation est un élément clef pour la réussite de ce projet. Je me donne un an de préparation afin de mettre toutes les chances de mon côté.

Je commence par reprendre la course à pied afin de gagner en endurance, puis je commence à ajouter des séances de renforcement musculaire  (Abdominaux, Lombaire, Proprioception…), tout cela pour ne pas subir cette expérience mais de la vivre pleinement.

Une fois que cette routine d’entrainement de fond mise en place (3 séances de renforcement musculaire + 1 séance de course à pied par semaine), j’ajoute des sorties progressives de marche.

  • 5km à vide
  • 10km à vide
  • 20km à vide
  • 10km pleine charge
  • 20km pleine charge
  • Jusqu’à 45km pleine charge.
Dernière sortie d'entraînement pour ma marche entre Paris et Amiens

06 mai 2019 – Le grand départ

Levé 6h30, je profite des derniers moments de luxe dans mon hôtel, douche, petit déjeuner, regarder la télé et profiter d’un bon lit.

A ma grande surprise l’événement fait parler de lui et France 3 Picardie souhaite faire une interview dès le départ. A peine sortie de l’hôtel, que me voilà accompagné d’une équipe de journaliste fort sympathique. Une heure et demie plus tard, je pars du parvis de Notre Dame de Paris pour cette grande aventure, il fait super beau et Paris est magnifique.

Sur le départ accompagné de France 3

Ça change du Paris boulot. Il fait tellement chaud que je suis obligé de retirer des épaisseurs pour ne pas trop suer. Faut dire que je n’ai que deux changes pour toutes la semaine. Je me sens plutôt en forme, l’entrainement surement.

Comme à mon habitude, je rencontre des chemins bloqués soit par des « propriétaires » se donnant le droit de privatiser des chemins soit par une horde de caravanes. Je me rappelle m’être engagé dans ce « village » improvisé de caravane. Dans ce que l’on pourrait appeler la place du village, un homme est là devant moi à attendre. Poliment, je lui dis bonjour et en réponse il me demande ce que je fais ici. Naturellement, je lui explique ma démarche et que mon itinéraire passe par ce chemin. Il me fait comprendre que tous les chemins dans cette direction sont bloqués…Je sens que la négociation est terminée d’avance alors je décide de rebrousser chemin.

Du coup, j’arrive à mon bivouac avec 5km de plus que prévu soit environ 1h30 de marche en plus, pas anodin…

Mon bivouac est installé et j’ai hâte de repartir demain car chaque jour, chaque kilomètre qui passe me rapproche un peu plus du but.

La chance sourit aux audacieux

Pour une première nuit, on peut mieux faire. J’ai installé ma tente dans les hautes herbes bordant un petit bois.

Tout c’était bien passé, l’installation, la popote, etc.. pour une première expérience je suis fier. Vient la nuit, je m’étais couvert en prévision d’une nuit froide mais malheureusement j’ai eu trop chaud dans mon duvet vers minuit puis j’ai eu froid sur le petit matin et pour couronner le tout je mettais installé dans un trou, y a mieux pour récupérer.

Bilan j’ai vu toutes les heures du cadran…
Étonnement je pars le matin avec la forme mais en ralentissant mon rythme pour être sûr de finir.

Petite pause avant de reprendre ma route pendant mon expérience de trek

Je traverse essentiellement de la campagne et l’immense forêt de chantilly. Belle forêt mais ses avenues sont si longues que cela en devient monotone.

En fin de journée, je tombe nez à nez avec un camping. Je profite de cette occasion pour y planter ma tente et prendre une bonne douche chaude.

La nuit s’annonce pluvieuse. Je redoute cela depuis le départ. Le froid, le chaud, le vent ça va mais l’eau c’est le pire dans ma situation.

Ce qui devait arriver arriva

Pour cette deuxième nuit, je peux dire que j’ai bien dormi. Pas trop chaud ni trop froid, sous la pluie bien calé dans le duvet et le sommeil est venu, la fatigue a dû jouer également.
Sur le papier cette journée sera ma plus courte journée en distance. Je pars avec le moral et le corps en forme.
On m’avait prévenu que cette journée ne devrait pas être top niveau météo. Mais je n’y croyais pas. Au bout de 5km, je sens quelques gouttes alors j’enfile ma parka en enlevant ma polaire pour pas avoir trop chaud.
J’entre très vite dans une forêt et je sens que les gouttes sont de plus en plus grosse et violente.
Me voici en plein orage, trempé jusqu’à l’os. De quoi attraper une maladie si j’arrête de bouger avec mes vêtements gorgés.

Sous le bois pendant l'orage qui frappe

La pluie ce que j’appréhendais le plus. Pour autant, j’ai tout de même réussi à finir cette étape.
En fin de parcours j’ai dû faire un choix très dur pour moi. Planter ma tente et prendre un gros risque d’hypothermie et d’avoir mes vêtements trempés demain (synonyme d’abandon potentiel…). Vu que l’abandon n’est pas envisageable, j’ai dû mettre ma fierté de côté pour garantir la fin de cette belle aventure.
J’ai donc pris la décision de faire halte dans un gite non loin de là ou j’ai pu me réchauffer et surtout faire sécher mes vêtements.
L’homme apprend de ses erreurs, nous sommes comme ça et aujourd’hui je viens d’apprendre une grande leçon.

Le détour

Chemin emprunté lors de ma marche en solitaire entre Paris et Amiens
Le fameux chemin

Le corps a une capacité à récupérer c’est incroyable. Quelle belle machine !!
Je pars pour cette nouvelle journée frais comme au premier jour. Mes pieds guérissent bien et vite, ça fait du bien au moral.
Une journée pleine de campagne et de sentier plutôt tranquille. Je fais plus de pause et je crois que mon corps me remercie.
Quasi à la fin de mon étape avec mes pieds qui me disent c’est quand qu’on arrive ? J’aperçois au loin un camion pompier dans le sentier….et là des hommes en combinaisons jaune dans un champ à côté d’un camion-citerne couché et aillant pris feu.
Le gentil pompier me dit que je suis dans une zone de sécurité et que je dois contourner… très bien mais je vais où? Il me dit qu’il y a un petit chemin qui longe un bois pas très loin. Ok facile enfin je crois qu’il n’a jamais vu de chemin de sa vie ou alors c’est Mike Horn. Je me retrouve à la lisière d’un bois et d’un champ de colza. Bref on lève les jambes, on prend son mal en patience et on avance.

Bref après ce petit périple inattendu. J’arrive enfin à mon point de bivouac.

Un accord parfait

Point de bivouac où je me suis installé avant la pluie

Réveil 6h15, je n’ai pas très bien dormis. Froid comme le premier jour avec l’humidité en plus…
Peu important, je me lève et prépare mon petit rituel. Étirement, on se rhabille, on chauffe l’eau et on prend son petit café avec quelques barres céréales (faites maison).
Puis j’enchaîne avec le rangement du bivouac, le soleil pointe son nez ça sent la belle journée.
Je marche plutôt bien pour un mec ayant un peu de retard de sommeil mais le beau soleil joue beaucoup.
Après ma première pause, je regarde si ma batterie solaire en a encore sous le coude, 3 point bleu sur 4 c est plutôt bon. Du coup, je m’accorde ma prochaine étape avec de la musique dans les oreilles.
Quelle claque après ces quelques jours sans musique, télé, vidéo, radio…
En pleine traversée de champ, je tombe sur Elysium de Hans Zimmers (Film Gladiator), Wouah!!! Un accord parfait entre visuel et son, j’en ai versé une petite larme. Surement l’un des meilleurs moments de cette aventure.
Maintenant je suis bien arrivé à mon dernier bivouac et j’ai réussi à m’installer avant la pluie… cette foutue pluie.

La consécration

Après une nuit des plus humide, où ma nuit c’est résumée à dormir 1h30, être réveillé par l’humidité, allumer le réchaud pour assécher la tente, se rendormir et ça jusque 6h30.
Bizarrement j’ai quand même bien dormi et je suis boosté par l’envie d’en finir. Je sais que je suis attendu et ça donne des ailes.
Rejoins par un premier groupe d’amis à Cottenchy puis à Boves, Longueau, Camon le groupe s’agrandit, je n’en reviens pas. Pour une arrivée qui restera à jamais dans ma mémoire.
Je ne m’attendais pas à voir autant de personne pour ce premier événement sachant, comme le disait le Courrier picard (journal local), je suis une personne ordinaire qui fait un truc extraordinaire. 
Je tenais du fond du cœur à remercier, donneur, marcheur, suiveur, partenaire…bref ils ont tous à leur manière été un soutien à l’accomplissement de ce défi.

Arrivée à Amiens avec mes fils au bout de l'aventure

J’aurais aimé échanger avec toutes les personnes présentes mais l’euphorie de ce moment unique ma fait tournée la tête.

Le sentiment de retrouver sa famille, ses amis, ses enfants après un éloignement comme celui-ci est juste unique et puissant. Il faut l’expérimenter pour le comprendre.

Conclusion de ma marche entre Paris et Amiens en solitaire

Comme je l’ai dit précédemment, je voulais que ce premier événement soit pour moi un test sur mes capacités physique, mental et mes compétences.

Pendant ces 6 jours de marche seul et en autonomie, j’ai découvert que la communication est une chose importante pour l’homme. Par manque de compagnie, je me suis surpris à parler seul, chanter, danser et parfois même parler aux objets.

J’ai également appris à me méfier de l’humidité en itinérance et avec très peu de change. Une fois humide, avec la météo que j’ai eu, il m’était impossible de sécher.

J’ai découvert que le corps est une superbe machine avec des capacités que nous sous-estimons. Malgré un manque de sommeil et une activité intense quotidienne, j’arrivais tous les jours à avaler les 30 à 35 km sans courbatures. Ça vaut le coup de bien entretenir notre belle machine.

Je conseille fortement, aux personnes en quêtes de découverte de soi, de réaliser ce type d’expérience. La solitude ajoutée à la simplicité du quotidien (Dormir, manger, marcher) permette de se recentrer sur soi.

Matériels de camping utilisés pendant ma marche entre Paris et Amiens

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
TenteQUICKHIKER ULTRALIGHT 2 PERSONNESQuechuaFournit par mon partenaire Decathlon. J'ai pris cette tente pour son poids assez légèreJ'avais hésité entre une tente 1 et 2 personnes. Je suis content d'avoir pris 2 personnes pour mettre mon gros sac de 70L avec moi à l'intérieur.Cette tente n'étant pas autoportante attention si vous bivouaquez dans des lieux avec un sol non meuble. Le positionnement des sardines risque d'être compliqué.
Sac de couchageTREK500 10°ForcalzFournit par mon partenaire Decathlon. J'ai choisi ce sac pour le rapport poids/chaleurLors de nuit sèche et tempérée, aucun problème. Par contre, pendant les nuit humide, je me suis senti moiteMême si j'ai eu quelques soucis lors de nuit humide, je ne le changerai pas
Tapis de solARPENAZ M100 MOUSSEQuechuaFournit par mon partenaire DecathlonOuiJe partirai peut-être avec un matelas autogonflant pour passer de meilleur nuit même si le poids peut être plus important
Sac à dosTREK900 70 L +10 L SYMBIUMFORCLAZFournit par mon partenaire Decathlon.Excellent maintien et répartition du poidsPour cette aventure, je pense qu'un sac de 50L aurait suffit et aurait allégé mon paquetage

Produits d’hygiène

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
SavonSAVON BIOLOGIQUE MULTI-USAGES PHARMA-VOYAGEPHARMAVOYAGEFournit par mon partenaire Decathlon. Savon multi-usageOuiRAS
ServietteSERVIETTE MICROFIBRENABAIJIFournit par mon partenaire Decathlon. Légère et pratiqueOuiRAS

Matériels de cuisine utilisés pour ce trek entre Paris et Amiens

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
RéchaudMIMER DUOPRIMUSFournit par mon partenaire Decathlon .Grande surface de chauffe. Accepte les cartouches à vis et valveEntièrement utilisé sur des cartouches à vis primus, utilisation très facile pour une première expérience.Son support en croix fermé en son centre permet de posé des grandes casseroles comme des plus petite tasseRAS
Gaz (x2)100gPRIMUSRASRASRAS
TasseMH150 INOX (0,4 LITRE)QuechuaFournit par mon partenaire DecathlonLa quantité était suffisante pour réhydrater mes plats lyophilisés et prendre mon café le matin.RAS
CuillèreAlpha lumière à Long Manche CuillèreSea to SummitLong manche, pratique pour manger directement dans la poche du plat lyophilisé. Ultra légèreSuper cuillèreRAS
CouteauMora Bushcraft UltimateMoraFiable, léger, lame carbone bref un couteau au topJe n'ai jamais été déçu de mon couteau Mora. Il coupe tout sans problème et permet également de démarrer un petit feu avec sa pierre.RAS

Matériels de sécurité utilisés

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
Lampe frontale + pileLampe frontale Trekking ONNIGHT 700 - 250 lumensFORCLAZFournit par mon partenaire DecathlonSimple et efficaceRAS
GPS + PileGPS eTrex 20xGarminFiabilité de la marque Garmin étant capable de capter HotFix® et GLONASS. Je préfère nettement cette version avec mini joystick que le tactile que je trouve gadget, consommateur de batterie et peu pratique avec des gantsToujoursRAS
Chargeur Solaire + câbleSolargo Pocket 15 000SolargoJ'ai choisi ce modèle pour sa capacité de 15000mah (équivalent à 6 charges de smartphoneTrès bienPour une expédition plus longue de prendrais le modèle Solargo Trek car la cellule photovoltaïque ne permet pas une pleine charge en une journée
BatonBâton de Randonnée forclaz 700 carboneFORCLAZFournit par mon partenaire DecathlonOui très léger et très efficace pour alléger le dosRAS
Montre + câbleSPARTAN TRAINER WRIST HRSuuntoCette montre étant pluridisciplinaire, elle m'a été utile pendant mon entrainement et également pour suivre mes itinéraires. Elle est aussi extrêmement légèreL'intégralité de mes itinéraires et points d'intérêt (spot d'eau) était préenregistré sur la montre. Un réel plus pour les sorties outdoorPour les sorties plus longues avec peu de solution de recharge, prendre une montre avec un plus grande capacité de batterie.

Nourriture utilisée pour la marche entre Paris et Amiens en solitaire

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
6 jours de rations2800 Kcal / jourExpeditions FoodJ'ai choisie des plats lyophilisés de cette marque pour leur apport en Kcal important dans un poids correctPour des plats lyophilisés, le goût et la quantité sont présents, impeccableRAS
Gourde 500mLAptonia 500mlAptoniaEn complément de mon Camel bagRASJe pense que je ne l'aurais pas prise car mes 2L était suffisant
Pompe filtrantePompe filtrante trekking Trail ShotMSRFaible volume d'encombrementRASRAS
Camel bag (2L)POCHE A EAU 2L TRAIL RUNNINGKALENJIRASRASRAS

Vêtements amenés lors de ce trek

TypeModèleMarquePOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE DE MARCHE ENTRE PARIS ET AMIENSSI C'ETAIT A REFAIRE
T-shirt manche courte (x2)TREKKING TRAVEL500 WOOLFORCLAZLe choix de la laine Mérinos pour son confort lors de trek de longue duréeConforme aux attentesRAS
PantalonPantalon modulable trekking montagne TREK 500FORCLAZPour l'aspect pratique du modulable (pantalon ou short)Conforme aux attentes, l'aspect modulable m'a bien aidé à gérer ma thermie entre les journées chaudes et les journées froidesRAS
Paire de chaussureChaussure de trekking TREK 700 hommeFORCLAZFournit par mon partenaire DecathlonPaire de chaussure assez lourde et rigide mais c'est ce que je m'attendais par rapport à une paire spécialisé dans la montagne. L'imperméabilité est très efficace voir trop. Le pied respire pas du tout, provoquant après de longue journée de marche une pied humide et une peau fragilisée (augmentant le risque de cloques)Je pense que j'aurais pris une paire de chaussure plus légère e plus souple car au final je n'avais besoin de cette rigidité en plaine.

3 commentaires

Julien Ferreira 27 juin 2019 - 18 h 51 min

Félicitations l’ami!!

Répondre
Stéphane ALLART 1 juillet 2019 - 7 h 05 min

Félicitations pour cette aventure et surtoit poir ton investissement

Répondre
Jean 1 juillet 2019 - 12 h 25 min

Félicitations pour ce défit ?

Répondre

Laisser un commentaire