Bali, l’île aux offrandes

par Alexandra ROLLAND
Bali l’île aux offrandes

Bienvenue en Indonésie, à Bali, sur l’île aux offrandes.

Un mode de vie Balinais

Rituel quotidien sur l’île aux offrandes

C’est un incontournable à Bali, une des premières choses que l’on remarque dès que l’on pose le pied sur l’île des Dieux.
En effet, partout dans les rues, on aperçoit des sortes de petits paniers remplis de pétales de fleurs, de grains de riz, de biscuits, de cigarettes, d’encens…

Ces petits paniers colorés, en feuille de cocotier ou de bananier, sont ainsi appelés « Canang Sari ».
Cette coutume Hindou consiste donc à déposer des offrandes quotidiennes un peu partout.
Cela fait partie, en quelque sorte, d’un rituel pour redonner, partager, ce qui a été donné par les Dieux…Cette coutume ancestrale, le plus souvent effectuée par les femmes, reste essentielle à la vie religieuse des Balinais.

Dès votre arrivée à Bali, c’est donc avant tout, par terre, sur les trottoirs, et devant les maisons que vous apercevrez les offrandes. Au fur et à mesure de votre séjour, vous allez en fait en voir partout : sur le devant d’un scooter, sur les branches d’un arbre, sur l’escalier de vos différentes chambres d’hôtels, dans les rizières, sur le pare-brise d’une voiture. Absolument partout. En effet, à Bali, il y a des offrandes pour de nombreuses occasions, pour célébrer les Dieux ou les ancêtres, ou, apaiser les démons…

"Gebogan", Offrandes aux Dieux dans un temple à Bali, en Indonésie
« Gebogan », Offrandes aux Dieux dans un temple à Bali, en Indonésie

Les offrandes, tradition Balinaise bien ancrée

Les offrandes, une tradition locale qui enchante et intrigue tous les voyageurs de passage à Bali.
Certains touristes en arrivent même à penser que cela fait partie d’un certain « folklore ». Et bien non, absolument pas.

Ce rite ancestral Balinais existe ainsi depuis plusieurs siècles et perdure encore aujourd’hui, de génération en génération. Si bien qu’il fait partie intégrante de la culture et des croyances locales.
La présence du sacré reste omniprésente grâce aux innombrables et magnifiques cérémonies en tenues traditionnelles. Tout cela, pour le plus grand plaisir de nos yeux…
La religion occupe ici une place considérable au quotidien, et Bali mérite ainsi bien son surnom d’île des Dieux…

Harmonie Cosmique

Les Balinais se sentent, en quelque sorte, responsables du maintien de l’ordre cosmique par l’efficacité symbolique de ce type de rituels.
Par conséquent, à leurs yeux, ces offrandes permettent de préserver et de maintenir la paix dans le monde.

Positives ou négatives, toutes les forces de l’univers sont donc honorées afin d’équilibrer la répartition des énergies. C’est ainsi que la vie se déroule, au quotidien, sur l’île aux offrandes.
A Bali, la philosophie de l’équilibre règne en maître.

3 types d’offrandes à Bali

« Canang Sari », remerciement aux Dieux et aux ancêtres

"Canang Sari", les offrandes aux Dieux à Bali, en Indonésie
« Canang Sari », les offrandes aux Dieux à Bali, en Indonésie

La préparation des offrandes

Tout d’abord, sachez que les offrandes durent une journée. Chaque matin, la femme du foyer se charge de les préparer à la main, minutieusement. La disposition de l’offrande reste très précisément codifiée par la tradition Balinaise.
La cérémonie se terminera toujours par de courtes prières et la diffusion d’encens. J’adore observer la grâce, les gestes lents des femmes pendant ce rituel. Elles restent concentrées, récitent les prières malgré le bruit ambiant incessant.

Outre les fleurs, le « Canang Sari » est souvent accompagné de riz, de nourriture sucrée, d’un bâton d’encens allumé. Ainsi, ici, quotidiennement, les Balinais témoignent reconnaissance et gratitude aux Dieux Hindous et aux ancêtres, au travers les cérémonies. On retrouvera toujours ce type d’offrandes déposées en hauteur et sur les autels.
En effet, pour les divinités, on offre le beau et le bon.
Les prières, selon la croyance, permettent ainsi de maintenir l’équilibre entre le paradis et l’enfer. Pour les Balinais, tout cela permet donc d’apporter la sérénité et la paix sur la terre.  

Cérémonie d'offrandes matinale sur le marché d'Ubud, à Bali, en Indonésie
Cérémonie d’offrandes matinale sur le marché d’Ubud, à Bali, en Indonésie

La signification des fleurs choisies pour les offrandes

Les fleurs contenues dans ces paniers vont auparavant être trempées dans de l’eau de source sacrée. Même si on a l’impression de voir des « Canang Sari » un peu partout, l’emplacement de ces offrandes suit des règles très précises selon l’Hindouisme.

En fait, parlons tout d’abord des couleurs des fleurs : blanches, rouges, bleues (parfois vertes) ou jaunes.
Les pétales blancs vers l’Est représentent le Dieu Iswara (seigneur de la nature).
Les rouges vers le Sud représentent Brahma (Dieu créateur de tout ce qui existe).
Les bleues vers le Nord représentent Vishnu (Dieu protecteur).
Enfin, les jaunes vers l’Ouest représentent Mahadeva (le grand Dieu, seul et unique).

Beaucoup de familles Balinaises fabriquent encore ces paniers à offrandes. Néanmoins, d’autres les achètent également au petit matin sur les marchés.

Vente des fleurs pour les offrandes sur le marché d'Ubud, à Bali en Indonésie
Vente des fleurs pour les offrandes sur le marché d’Ubud, à Bali en Indonésie

« Segehan », les offrandes aux Démons

Des offrandes très codifiées

En effet, ces offrandes-là sont, chaque matin, simplement déposées par terre afin d’apaiser les démons. C’est donc l’inverse du « Canang Sari », toujours déposé en hauteur, afin de remercier une divinité.

Tant et si bien que les Balinais pensent qu’en rendant hommage aux Dieux, il faut également être attentifs à satisfaire les Démons. L’emplacement dédié aux offrandes « Segehan » ? en bas, au sol. Alcool, fleurs fanées, pourries, nourriture avariée compose, en plus des fleurs, ces offrandes. En effet, les démons voraces ne distinguent pas les bonnes choses des mauvaises. C’est donc le contraire des offrandes aux Dieux, très raffinées.
A Bali, la croyance aux esprits maléfiques reste donc aussi importante que la croyance aux esprits bienveillants.

"Segehan", les offrandes aux Démons à Bali, en Indonésie
« Segehan », les offrandes aux Démons à Bali, en Indonésie

Apaiser les démons avec des offrandes

Les démons, nommés Bhuta et Kala, sont des monstres. Par les offrandes présentées, le but des Balinais n’est pas de faire disparaître ces démons. En effet, cela paraît impossible puisqu’ils font partie de l’univers. Tout ce qu’ils souhaitent obtenir, c’est qu’ils soient assez contents et qu’ils évitent ainsi de se manifester, pour laisser la population vivre en paix

S’il vous arrive de piétiner une offrande Segehan, ne vous inquiétez pas, cela n’est pas grave. Effectivement, c’est avant tout l’acte de déposer l’offrande qui compte, ensuite, que les touristes marchent dessus, que les chiens s’en nourrissent n’a plus vraiment d’importance.

Quoi qu’il en soit, c’est donc pour maintenir « l’équilibre » de ces forces et ne pas les offenser, que, tous les jours, les Balinais déposent des offrandes au sol.

Les offrandes "Segehan" déposées au sol pour les démons, à Bali, en Indonésie
Les offrandes « Segehan » déposées au sol pour les démons, à Bali, en Indonésie

Gebogan, les offrandes aux Temples

Parfois, on aperçoit dans la rue, des Balinaises portant des hautes pièces montées multicolores sur la tête.
Ce sont les « Gebogan », offrandes spectaculaires composées de gâteaux, de fruits, d’œufs et de fleurs. Les femmes les apportent ainsi jusqu’au temple, empilés sur leur têtes. C’est impressionnant à voir. On rencontre souvent ce type de scène sur l’île aux offrandes.
Enfin, quand la prière est terminée, elles récupèrent leurs offrandes afin de les consommer avec toute la famille à la maison.

Les porteuses Balinaises des offrandes Gebogan à Bali en Indonésie
Les porteuses Balinaises des offrandes Gebogan à Bali en Indonésie

Les offrandes, une philosophie de vie

Contrairement à beaucoup d’autres coutumes religieuses, les Balinais ne déposent pas des offrandes pour espérer obtenir une faveur des dieux, ou fuir le mauvais sort. Non, c’est bien au contraire, un simple acte de gratitude permanent et évident.
Ils disent ainsi merci, tous les matins, pour la vie, les succès récoltés, les bons moments passés, plutôt que de regretter quelque chose, plutôt qu’espérer gagner aux jeux de hasard. L’important reste tout simplement d’apprécier ce qu’on a, plutôt que de s’apitoyer sur ce qu’on n’a pas…

Une belle philosophie de vie positive qui transparaît d’ailleurs au quotidien, dans l’attitude des Balinais.

Les femmes portant les offrandes quotidiennes à Bali, en Indonésie
Les femmes portant les offrandes quotidiennes sur l’île aux offrandes en Indonésie

Bali, un autre monde parsemé d’offrandes…

Pour résumer, vous l’aurez compris, il suffit de marcher dans les rues à Bali pour se retrouver dans un tout autre univers, une autre perception du monde…Sur l’île aux offrandes, environ 90 % de la population se revendique Hindouiste et, par conséquent, les occasions de célébrations et de processions restent infinies…L’hindouisme Balinais est un mélange de philosophie indienne, de bouddhisme et de croyances indigènes animistes. La spiritualité est un mode de vie à Bali.

Il faut venir sur l’île des Dieux pour comprendre cette ambiance et cette atmosphère si particulière, mystérieuse et envoûtante.
Vous verrez ainsi combien les rituels et les temples rythment le quotidien de la majorité des Balinais.
Mais tout cela, je vous laisse le découvrir par vous-même, le jour où vous embarquerez pour Bali…
Un seul et unique conseil : ouvrez grands vos yeux.

Cérémonie et offrandes au temple Tirta Empul à Bali en Indonésie

Laisser un commentaire