Comment choisir un bloqueur ?

par Expérience Outdoor
Falaise d'escalade de Saint Bauzille de Montmel près de Montpellier

Comment choisir un bloqueur

Les bloqueurs sont très utilisés en escalade ( mais aussi en spéléologie, en travaux en hauteur ou pour remonter a un mat de bateau) et fonctionnent de beaucoup de manières différentes.

Voici quelques informations sur les types de bloqueurs et les technologies qui les composent pour vous aider dans le choix d’un bloqueur. Cet article ne traite pas des assureurs autobloquants (dont on traite dans : comment choisir un système d’assurage)

La législation

Les bloqueurs sont soumis à certification pour être commercialisés en France, la certification EN 567.

Pour être certifiés les bloqueurs doivent résister à 5 mises sous tensions successives de 400 kilos (3mn chacunes) sur des cordes du diamètre minimum et maximum indiqué sur le bloqueur.

Les bloqueurs peuvent également être certifiés UIAA 126. Pour obtenir cette certification le bloqueur doit être certifié EN 567 et passer un test de non glissement en appuyant sur le bloqueur vers le bas avec la main.

Les bloqueurs

Voici différents types de bloqueurs et leur utilisation.

Les poignées bloqueurs

Les « poignées bloqueurs » permettent de remonter sur corde de manière efficace. La présence d’une poignée sur le système de blocage permet une bonne prise en main du bloqueur et de remonter plus facilement en tirant efficacement sur le système.

Les poignées sont utilisées pour la remontée sur corde dans tous les sports de montagne mais peuvent également être utilisés pour les mouflages, l’auto-assurage etc.

Les poignées sont relativement lourdes et pèsent près de 200 grammes.

une poignée bloqueur
une poignée bloqueur

Les bloqueurs ventraux

Le bloqueur ventral est utilisé dans tous les sports qui peuvent nécessiter une remonté sur corde. Ils se portent entre le baudrier de cuisse et le baudrier torse et permet de se bloquer très facilement sans oscillation intempestive du bloqueur.

Ils peuvent être utilisés pour d’autres utilisations mais ne sont pas très pratiques de par leur forme.

un bloqueur ventral
un bloqueur ventral

Les bloqueurs de pied

Ces bloqueurs ne constituent pas un élément de sécurité et ne sont pas certifiés. Ils sont cependant très pratiques pour remonter sur corde rapidement car ils sont fixés au pied sans aucun jeu. Ces bloqueurs sont plutôt des bloqueurs de confort (et rapidité) réservés aux habitués des remontés sur corde.

Les petits bloqueurs polyvalents

Ces petits bloqueurs sont légers et peuvent être utilisés dans beaucoup de situations différentes. Pour faire un mouflage, pour faire une longe réglable, pour remonter sur corde (même s’ils sont, bien sûr, moins pratiques qu’une poignée), ils sont le passe-partout que vous emportez avec vous au cas où il y aurait un problème.

le Kong Duck, un bloqueur léger très polyvalentle Kong Duck, un bloqueur léger très polyvalent Un bloqueur uniquement à picotsUn bloqueur uniquement à picots

Les poulies bloqueurs

Comme leur nom l’indique les poulies-bloqueurs sont des poulies qui bloquent la corde dans un sens. Elles sont légères et sont très utile en secours. Comme tous les bloqueurs elles peuvent être utilisées comme bloqueur de remonté sur corde.

Ces poulies sont très légères et sont aussi polyvalentes que les petits bloqueurs. Elles sont en revanche un peu plus chères.

une poulie bloqueur
une poulie bloqueur

Les différents types de blocage

Les bloqueurs utilisent plusieurs méthode pour bloquer la corde, le blocage avec dents et le blocage sans dents.

Le blocage avec picots

C’est la méthode de blocage la plus utilisée, cette méthode est légère et efficace. Elle fonctionne quelle que soit l’état de saleté de la corde (boue, humidité, etc).

Les dents présentes sur la plaque de frottement rentrent entre les fibres de la gaine et bloquent donc la corde. Le problème de ce type de blocage est que le blocage se fait uniquement grâce à la gaine. Celle-ci à une résistance de 4 kN maximum et c’est donc la limite de traction atteignable par ces bloqueurs. Ces bloqueurs présentent également le défaut d’user la gaine de la corde assez rapidement.

Le plus souvent ces bloqueurs allient un système de came et de picot (comme sur le Petzl Croll) qui use moins la corde qu’un simple système de picots sans came (comme sur le Petzl tibloc) car ils écrasent la corde avec le système de came par frottement et les picots servent juste à enclencher de manière fiable ce blocage. Ce système est le plus fiable de tous.

un bloqueur à picots et came ouvert

un bloqueur à picots et came ouvert

Un bloqueur uniquement à picotsUn bloqueur uniquement à picots

Le blocage par écrasement

Le blocage par écrasement fonctionne avec un système de came enclenché par frottement (et un ressort). Ce système est très fiable aussi (quoiqu’un peu plus dépendant de l’état de surface de la corde qu’avec picots) mais il bloque la corde uniquement par écrasement et permet donc de dépasser la charge maxi de 400 kg (attention, les bloqueurs à came plus picots fonctionnent aussi par écrasement). Il présente l’avantage de ne pas user la gaine des cordes et de pouvoir s’utiliser sur tous les diamètres de cordes. On trouve même des bloqueurs par écrasement qui marchent avec des sangles dyneema (pourtant très glissantes).

bloqueur par écrasement
bloqueur par écrasement

Des exemples de bloqueurs

Quasiment tous les bloqueurs conviennent pour toutes les utilisations mais si vous essayez de faire un bloqueur de poitrine avec une poignée ça risque d’être extrêmement désagréable. Voici des exemples de bloqueurs qui conviennent aux utilisations suivantes :

Remontées sur corde ou auto assurage :

  • Petzl croll, 85 grammes, à picots et came, bloqueur de torse
  • Poignée ascension Petzl, 195 grammes, à picots et came, poignée
  • Petzl pantin, 80 grammes, à picots et came, pour pied

Pour les secours, le mouflage et l’auto-assurage :

  • Kong duck, 70 grammes, à écrasement, fonctionne sur sangle.
  • Petzl tibloc, 40 grammes, à picots, ultra-léger.
  • Petzl Micro traxion, 80 grammes, poulie bloqueur, à picot et came, ultra-polyvalente.

Laisser un commentaire