Visibilité en montage : quand elle devient mauvaise…

par Expérience Outdoor
Mauvaise visibilité en alpinisme

Tous les ans, des accidents sont provoqués par un manque de visibilité en montagne, un cas récurrent qui doit alerter les skieurs. Pourtant, la mauvaise visibilité est un risque peu considéré et mal cerné. Pour mieux le comprendre, voici un article qui vous explique de quoi il s’agit exactement.

Baisse de la visibilité : comment ça se passe ?

Une mauvaise visibilité provient de la combinaison du brouillard et des nuages, et dans le cas d’une montagne en haute altitude, d’une chute de neige. Ce phénomène provoque une diminution de la luminosité, car la lumière du soleil n’arrive plus passer à travers. Vous subissez alors ce qui est communément appelé « un jour blanc ». Du fait d’un manque de contraste, vous n’arrivez plus à distinguer les reliefs.

Par ailleurs, sachez que le brouillard est plus problématique qu’un jour blanc. Il vous fait perdre le sens de l’orientation contrairement au jour blanc qui vous permet quand même de voir les arbres ou les rochers. Et en hiver, un brouillard accompagné de nuages peut surgir à tout moment, annonçant une probable chute de neige.

Jours blanc sur le glacier du mont blanc

La perte des repères à cause de la mauvaise visibilité

Lorsque vous skiez, il est souvent difficile de distinguer la limite entre la neige et les nuages sur votre horizon, en particulier, si les points de repère sont complètement couverts de poudreuse. C’est ce qui s’appelle un jour blanc qui ne vous permet plus de voir une pente, de mesurer une distance, d’évaluer une profondeur. Vous avez donc des difficultés à estimer les risques.

Cependant, un jour blanc se trouve généralement sur une petite partie de montagne à cause d’un vent froid qui pousse les nuages contre elle. En ce sens, il est prudent de ne pas s’attarder en haute montagne dès que vous apercevez un mauvais temps s’approcher. Ayez toujours en tête le fait que la météo peut être capricieuse en haute altitude.

Les opérations de sauvetage lors d’une mauvaise visibilité

Quand vous vous retrouverez seul en montagne, coincé par un mauvais temps gâchant votre visibilité, sachez que vous n’êtes pas le seul à être dans cette situation. Normalement, dès que la météo se gâte et que des skieurs manquent à l’appel, une opération de sauvetage est immédiatement mise en place. Les sauveteurs sont également confrontés à cette mauvaise visibilité. Qui plus est, ils sont divisés en deux groupes : une équipe au sol et une autre dans les airs. L’objectif est d’augmenter les chances de pouvoir percer le brouillard ou les nuages. Mais ce n’est pas toujours le cas. Les opérations de secours au sol sont souvent ralenties et les sauveteurs désorientés. Et si elles continuent jusque tard dans la nuit, la difficulté la baisse de visibilité est encore accentuée. Par conséquent, les recherches peuvent être interrompues.

Mauvaise visibilité en alpinisme

Mauvaise visibilité : comment l’éviter ?

Comme il a été dit plus haut, la mauvaise visibilité est un phénomène lié à la météo. En ce sens, vous pouvez l’éviter en ayant un bon sens de l’observation. Levez la tête et observez le ciel pour voir s’il y a des nuages qui commencent à se former. Regardez aussi au niveau de la vallée si d’autres prennent progressivement de l’altitude.

Sinon, si vous préparez une sortie en montagne, consultez le bulletin météorologique afin que vous vous épargniez tout risque de mauvaise visibilité. Vous aurez ainsi un meilleur aperçu de la couverture nuageuse.

Les meilleurs comportements en cas de mauvaise visibilité

Lors d’une séance de ski dans une station, la meilleure chose à faire est d’emprunter les pistes sur les parties parsemées d’arbres, car ces derniers limitent la propagation d’un brouillard ou des nuages. Ils servent également de repères et permettent de trouver le chemin. N’oubliez pas non plus de bien vous équiper et d’emporter avec vous une lampe frontale et des vêtements fluorescents pour mieux vous voir à travers la brume, en particulier si vous êtes le sujet d’un sauvetage. Dans le cas où vous êtes complètement au-dessus de la forêt, sur un flanc de montagne et dans un nuage passager ou face à un front froid, arrêtez-vous. Ne vous déplacez plus et attendez que la visibilité s’ouvre à nouveau à vous. Par ailleurs, si vous êtes dans un début de front froid, rejoignez sans tarder les pistes skiables.

Equipement à avoir en cas de mauvaise visibilité

Etre bien équipé en montagne permet d’être près a de nombreuses situations. S’équiper correctement ne s’improvise pas.

Voici quelques équipements de base à toujours avoir dans son sac:

  • une boussole
  • un sifflet
  • une lampe frontale
  • une couverture de survie
  • un téléphone portable
  • bonnet
  • gant
  • gourde d’eau
  • trousse à pharmacie

SIFFLET DE SURVIE

Vous pouvez aussi lire notre article sur EDC OUTDOOR pour des conseils sur l’équipement de survie indispensable.

0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire