Retour Terrain de la Montre SUUNTO 9 BARO

par Tanguy LEVIEIL
Test terrain de la montre suunto 9 Baro

Tanguy LEVIEIL nous partage aujourd’hui sont retour d’expérience quant à la Suunto 9 Baro, après plus de 3 mois de test, au travers d’activités aussi diverses que variées :

Course à pied, natation, trekking… Nombreuses sont les activités sportives où l’usage d’une montre GPS semble de nos jours une nécessité. Et bien que la plupart des gens aient en tête un unique sport lors de l’achat de ce type d’outil, ladite activité sportive peut varier du tout au tout en fonction de chacun. Il est donc important d’analyser non seulement les caractéristiques de base de la montre mais également sa polyvalence. 

Passionné de sport, l’une des dernières expériences de Tanguy n’est autre que la traversée intégrale des Pyrénées par la Haute Route. 

Présentation de la marque Suunto

Fondée en 1936, Suunto est une firme Finlandaise spécialisée dans l’équipement Outdoor. On retrouve chez eux une gamme de produit assez diverse, allant des ordinateurs de plongée jusqu’aux montres GPS, en passant par l’élément qui fit décoller l’entreprise au beau milieu du 20eme siècle : les boussoles.

Pour la petite histoire, Suunto est depuis 1999 une filiale d’Amer Sport, maison mère qui réunit de nombreuses marques de renommée mondiale comme la marque de running Salomon, marque outdoor Arc’teryx ou encore Peak Performance.

Présentation de la montre Suunto 9 Baro

Test de la montre Suunto 9 Baro

Sortie en Juin 2018 et affichée actuellement au prix de 479 euros sur le site de Suunto (le prix catalogue initial étant de 599 euros), le produit de la firme finlandaise est qualifié par le fabricant lui-même de « montre GPS d’ultra-endurance dotée d’une autonomie exceptionnelle ». Voyons ensemble ce qu’il en est.

Spécifications techniques et design de la montre Suunto

Dotée d’une lunette en acier inoxydable, d’un écran tactile en cristal de saphir et d’un boitier en polyamide renforcé de fibre de verre, la Suunto 9 Baro ne fait pas les choses à moitié pour assurer une certaine résistance et rester fidèle à son slogan « born to last », « créée pour durer ».

En termes de commandes, la montre GPS est équipée de trois boutons latéraux. Cela peut à première vue sembler peu par rapport à la concurrence (la Garmin fénix 5 possède elle 5 boutons) mais il ne faut pas oublier que le petit bijou de chez Suunto est équipé d’un écran tactile. Question accessibilité et prise en main, cela fait tout de suite moins peur. 

En ce qui concerne le poids de la montre, la Suunto 9 Baro reste dans la moyenne avec ses 81 grammes. Pour citer un élément de comparaison, la Fénix 5 de chez Garmin pèse elle 85 grammes. Evidemment, il est toujours possible (moyennant une augmentation du prix…) de trouver plus léger, notamment avec la version titane de la Garmin Fénix 6 qui tombe alors à 72g. Mais c’est un autre sujet.

Etanche jusqu’a 100 m

Enfin, dernière caractéristique technique importante pour les plongeurs qui lisent cet article, cette montre Suunto garantit une étanchéité jusqu’à 100 mètres de profondeur.

Parlons désormais design. J’ai pu tester la Suunto 9 Baro Black mais cette motnre est disponible en différentes versions, permettant ainsi à chacun de choisir la couleur et le style qui lui convient le mieux. Vous pouvez par exemple choisir la Suunto 9 Baro White ou bien là Suunto 9 Baro Charcoal Titanium. Il en va évidemment de même pour le bracelet. Celui-ci est facilement détachable et de nombreux modèles aux couleurs et matières variées sont disponibles sur la boutique Suunto. J’ai pour ma part choisi de garder le bracelet en silicone fournis originellement avec la version Black. Peut-être changerais-je d’avis dans le futur, en tout cas ce ne sont pas les options qui manquent.

recap spécifications montre suunto 9 baro
SOURCE : https://www.suunto.com/fr-fr/Produits/Montres-de-sport/suunto-9-baro/suunto-9-baro-black/

Caractéristiques principales de la montre 9 Baro de Suunto

Nous avons donc une montre GPS entre les mains, mais soyons un peu plus précis. Les données de localisation ne sont pas uniquement basées sur le système GPS mais également sur les systèmes GLONASS, GALILEO et QZSS.

Cette montre, basée sur de nombreux capteurs, vous fournira d’une manière générale un grand nombre de données : l’historique de votre rythme cardiaque, votre niveau de stress, votre nombre de pas journaliers, le nombre de calories brulées, votre charge d’entrainement, le temps de récupération nécessaire, la pression, l’altitude (barométrique), la température, des données de suivi de votre sommeil ou bien encore des informations concernant votre niveau de forme.

Il s’agissait jusqu’ici de données assez générales. En plus de cela, la montre vous fournira des données propres à chaque type d’activité. En effet, celle-ci possède plus de 80 modes sportifs, allant de la course à pied à la natation en passant par l’escalade ou bien encore l’aviron. L’affichage des informations sera alors adapté à chaque activité. Et si l’affichage par défaut ne vous convient pas, vous pourrez toujours personnaliser l’affichage et en créer un nouveau correspondant à 100% à vos attentes.

Enfin, il est important de noter que la Suunto 9 Baro dispose également de différents modes batterie intelligents et bien pratiques.

Récap des caractéristiques principales montre 9 Baro Suunto
SOURCE : https://www.suunto.com/fr-fr/Produits/Montres-de-sport/suunto-9-baro/suunto-9-baro-black/

L’autonomie de la montre Suunto

Comme évoqué ci-dessus, la Suunto 9 Baro dispose de quatre modes batteries prédéfinis : Les modes Performance, Endurance, Ultra et Tour. Chacun offrant une autonomie maximale respective de 25, 50, 120 et 170 heures, ce qui est vraiment remarquable. On comprend alors le terme « autonomie exceptionnelle » utilisé par le fabricant. Ainsi, vous pouvez choisir manuellement avant le début d’une activité quel mode vous souhaitez utiliser. Mais ce n’est pas tout, je parlais auparavant de « mode intelligents ». En effet, si durant une activité votre batterie se rapproche dangereusement de ses limites, la montre vous enverra une notification. Vous pourrez alors choisir de passer à un mode batterie moins énergivore et donc de prolonger la durée d’utilisation de votre montre.

Maintenant que l’on à quel point l’autonomie de la Suunto 9 Baro est impressionnante, on peut légitimement se poser la question suivante : Cette augmentation d’autonomie se fait elle au détriment de la qualité de l’information fournie ? En effet, quand on parle autonomie pour un tel produit, on se doute bien que la consommation du GPS reste un facteur limitant, et théoriquement, prolonger l’autonomie de l’appareil pourrait se traduire en une diminution de la consommation d’énergie du GPS et donc de sa précision. Et bien non, Suunto fut capable de trouver une solution à ce problème et cette solution s’appelle Fusedtrack.

Suunto Fusedtrack : Qu’est ce que c’est ?

Fusedtrack n’est autre qu’un algorithme propre à Suunto. Cet algorithme combine les données du GPS à celles du capteur de mouvements de la montre afin d’augmenter la précision des informations fournies. Ainsi Suunto se retrouve capable de fournir un appareil à l’autonomie prolongée sans pour autant perdre en précision.

L’application Suunto

Bien évidemment, les informations glanées par votre montre ne restent pas prisonnières de celle-ci. Ces données peuvent être synchronisées via la connexion Bluetooth de votre téléphone et apparaitre ainsi sur l’application Suunto. Et l’application est pour le coup très bien faite. Au-delà du fait de pouvoir étudier en détail chaque activité (ce qui est assez classique), c’est son tableau de bord global qui se distingue des autres applications que j’ai pu utiliser jusqu’à présent. Avec une vue d’ensemble de vos activités à la semaine et au mois, tout y est pour pouvoir superviser efficacement votre entrainement.

Tableau de bord principal de l’application Suunto

De plus, c’est cette application qui permet de faire le lien entre les notifications reçues sur votre téléphone et votre montre. Vous pouvez ainsi recevoir l’ensemble de vos alertes (sms, appels, email, messenger, etc) directement sur votre montre, le tout désactivable facilement via un mode ne pas déranger. Il est également important de noter que vous pouvez contrôler votre musique directement via votre montre mais que vous ne pourrez malheureusement pas la stocker dedans. En d’autres termes, vous aurez toujours besoin de prendre votre téléphone avec vous pour pouvoir écouter de la musique.

Test terrain de la Suunto 9 Baro

Au cours des derniers mois, j’ai eu la chance de pouvoir mettre à l’épreuve cette montre au travers de nombreuses activités : course à pied, trail, badminton, cyclisme, escalade et trekking.

Test Suunto dans la Vallée du Haut Bréda – Massif de Belledone (Alpes)
Test Suunto dans la Vallée du Haut Bréda – Massif de Belledone (Alpes)

Les points positifs de la montre Suunto

Comment débuter cette section autrement qu’en mentionnant le plus gros point positif de cette montre : l’autonomie. Concernant ce sujet les promesses sont largement tenues. Jusqu’à présent je n’avais jamais emmené de montre GPS lors de mes treks. En effet, marchant sur plusieurs semaines et étant limité en termes de batteries portables, il était pour moi hors de question de sacrifier une grosse partie de mes batteries pour autre chose que mon appareil photo.

Avec la Suunto 9 Baro et son autonomie exceptionnelle, même sur plus d’un mois, la portion d’énergie nécessaire reste relativement faible, et ça, ça change tout (en tout cas de mon point de vue).

Test en randonnée hivernale dans le massif de Belledonne

J’ai pu faire un premier test lors d’un trek hivernal de cinq jours dans le massif de Belledonne, et en restant en mode performance, je n’ai eu à la recharger qu’une seule fois.

Le trek ne durait que 5 jours donc je n’ai pas eu à réellement me soucier de mes réserves d’électricité, néanmoins je n’ai aucun doute quant à son potentiel sur plusieurs semaines. En effet, même si l’on sous-estime à hauteur de 30% l’autonomie maximum de la batterie en mode tour (initialement donnée à 170 heures) on tombe à peu près sur 120 heures d’autonomie et à compter de 6 heures de marche par jour en moyenne, cela me permettrait de tenir près de 20 jours si j’éteins la montre lorsque je n’en ai pas besoin. Les chiffres sont déjà plus que respectables alors même que je sous-estime d’un tiers les données constructeurs. 

La batterie Suunto

Autre point positif lié à la batterie : le temps de charge. Car oui, même si l’on reçoit de nombreuses notifications indiquant que le niveau de batterie est faible, je fais parti de ceux qui peuvent quand même oublier de la recharger… Quoiqu’il en soit, en la branchant sur le port USB d’un ordinateur, la montre charge à hauteur d’un pourcent par minute. Couplé avec les modes batterie peu énergivore, et même avec une batterie à plat, en comptant 10 minutes de charge on peut facilement partir faire une sortie de course à pied sans problème. Et ça c’est vraiment sympa pour les têtes en l’air.

Ce trek hivernal fut également l’occasion de tester la résistance de la montre et dans l’ensemble je suis plutôt satisfait. Le verre est bien résistant et aucun impact n’est à déploré, seule la lunette en acier à reçue quelques marques. C’est un petit peu dommage, mais ce n’est que cosmétique, et tant que la résistance du verre est au rendez-vous, je ne considère pas ça comme un point négatif.

La polyvalence

Mais ce que j’ai le plus apprécié chez cette montre, c’est sa polyvalence. Comme évoqué précédemment, plus de 80 activités sportives sont disponibles et chacune d’entre elles est prises en compte dans les calculs des temps de récupération et ça c’est pour moi un réel plus. Il est vrai que j’ai par le passé utilisé certaines montres axées « courses à pied » qui promettaient une certaine polyvalence via un catalogue d’activités relativement bien fourni, malheureusement certains types d’activité n’était pas pris en compte dans le calcul du temps de récupération.  Mais n’ayez crainte, ce n’est pas le cas avec cette montre-là.

Enfin, je conclurai cette section des points positif en évoquant l’application Suunto elle-même. Celle-ci est super, et je suis vraiment tombé sous le charme de son tableau de bord. Il s’agit ici d’une pure question de design puisque la plupart des applications de ce type fournissent toutes les mêmes informations, mais sur ce coup Suunto a marqué des points.

On l’a donc vu, la Suunto 9 Baro se défend bien. Néanmoins, rares sont les produits parfaits, alors passons désormais en revu les points qui, selon moi, pèchent un peu.

Les points négatif

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai pas repéré énormément de points négatifs. Il s’agit en grande majorité de questions de design où de pure conception.

Tout d’abord, je ne suis pas réellement fan de l’écran tactile. Même si à première vue celui-ci semble parfaitement remplacer un duo de bouton additionnels, je reste sur mes positions pour une seule et bonne raison : l’accessibilité. Cette montre se veut axée endurance et aventure, mais malheureusement si l’on n’utilise que les trois boutons et non l’écran tactile, certaines commandes peuvent sembler moins accessibles et je trouve cela dommage notamment pour l’ensemble des activités sportives où l’on porte des gants que l’on ne souhaite pas forcément enlever. J’ai notamment en tête l’alpinisme ou le ski. De plus, par principe je n’aime pas trop les montres tactiles car on se retrouve très régulièrement avec un écran plein de traces de doigts.

Ensuite, et ceci est purement subjectif, je suis un petit peu déçu que l’on ne puisse pas poser la montre à plat comme une montre classique. Ce n’est pas vraiment quelque chose de très important mais j’avais toujours eu l’habitude de pouvoir poser une montre complètement à plat. Ici la forme du bracelet (non monté sur pivot) m’en empêche.

La Suunto 9 Baro « à plat »

le rétro-éclairage

Enfin, parlons de ce qui me semble être le principal défaut de cette montre : le rétroéclairage où plutôt la manière dont il est déclenché dans les espaces sombres. En effet, le rétroéclairage (lorsqu’il n’est pas activé en permanence) se déclenche automatiquement lorsque vous secouez votre poignet. Malheureusement, je trouve que le capteur est trop sensible et se déclenche intempestivement. C’est un petit peu désagréable la nuit. Selon moi, il aurait été plus adéquat de garder ce type de déclenchement lorsqu’une activité est lancée (car en activité cela ne pose pas de soucis), mais de mettre en place un système de verrouillage où il faudrait appuyer sur un bouton afin d’activer le rétroéclairage quand la personne est au repos.

Conclusion sur mon Test de la montre Suunto 9 Baro

Après une utilisation quotidienne sur plus de 3 mois, mon retour tend à être positif.

Certes quelques défauts subsistent mais nous avons là une montre qui lie autonomie et polyvalence. Deux avantages qui associés à une application Suunto plus qu’excellente m’ont vraiment fait tomber sous le charme de cette montre.

Ainsi, si vous recherchez une montre GPS non seulement résistante mais également adaptée aux sports d’ultra endurance ou aux sports outdoor nécessitant une longue autonomie, il s’agit d’un très bon candidat.

Notons tout de même que si vous cherchez une montre GPS plutôt discrète, vous pourriez être déçus car rappelons-le, la Suunto 9 Baro reste relativement massive contrairement à sa sœur jumelle la Suunto 9 Peak où à d’autres modèles concurrents.

2 commentaires

strba 30 juin 2022 - 21 h 00 min

Rien sur la précision GPS et l’altitude qui selon les tests youtube laissent un peu a désirer?
Je possède une ultra dont j’étais super content mais hélas elle a perdu son âme au bout de 4 ans.
Vais je changer de marque?

Répondre
Tanguy LEVIEIL 16 juillet 2022 - 17 h 28 min

Bonjour,

Je n’ai pas eu de soucis au niveau de la précision GPS jusqu’à présent.
Concernant l’altitude, je ne l’ai pas encire utilisée en alpinisme.
Par conséquences je n’ai pas détecté d’erreur flagrante de précision altimétrique.

Répondre

Laisser un commentaire