35 jours de marche le long de la Haute Route Pyrénéenne (HRP)

par Expérience Outdoor
35 jours de randonnée sur la Haute Route Pyrénéenne ( HRP )

Tanguy Levieil nous partage son expérience de ses 35 jours de randonnée sur la Haute Route Pyrénéenne. Il est cette fois ci accompagné de Renan Melchior.

Crise sanitaire oblige, leur traversée de l’Islande à pied tombe à l’eau. Ils décident alors de relier l’Océan Atlantique à la mer Méditerranée par ce qui semble être la voie la plus sauvage possible : la Haute Randonnée Pyrénéenne. Voici leur aventure.

Informations pour préparer la Haute Route Pyrénéenne

Date :

Du 1er juillet 2020 au 5 aout 2020

Quand Partir :

La Haute Randonnée Pyréenne ou Haute Route Pyréenne ou HRP peut se réaliser de juin à septembre.

Mais attention ! En juin (et début juillet parfois, tout dépend des saisons bien évidemment) de gros névés peuvent encore être présents et nécessitent donc crampons et/ou piolet. Si vous ne souhaitez pas vous encombrer de ce matériel, pas de soucis vous pourrez contourner les passages enneigés en bifurquant sur différents sentiers le temps de quelques jours. Notons également que la météo peut être un peu plus capricieuse en septembre que pendant l’été.

C’est pourquoi la meilleure période est selon moi juillet-août même si les températures peuvent y être élevées.

Lieu :

France, Pyrénées

Départ d’Hendaye (64700), 6h30 de route depuis Montpellier, 600 km, 98 euros avec péages.

Arrivée à Banyuls sur Mer (66650), 2h de route jusqu’à Montpellier, 200km, 33 euros avec péages.

Notons que la HRP peut également se faire d’est en ouest. Je conseille néanmoins à ceux qui souhaitent se lancer sur la haute route de la faire d’ouest en est. C’est selon moi beaucoup plus sympa de commencer par les brumes du Pays basque et de finir par le climat et l’eau chaude de la Méditerranée que l’inverse. C’est aussi plus agréable de monter la face ouest du Pic Carlit que de la descendre. Il en va de même pour la cheminée du Canigou.

Comment s’y rendre :

Etant donné la grande distance séparant le départ de l’arrivée, la meilleure option est le train ou le covoiturage. C’est pourquoi, pour nous rendre au point de départ depuis Paris, nous avons choisis de prendre l’option ferroviaire.

Participants à la traversée des Pyrénées par la HRP:

Tanguy

Tanguy Levieil au sommet du Grand Paradis ( 4061 m)
Au sommet du Grand Paradis ( 4061 m)

Etudiant en ingénierie, photographe et vidéaste, trekkeur aguerri, coureur et alpiniste, je suis passionné par le sport et le monde qui nous entoure.

Ancien asthmatique je n’étais pas prédisposé à faire du sport étant enfant. Mais il faut dire que les temps changent et qu’avec de la détermination et de la persévérance, de nouveaux horizons peuvent s’offrir à nous.

Tanguy Levieil au Fra Li Monti sur le GR20
Fra Li Monti (GR20) – Juin 2019

En 2017, j’ai 18 ans et je suis désormais plus sportif. Accompagné de deux de mes amis, Mathis Briand et Nathan Vogel, je me lance dans la réalisation de mon premier trek : un périple de 15 jours au cœur des Pyrénées. Au programme, le cirque de Gavarnie mais également trois sommets : le Balaïtous (3144m), le Vignemale (3299m) et le Monte Perdido (3355m). C’est un véritable coup de cœur, autant vis-à-vis du massif que du trek en lui-même.

Tanguy Levieil sur la grande traversée du Vercors GR91
La grande traversée du Vercors GR91 en Mai 2019

J’ai depuis eu l’occasion de repartir de nombreuses fois à l’aventure, sur des durées allant d’une semaine à plus d’un mois. J’ai en effet parcouru le GR91 (traversée du Vercors), le GR20 (Fra Li Monti) ou encore le GR58 (Tour du Queyras). Puis, j’ai également réalisé une traversée des Alpes, d’Aoste à Briançon, dans une approche mêlant trek et alpinisme. Celle-ci m’amena, entre autres, au sommet de la Dent Parrachée (3697m) et du Grand Paradis (4061m).

Tanguy Levieil sur le sommet du Pic de rochebrune ( 3320 m ) durant le tour du Queyras en solitaire
Sommet du pic de Rochebrune (3320m) en solitaire – Tour du Queyras (GR58) – Juillet 2019

Vous pouvez me retrouver sur différents réseaux. Vous trouverez mes photos sur Instagram et Facebook ainsi que mes court-métrages documentaires sur YouTube

Renan

Renan Melchior coureur aguerri et randonneur passionné avec la réalisation de la HRP
Renan Melchior coureur aguerri

Cette fois-ci, je fus accompagné de mon acolyte et camarade de classe Renan Melchior.

Sportif et randonneur depuis son enfance, il s’agit de son premier trek sur une durée de plus de 5 jours. Alpiniste débutant et coureur aguerri, cette envie de liberté lui trottait dans la tête depuis quelque temps. Bien plus que l’envie de vivre une aventure hors du temps, c’est avant tout la combinaison entre l’épreuve physique et psychique qui a fini par le convaincre de venir. Car pour lui, cette aventure c’est avant tout un doux mélange de labeur et d’effort récompensé par des paysage hors du commun. Ces souvenirs-là resteront gravés dans sa mémoire et le pousseront toujours à repartir en créer de nouveaux.

Ou dormir sur la Haute Route Pyrénéenne :

Bivouac au lac de la Chourique versant Espagnol sur la Haute Route Pyrénéennes
Bivouac au lac de la Chourique versant Espagnol sur la Haute Route Pyrénéennes, Jour 8

Majoritairement en bivouac. En effet, en plus de nous offrir une complète liberté pour un coût quasi inexistant, cela nous permet de nous éloigner du confort de la vie quotidienne, de revenir à l’essentiel et de ne faire qu’un avec l’environnement dans lequel nous évoluons.

On peut également trouver le long du chemin un certain nombre de refuges non gardés. Ceux-ci peuvent s’avérer être de précieux alliés en cas d’orages, pour faire sécher les affaires mouillées au coin du feu.

En soit, il n’y a pas beaucoup d’autres choix pour se loger sur la HRP. On peut néanmoins trouver au niveau des points de ravitaillement, quelques campings ou gîtes qui peuvent nous permettre d’apprécier une bonne douche chaude.

Où se réapprovisionner sur la HRP:

La Haute Randonnée Pyrénéenne suivant au maximum la ligne de crêtes, celle-ci descend beaucoup moins dans les vallées que le GR10 où le GR11. Ainsi, nous avions une période d’autonomie alimentaire de 8-10 jours maximum.

Nos points de ravitaillements ont été les suivants :

  • Chalet d’Iraty (Petite épicerie)
  • Station espagnol de Candanchu (ravitaillement complet)
  • Gavarnie (ravitaillement complet)
  • Parzan (ravitaillement complet)
  • Camping Aneto (petite épicerie assez cher)
  • Hospitalet près d’Andorre (très faible stock et très faible diversité de produits…)
  • Bolquère (ravitaillement complet)
  • Amelie les bains (ravitaillement complet)

Office du tourisme :

Dans la plupart des villes moyennes traversées vous trouverez un office du tourisme. La HRP étant longue de près de 800 km, les énumérer tous ici serait intenable. La meilleure chose à faire est de se renseigner au fur et à mesure des kilomètres parcourus sur le sentier.

Caractéristiques de la Haute Randonnée des Pyrénées :

La HRP, c’est un itinéraire de forcenés : 800 kilomètres de long, 49 000 mètres de dénivelés positifs et près de 350 heures de marche. Mais attention, la HRP n’est pas un GR ou autre sentier « officiel » et balisé. Elle alterne successivement entre différents types de sentiers (GR, PR GRT…). Elle vous amènera sur tout type de chemin, voire pas de chemin du tout. Ce sentier vous permettra d’atteindre les cimes de nombreux 3000 pyrénéens. Ce n’est donc pas un trek pour débutants, il ne faut pas la prendre à la légère.

Bibliographie :

Topo-Guide Haute Route Pyrénéenne de Georges Véron

L’ouvrage originel décrivant le chemin à suivre pour réaliser la Haute Route Pyrénéenne est celui publié par Georges Véron il y a de cela quelques années. Celui-ci est désormais assez difficile à trouver, du moins à bas prix.

Itinéraire de la HRP proposé sur le Topo-Guide Haute Route Pyrénéenne de Georges Véron
Itinéraire de la HRP proposé sur le Topo-Guide Haute Route Pyrénéenne de Georges Véron

C’est pourquoi nous avons opté pour le Guide Trans’Pyr aux éditions MontRouch.

Topo-Guide Haute Route Pyrénéenne de la méditerranée à l'atlantique de Trans'Pyr

Ce livre condense à lui seul toutes les informations nécessaires à la réalisation de la HRP. L’itinéraire présenté dans ce guide est néanmoins très succinct. Il faudra donc se doter des cartes IGN correspondants aux régions traversées et/ou d’une application afin de s’orienter de manière plus précise et plus sure.

Seul bémol, le guide Trans’Pyr est fait pour la traversée d’est en ouest et non d’ouest en est. Rien de bien méchant, il suffit de le lire à l’envers et le problème est réglé.

Lien Internet :

Le site des éditions MontRouch référençant les informations présentes dans le guide Trans’Pyr qui, au fil du temps, sont devenues erronées. Vous y trouverez également leur correction.

35 jours de marche pour la traversée des Pyrénées par la HRP

La naissance du projet

Je fais partie de ceux qui aiment anticiper, préparer un projet plusieurs mois à l’avance de manière à partir l’esprit le plus tranquille possible. Pour l’été 2020, accompagné de Renan Melchior, je prévois de partir traverser l’Islande à pied, tout est planifié. Malheureusement en mars, avec la pandémie de covid-19 qui pointe le bout de son nez, le projet est menacé. Nous décidons alors d’attendre la fin du confinement pour prendre une quelconque décision.

Nous sommes désormais au mois de mai et c’est officiel, le plan tombe définitivement à l’eau. Avec la fermeture des frontières islandaises puis la mise en place de quarantaines obligatoires à l’arrivée, tout est trop incertain… Nous avons donc un mois pour trouver une alternative.

La Haute Route Pyrénéenne : une évidence

Notre choix se porte sur une traversée intégrale des Pyrénées, le massif qui a vu naître ma passion. L’essence même de notre projet est de suivre la voie la plus sauvage possible. C’est pourquoi la Haute Route Pyrénéenne apparaît à nos yeux comme une évidence. 

Rencontre avec un Isard sur la Haute Route Pyrénéenne
Isard – Haute Route Pyrénéenne, Jour 14

Contrairement au GR10 et au GR11, le sentier « non-officiel » qu’est la HRP alterne entre chaque versant du massif. Nous traverserons ainsi, non pas un, mais trois pays : la France, l’Espagne et l’Andorre. En contrepartie, nous n’aurons que très peu de points de ravitaillements. Cela nous forcera à assurer une autonomie alimentaire allant parfois jusqu’à 10 jours, faisant monter le poids de nos sacs jusqu’à 25 kg.

Le top départ

Nous sommes le premier juillet, il est exactement 13h30 et le vent marin caresse nos cheveux. Nous laissons derrière nous la plage d’Hendaye et le contexte sanitaire oppressant qui englobe une bonne partie de la planète.

Départ pour la Haute Route Pyrénéenne de la Plage d’Hendaye
Plage d’Hendaye – Haute Route Pyrénéenne Jour 1

Nous prenons désormais la direction d’un endroit où rien ne semble avoir changé :  la montagne. L’avenir est incertain pour les trente prochains jours et c’est justement là tout l’attrait de cette aventure.

Renan au Pays basque sur la Haute Route Pyrénéenne
Renan – Pays basque – Haute Route Pyrénéenne Jour 2

Notre « pourquoi » la Haute Route Pyrénéenne

« Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? »

« Qu’est-ce que je fais là ? ».

Quiconque ayant déjà réaliser un trek de plusieurs semaines a déjà entendu ces mots résonner dans son esprit. Pour ma part, si je me lance souvent dans ce genre d’expéditions, c’est avant tout pour me confronter physiquement et mentalement à un environnement rude mais exceptionnel. Néanmoins mon mental est loin d’être infaillible et il m’arrive parfois de remettre en question mes motivations. Sur la HRP, je n’ai plus douté de mon « pourquoi » à partir de notre septième jour. Comment ? La réponse en image.

Par-delà les nuages Non loin de la Pierre Saint Martin sur la HRP
Par-delà les nuages – Non loin de la Pierre Saint Martin – Haute Route Pyrénéenne, Jour 7

Ce que vous voyez est définitivement un des plus beaux paysages qu’il m’ait été donné de voir. Ce simple phénomène naturel qu’est l’amoncellement de cumulus a suffi à faire disparaitre tous mes doutes en un instant.

Je marche pour observer, je marche pour rencontrer, je marche pour être émerveillé.

Retour aux sources

Après une dizaine de jours de marche, nous plantons la tente face au pic du Midi d’Ossau.

Dans l’ombre de l’Ossau sur la Haute Route Pyrénéenne au 11eme jour
Dans l’ombre de l’Ossau – Haute Route Pyrénéenne Jour 11

Le spectacle est magnifique. C’est à cet endroit même où trois ans auparavant avait eu lieu l’un de mes tout premiers bivouacs. Cela représente tellement pour moi de fouler à nouveau ces sentiers où tout a commencé. Ces étapes qui en 2017 me paraissaient insurmontables, me semblent aujourd’hui bien plus accessibles. Je suis plus rapide, j’encaisse mieux le poids du sac, mes progrès sont réels. J’esquisse un sourire sur le chemin et j’aborde avec nostalgie ces lieux emprunts de souvenirs.

Vue sur la Face nord du Vignemale durant la randonnée sur la Haute Route Pyrénéenne
Face nord du Vignemale – Haute Route Pyrénéenne, Jour 14
Tanguy Levieil au Sommet du Vignemale
Sommet du Vignemale – Aout 2017

La bourde

Cela fait maintenant plus de deux semaines que nous marchons et nous atteignons le cirque de Barroude. Un lieu aux allures préhistoriques où nous bivouaquerons pour la nuit.

Lac de Barroude au 16ème jour de la Haute Randonnée Pyrénéenne
Lac de Barroude – Haute Route Pyrénéenne, Jour 16

Il est l’heure du repas et mon réchaud Primus Micron trail commence à montrer des signes de faiblesses. La partie supérieure semble se désolidariser du reste, menaçant en permanence l’équilibre de la casserole. Renan m’avertit de maintenir le manche par sécurité.

Par excès de confiance envers ce maudit réchaud ou simplement par bêtise, je me dis que l’équilibre semble être bon. Je lâche le manche de la casserole afin d’étudier en détails les cartes du lendemain. C’est là une grave erreur. A peine l’eau commence-t-elle à bouillir que la casserole se renverse tout droit sur mon pied gauche. La brûlure ne fait pas plaisir et durant plusieurs jours elle me rappellera mon erreur. Félicitations, vous avez devant vous le seul randonneur avec des cloques sur le dessus des pieds…

Les rencontres durant la Haute Randonnée Pyrénéenne

Le temps passe, les paysages défilent tout comme les rencontres. D’ailleurs, comment vous parler d’un tel sentier sans évoquer les rencontres que l’on y fait ?

Joe, Valentin, Corentin, Nathan, Pierre-Marie, Corinne, Daniel, Florian, Ugo et bien d’autres. Le temps d’une heure, d’une journée ou de plusieurs semaines, ces moments de partage avec ces personnes qui la veille étaient des inconnus font parties intégrantes de la vie sur le sentier.

Que ce soit au milieu d’un orage, d’une période de disette ou simplement au bord de la route. Les relations humaines sont ici dénuées de tout artifice et cela a pour conséquences de donner naissance aux plus beaux des souvenirs.

La prise de conscience

A l’aube de notre 33 ème jour de marche, nous atteignons le sommet du Canigou (2785m).

33 ème jour de randonnée pour arriver au Sommet du Pic du Canigou durant la HRP
Sommet du Pic du Canigou – Haute Route Pyrénéenne Jour 33

Invisible à nos yeux depuis plus d’un mois, notre ligne d’arrivée se dévoile enfin à l’horizon.

vu depuis le Sommet du Pic du Canigou après 33 jours de marche sur la Haute Route Pyrénéenne
Sommet du Pic du Canigou – Haute Route Pyrénéenne, Jour 33

Dans un mélange de joie et de tristesse, on prend alors pleinement conscience… des efforts fournis, de la distance parcourue et de la fin de notre périple, inexorablement proche. Dès lors, cette émotion ne fera que se renforcer à chaque pas de plus que nous ferons vers l’est.

Clap de fin

L’arrivée est proche, nous contemplons alors les lueurs des villes côtières depuis le sommet du Pic Neulos où nous avons passé la nuit. Devant nous se distinguent Perpignan ou encore Argeles sur Mer. Le soleil se lèvera d’ici quelques heures et il nous faudra reprendre la route. En attendant, nous profitons une dernière fois de ce spectacle.

Au-dessus des villes depuis le Pic Neulos sur la Haute Route Pyrénéenne
Au-dessus des villes – Pic Neulos – Haute Route Pyrénéenne, Jour 35

Le 5 août, peu avant 13h30, soit pile 35 jours après notre départ, nous atteignons la plage de Banyuls sur Mer dans un climat caniculaire. Ça y est, c’est fini. Ce sentiment d’accomplissement est si particulier, si puissant qu’il nous enivre entièrement.

Arrivée à Banyuls sur Mer après 35 jours de randonnée sur la Haute Route Pyrénéenne
Accomplissement – Banyuls sur Mer – Haute Route Pyrénéenne, Jour 35

Nous venons de marcher 800 kilomètres et la Haute Route Pyrénéenne vient, à ce jour, de devenir mon plus long trek (pour l’instant 😊).

A la suite de cette traversée, j’ai réalisé un court métrage retraçant notre aventure. Si ce récit vous a plu, n’hésitez pas à aller voir la vidéo :

Conclusion sur nos 35 jours de marche sur la Haute Route Pyrénéenne

Se lancer dans une traversée des Pyrénées, qui plus est sur la Haute Route, requiert une très bonne condition physique. Ce chemin, comme nous le prévoyions, s’est avéré plus que sauvage. Notamment du fait de ses portions hors sentier, où l’on évolue à l’azimut. Vous vous en doutez, un bon sens de l’orientation est donc de mise. Plus technique que ses sœurs jumelles GR10 et GR11, cette traversée est un réel plaisir à parcourir pour quiconque n’a pas peur de se rapprocher au plus près des cimes.

Matériel utilisé sur la Haute Route Pyrénéenne

Matériel randonnée pour la HRP

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ ?Est ce que ce choix a répondu à cette expérience sur la HRP?Si c'était à refaire?
Sac à dosKAJKA 75LFjallravenPour la robustesse du sac, le gros volume disponible et le confort de portage qu'il apporte.Oui, il est parfait pour de longs treks necessitant de porter des charges lourdes (25-30 Kg).Je repars avec sans hésiter.
TenteMH100DecathlonMon unique tente, une Ferrino Manaslu 2, était trop chaude pour les Pyrénées (risque de condensation élevé) et elle ne nous permettait pas d'entreposer les sacs à l'interieur en cas d'intempéries. On a donc cherché le meilleur rapport prix/volume/poids.Elle à su résister aux intempéries pyrénéennes et nous n'avons eu aucun soucis avec.
Vu le prix (25 euros) c'est plus que correct!
Si je devais repartir pour un trek d'une durée supérieure à 35 jours peux être que je changerai pour une tente plus légère. Mais ce ne serait que pour le confort. Néanmoins, je ne la prendrai pas pour des conditions plus extremes que celles des Pyrénées.
Tapis de solMatelas mousse de baseDecathlonIl fait partie de mon matériel de trek originel, je l'ai puis plus de 3 ans. Ce modèle est idéal pour débuter le trek.Rien à redire.Je repars avec sans hésiter.
Sac de couchageTREK 500, modèle de 2017DecathlonIl fait partie de mon matériel de trek originel, je l'ai depuis plus de 3 ans. Ce modèle est idéal pour débuter le trek.
Une température de confort de -5°C permet de passer partout.
Parfait.Quand il sera en fin de vie, je changerai surement pour un modèle plus léger mais avec une température de confort similaire voire plus basse.
RéchaudMicronTrailPrimusJe cherchais un réchaud léger mais qui puisse être compatible avec deux types de bombone de gaz, afin de minimiser les chances d'être en rade.Non.
Un peu plus d'un an après l'avoir acheté, ses deux parties se sont désolidarisées. Il fallait donc tenir le manche de la casserole en permanence…
Pas terrible.
J'ai désormais opté pour le réchaud Véga Optimus, un réchaud déportant.
Comme ça, aucun risque que la gamelle finisse sur mes pieds…
(Seul bémol il n'est compatible qu'avec les cartouches à viser).
BâtonsModèle de 2017 à 15 euros l'unitéDecathlonIls font également partie de mon matériel de trek originel, je les ai depuis plus de 3 ans. Ce modèle est idéal pour débuter le trek.
Globalement oui.
Ces batons ont vécus et je le savais avant de partir sur la HRP. Ils avaient 1000 Km dans les dents avant le départ et j'attaque désormais le métal du baton…
Ils sont un peu capricieux pour se déployer mais hormis ça ils répondent correctement au besoin.
La seule raison pour laquelle je ne change pas est qu'ils fonctionnent encore.
Quand ils seront inutilisables je changerai, encore et toujours, pour un modèle plus léger et qui ne se bloque surtout pas par serrage. Ce type de blocage est à fuir.
ChaussuresMinnesota GTX ProMeindlJe cherchais une paire de chaussures relativement légère, confortable et montante (avec un sac à dos de 25Kg hors de question pour moi de prendre des chaussures basses).OuiSi je devais racheter une autre paire je ne racheterai pas celle là.
Bien qu'elle ait correctement répondu à mon besoin sur la HRP, je pensais qu'elle serait plus résistante sur le long terme.
PonchoForclaz 75DecathlonJe cherchais un poncho suffisament large pour pouvoir me protéger moi ainsi que mon sac si jamais la housse de protection du sac venait à me lacher (ce n'est jamais arrivé jusque là).ParfaitJe repars avec sans hésiter, les aérations sous les bras sont vraiment un plus pour limiter la condensation quand on marche sous la pluie.
GourdeGourde métaliqueLakenElle fait partie de mon matériel de trek originel, je l'ai depuis plus de 3 ans.
Je cherchais une gourde resistante.
ParfaitResistante comme jamais, je repars avec sans hésiter.
Gourde filtranteFiltre gourde OutdoorWater to GoUne gourde filtrante au cas où.Globalement oui. Le seul soucis est qu'elle fuit parfois quand elle a la tête en bas.Si je devais en changer, je ne reprendrai pas celle-ci à cause du problème de fuite.
Néanmoins c'est une des seules gourdes du marché à filtrer également les métaux lourds, ce qui n'est pas négligeable pour certaies destinations.

Vêtement utilisé sur la Haute Route Pyrénéenne

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ ?Est ce que ce choix a répondu à cette expérience sur la HRP?Si c'était à refaire?
Tshirt (x2)DecathlonPour leur légereté.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Pantalon/shortDecathlonJe cherchais un pantalon convertible en short, qui soit léger et suffisament resistant.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Chaussettes (x3)DecathlonElles font partie de mon matériel de trek originel, je les ai depuis plus de 3 ans.
Ce modèle est idéal pour débuter le trek.
Parfait.Je repars avec sans hésiter.
En vrai deux suffisent.
PolaireDecathlonElle fait partie de mon matériel de trek originel, je l'ai puis plus de 3 ans. Ce modèle est idéal pour débuter le trek.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Tour de couJulboJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
CasquetteLambdaJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
BandanaLambdaPermet de raffraichir le crane en l'humidifiant les jours de fortes chaleurs.OuiCela reste du superflu, je ne suis pas sur de le reprendre pour un prochain trek.
Caleçons (x3)FreegunPour le confort.OuiJe repars avec sans hésiter.
En vrai deux suffisent.

Matos indispensable pour la Haute Randonnée Pyrénéenne

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ ?Est ce que ce choix a répondu à cette expérience sur la HRP?Si c'était à refaire?
CouteauCouteau suisseJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
ServietteDecathlonPour sa légereté.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Lampe frontaleActikPetzlJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Batteries portables (x2)Nomade sky 10000XmooveJe cherchais une batterie durable dans le temps.Oui, j'ai été agréablement surprisJe repars avec sans hésiter.
BriquetBicJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Gamelle et bolSea to SummitPour sa légereté.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Pochette étancheLambdaJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Trousse de secoursJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
Appareil photoEOS 800DCanonJe ne pars jamais sans.Parfait.Je repars avec sans hésiter.
0 commentaire
5

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire