Test terrain et avis sur le Sac Osprey Talon 33

par Thomas SERAMOUR
Test terrain du sac Osprey Talon 33

Thomas Séramour, accompagnateur en montagne, nous partage son retour sur le Sac Osprey Talon 33 après l’avoir utilisé pendant près de 5 mois de l’hiver au printemps.

La marque Osprey

Mike Pfotenhauer est le fondateur d’Osprey, c’est en Californie derrière sa machine à coudre qu’il a commencé a créé des sacs à dos sur mesure dès 1974. Avec plein d’idées en tête, il avait le désir de concevoir et de fabriquer des sacs à dos innovants de la plus haute qualité. Osprey a également été l’un des premiers à développer des sacs à dos spécifique aux femmes dès les années 1993.

Aujourd’hui, les produits Osprey perpétuent cet esprit pionnier, en développant des sacs à dos toujours plus techniques et de très grande qualité. Les sacs à dos Osprey sont aujourd’hui une référence en randonnée, trekking mais également en alpinisme ou autres activités outdoors. Tout comme les accessoires d’hydratation, les housses de pluies, les sacs de rangements…

De par sa qualité et donc sa durabilité, la marque Osprey s’inscrit dans une démarche environnementale forte. En effet, les tissus utilisés sont très résistants à l’abrasion, même ceux d’origine recyclé. Tandis que les autres composants commes les attaches sont de plus en plus métalliques pour résister à l’épreuve du temps.

Pour en savoir plus sur la marque Osprey :

Présentation du Sac à dos Osprey Talon 33

Comme son nom l’indique, le sac Osprey Talon 33 comporte un volume de 33 litres permettant un usage varié de la simple journée à une aventure d’un weekend ou plus. Ses accessoires tels que ces nombreuses poches, ses attaches et ses sangles lui permettent un usage multi-activités. Le sac est principalement fabriqué avec du nylon recyclé haute ténacité de qualité supérieure approuvé bluesign. C’est un sac plutôt léger avec ses 1,1kg avec un profil très proche du corps permettant un confort de portage et une bonne stabilité.

Pour en savoir plus sur comment choisir son sac à dos Osprey :

Le sac Osprey Talon 33 et ses caractéristiques :

  • Panneau arrière AirScape™ entièrement réglable avec bords en mousse pour plus de confort et de maintien
  • Accès externe pour hydratation (juste derrière le panneau en mousse)
  • Sangles abdominales avec deux grandes poches anti-égratignure et sangles de sternum avec sifflet
  • Multiples poches et filet pour des rangements pratiques et rapides
  • Attache pour bâtons de marche Stow-on-the-Go™ et des portes bâtons à l’arrière
  • Sangles escamotables pour piolet
  • disponible en 2 tailles différentes : S/M et L/XL
les grandes poches des sangles abdominales
Son panneau arrière en mousse
l’espace pour la poche à eau

Mon avis sur le Talon 33 sac à dos Osprey

Les conditions de test :

Date : de Janvier 2022 à Juin 2022

Lieux : En montagne, dans les massifs de la Chartreuse, du Vercors, du Chablais et dans le Jura

Activités : Ski de randonnée, randonnée raquettes, randonnée, via ferrata et parapente (vol montagne).

Randonnée vertiges en Chartreuse
Parapente en vol montagne
Via ferrata en Vercors

Mes premières impressions sur ce sac osprey:

Un litrage idéal pour les sorties à la journée, ou des petites aventures. En effet, il y’a de la place pour mettre les affaires nécessaire a de nombreuses activités. D’autant plus avec ses nombreuses poches et ses sangles qui permettent de rajouter pas mal de choses en dehors du sac. Le serrage du sac à dos se fait en 2 minutes grâce au système velcro derrière le panneau en mousse et ses différentes sangles. D’ailleurs le dos semble bien aéré et le portage agréable. Dès le début de l’utilisation du sac un détail me déplait, c’est le système de serrage de la partie haute du sac. Cette partie n’est pas assez bien maintenue si le sac n’est pas rempli entièrement. Et la housse de pluie n’est quand a elle pas fournie avec le sac à dos, c’est dommage.

Un vrai couteau suisse comme sac à dos !

Pour commencer, je dois avouer que j’ai directement été conquis par les poches de la ceinture abdominale qui sont très grandes. En effet, elles permettent d’y glisser un téléphone portable de 15 cm environ sans soucis. Les poches extérieures en filets des deux côtés et celle de l’arrière du sac sont renforcés à leurs bases ce qui les rends plus résistantes. Elles permettent de ranger facilement une gourde et une veste. Sur le haut du sac, la poche en rabat permet encore un bel espace de rangement. Et juste en dessous d’elle se trouve une poche filet avec fermeture éclair pour mettre ses papiers et ses clefs de voiture avec l’attache spécifique. Et pour finir, il y’a une petite poche sur la bretelle avant gauche. Personnellement je l’utilise plutôt pour des barres de céréales et c’est très pratique.

Le sac Osprey multifonctions

Enfin, la poche principale du sac est quant à elle très allongée. Il faut donc bien organiser son fond de sac pour ne pas galérer à sortir ses affaires. L’attache rapide des bâtons est très agréable pour les courts passages difficiles. Le reste du temps j’utilise surtout les attaches qui sont à l’arrière du sac à dos. La poche à eau entre la dorsale et la grande poche du sac à dos est bien. Mais lorsque le sac est bien rempli il est difficile de remettre la poche à eau dans son espace. Enfin, il est même possible d’attacher des piolets sur ce sac à dos.

Vue d’ensemble du sac osprey talon 33
La poche filet avec l’attache clefs
Un des côtés avec la sangle comme attache

Les sacs Osprey et leurs qualité de portage

C’est ce qui m’avait marqué sur mes deux premiers sacs Osprey, j’attendais donc le résultat du test du Talon 33 avec impatience. Après l’avoir chargé et réglé en quelques minutes avec le système velcro et les sangles,  je le valide entièrement ! Avec sa forme élancée, il enveloppe très bien le dos et reste a son contact. Lors de descente en ski ou même en courant, le sac à dos reste près du corps, stable et permet donc de partir l’esprit tranquille. Je l’ai testé jusqu’à une dizaine de kilos et le portage était encore confortable grâce à la ceinture abdominale qui est très enveloppante. Au-dessus de ce poids, le sac à dos devient limite.

La respiration du Talon 33 Osprey

Au niveau de la transpiration, le panneau arrière AirScape™ en mousse découpée est assez respirant. Il n’est pas aussi respirant qu’un dos en filet comme on peut le retrouver sur d’autres sacs, mais ça reste agréable. Le point à améliorer et qui n’est pas des moindres c’est l’attache de la poche rabat de ce sac. Lorsque le sac n’est pas rempli entièrement, il est impossible de la serrer pour éviter qu’elle ne bouge. Le sac perd alors quelques points en stabilité puisque cette partie a tendance a vite bouger.

Vue d’ensemble sur l’enveloppe du sac
Le panneau arrière AirScape™
en mousse
Les sangles en questions, trop haute sur le sac

Chez Osprey on utilise des matériaux de qualité et recyclé

En près de 6 mois d’utilisations avec différentes activités au programme, le sac n’a quasiment pas bougé. Il a quelques petites traces de frottement sur le bas du sac et ses côtés, mais ce n’est qu’esthétique. Comme mes deux autres sacs à dos Osprey, les matériaux utilisés sont de très bonne qualité et ça se voit. Le sac osprey talon 33 est fabriqué principalement à partir de nylon recyclé haute ténacité. On sent que le sac osprey talon 33 est fait pour durer dans le temps et que l’on peut avoir confiance en lui. L’utilisation de produits recyclés de nos jours est essentiel et ils vont de paire avec l’esprit montagne je trouve. D’autant plus qu’on a vu que ça n’altérait pas à la qualité du produit. La garantie proposés par Osprey est top, et ils proposent beaucoup de réparations depuis des années maintenant.

Vue d’ensemble
Un allié tout terrain

Conclusion sur le sac Osprey Talon 33

Avec son profil élancé, la charge est vraiment près du corps et c’est un véritable atout en terme de stabilité. Les nombreuses poches et filets sont très pratique. Je suis déçu par les deux sangles qui maintiennent la poche du haut car elles ne permettent pas de serrer correctement le sac quand il est peu rempli. L’attache pour les bâtons est rapide et efficace pour les passages délicats mais au long terme ils sont gênants, heureusement qu’il est possible de les attacher sur l’arrière du sac à dos. La housse de pluie n’est pas fournie, c’est un point a améliorer. Enfin, la qualité des matériaux et la qualité de portage sont une fois de plus les signatures de ce sac à dos Osprey. C’est un véritable allié pour les activités de montagnes à la journée ou sur plusieurs jours.

Prêt pour de nouvelles aventures avec ce sac Osprey Talon 33

Laisser un commentaire