Rappel en fil d’araignée dans le canyon de Fond Lottière

Alina Tolmunen, Ambassadrice Beal vous propose un tour d’horizon des canyons de découverte en Martinique.

Informations pour préparer son séjour à la découverte des canyons en Martinique

Dates :

Il n’y a pas réellement de saison en Martinique mais tout le monde vous dira qu’il y en a deux : le Carême et l’Hiver. Les mois de mars avril sont les plus secs et les mois de juillet août septembre sont les plus humides. En fonction des canyons en Martinique, il est totalement déconseillé de s’y rendre à ce moment-là.

Localisation :

Martinique, Caraïbes.

Depuis Paris compter 9h d’avion, il y a en moyenne 6 vols par jours. Les prix des billets d’avion fluctuent énormément en fonction de la période de l’année. Visiblement les périodes les moins chères sont de fin septembre à fin octobre et de fin janvier à mi-février. Soit entre les périodes de vacances scolaires et à priori idéales pour la pratique du canyoning.

Caractéristiques :

La Martinique est une île volcanique assez récente dans son histoire géologique. De fait, le type de caillou rencontré diffère énormément de ce dont on a l’habitude dans les canyons des Pyrénées, des Alpes ou encore de la Corse. Le panel de teintes de la roche s’étend du noir au brun foncé avec quelques notes d’orange. Totalement dépaysant ! Ayez de bonnes chaussures avec vous car la roche est parfois très glissante.

La relative jeunesse de cette île vis-à-vis du plateau continental Européen implique une roche très sculptée, de belles cassures, une bonne verticalité. Rien à voir avec les courbures harmonieuses que l’on peut retrouver dans le Verdon par exemple. Mais qu’à cela ne tienne !

Généralement les canyons rencontrés sont moins aquatiques et moins encaissés mais présentent une bonne verticalité. Peu voire pas du tout de nage en vasque et surtout des rappels. Le canyoning en Martinique est donc plus dans la technique. Il faudra faire parler tout votre lexique de nœuds, de rappels débrayables, de rappels déviés pour éviter les frottements etc … 

Bienvenue dans la jungle

Ici vous êtes réellement plongés dans la jungle profonde : la végétation est omniprésente ! A mon avis les paysages ne pourraient être plus représentatifs du zion.

Autre point plus qu’intéressant à aborder : la température de l’eau. Raisonnablement bonne. Beaucoup de locaux pratiquent en legging et lycra de surf ou en shorty de plongée ou de surf. Dans tous les cas les épaisseurs ne dépassent que rarement les 3mm. Néanmoins il est bon de toujours apporter des couches supplémentaires en cas de fatigue, pluie intense ne nécessitant pas d’échappatoire …

Moi qui avais l’habitude de pratiquer uniquement dans le Tessin (Suisse), cela me change énormément de pratiquer le canyoning en Martinique.

Dernier point à prendre en compte : les moustiques. Ils sont présents partout sur l’île, les marches d’approche ne font pas exception pour faire du canyoning en Martinique. Munissez-vous simplement d’un bon spray répulsif et le problème est résolu.

Enfin il est toujours bon de le rappeler, les canyoners doivent souvent traverser des propriétés privées. Les accords amicaux entre propriétaires du terrain et fédération ne tiennent parfois qu’à un fil. Respecter donc les endroits traversés, ne ramassez pas de fruits, soyez polis … mais bien sûr vous savez déjà tout ça.

Les canyons de Martinique sont tous classés Terrains d’Aventure. Quelques soit la cotation cela signifie qu’ils ne sont pas entretenus par la FFME, une certaine notion d’engagement est donc présente. L’équipement est entièrement réalisé à titre bénévole par les deux clubs de l’île : Aventure & Canyon et CSLG ou par des passionnés non licenciés. Nous saluons d’ailleurs cet engagement. Cette notion de canyon TA implique par conséquent moins de balisages que les canyons de métropole et surtout pas de topo officiel.

Bibliographie :

Il existe un très bel ouvrage photo qui présente les 80 canyons de Martinique. Cet ouvrage ne constitue pas un réel topo car il est difficile d’apprécier la verticalité, les temps de marches entre les différents obstacles.

Aussi, je vous conseille de chercher toutes les informations sur le site descente-canyon ou d’envoyer un mail à l’un des deux clubs qui vous enverra un « vrai » topo pour faire du canyoning en Martinique.

Quoi d’autre dans les environs :

Où loger en Martinique :

Partout, vous n’aurez aucun mal à trouver un logement que ce soit pour une courte ou longue période, en ville ou au milieu de la nature.

Saut Gendarme :

Il s’agit d’un des canyons de Martinique les plus accessibles.

Durée : 2/3h Marche d’approche 15 min ou 45 min Cotation : 3.3.II

Depuis le centre de Fort-de-France compter environ 40 minutes de route. Deux options s’offrent à vous : avec ou sans navette voiture.

Sans navette voiture : se garer au parking de la Cascade du Saut Gendarme sur la commune de Fonds-Saint-Denis et marcher le long de la route une trentaine de minutes jusqu’au plateau Boucher. Un petit sentier partira sur votre droite à la perpendiculaire.

Avec navette voiture : garer une voiture à l’arrivée au parking du saut Gendarme, une autre sur le plateau Boucher. Descendre le long de la route environ 5 minutes avant de trouver sur la gauche le sentier d’entrée.

Le sentier descend dans une ravine avec quelques mains courantes jusqu’à un premier rappel de 15m. C’est parti vous y êtes.

Ce canyon vous permettra de découvrir la forêt humide de Martinique à travers une descente relativement facile et ludique. Vous y trouverez deux sections entrecoupées d’une marche en rivière. Vous rencontrerez une succession de petits rappels en vasques peu profondes dont deux très beaux de 17m et 10m qui vous feront arriver directement dans la vasque du Saut Gendarme sous les yeux médusés des touristes.

Le parking se trouve juste après. En plus en arrivant vous trouverez de nombreuses tables de pique-nique.

Fond Lottière :

A mon avis un des canyons de découverte les plus dépaysant de Martinique. Durée : 2/3h Marche d’approche 45 min Cotation : 3.2.II

Depuis le centre de Fort-de-France se rendre dans l’extrême nord de l’île à Grand’Rivière, compter environ 1h30 de route le long d’une route de bord de mer puis dans la forêt profonde type Jurassic Park.

Avec navette voiture : se garer au parking du stade à l’entrée de Grand’Rivière sur la gauche au niveau de la rivière.

Prendre la route avec la deuxième voiture et continuer en direction du bourg. Prendre à gauche le chemin rural de Malakoff et monter le plus haut possible sur le plateau jusqu’à ce que la route ne soit plus carrossable. Garez-vous proprement dans un virage puis continuez à pied le long de la route en terre.

Arrivés dans une propriété continuez vers le haut du plateau le long d’une clôture, enfoncez-vous dans la forêt en suivant la trace entre les cacaoyers et fromagers. Au bout d’une vingtaine de minutes de marche dans la forêt vous arriverez dans une sorte de clairière. Equipez-vous ici, la main courante câblée commence quelques mètres plus bas.

Vous y êtes. Le canyon commence par un premier rappel sec de 20m.

Ce canyon en forêt profonde vous offrira de très beaux rappels souvent avec relais intermédiaires dont une grosse boîte aux lettres.

Retour en marchant une trentaine de minutes dans le lit de la rivière, vous traverserez une propriété avec beaucoup d’arbre fruitiers, ne touchez à rien ! Le propriétaire est très vigilant.

La Catala pour faire du canyoning en Martinique :

Ici la notion de canyon Terrain d’Aventure se ressent plus que tout ! Durée : 2/3h Marche d’approche 1h Cotation : 3.2.II

Depuis le centre de Fort-de-France se rendre dans le nord de l’île sur la commune du Lorrain, compter environ 1h de conduite le long d’une route de bord de mer.

Avec navette voiture : se garer à l’entrée du Lorrain juste après un pont à gauche. Continuez la route une dizaine de minutes, vous passerez devant des habitations, garez-vous à l’entrée d’un champ de bananes juste après une route à guet.

Reprenez la route principale avec votre autre voiture jusque dans le bourg du Lorrain, prendre à gauche une route direction Carrabin. Garez-vous dans un virage peu de temps avant la fin de la route puis continuez à pieds. Monter sur le plateau et traversez de nombreux champs bananes, fruits de la passion … continuez toujours plus haut jusqu’à vous trouver sur le haut de la crête. De là descendez dans la sente entre les arbres jusqu’à la rivière. Compter en tout environ 1h de marche.

Le canyon débute par une belle dalle glissante sur de beaux cailloux noirs, s’en suit de nombreux rappels peu aquatiques.

Conclusion pour faire du canyoning en Martinique :

La Martinique offre un très beau terrain de jeu aux sportifs amateurs de nature. Les sports outdoor demeurent bien loin du tourisme de masse si bien que vous vous trouverez très vite seuls au monde dans une nature luxuriante. Que ce soit pour la pratique du canyoning, de l’escalade, du VTT, du trail … vous pourrez jouir de paysages qui semblent intacts et préservés de l’Homme.

Le matériel

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fais le choix de ce modèle au départ ?Est ce que ce choix a répondu à cette expérience de canyoning en Martinique ?Si c'était à refaire ?
CasqueAtlantis vertBEALDotationOuiOUI
Combinaison4mmTribordCombinaison utilisée pour le surf en 4mm mais qui fait très bien l'affaire en canyoning occasionnel
BaudrierHydroteamBEALPrêtBaudrier très confortable au niveau des cuisses. Nombreux porte-matériels. Jupe solidePratique.
CordePro Canyon 10,3 mmBEALPrêtDiamètre fin, bonne fluiditéoui
Sac à cordeRésurgenceBEALPrêtSac à dos pratique pour transporter cordes et bidons étanchesoui
ChaussuresN500QuechuaBonnes chaussures d'approche qui font également l'affaire en canyoningouiPour une pratique occasionnelle pas besoin de chaussures de canyon coûteuses
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire