Retour terrain de la Doudoune Pyrenex ultra-légère Masha

par Angèle Paty
Test terrain doudoune Masha Pyrenex _ Angèle Paty

Angèle PATY nous livre ses retours sur la veste femme Masha Hoody une doudoune Pyrenex en plumes après deux mois de voyage bikepacking, en France, en Irlande et en Écosse. Voici mon avis après utilisation de celle-ci à la fois sur le vélo, en bivouac et en randonnée.

Présentation de la marque Pyrenex

Pyrenex marque de doudoune en plume de grande qualité

« Manufacture de légèreté depuis 1859 » à l’image de son slogan, la marque PYRENEX associe l’excellence du savoir-faire français avec la qualité de son duvet que vous pouvez découvrir dans leurs doudounes en plumes, sac de couchage ou couette.

Depuis 160 ans, Pyrenex développe des produits performants pour l’activité en montagne, ainsi que des vêtements haut de gamme qui reflètent la philosophie de la marque.

Outre la qualité et la performance de ses produits, la marque PYRENEX s’engage pour une production éco-responsable et respectueuse des animaux et de l’environnement. Les plumes et duvets sont issus d’élevages d’oies et de canards français. Ils sont traçables et respectent l’environnement.

Pyrenex a obtenu cinq labels qui garantissent l’éthique, la traçabilité, la non-utilisation de substance nocives pour la santé ainsi qu’une production plus éco-responsable:

  • Le label DOWNPASS
  • L’étiquette BELLE LITERIE EXCELLENCE
  • Le label OEKO-TEX®
  • Le traitement GREENFIRST®
  • Les certifications ISO 9001 ET 14001

Test de la doudoune Pyrenex

J’ai reçu la doudoune Pyrenex en mai 2021 pour la tester sur un voyage bikepacking de deux mois durant l’été. Me rendant en Irlande et en Ecosse, jusqu’au îles Hébrides Extérieures, celle-ci a été un élément clé de mon équipement bikepacking ainsi que de mon matériel bivouac.

test-doudoune-pyrenex-portee-par-angele-paty

On n’y pense pas forcément instinctivement, mais la doudoune est essentielle dans la checklist. Même en été, les soirs sont parfois frais, sans parler de l’Ecosse. Opter pour une doudoune ultra-légère et compressible c’est garantir son apport de chaleur et son confort après une belle journée d’effort.

J’ai préféré choisir le modèle Masha en taille 38 pour avoir de la marge pour une couche supplémentaire. Mieux valait qu’elle soit légèrement trop grande plutôt que trop près du corps. En plus, cela me permet de garder de l’aisance une fois sur le vélo avec la doudoune portée.

Présentation de la doudoune ultra-légère Masha

Le modèle Masha ultra-légère existe en plusieurs coloris, en version sans capuche et en version homme sous le nom doudoune Bruce, avec ou sans capuche.

Modèle doudoune Pyrenex Masha

La qualité de la plume Pyrenex

La plume fait la renommée de Pyrenex. En plus d’être écologiquement produite, elle est d’origine France. Les différents labels garantissent cela. La qualité exceptionnelle du duvet lui donne un pouvoir gonflant (FP) d’une valeur de 850 cuin standards IDFB. En visant haut, Pyrenex offre la chaleur nécessaire pour un poids très réduit. La qualité de la plume rend la veste Masha ultra-légère et performante.

Caractéristiques de la veste doudoune à capuche Pyrenex

La doudoune Masha a plusieurs particularités à noter :

  • la capuche : bien couvrante, réglable aux extrémités, quelque peu grande pour les plus petits tours de tête,
  • le pochon de rangement : cousu à la poche intérieure: ne peut être perdu, pratique en voyage,
  • finition de la fermeture éclaire avec écriture imprimée Pyrenex,
  • réglages du serrage: bas de la doudoune ajustable.
test-doudoune-pyrenex-détails

La finition brillante du tissu extérieur la rend élégante et confirme le haut de gamme mais toujours dans un esprit sport.

Composition de la doudoune à plume Pyrenex

La doudoune Pyrenex Masha ultra-légère est composée de duvet de canard d’Aquitaine avec 90 % duvet et 10% de plumettes pour le garnissage. Ce duvet est Made In France à Saint-Sever. Le tissu est à 100% polyamide.

Test terrain de la veste Masha doudoune plume Pyrenex

La doudoune en bivouac

J’ai utilisé la doudoune tous les soirs de bivouac. En effet, après l’effort, après avoir monté la tente, la doudoune Pyrenex se révèle être mon cocon. Elle me tenait chaud mais était aussi très agréable à porter, par la qualité de la veste et par sa légèreté.

Test Doudoune Pyrenex Bivouac
Test de la doudoune en bivouac en Ecosse ©AngèlePaty

N’étant pas imperméable, j’ai fait attention à ce qu’elle ne prenne pas la pluie. L’Ecosse est un pays très humide, particulièrement en soirée, donc au moment où je portais la veste. La doudoune plume a bien résisté à l’humidité ambiante du soir, quand le soleil se couche. J’ai tout de même veillé à ce qu’elle ne prenne pas l’humidité du tapis de sol de tente la nuit.

La doudoune n’a pas été testée dans le grand froid, ni pour des températures inférieures à 8°C.

La poche de rangement incluse dans la doudoune est pratique pour ranger la doudoune en plume Pyrenex à chaque bivouac. En quelques secondes, la veste est rangée et compressée. Il manque seulement les lanières d’un vrai sac de compression.

La finition stretch au niveau des poignets est isolante du froid et du vent.

Expérience de la doudoune portée sur le vélo

doudoune-pyrenex-portee-par-angele-paty-sur-son-trip-velo-saorsa.

J’ai très peu porté la doudoune sur le vélo pour diverses raisons.

Premièrement, il est difficile à vélo de trouver la bonne protection contre le froid ou le chaud. Avec le vent, les arrêts, les montées, on peut très vite avoir chaud dans ses habits puis froid juste après.

Deuxièmement, quand j’étais en France de fin juin à mi juillet, les températures étaient beaucoup trop chaudes pour la porter. Ensuite, en Irlande, je suis tombée sur une période « caniculaire ». En t-shirt tous les jours, la doudoune ne m’a servi que pour les bivouacs. Finalement en Ecosse, le temps était extrêmement changeant et souvent très rapidement. Sans imperméabilité, j’ai préféré laisser la doudoune dans une sacoche bikepacking.

Dernièrement, partie pour un long voyage, je souhaitais éviter d’avoir à laver la doudoune pendant mon voyage. J’ai préféré ne pas la porter pendant l’effort pour éviter de transpirer avec.

Il m’est donc arrivé de porter la veste Masha sur le vélo les matins tôt ou lors de journées transferts, avant de prendre un train par example. Un des points forts est la double fermeture éclair, qui permet d’ouvrir la doudoune par le bas et ainsi garder une ouverture et aération optimale à vélo.

La doudoune en randonnée

doudoune-pyrenex-portee-par-angele-paty-en-randonnée

Avant de partir en voyage bikepacking, j’ai testé la doudoune en duvet lors d’une randonnée au lever du soleil. Rejoindre le sommet du Pic Saint Loup (34) prend environ 30 minutes. Il faut le même temps pour redescendre. La doudoune a été portée environ deux heures pour des températures autour de 15°C, avant que le soleil ne se lève.

Elle est agréable à porter en mouvement. L’ouverture à deux zips permet de réguler la température et l’isolation que l’on souhaite. Cependant la respirabilité pourrait être améliorée.

Conclusion sur mon expérience terrain de la Masha doudoune Pyrenex

Le test a été concluant après deux mois d’utilisation, presque quotidienne, pendant ce voyage. J’en suis très satisfaite par ce blouson chaud tant d’un point de vue utilisation, que rangement.

Test Doudoune Pyrenex bikepacking
Bivouac sur l’île d’Arran, Ecosse

L’utilisation outdoor ne fait pas l’objet de points négatifs, si ce n’est l’aspect de la respirabilité. Mais il faut prendre en compte que cette doudoune n’est pas un modèle pour le sport intensif. Elle convient à une utilisation sportive basse intensité, ou pour une protection après l’effort. Elle joue son rôle parfaitement : apport de chaleur et confort.

La capuche est un vrai plus, surtout quand il y a du vent. Elle est bien couvrante.

C’est une doudoune ultra-légère mais surtout très compressible. Un élément essentiel en bikepacking ! Facilement rangée avec le sac inclus, il manquerait juste deux fines lanières de compression pour gagner de l’espace.

C’est donc une belle doudoune plume Made in France de la marque PYRENEX qui a fait ses preuves sur le terrain !

1 commentaire

Gérald 15 novembre 2021 - 20 h 15 min

J’ai trouvé votre article formidable et complet. Les illustrations et les détails apportent une expérience complète sur l’usage. Je suis tombé en vélo avec ma doudoune et j’ai vu quelques plumes voler… Plus de peur que de mal. Comme vous ne l’avez pas vraiment testé en vélo, je vous apporte mon expérience. C’est clairement une bonne solution en milieu urbain ou pour de faibles distances à mi-saison. Mais pas pour des sorties longues ou il va falloir évacuer la transpiration. Je trouve que le modèle Bruce en Vert pour homme est splendide. Parfait pour la randonnée en zone humide. Le seul hic reste la pluie et dans ce cas, il faut avoir une veste adaptée en plus. Je me demande si on peut superposer ? En été, j’utilise le coupe-vent Sea-side. Les coloris sont originaux et bien trouvés.

Répondre

Laisser un commentaire