Test du sac de couchage Sir Joseph Koteka 400 II

par Julien DEFOIS
Bivouac Fonts de Cervières

Julien Defois vous présente son Test du sac de couchage Sir Joseph Koteka 400 II utilisation 3 saisons.

Présentation de Sir Joseph

Sir Joseph

Sir Joseph est une entreprise tchèque fondée dans les années 70 par Joseph Rakoncaj. Encore assez peu connue en France, Sir Joseph se développe progressivement à l’international. Ses produits sont fabriqués en République Tchèque. Elle propose des vêtements thermiques, du matériel de bivouac et des sacs de couchage, dont le Koteka II que j’ai testé.

Caractéristiques du sac de couchage Sir Joseph Koteka 400

Poids: 730g (short), 750g (reg), 780g (long)

Dimensions:

  • short: 83cm aux épaules, 32cm aux pieds, taille utilisateur < 165cm
  • regular: 85cm aux épaules, 33cm aux pieds, taille utilisateur < 180cm
  • long: 87cm aux épaules, 34cm aux pieds, taille utilisateur < 195cm

Volume plié: 16x25cm (5L)

Tissus: Pertex Quantum Y 28g/m² déperlant et traité DWR

Matière isolante: duvet d’oie européen 95/5 800 CUIN, poids 400g (S et R) et 420g (L)

Températures d’utilisation (confort/limite/extrême): -0.5°/-6°/-20° selon la norme EN 13537.

Retrouvez la marque Sir Joseph dans le magasin outdoor de Chambéry : Montania

Prise en main

Mon sac de couchage habituel est un Cumulus Panyam 450 (acheté en 2017) aux performances et aux caractéristiques assez similaire avec le Sir Joseph Koteka II 400. Il va donc me servir de point de référence pour mon test.

Le Koteka II fait partie de la gamme Light + Minimis. Comme son nom l’indique, il s’agit donc d’un produit léger qui est destiné aux itinérances plutôt estivales dans les régions tempérées. Ceci dit, ses températures d’utilisation laissent penser qu’une utilisation 3 saisons est tout à fait possible. C’est ce que je vais vérifier dans le test!

Volume et poids

Le sac est livré avec une housse de stockage et une housse de compression de 19g, également en Pertex Quantum. Celle-ci dispose d’un double cordon de serrage, ce qui permet de bien comprimer le sac. La housse est bien dimensionnée et il est facile d’y faire rentrer le Koteka II, sans pour tant disposer d’une place excessive. Une fois dans sa housse, le sac est vraiment compact et ne prendra pas beaucoup d’espace dans votre sac à dos.

En comparaison avec le Panyam, le Koteka est légèrement moins compact, même si sa housse est plus pratique.

Koteka II 400 Volume

Sur la balance, le Koteka est à 820g contre 900g pour le Panyam. A noter que mon Panyam a subi des réparations chez Cumulus et s’en est retrouvé un peu alourdi. La différence selon les poids affichés par les fabricants est de 30g en faveur du Koteka.

Qualité et accessoires

Ses tissus, bien que très fins, respirent la qualité. On sent immédiatement qu’on a affaire à un produit haut de gamme. Le Pertex Quantum est connu pour sa légèreté et sa compressibilité. Il est également coupe vent et très agréable au toucher.

Aux pieds, 2 boucles permettent de le suspendre.

capuche Sir Joseph Koteka II 400

Il est équipé d’une capuche 2D, avec serrage par cordon, d’une généreuse collerette anti-froid, également serrable par cordon et d’un rabat anti-froid tout le le long du zip double curseur. Celui-ci s’étend jusqu’aux pieds et permet donc d’ouvrir le sac de couchage pour en faire une couverture.

collerette anti froid Koteka II 400

De part ses matériaux de fabrication, le Koteka II se gonfle très vite.

A noter que le Panyam propose une accessorisation équivalente mais que son tissu semble moins fin et est moins agréable au toucher.

Conditions de test du Sir Joseph Koteka 400

J’ai testé ce duvet au cours de 4 treks dans les Alpes, sous tente et pendant une semaine environ:

  • Tour du Queyras fin mai début juin
  • Tour du Viso et du Chambeyron fin juin
  • Traversée dans les Dolomites mi juillet
  • Tour du Val Maira fin septembre
Sir Joseph Koteka II 400 Sea To summit Ether Light XT

Ce test s’est donc réalisé sur 3 saisons différentes, avec l’utilisation d’un matelas Sea To Summit Ether Light XT (R value 1.2). Les altitudes des bivouacs n’ont pas dépassé 2400m. Je dors systématiquement avec un drap de sac Sea To Summit Thermolite Reactor.

Retour terrain

Fonctionnalité du Sir Joseph Koteka 400

Alors ce sac est -il facile et agréable à utiliser? La réponse est oui!

Tout d’abord, le zip est d’un usage particulièrement aisé. Il file très sur la fermeture éclair et ne s’y coince jamais. Au contraire du Panyam dont le zip finit inévitablement par se coincer. La fluidité a du bon!

Le volume (je fais 1.9m pour 78kg) est très convenable et je ne me sens jamais à l’étroit. La forme momie épouse très bien les contours du corps. L’espace pour les pieds (je fais du 47) est suffisamment grand.

La capuche est bien chaude et enveloppante mais, sur ce point, la capuche du Panyam, en 3D, fait mieux car elle enveloppe plus naturellement la tête. Celle du Koteka fera le job, mais il faut recourir au cordon de serrage. Un détail ceci-dit.

Comme le laissait penser la prise en main, les tissus du Koteka II sont très agréables et je m’y suis senti bien. Un plus après une longue journée de randonnée!

Les cordons de serrage sont très bien dimensionnés. Ils ne viennent pas gêner le dormeur, au contraire de ceux du Panyam. Beaucoup trop, ils finissent souvent par m’entraver d’une manière ou d’une autre.

cordons de serrage Koteka II 400

Résistance à l’humidité

C’est un sans faute! Malgré la pluie, les infiltrations d’eau dans la tente, l’humidité ambiante parfois très marquée, le Sir Joseph Koteka 400 laisse l’eau dehors. Je n’ai jamais eu à le faire sécher. Le traitement DWR et la déperlance font bien leur travail.

De son côté, le Panyam est bien plus sensible à l’humidité (certes il n’est plus de première jeunesse) et nécessite en général un temps de séchage dès que les conditions sont humides.

Thermicité

Sir Joseph Koteka II 400

C’est un point essentiel pour un sac de couchage. Et je dois dire que j’ai été déçu.

Les chiffres annoncés sont beaucoup trop optimistes. J’ai bivouaqué par des températures positives et j’ai souffert du froid. Et ce malgré l’utilisation du Thermolite Reactor. Vers 3°, le sac atteint ses limites et il faut soit bien serrer la collerette (ce qui n’est pas suffisant en général) soit se vêtir. A noter que le volume intérieur est suffisamment large accepter une ou deux couches de vêtements.

Lors de mes bivouacs dans le Queyras et le Val Maira, assez loin de l’été, les températures furent assez froides et j’ai pu regretter mon Panyam.

Si l’on regarde un peu les chiffres, il est facile de se rendre compte que les performances du Koteka II 400 seront inférieures à celles du Panyam. Ce dernier est chargé de 450g de duvet d’oie à 850 CUIN, contre 420g de duvet d’oie à 800 CUIN. Le Koteka II 400 est donc moins bien garni que le Panyam. Pourtant il est annoncé comme ayant une thermicité supérieure: -0.5° confort contre 0° confort coté Panyam. Il y a donc quelque chose qui cloche.

N’étant pas spécialement frileux et utilisant en plus un drap de sac thermique, il ne me semble pas que le Koteka II 400 puisse fournir une température de confort à -0.5° car il est déjà à ses limites vers 3 ou 4°. C’est donc un sac à réserver pour la randonnée estivale.

Conclusion du test du sac de couchage Sir Joseph Koteka 400 II

Koteka II bivouac Bonfante

C’est un sac de couchage haut de gamme, avec une qualité de fabrication excellente. Ses finitions sont très bonnes. A l’usage, il se révèle très pratique. A la fois léger et compact, il ne se fait pas sentir dans le sac à dos. De plus, sa conception le rend très facile à manipuler. Par contre, les températures d’utilisation sont trop optimistes et il faudra le réserver pour les randonnées en montagne estivale ou par temps chaud. Dès lors qu’on en a conscience, le Sir Joseph Koteka II 400 est un très bon sac de couchage.

Laisser un commentaire