Retour terrain du réchaud à gaz Optimus Crux

par Angèle Paty
retour terrain du réchaud à gaz Optimus Crux

Angèle Paty nous partage son avis après avoir tester le réchaud à gaz pendant 2 mois en voyage à vélo. Ce retour est formulé après un prêt de Katadyn France de ce réchaud Optimus pour son voyage bikepacking, de Montpellier en Ecosse, en passant par l’Irlande.

Présentation de la marque Optimus

Optimus a été fondée en 1899 en Suède, à Stockholm et propose aux campeurs, aventuriers et randonneurs les essentiels de cuisine : réchauds, popotes et autres accessoires.

Toujours dans l’esprit de la marque « clever cooking since 1899 », Optimus crée des popotes et des réchauds durables, fiables et légers, notamment récompensés par plusieurs prix. Divers types de réchaud sont proposés, des réchauds à gaz, multifuels ou hybrides. J’ai testé le modèle Crux, un réchaud à gaz.

Logo Optimus

La marque Optimus est distribuée en France par Katadyn aux côtés notamment de Nemo Equipment, Pharmavoyage, Trek’n Eat, Micropur

Présentation du réchaud à gaz Optimus Crux

Crux réchaud à gaz Optimus

Caractéristiques

  • Poids : 83 g
  • Combustible : Gaz liquide (butane, isobutane, propane)
  • Temps de cuisson : 3min pour 1 L d‘eau
  • Durée de combustion : jusqu‘à 90 min à puissance maximum (cartouche de gaz de 230 g)
  • Débit : 3‘000 Watt / 10‘200 BTU/h
  • Dimensions : 76 x 57 x 34 mm (déplié) et 84 x 57 x 34 mm (replié)
  • Garantie : 2 ans
  • Matériaux : Aluminium, acier
  • Accessoires : Housse Néoprène isolante

Tête du brûleur repliable

Tête du brûleur du réchaud à gaz Optimus Crux

Le réchaud à gaz Crux a été conçu par Optimus pour ne pas prendre de place et pour minimiser le poids. La marque a donc imaginé un système de branches pliables ainsi qu’un système pour plier toute la tête du brûleur. Ainsi, le réchaud se range dans une petite poche en néoprène complémentaire d’une cartouche à gaz 230g de la même marque.

Compatibilité cartouches de gaz

Le réchaud Optimus Crux s’utilise uniquement avec des cartouches à valve filetée. Ce filetage qui permet ainsi de visser le réchaud pour l’utiliser et le dévisser pour le ranger. C’est très pratique.

La cartouche doit présenter une valve compatible, filetée Lindal, qui répond à la norme EN417, comme sur la photo ci-dessous. C’est le standard international. A savoir, les cartouches Camping Gaz ne sont pas compatibles. Mais il existe des adaptateurs de cartouches de gaz à valve filetée pour pouvoir tout de même les utiliser pour le réchaud Optimus Crux.

Réchaud Optimus Crux compatible avec cartouche à valve filetée

Retour terrain du réchaud à gaz Crux par Optimus

Puissance du réchaud Optimus

Optimus annonce 3 minutes pour faire bouillir un litre d’eau. J’ai donc testé cette puissance et je dois dire que j’ai été convaincue par la rapidité, même sans pare-vent. Cela a pris légèrement un peu plus de 3 minutes, à puissance maximale.

La flamme reste bien centrée, on voit très bien à l’oeil nu la puissance augmenter à force de tourner le robinet du combustible.

Puissance du réchaud à gaz Optimus Crux

Le soir où la photo a été prise, je suis au Nord Ouest de l’Ecosse, sur l’île de Lewis. C’est déjà la fin du voyage. Je suis arrivée tard sur mon lieu de bivouac sauvage. J’ai tout de même réussi à trouver une belle plage reculée, avec de l’herbe pour poser ma tente et cuisiner. Le vent souffle en fin de journée comme très souvent sur les îles des Hébrides Extérieures. Mais j’ai pris l’habitude de cuisiner même sans pare-vent en trouvant un abris. Au final, je ne suis pas tombée à court de combustible durant mon voyage.

Un réchaud à gaz ultra-compact

J’ai apprécié la conception de ce mini-réchaud. Le volume de rangement est extrêmement réduit, grâce à la tête pliable. On peut l’emporter partout. Le système de pliage est simple. On tire le manchon de verrouillage (en noir sur la troisième photo) pour replier la partie haute.

Optimus réussit à proposer un réchaud ultra-compact, idéal pour le bikepacking, le trekking ou autres aventures, où l’on emporte que l’essentiel.

Réchaud à gaz Optimus Crux pliable et ultra-compact

Stabilité du réchaud Crux Optimus

Dans l’ensemble le réchaud à gaz Crux Optimus reste stable. Il faut veiller à l’installer sur une surface bien plate, ce qui n’est pas toujours facile à trouver.

Cependant, j’ai trouvé les branches du réchaud parfois instables. Elles sont si légères qu’elles manquent un peu de rigidité une fois dépliées. La base de ma popote (Forclaz) était aussi un peu large pour être bien stable sur ce modèle de réchaud à gaz ultra-léger.

Stabilité du réchaud Optimus Crux avec une popote

Utilisation en bikepacking

Prise en main

La facilité d’utilisation du réchaud à gaz Crux est déconcertante. En à peine 10 secondes le tour est joué. Il suffit de sortir le réchaud de sa pochette de protection en néoprène. Ensuite, on vérifie que le robinet du combustible est bien fermé pour ne pas laisser du gaz s’échapper. Après, on déplie la tête du brûleur.

En dernier, on visse l’embout du réchaud sur la cartouche, à la valve prévue à cet effet. Il est normal qu’un peu de gaz s’échappe au moment du vissage. Une odeur de gaz bien reconnaissable vient avec mais elle s’estompe en quelques secondes, pas d’inquiétude.

Il ne manque plus qu’à allumer le gaz et faire bouillir l’eau dans la popote. Le café est prêt en quelques minutes !

Réchaud optimus en bivouac sur l'île de South Uist en ecosse
Bivouac sur l’île de South Uist en Ecosse

Légèreté

En plus d’être un petit réchaud compact, il est surtout ultra-léger. 83g annoncé et pesé, il faut aussi compter le poids de la pochette neoprène.

Le bikepacking requière de minimiser le poids et l’espace pour voyager très léger et alléger au maximum les sacoches. Je rangeais mon réchaud, emboité sous la cartouche de gaz, au fond de ma sacoche de selle, pour mettre le poids proche du cadre.

Avec repas lyophilisés Trek’ N Eat

J’ai testé le réchaud avec des plats lyophilisés Trek’ N Eat, également donnés par Katadyn France. C’était rapide et très pratique quand je n’avais pas le temps, la motivation ou assez de nourriture pour me cuisiner un repas.

Il suffit de faire bouillir environ 600mL d’eau et de le verser directement dans le sachet Trek N’ Eat. Après une dizaine de minute, j’ai pu déguster mon pâtes au pesto au saumon. Après une journée d’effort à vélo j’étais bien récompensée et rassasiée.

réchaud à gaz Optimus Crux avec repas Trek N Eat

Conclusion du test du réchaud à gaz Optimus Crux

Mes deux mois de voyage à vélo m’ont permis de tester le réchaud à gaz Crux sous toutes ses coutures, sur des surfaces instables, avec du vent, la nuit comme le jour et pour des repas lyophilisés.

Le poids et le volume sont les principaux atouts de ce réchaud, Optimus l’a conçu pour des aventuriers à la recherche d’un matériel ultra-léger et tout aussi performant.

Compte-tenu de sa légèreté, il ne peut être rapidement instable avec un popote trop large et bien remplie d’eau, mais reste utilisable en faisant bien attention.

Autres expériences terrain sur le réchaud Crux de Optimus

Test en Randonnée et en Kayak

Line passionnée de kayak de mer, randonnée, escalade et davantage. Vous avez pu déjà lire de nombreuses expériences outdoor comme :

Le Crux est notre premier réchaud vraiment léger et compact. Nos précédents réchauds tenant plus du matériel de camping que du matériel de rando légère. Nos craintes, en passant sur ce type de matériel, reposaient surtout sur la stabilité et la répartition de la chaleur (si on veut faire un peu de « cuisine »). 

Nous l’avons utilisé cet automne en rando kayak (3 jours en catalogne) et en rando à pied (3 jours dans le caroux).

Test du réchaud à gaz crux Optimus dans le Caroux

Sur les deux points nous n’avons pas été déçus : 

  • stabilité : nous l’utilisons avec des popotes jusqu’à 1L / 1,3 L sans problème. Néanmoins ils nous semble préférable d’avoir une popotte plus haute que large
  • Répartition de la chaleur : le brûleur est tout de même assez large pour permettre de faire chauffer des aliments sans brûler ce qui est au centre.

Pour ce qui est de la conception, le système qui permet de replier la tête du réchaud est vraiment ingénieux. Couplé à la possibilité de plier les ailettes, et à la housse qui permet de ranger le réchaud dans le creux de la bouteille de gaz, cela donne quelque chose de vraiment compact. Sans pour autant avoir un brûleur microscopique et les problèmes de stabilité évoqués plus haut.

Ce système a l’inconvénient de son avantage : la petite articulation qui permet le pliage donne un très léger jeu lorsque le réchaud est en position d’utilisation. Mais une fois installé ce n’est pas trop gênant, jusqu’à présent nous n’avons pas eu à nous en plaindre. La puissance de chauffe nous a paru excellente, mais il faut préciser que nous ne l’avons jamais utilisé en altitude, ou par temps très froid.

Laisser un commentaire