Test du Omega 30 sac à dos CILAO

par Julien DEFOIS
Test du OMEGA 30 sac à dos CILAO

Julien Defois et Michael Rouhaud nous partagent leurs retours de terrain après un test du sac à dos Cilao Omega 30.

Présentation de la marque Cilao

Cilao marque française de sac à dos

CILAO est une marque française créé en 1993, basée à Annecy, fabriquant et commercialisant principalement des sacs à dos pour toutes les activités de montagne : randonnée, trekking, ski de randonnée, alpinisme, expédition …. Ainsi que des harnais, longes et dernièrement, en 2022, propose une gamme de ski de randonnée.

Le leitmotiv de la marque Made In Savoie était de proposer des sac à dos optimisés pour la performance mais aussi de changer les codes en proposant des sacs à dos s’adaptant à la morphologie et anatomie du corps humain et pas l’inverse. Cette différence qui semble tellement évidente n’est pas chose si facile à concevoir.

Aujourd’hui, la marque CILAO se retrouve de plus en plus sur le dos des pratiquants, professionnels de l’outdoor ainsi que les professionnels industriels, parc aventure.

Présentation du sac à dos de randonnée Cilao Omega 30

La marque CILAO propose avec la gamme OMEGA trois types de litrages 20, 30 et 40 Litres.

Nous vous présentons le OMEGA 30, même si Michaël possède aussi le sac à dos OMEGA en 40 L.

La particularité de cette gamme de sac à dos de randonnée est l’association de 3 technologies développés par la marque française.

  • La ceinture MOOV pour un maintient permanent sur les hanches
  • un dos ergonomique
  • des bretelles doubles brins

Spécifications

Test du sac cilao omega 30 en ski de rando
  • Dos: non réglable mais le Cilao Omega 30 est disponible en 3 tailles (S,M,L) pour s’adapter à toutes les morphologies
  • Dimensions max: 58x22x22
  • Poids: 940 g
  • Volume: 30 litres
  • Matériaux: polyamide haute densité 500D et polyamide haute densité 210D
  • Pays de fabrication : France

Il n’y a pas de versions homme/femme sur ces sacs qui s’adaptent bien aux différences morphologiques

Caractéristiques techniques

Le sac à dos Cilao Omega 30 prévoit un équipement généreux .

Les poches

Il se compose de 3 poches:

  • la poche principale de 20 litres
  • une poche frontale de 10 litres
  • une poche accessoire sur le haut du sac: assez généreuse, elle peut accueillir frontale, lunettes de soleil, petit matériel, vivres de course

Chacune de ces poches est accessible via un zip, étanche pour la principale et l’accessoire. Sur la poche principale, le zip s’étend sur toute la longueur du sac côté gauche quand on le porte: c’est un atout très appréciable pour accéder sans difficulté au contenu. Une fixation pour poche à eau et un passage pour le tuyau parachèvent son équipement. La poche frontale bénéficie également d’un zip généreux.

Bretelles et dos

Les bretelles ont une structure très originale. Elles sont constituées de 2 brins et présentent plusieurs avantages. D’une part, cela permet de mieux épouser les formes du corps car la bretelle est moins rigide; en mouvement, l’épaule est plus libre et la bretelle ne vient pas frotter contre le cou. Cette structure réduit donc l’apparition de la fatigue sur l’articulation. De plus, elles donnent une amélioration substantielle de la ventilation car l’air circule en leur milieu. Chaque bretelle possède une poignée qui peut servir de porte matériel.

Le dos présente aussi des caractéristiques atypiques. Le cadre léger et flexible suffit à fournir la rigidité nécessaire à un bon maintien du sac. Ce qui surprend, c’est la zone lombaire mobile grâce au dispositif Moove: elle va de haut en bas afin de suivre les mouvements du randonneur. La ceinture peut donc rester au plus près du bassin et limite les effets yoyo. Ce dispositif d’articulation se montre innovant et s’adapte également aux mouvements du bassin. Une petite poche est présente sur sa partie droite.

Sangles et portes matériel

La générosité est encore le maitre mot du sac à dos Cilao Omega 3 concernant les sangles. Il n’y a pas moins de 6 sangles de compression sur ce sac à dos. De chaque côté de la ceinture, une sangle vient effectuer un rappel de charge pour assurer une stabilité et un maintien maximal, notamment lorsque les skis sont sur le dos. Deux sangles clipables se positionnent de chaque côté du sac: elles permettent de fixer du matériel, comme des raquettes ou des skis et assurent un bon maintien du sac. Pour finir, 6 anneaux de sangle bien répartis sur le sac rajoutent des possibilités pour accrocher du matériel ou un petit filet. La sangle de poitrine comprend un sifflet et se règle en hauteur.

Enfin, Cilao a prévu un usage 4 saisons pour son Omega 30. Les skis peuvent être installés grâce à un dispositif de portage diagonal ou vertical. Un porte piolet complète le tout, sachant qu’il peut aussi servir pour accrocher des bâtons.

Prise en main

Une grande qualité de fabrication

Une impression de solidité et de qualité se fait immédiatement sentir. Les parties en tissu 500D sont situées sur les parties frontale et inférieure du sac, là où les besoins de protections sont les plus marqués. On sent immédiatement que le sac va pouvoir affronter des conditions difficiles et frotter du caillou sans trop rechigner. Le tissu en 210D qui couvre les autres parties du sac semble également suffisamment épais pour qu’on n’ait pas peur de l’abimer.

La sensation de légèreté est bien présente. Les volumes sont généreux et très accessibles: la conception des ouvertures se distingue par sa qualité.

Les zips se manient facilement d’autant qu’ils sont équipés d’une tirette qui rend leur usage aisé avec des gants.

A première vue, le bas du dos mobile peut laisser penser que quelque chose ne va pas mais c’est le fonctionnement normal de la ceinture Moove. Elle n’est pas très enveloppante et cela pourrait gêner les randonneurs aux hanches plus larges.

Ce sac est fabriqué en France, ce qui est très rare de nos jours! Acheter un Cilao permet donc de soutenir notre économie locale!

Quelques réserves personnelles

Ce qui m’a immédiatement marqué sur ce sac est l’absence de 2 caractéristiques essentielles pour un sac de randonnée: le dos filet et des poches latérales pour mettre des bouteilles d’eau. Pour ma part, je n’utilise pas de poche à eau donc un accès rapide et facile aux bouteilles est indispensable. Je n’aime pas avoir à enlever mon sac pour boire. Pour ce qui est du dos, j’aime qu’il soit très ventilé: l’humidité engendre une sensation désagréable et du refroidissement. Ces remarques n’enlèvent rien à la qualité du sac. Il ne sera simplement pas adapté à ceux qui recherchent absolument la ventilation et l’accessibilité des bouteilles d’eau pour un usage de randonnée estival.

En revanche, pour un usage hivernal cela n’est pas du tout un problème pour moi: la transpiration est moindre et l’eau se trouve dans le corps du sac, protégée du froid.

Je ne comprends pas très bien comment porter les skis en diagonale: il me faudra faire des essais terrain pour le découvrir. Ce système manque d’intuitivité à première vue!

Retour de terrain du sac à dos de randonnée Cilao Omega 30 par Julien

J’ai utilisé le Cilao Omega 30 sur deux activités différentes: la randonnée pédestre et le ski de randonnée. Voici mon retour sur chacune de ces activités.

Le sac à dos Cilao Omega 30 en randonnée

C’est un chapitre qui va être assez court car finalement je l’ai peu utilisé en randonnée car il ne correspondait pas vraiment à mes besoins.

C’est un sac qui convient pour de la randonnée à la journée voire en itinérance en refuge. L’espace de rangement assez généreux permet d’y glisser le nécessaire pour une journée de marche. Pour ma part, il restait assez de place pour que je mette davantage de matériel: ce sac peut donc s’utiliser sur plusieurs jours. Son attache piolet permet également un usage en début de saison dan les zones enneigées.

Question confort, rien à redire. Le sac épouse parfaitement les formes du corps et est agréable à porter. Par contre il faut le charger suffisamment pour que le système Moove soit opérant.

Malgré ses qualités, je ne retiens pas ce sac pour un usage en randonnée. Il ne s’agit pas d’une inadaptation du Cilao Omega 30 à cette pratique: au contraire, il est parfaitement conçu pour la randonnée. Cependant, j’ai des besoins qu’il ne satisfait pas, comme évoqué plus haut.

Le premier concerne le dos. Certes d’un confort absolu, il n’est pas aussi bien ventilé qu’un dos filet tendu. J’en ai pris l’habitude avec mes sacs Osprey et j’aime trop ce confort pour m’en passer. Si la ventilation du Cilao Omega 30 est tout à fait correcte, elle n’est pas non plus à la hauteur d’un dos en filet. L’autre point négatif est l’absence de poche extérieure où glisser une bouteille d’eau. Je n’ai pas de pipette et ce n’est pas pratique d’avoir à enlever le sac à chaque fois pour boire. Rajouter des poches sur les côtés du sac pourrait être une grande amélioration sans alourdir significativement le sac.

Le sac à dos Omega 30 en ski de randonnée

J’ai utilisé ce sac sur l’essentiel de ma saison de ski, soit une vingtaine de sorties.

Volume et adaptation au ski de randonnée

Le sac est très bien conçu. La poche frontale de 10 litres accueille facilement ma pelle et ma sonde. Le zip latéral permet un accès facile à tous les éléments contenus dans la poche principale. La petite poche sur la ceinture permet de glisser de la crème solaire, un couteau et un stick lèvres. De l’autre côté de la ceinture, un anneau de sangle offre la possibilité de clipper du matériel (mousqueton ou autre). Quand à la petite poche accessoire, j’ai pu y glisser ma trousse de secours, un outil, des piles et une frontale.

Pour autant, j’ai presque toujours été en manque de place. Mon sac contenait l’équipement nécessaire à une journée de ski: gants de rechange, doudoune, veste imperméable, crampons, couteaux, 2 bouteilles d’eau, le repas du midi. S’il me fallait glisser un extra (j’aime bien apporter un gâteau par exemple), je me retrouvais de suite à court de place. Parfois, je ne pouvais y mettre toutes mes couches et je devais les loger dans le casque. Le sac était donc quasiment toujours utilisé à volume complet. J’ai souvent dû batailler pour fermer le Cilao Omega 30 ou accéder à des équipements à l’opposé du zip.

Les sangles latérales sont parfaites pour accueillir les skis et sont très pratiques. Elles me servent également à accrocher le casque que je loge sur la partie frontale du sac. Le portage latéral est très satisfaisant et les chaussures ne viennent pas taper dans les skis.

Cilao Omega 30 ski de rando Pyrénées

Confort

C’est le point fort du Cilao Omega 30. De ce point de vue, c’est tout simplement bluffant.

Tout d’abord, le système Moove est vraiment très agréable. La partie lombaire du dos coulisse le long de l’armature lors des mouvements si bien que le sac (et les vêtements) ne remontent pas lorsque l’on se baisse. Dans les descentes, le sac ne bouge pas et reste au plus près du skieur.

D’autre part, même à pleine charge et avec les skis sur le sac, le confort est inchangé. Le transfert de poids sur la ceinture est impeccable et jamais le portage n’est désagréable. Les épaules sont vraiment bien soignées par la structure des bretelles et le report de charge sur la ventrale. rien à voir avec les autres sacs que j’avais connus. Le poids est absolument imperceptible.

A noter que la ventilation est très satisfaisante pour un sac de ski de randonnée. La disposition des mousses permet à l’air de bien circuler: c’est n’est pas un panneau qui est collé au dos du skieur mais des zones bien plus limitées. de plus, même à pleine charge avec un volume utilisé au maximum, je n’ai pas jamais senti d’objet pointer dans mon dos.

En résumé, c’est un sac au confort 5 étoiles.

Durabilité

Voilà un point qui me pose question.

Une tirette de fermeture éclair a rapidement rendu l’âme. Le sac marque assez vite les zones où il est sous pression (volume utilisé au maximum). J’ai noté un petit trou à l’endroit où ma sonde vient toucher le corps du sac.

Ce sac présente donc une certaine fragilité malgré sa qualité de construction. Peut être que des skieurs ayant moins besoin de volume solliciteraient autrement les matériaux du Cilao Omega 30. Mais pour ma part, je ne suis pas certain qu’il puisse m’accompagner sur plusieurs saisons.

Test terrain du sac à dos Cilao Omega 30 par Michaël

Test terrain du sac à dos CILAO dans le désert les bardenas reales en Espagne

Avant de recommencer ma saison estivale comme Accompagnateur en Montagne, je cherchais un sac à dos très épuré, avec un grand volume principale, peu d’accessoires, solide, fonctionnel et si possible confortable par la même occasion.

Après avoir discuté avec Cédric du magasin Montania de Chambéry, son enthousiasme pour le sac à dos OMEGA de CILAO m’a convaincu. Et le fait qu’il soit MADE IN FRANCE a été la cerise sur le gâteau.

Ma première expérience avec le sac OMEGA 30 a été un accompagnement de 5 jours de randonnée dans le désert des Bardenas Reales en Espagne.

5 jours de randonner dans le desert des bardenas reales en espagne pour tester le sac à dos CIALO OMEGA 30

Première utilisation du sac à dos de randonnée CILAO

Au premier contact, je trouve bien le côté épuré du sac que j’attendais. Une grande ouverture latérale rejoignant l’ouverture zippé du haut du sac permet un rangement et un accès très rapide. La grande poche sur le devant du sac est parfait soit pour ranger des portes documents, veste de protection ( bien plié ). Une petite poche au dessus a été vite réservé pour lampe frontale, papier toilette et accessoires de cuisine : gobelet pliable SEA TO SUMMIT, couteau, Spork TITANE de Light My Fire et tire bouchon.

Dans le grand volume du sac en plus de mon kit d’accompagnateur en montagne ( corde, trousse de secours, …) je devais accueillir un Tupperware, bouteille isotherme, eau pour la nourriture du pique-nique.

Des le premier jour, j’ai pu constaté que le sac par son volume de 30 L était trop juste pour un accompagnement de groupe.

Qu’en est il au niveau du portage?

randonnée au pied de la Catsil de Tierra dans les bardenas de reales en Espagne

Même si finalement il était juste pour mon utilisation en accompagnement rando, cela ne m’a pas gêné pour le tester sur toute cette semaine. Comme j’étais correctement chargé, c’était un bon test pour mon dos.

j’ai vraiment apprécié son confort de portage. Parfaitement adapté à mon dos alors que je l’avais pris en suivant les conseils de Montania. Comme quoi, j’ai conseillé durant + de 16 ans de prendre le temps de tester en magasin en comparant avec un d’autres sacs de montagne pour laisser le dos choisir son compagnon de route.

Aucun regret. La taille correspondait parfaitement à mon dos. j’ai eu un doute au premier abord si je le réglais bien. Je pense même que si le sac ne va pas c’est surement que ce n’est pas la bonne taille.

Le système de bretelles permet un excellent ajustage à l’épaule.

Au niveau de la Transpiration

Le désert des Bardenas Reales en Espagne était un terrain de jeu parfait pour tester aussi le confort du dos en situation de chaleur. Durant la semaine j’étais soit en t-shirt synthétique Haglofs soit en t-shirt laine mérinos Icebreaker. Les températures étaient souvent au dessus de 30°C.

A aucun moment je n’ai souffert ou subit un sac à dos me faisant transpirer par manque de ventilation, aération. Le système de dos est très bien pensé.

Accessoirisations du sac CILAO

A partir du moment je souhaitais un sac à dos épuré, il est donc évident que le sujet des accessoires est vite abordé.

La poche sur la ceinture est parfaite. Elle accueille facilement mon leatherman et reste de la place pour des barres énergétiques par exemple.

Le système d’accroche des bâtons de marche est très bien meme si un peu plus de longueur serait apprécié.

les reposes main des bretelles a été un plus. Excellente idée de les avoir intégrés aux bretelles.

En revanche, j’ai rapidement sur le 30 et 40 L cassé les « oeillets » au bout des fermetures éclaires. J’ai du reconvertir certaines d’ancien sac à dos.

Conclusion du test du sac à dos Cilao Omega 30

La conclusion de Julien sur le sac à dos OMEGA 30 de CILAO

Cilao propose un produit de grande qualité et innovant. Ce sac a le mérite d’associer légèreté et grand confort, ce qui ne va pas de soi. Il est très fonctionnel et bien conçu. Un usage en ski de randonnée me semble le plus adapté mais il ne fait aucun doute que des randonneurs seront ravis par ce sac qui sait se faire oublier sur le dos.

Pour ma part, son volume assez restreint altère la qualité de l’expérience. Là encore c’est assez relatif car tout dépend de l’équipement dont vous avez besoin.

C’est en tout cas un sac que je recommande et que j’ai eu plaisir à utiliser.

La conclusion de Michaël sur le OMEGA 30 sac à dos de rando CILAO

Me concernant après cette première expérience de 5 jours dans les Bardenas de Reales, j’ai été conquis par le sac CILAO. Même si le volume s’est avéré trop juste pour mon utilisation professionnelle, j’ai résolu le problème en prenant le volume d’au dessus le OMEGA 40L.

Ce dernier m’a accompagné sur les 4 semaines suivantes sur le séjour Collioures – Cadaques.

  • excellent portage
  • il suit naturellement le mouvement du corps en marchant
  • très fonctionnel
  • épuré comme je le souhaitais
  • très bon maintient au niveau du bassin

Il est devenu le sac de prédilection pour mes sorties montagne avec des groupes été. Je n’ai pas utilisé le sac avec portage raquettes à neige l’hiver, ni piolet pour pouvoir en parler. Comme j’ai prêté le 30 litres à Julien, pour mes autres randonnées j’utilise le Talon 22 de Osprey.

Je n’ai pas remarqué de faiblesse de tissu sur le 40L comme julien sur le 30L mais je n’ai pas eu d’utilisation avec portage de ski.

Un très bon sac à dos qui va a l’essentiel, très belle conception, d’un poids raisonnable, un prix sur le haut du panier mais pas tant que cela pour une fabrication MADE IN FRANCE.

Pour vous faire un autre avis, voici l’expérience de Aurélien CHANTRENNE avec le sac à dos CILAO PAPANG 37 utilisé sur la Grande Traversée des Alpes :

Si vous êtes à la recherche d’un sac à dos de randonnée ultra léger et d’un volume comparable, ce test d’un sac à dos Ultimate Direction pourrait aussi vous intéresser !

Laisser un commentaire