Snowman Trek au Bhoutan : un voyage unique au bout du monde

par Expérience Outdoor
21 jours de Trek au Bhoutan sur le Snowman trek

Emma L. & Vincent. M nous partage leur expérience de 21 jours de Trekking au Bhoutan sur le Snowman trek

Informations pratiques et conseils pour un voyage au Bouthan

Avant toute chose, pour voyager au Bhoutan, il faut obtenir un visa et faire appel à un guide si vous envisagez des randonnées pédestres.

Nous sommes passés par une agence spécialisée pour notre trekking au Bhoutan. En plus de son implication très sérieuse, notre guide nous a fourni de précieux conseils, notamment pour aborder le climat himalayen. L’équipe est en relation directe avec des guides expérimentés, qui ne manque pas de transmettre leur savoir sur les coutumes locales par exemple. C’est très appréciable.

Nous vous conseillons de vous tourner par ailleurs vers l’office du tourisme et vers le site France Diplomatie pour être dirigé vers les bonnes institutions et privilégier la sécurité.

Date du séjour au Bhoutan :

12 avril 2019 au 4 mai 2019

Meilleur période pour se rendre au Bhoutan :

Partir en saison sèche reste le mieux pour profiter du voyage dans de bonnes conditions. Cette période s’étend du mois d’octobre au mois d’avril. Nous sommes partis mi-avril, et nous avons eu un climat tempéré.

Lieu :

Bhoutan, Asie du sud

Le Royaume du Bhoutan, aussi appelé pays du dragon tonnerre, s’étend sur 170 km du Nord au Sud et 350 km d’Est en Ouest. Il est frontalier avec la Chine et l’Inde. On y trouve des forêts tropicales au Sud, et au Nord les sommets enneigés de l’Himalaya.

Comment s’y rendre :

Le plus simple est bien entendu de prendre l’avion souvent au départ de Paris pour atterrir à l’Aéroport international de Paro

Participants pour ce trekking au Bhoutan :

Emma L. & Vincent. M

Un couple passionné de nature et de sport (trek, randonnée et escalade)

Ou dormir au Bhoutan  :

Nous avons séjourné dans des petits hôtels locaux avant de démarrer notre épreuve sportive. Ce n’était pas notre priorité étant donné que l’essentiel du voyage reposait sur le trek impliquant des nuits sous la tente. En fin de voyage nous avons dormi dans une auberge locale à Gangthey. L’accueil était très chaleureux et nous avons vraiment apprécié dormir dans un vrai lit !

Où manger durant notre trekking au Bhoutan :

Concernant les repas, nous avons découvert la cuisine locale autour de pique-nique et quelques repas en auberge durant notre trek, notamment à Thangza. Une fois en ville, nous avons gouté des plats typiques dans les restaurants de la ville Thimphu. La cuisine bhoutanaise est essentiellement à base de riz rouge, de poulet et de viande de yack, des plats bien consistants pour aborder notre voyage d’aventure dans les bonnes conditions.

Office du tourisme du Bhoutan:

Retrouvez toutes les informations, législations du tourisme et conseils indispensables pour préparer votre séjour au pays du Dragon sur le site de l’office du tourisme du Bhoutan

Quoi d’autre dans les environs :

Nous avons entrepris plusieurs visites :

  • Musée des textiles
  • Musée des arts et des traditions populaires
  • Bibliothèque nationale (avec ses nombreux manuscrits bouddhiques),
  • Hôpital de médecine traditionnelle (les débuts de l’acupuncture)
  • Temple Changangkha Lhakhang

C’est encore une nouvelle forme de voyage qui s’est offerte à nous. Après le plaisir d’avoir parcouru tous ces cols à pieds, les panoramas magnifiques sur les sommets de l’Himalaya, les rencontres avec les peuples des vallées, c’était maintenant la culture locale avec ces monastères qui nous transportait dans un univers incroyable et mystique. Nous nous estimons tellement chanceux d’avoir pu partager ces moments ensemble dans ce pays incroyable.

Bibliographie :

Peu de topos sur le trek au Bhoutan du Snowman trek mais en revanche quelques lectures indispensables pour préparer votre voyage.

  • Le traditionnel guide voyage Lonely Planet
Guide de voyage du Bhoutan de Lonely Planet
  • Guide du Bhoutan de Françoise Pommaret aux éditions Guide Olizane
Guide du Bhoutan de Françoise Pommaret édition Guide Olizane

Lien Internet :

Quelques conseils sur le blog du photographe Pascal BOEGLI sur le Snowman trek .

Trekking au Bhoutan : notre inoubliable Snowman trek

Arrivée à Bhoutan

Notre trek « Snow man » a duré 21 jours au total, en comptant 5 à 7 heures de marche quotidienne. Après plusieurs vols depuis la capitale, nous sommes arrivés à Paro, l’une des plus grandes villes du Bhoutan. Nous y avons visité le musée national ainsi que le monastère de Rinpung Dzong, qui surplombe la ville.

Après une nuit d’hôtel, nous avons pris la route direction : Satsam Chorten, pour découvrir les temples de Takstang. Dominant la vallée avec 800 mètres de hauteur, ces monuments offrent une vue à couper le souffle sur toute la ville de Paro.

Départ du Snowman trek

Le lendemain, nous avons rejoint notre équipe de trek à 2580 mètres d’altitude sur les ruines de Drukgyel Dzong. Nous étions au total 11 randonneurs accompagnés de deux guides : un Français et un Bhoutanais. Tous en bonne forme physique et prêts à relever le défi de gravir ces nombreux cols. Avant de nous lancer dans cette aventure, nous nous étions entraînés plusieurs mois, nous voulions être sûrs d’aller au bout de ce challenge personnel, ensemble.

Trekking sur le Snowman trek

Après avoir longé la rivière Pa Chu et traversé de magnifiques rizières, nous avons monté nos tentes 200 mètres plus haut, à Thang Thanka ; village proche de la frontière du Tibet.

Nous avons poursuivi notre marche durant deux jours pour arriver à Jangothang (4080m) et atteindre l’un des plus hauts sommets du Bhoutan. Un peu plus haut, nous avons pris un peu de temps pour nous acclimater à l’altitude au bord de magnifiques lacs face aux massifs (Jhomolhari et Jichu Drake). Nous avions vraiment la sensation d’être au bout du monde dans ces hauteurs du pays bhoutanais.

Passage du col de Nyela à 4700m

Le lendemain, nous avons continué notre route dès le lever du soleil. Après quelques heures de marche, nous étions fiers de franchir le col de Nyela : un panorama à couper le souffle. On a pu admirer les hauts sommets de l’Himalaya. Après en avoir pris plein les yeux, nous avons dormi une fois de plus sous notre tente, au campement de Lingshi.

Traverser des cols du Snowman Trek durant notre trekking de 21 jours au bhoutan

Nous avons franchi plusieurs cols : Gebu, Jari, Sinche en traversant de Chebisa à Laya. Nous avons apprécié nous arrêter à Laya, pour observer les sommets, découvrir la région, les coutumes et la mode. Notre guide a mené l’équipe jusqu’aux pieds des pâturages de Rodophu, où l’on a fait la rencontre d’éleveurs de yaks. Cette partie de trekking a demandé plus de ressources, car les dénivelés ne cessaient de baisser et d’augmenter, ce qui a aussi considérablement augmenté notre temps de marche (7 à 8 heures / jour).

Parmi les plus hauts cols franchi le col de Gangla Karchung à 5120m

Notre randonnée pédestre s’est poursuivie vers Tarina à 3980 mètres avec le franchissement du col de Gangla Karchung (5120m) jusqu’à Woche, un hameau d’éleveurs de yaks. On a d’ailleurs été témoins de leur quotidien estival (période sèche) avec le ramassage de champignon. Grâce à un commerce établi avec la Chine, cette activité leur permet de gagner suffisamment d’argent pour passer l’hiver.

Nous avons ensuite rejoint le col de Keche puis le village de Lhedi. Sur notre route nous sommes tombés amoureux du paysage à l’ouest du col Jejekanphu. Des montagnes enneigées à perte de vue. Cette journée fut mémorable pour nous. Souvenir renforcé par la rencontre avec le peuple de Thega, qui nous a fait part de ses croyances bön, une belle introduction au bouddhisme en plein cœur des montagnes.

Journée de repos à Thangza

Située sur les hauteurs de la vallée, la population vit essentiellement de l’élevage de yaks. On peut observer depuis les crêtes environnantes le plus haut sommet du pays : le Gangkar Phunsum (7541 m). C’est dans ce village qu’une partie de notre équipe de trekking s’est séparée.

Pour que vous compreniez, notre « Snowman trek » est un périple pédestre qui propose deux formules : 16 jours ou 21 jours. Pour notre part, nous avons choisi de vivre ce voyage en terre inconnue le plus longtemps possible en choisissant l’offre la plus longue. Après des adieux déchirants (la magie des lieux et les efforts physiques créant du lien), nous nous sommes remis en route vers la vallée de Rinchenzoe. Sur notre chemin, le guide nous a fait découvrir les plantes médicinales qui poussent de façon éparses sur les rochers. Il en existe même une pour lutter contre le mal de montagnes (Rheum Nobile) !

Changement de décor

Cette deuxième partie du voyage nous a réservé de sublimes surprises avec de nombreux lacs et des zones forestières. Nous avons pu nous délecter du paysage aux couleurs changeantes qu’offre le lac Om Te Tso, un spectacle incroyable. Notre guide nous a d’ailleurs raconté la légende de ce lac, qui cachait autrefois dans ses profondeurs un trésor fabuleux.

Trekking de 21 jours sur le Snowman

Ultime étape de notre « Snowman trek »

Pour aborder notre dernière étape du voyage, les chemins et les sentiers se sont avérés épineux et compliqués. Entre Maorothang et Gangtey, notre progression en fut d’ailleurs ralentie. Notre fatigue n’est pourtant pas venue entacher notre plaisir quand nous sommes arrivés à destination 6h30 plus tard. Nous avons dormi à l’hôtel, où le confort d’un lit a été plus qu’appréciable après ces nuits sous la tente. Nous avons quitté les sentiers pédestres le lendemain au profit d’un taxi local qui nous a emmenés à Punakha, l’ancienne capitale du royaume en hiver. Nous nous sommes retrouvés plongés dans une autre atmosphère au contact d’une végétation tropicale. Nous avons fait la découverte du dzong de la ville, siège du clergé bhoutanais.

À Thimphu, nous avons renoué avec le tumulte de la grande ville. Beaucoup de caractère se dégage de cette cité imprégnée des prières de la population. On observe un grand nombre de drapeaux hissés dans les airs, en symbole de leur culte.

Conclusion sur notre Trekking au Bhoutan

Pour conclure, le « snowman trekking » a été une étape dans notre vie, un souvenir que nous garderons pour longtemps. La satisfaction d’être allés au bout de cet effort est inestimable. Nous avons vraiment déconnectés de notre quotidien et ça nous a permis de prendre du recul. Sereins et heureux que nous sommes rentrés apaisés en France. Nous avons ramené peu de cadeaux souvenirs étant donné la limite de place dans les bagages, mais les images des paysages, des rencontres que nous avons faites constituent déjà des souvenirs inoubliables !

Il existe de nombreux parcours de randonnées au Bhoutan, de quoi satisfaire les randonneurs de tout niveau et sur de plus courtes durées. Le panel de randonnées qu’offre le Bhoutan n’a d’égal que la splendeur des lieux ! L’envie de multiplier les voyages n’a fait que grandir en nous d’année en année après ce tour à la découverte du pays du dragon.

Matériel utilisé durant nos 21 jours de Trekking au Bhoutan

Nous avons pris l’ensemble de notre équipement de randonnée habituel, et nous avons opté en plus pour les éléments suivants :

  • Vêtements sombres (pour fuir les insectes)
  • Matières techniques (respirantes, légères et chaudes, imperméables – pour les chaussettes le synthétique est à bannir)
  • Trousse de premiers secours avec notamment des pastilles pour désinfecter l’eau durant le trek.
  • Appareil photo tropicalisé
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire