Check list slackline shortline

par Expérience Outdoor
Session short line en slackline avec Gibbon

Check list Session Shortline

Récemment nous entendons de plus en plus parler de slackline/shortline. Et nous en voyons surtout toujours plus dans les parcs ou autres événements. En effet cette pratique permet d’être en extérieur et de travailler sur son équilibre.

Certaines personnes en feront alors un sport. D’autre simplement un moment de détente convivial à partager entre amis les jours de beau temps. Une session shortline sera donc une pratique de la slackline qui implique une slackline d’une longueur de moins de 30 m, toujours tendu grâce à des sangles et des cliquets.

Recommandations générales pour une Session Shortline.

Session shortline en slackline avec Elephant Slacklines

Comme toute pratique d’activité en extérieur il vous est recommandé de bien vous renseigner sur la météo du jour et donc d’adapter votre tenu en fonction de cela. Bien sûr prévoir de quoi manger et boire est crucial si vous comptez passer votre journée dehors.

En dehors du matériel de fixation de la shortline, cette activité ne nécessite pas vraiment de matériel. Vous pourrez aussi bien pratiquer en chaussure que pied nu, avec ou sans matelas pour vous protéger, il vous faudra simplement faire attention à certaine règle de sécurité fondamentale.

Tout d’abord, si vous débutez, veillez à ne pas fixer votre shortline trop haut, afin de ne pas prendre trop de risque lors des chutes. Si vous êtes vraiment stressé vous pouvez aussi installer des matelas ou crash pad sous la shortline, mais ce n’est généralement pas nécessaire.

Pour ce qui est de l’équipement, rien n’est vraiment nécessaire ou obligatoire. Prévoyez tous de même des vêtements souples afin de ne pas être gêné dans les mouvements.

Check-list pour une session de shortline.

Des vêtements adaptés à la slack
Des chaussures (éventuellement)
Un kit de slack ou :
– Une sangle de slack
–Une ou deux élingues
–Plusieurs mousquetons acier (en fonction de la méthode de mise sous tension)
– Eventuellement un cliquet (plus facile pour tendre la slack)
Eventuellement un line lock (en fonction de la mise sous tension)
Des crashs pads (éventuellement)
Un protège sangle (qui protège également l’arbre)
Un sac à dos (il faut bien porter tout ça !)

Warning

La slackline n’est pas sans risque, on ne compte plus les chevilles tordues par ce sport.

Retrouvez nos autres autres conseils et check lists de slackline

Laisser un commentaire