Comment s’équiper pour du ski de pente raide ?

par Expérience Outdoor
Paul Bonhomme athlete brubeck ski de pente raide

Paul BONHOMME, Athlète BRUBECK, Guide de Haute Montagne, alpiniste et spécialiste ski de pente raide

Paul Bonhomme, Ambassadeur BRUBECK, Guide de Haute Montagne, alpiniste, skieur de pente raide
Crédit photo : Sandra Stavo-debauge

Paul BONHOMME ou « la montagne comme espace de création »

Paul BONHOMME est Guide Haute-Montagne, Traileur, passionné de voyage et d’expédition. Mais ses créations sont en descente de ski en pente raide.

Paul Bonhomme athlete brubeck pro en ski de pente raide
Crédits photo : Julien Ferrandez pour Ubac Media

La montagne est devenu son espace de jeu et surtout quand celle-ci est blanche. Alors si vous aussi vous êtes tentés de suivre ses traces voici quelques conseils avant de vous engager dans la pente.

Qu’est ce qu’une pente raide ?

On considère l’activité de ski de pente raide à partir de la déclivité d’une pente (estimée en degrés et à partir d’environ 40°) et de sa longueur (estimée en dénivelé). A partir de là viennent s’ajouter des notions d’exposition en cas de chute et des notions d’alpinisme en fonction du terrain.

Clinomètre pour calculer l

Comment bien s’équiper pour le ski en pente raide?

Cela fait plusieurs années maintenant que je pratique le ski de pente raide et le matériel que j’utilise est bien entendu primordial dans la réussite de mes projets. Le « kit » du ski de pente raide (en haute montagne) est assez complet, il comprend :

  • Le matériel de sécurité pour le glacier (poulie, broche à glace, de quoi faire un mouflage).
  • Matériel de sécurité avalanche (DVA/pelle/sonde)
  • Le matériel technique (crampons, piolets techniques X2, corde de 60m, broches, pitons, coinceurs pour la progression, casque, baudrier …)
  • Les skis de randonnée (anciennement des White Doctor LT10 en 98mm au patin, maintenant des Mantra V-werks de VOLKL en 98mm au patin aussi montés avec des fixations Alpinist de MARKER)
ski de pente raide Mantra V-werks de VOLKL
  • Des chaussures avec une tenue de pied suffisante à la descente et un débattement et une « rusticité » forte pour la montée en style alpin ainsi qu’une légèreté la plus optimale possible (F1 de SCARPA).
Chaussure ski de randonnée SCARPA F1
  • Des vêtements techniques très adaptés aux changements d’efforts et aux changements de température. En ce qui concerne la première couche je plébiscite la gamme Extrême Mérinos BRUBECK qui est vraiment d’une thermicité hallucinante ! Le bonnet et les chaussettes de ski sont en laine de mérinos pour une bonne régulation thermique sans odeur.
Vêtement Brubeck utilisé par Paul BONHOMME en ski de pente raide

Sinon je suis équipé avec des vêtements KARPOS, plutôt chauds quitte à les enlever à la montée. les thermiques Brubeck me permettent d’avoir suffisamment chauds la plupart du temps à la montée.

  • En complément, des vivres de courses, de bonnes lunettes, du matériel de secours (fond de sac avec moyen de communication) …etc

Conseil sécurité en ski de pente raide

Il faut bien entendu avoir à l’esprit que le ski de pente raide constitue la plupart du temps de l’alpinisme … avec des skis ! Par exemple, la fameuse paroi du Nant Blanc à l’Aiguille Verte (4122m), est déjà noté dans les topos comme difficile à difficile + … à la montée !!!

Descente en ski pente raide du Nant Blanc, Aiguille Verte par Paul BONHOMME avec Vivian BRUCHEZ
Descente en ski du Nant Blanc, Aiguille Verte par Paul BONHOMME avec Vivian BRUCHEZ Juin 2018

J’ai également pu gravir et descendre le couloir Lagarde aux Droites (4001m) qui lui est considéré comme très difficile à la montée … Pour cela, il faut absolument acquérir beaucoup d’expérience en alpinisme avant de se lancer en ski. Il vaut mieux commencer par des pentes raides de moindre altitude où dans ce cas, la partie « glaciaire » du matériel est déjà moins nécessaire. Maintenant, on peut aussi se passer de pas mal de choses aussi.

Paul Bonhomme athlete brubeck ski de pente raide
Crédits photo : Julien Ferrandez pour Ubac Media

Par exemple en février 2018, lors de la 2éme répétition de la voie Arav’extrem dans les Aravis (5.5/E4), j’ai laissé filer l’un de mes bâtons tout en haut de la face … et j’ai réussi à la skier quand même, avec un seul bâton ! Une autre fois j’ai laissé échapper un ski sur une manipulation et j’ai été obligé de descendre à pied. Tout cela n’est pas grave tant que la sécurité n’est pas en jeu. Je veux dire, perdre un bâton ou un ski n’est pas dangereux. Ce qui est dangereux dans ce type d’activité c’est de rater son virage ou perdre un crampon … là cela devient beaucoup plus compliqué.

Quelques vidéos de ski de pente raide de Paul BONHOMME

  • Couloir du Gypaète, Plaine de Joux en France

Cotation 5.3/E3 … avec une entrée bien raide

  • Injection Letale

Ouverture d’une nouvelle ligne en face Est de l’Étale, sommet de 2483m dans le massif des Aravis, France avec Stéphane Roguet. Cotation 5.5/E4/550m/M5

  • La Gorge, Face est de Bionnière, Massif des Aravis en France

Pour s’initier au ski de pente raide

La particularité de la pente raide à haut niveau est que la seule assurance réside dans ses capacités physiques et techniques à faire les virages. Et surtout dans l’expérience accumulé permettant de ne pas faire le virage de trop. Pour débuter il faut donc avoir bien en tête la nécessité de progressivité de la discipline. On choisira d’abord des pentes non exposée en cas de chute. Et pas trop raide pour apprendre techniquement le virage spécifique à la pente raide ainsi que l’attitude à avoir.

Contactez Paul BONHOMME

Paul BONHOMME

Guide Haute-Montagne

Site Internet de Paul BONHOMME

Laisser un commentaire