Préparation d’un raid hivernal en autonomie sur l’intégralité de la Kungsleden

par Expérience Outdoor
Raid hivernal du Kungsleden en Suède

Nicolas SANCHEZ, Guide Polaire, vous partage sa préparation pour le Raid hivernal du Kungsleden en Suède

Présentation du projet : Raid hivernal du Kungsleden

Mon projet consiste à parcourir l’intégralité de la Kungsleden (soit environ 450km) en solitaire, en autonomie complète et en raquettes/pulka. J’effectuerai ce trajet dans le sens Nord-Sud et je prendrai donc le départ à Abisko après ma saison hivernale, aux alentours du 25 mars 2020. Je prévois une trentaine de jours pour atteindre Hemavan : point d’arrivé de la Kungsleden. J’affinerai et préciserai le nombre de jours prévisionnels lors de ma préparation durant laquelle je pourrai évaluer ma vitesse moyenne de déplacement.

Qui suis-je?

Je m’appelle Nicolas Sanchez, j’ai 29 ans et je vis, une partie de l’année, à coté d’Avignon dans le sud de la France.

En 2015, après avoir passé 5 ans dans l’armée de terre, j’ai effectué un voyage de 2 mois en Islande, durant lequel j’ai pratiquement fait 4 fois le tour du pays, seul avec mon sac a dos. Ce voyage m’a fait découvrir deux nouvelles passions: la randonnée et les pays nordiques.

Depuis, j’ai multiplié les sorties en montagne dans différents massifs: Vercors, Mercantour, Mont Ventoux, Alpilles… J’ai également fait le TMB (Tour du Mont Blanc) avec un ami.

En décembre 2018, j’ai entamé une formation de guide polaire via le Syndicat des guides polaires (SGP). Après une première session de formation j’ai pu guider en Finlande de janvier à avril 2019. En septembre de la même année, j’ai suivi une formation de randonnée glaciaire et de kayak de mer avec le SGP. Cet hiver je guiderai en Suède à Idivuoma.

J’ai également comme passion la course à pied et plus particulièrement le trail et l’ultra trail.

Présentation de la Kungsleden :

carte de l'itinéraire de la voie royale en suede la Kungsleden

La Kungsleden, signifiant « Voie Royale » est un sentier de randonnée d’environ 450km.

Son tracé original fut élaboré, au départ d’Abisko, à la fin du XIXe siècle par la Svenska Turistföreningen (STF) : l’association touristique suédoise. Mais à l’époque celui-ci était beaucoup plus court qu’il ne l’est maintenant. En effet, au fil des années certaines portions ont été ajoutées jusqu’à ce que le parcours soit officiellement prolongé jusqu’à la ville d’Hemavan en 1975.

L’itinéraire traverse 4 grands parcs nationaux : Abisko, Stora Sjöfallet, Sarek et Pieljekaise, ce qui permet d’admirer toute la variété des paysages de la Laponie suédoise : montagnes, forêts, lacs, rivières, etc… Il est équipé de 16 refuges/huttes répartis sur toute la longueur du parcours à environ 10-20km de distance. Les plus grosses rivières sont équipées de ponts et l’été, des barques sont à disposition pour traverser certains lacs. Ce sentier passe dans des zones où la densité de population humaine est parfois en dessous de l’habitant au kilomètre carré, ce qui favorise la possibilité d’apercevoir la faune lapone: rennes, renards polaires, ours et une multitude d’oiseaux et de petits mammifères.

Pourquoi avoir choisis la Kungsleden ?

Lors de la saison hivernale 2019/2020 je travaillerai à Idivuoma en Suède. À la fin de mon contrat, je voulais faire un raid en autonomie, en solitaire et en raquettes/pulka à proximité afin de ne pas avoir trop de frais de transport. Le départ de la Kungsleden se trouvant à seulement 250km cela m’a paru être une très bonne idée.

De plus, d’après les dires de la STF (association touristique suédoise), il est parfaitement clair que la Kungsleden entre Abisko et Hemavan est l’une des plus célèbres randonnées au monde, et probablement la meilleure.  Je ne voudrais pas rater ça !!!

Itinéraire de la Voie Royale en Suède :

L’itinéraire le plus emprunté par la plupart des personnes qui parcourent la Kungsleden n’est en fait que la partie nord qui est d’environ 130km. Celui-ci part également d’Abisko mais une fois arrivé à Singi, il emprunte un itinéraire bis en direction de l’est jusqu’à Nikkaluokta. Parcours pendant lequel vous pouvez également gravir le Kebnekaise, point culminant de la Suède avec ses 2106 mètres d’altitude. Pour ma part, je resterai sur l’itinéraire officiel, je ne gravirai donc pas ce sommet.

Le sentier du Raid hivernal du Kungsleden est apparemment très bien balisé, en été comme en hiver, par des marques rouges au sol et des croix rouges en hauteur pour les zones enneigées. La partie centrale du trek, beaucoup moins exploitée par les randonneurs peut être moins entretenue et donc moins bien balisée.

5 cartes pour réaliser le Raid hivernal du Kungsleden en Suède

Pour être sûr de ne pas vous perdre, Norstedts propose 5 cartes au 1/50 000 en « matière indéchirable » et résistante à l’eau. Chacune d’entre elle est accompagnée d’un topo guide qui détaille le parcours étape par étape.

Vous trouverez ces cartes sur le site de la compagnie des cartes

Description de l’itinéraire officiel :

  • Abisko – Abiskojaure => 15km
  • Abiskojaure – Alesjaure => 21km
  • Alesjaure – Tjäktja => 13km
  • Tjäkja – Sälka => 12km
  • Sälka – Singi => 12km
  • Singi – Kaitumjaure => 13km
  • Kaitumjaure – Teusajaure => 9km
  • Teusajaure – Vakkotavare => 16km
  • Vakkotavare – Saltoluokta => 32km en bus ou en bateau
  • Saltoluokta – Sitojaure => 19km
  • Sitojaure – Aktse => 13km
  • Aktse – Pårtestugan => 22km
  • Pårtestugan – Kvikkjokk => 17km
  • Kvikkjokk – Tsielekjåkk => 15km
  • Tsielekjåkk – Piteälven => 19km
  • Piteälven – Gásakláhko => 19km
  • Gásakláhko – Vuonatjviken => 13km
  • Vuonatjviken – Jäkkvik => 18km
  • Jäkkvik – Pieljekaise => 8km
  • Pieljekaise – Lutaure => 8km
  • Lutaure – Adolfström => 7km
  • Adolfström – Bäverholmen => 8km
  • Bäverholmen – Sjnulttjie => 17km
  • Sjnulttjie – Rävfallet => 25km
  • Rävfallet – Ammarnäs => 21km
  • Ammarnäs – Aigert => 8km
  • Aigert – Serve => 19km
  • Serve – Tärnasjön => 14km
  • Tärnasjön – Syter => 14km
  • Syter – Viterskalet => 12km
  • Viterskalet – Hemavan => 11km

Mon parcours

Ces étapes représentent le parcours de refuge en refuge, étant en autonomie complète, je ne m’arrêterai pas dans ces refuges. Qui pour moi, correspondent uniquement à des points de passages. Je prévois de marcher 6 à 8 heures par jour, je définirai mes étapes en fonction de mon avancée.

Voulant parcourir l’intégralité de la Kungsleden à pied, il est bien entendu hors de question que j’utilise un engin motorisé. Je parcourrai donc la distance entre Vakkotavare et Saltoluokta en marchant.

L’orientation en Hiver :

Bien que la Kungsleden soit apparemment bien balisé, il est important de savoir s’orienter et utiliser les outils à notre disposition.

Si vous avez un GPS , il est primordial que vous le testiez avant afin de connaître par cœur son fonctionnement pour ne pas vous retrouvez à devoir lire la notice d’utilisation dehors par -30°C. Personnellement j’en emporterai un, mais celui-ci me servira principalement à évaluer la distance que j’aurai parcouru chaque jour. L’inconvénient d’un GPS c’est qu’il peut ne pas fonctionner au moment où vous en avez besoin (plus de batterie, pas de réseau satellite, etc…).

L’idéal est donc d’avoir une carte et une boussole, de prendre un cap et de le suivre en faisant un point topo régulièrement afin de ne pas dévier de ce cap.  Pour suivre votre cap sans avoir a regarder votre boussole en permanence, repérez un élément sur le terrain et aider vous de celui-ci : un point particulier au loin, une montagne sur votre coté, la rive d’une rivière… Pour pouvoir faire ça, il faut savoir lire une carte et utiliser une boussole.

Quelques conseils pour apprendre l’orientation

Voici un article qui pourra vous aidez à comprendre comment lire une carte

ainsi qu’une courte vidéo:

Et un autre article pour apprendre à vous orienter avec une boussole

 Une fois que vous savez lire une carte et utiliser une boussole, il faut apprendre à lire le paysage: c’est à dire reconnaître les éléments qui se trouvent autour de vous. Pour ensuite, les retranscrire sur votre carte. Un bon moyen pour s’entraîner: c’est d’aller dans la nature, si possible sur un point haut, et d’essayer de trouver la correspondance entre les éléments du décors  et ceux sur votre carte.

Dans l’armée on m’a souvent répété une chose qu’il ne faut pas oublier : peut importe le nombre d’heures que vous passerez à préparer votre carte, dans tout les cas, « c’est le terrain qui commande ». Il y aura forcement un moment où la théorie se heurtera à la pratique. À ce moment là, il faudra vous adapter et choisir l’option qui vous paraît la meilleure : souvent celle qui offre le plus de sécurité.

Préparation physique et psychologique :

Arrivée deu Trail de l’UTCAM en 2018

Étant adepte de trail long, j’ai une certaine expérience et le goût de l’effort d’endurance. J’ai participé à des dizaines de courses plus ou moins longues dans lesquelles parfois les capacités physiques seules ne suffisent pas. À partir d’un certain état de fatigue, on entre dans l’aspect psychologique de la course et à ce moment-là, bien souvent, ça se joue au mental. Pendant toutes ces heures où on lutte contre la fatigue et les douleurs on se retrouve seul face à soi-même avec un seul but en tête : arriver au bout. Je pense que cela procure un bon entraînement psychologique.

Guide Polaire à Luosto en Finlande

Exerçant la profession de guide polaire, je suis accoutumé au déplacement en raquettes avec pulka. Les mois précédents mon départ, je ne serai qu’à 250km de la Kungslden, je pourrai donc m’entraîner dans des conditions réelles avec des conditions climatiques identiques à celle que j’aurai lors de mon raid.

Je pense que ma pulka atteindra les 60 kg au départ de cette aventure mais elle s’allégera de jour en jour (consommation de ma nourriture et de l’essence du réchaud).

Mon entraînement consistera tout simplement à tirer une pulka chargée, avec des conditions de neige variées, sur différents types de terrains et par tous les temps afin d’être prêt à faire face à toutes situations.

J’aurai deux axes principaux lors de cet entraînement:

  •             – Afin d’entretenir mon endurance et de travailler ma force, je tracterai une pulka dont j’augmenterai la charge progressivement au fil des semaines (afin d’éviter toute blessure).
  •             – Pour travailler ma puissance, je ferai du fractionné en cote: je tracterai la aussi une pulka (plus légère) mais dans une cote et le plus rapidement possible (sprint).

Je compléterai cet entraînement par des exercices de musculation (chaise, squat…) et par du cardio (corde à sauter).

Quel équipement pour mon Raid hivernal du Kungsleden ?

Dans une telle aventure l’équipement est primordial pour votre réussite mais également pour votre survie. À savoir, dans un environnement polaire, il est très important de transpirer le moins possible car votre transpiration gèle sur votre peau et par conséquent vous refroidie. Pour cela, favorisez les matières respirantes et n’hésitez pas a vous découvrir pendant l’effort.

À l’heure actuelle, je ne me suis pas encore procuré tout le matériel, je ne vous ferais donc pas un tableau détaillé avec les marques et modèles des produits (ce tableau sera présenté dans l’article que j’écrirai à mon retour de la Kungsleden). Néanmoins, voici la liste prévisionnelle du matériel que j’emporterai avec moi :

Vêtements grand froid

Ambiance grand froid en Laponie
  • Bonnet
  •  Tour de cou x2
  • T-shirt x2: T-shirt de sport basique mais très respirants
  • Haut thermique x2: Haut Bergans 100% merinos, chaud et assez respirant
  •  Polaire
  • Gore-tex: type veste de ski de randonnée très respirante
  • Veste grand froid: veste d’expédition Bergans, très chaude, pour les conditions difficiles ou pour les pauses
  • Moufles: Marque OR, très chaudes
  • Gants de travail: pour plus de mobilité pendant les travaux manuel (monter la tente…)
  • Fuseau x2 : Afin d’éviter des échauffement pouvant être provoqués par des sous-vêtements basiques
  • Pantalon x2 : 1er marque Spyder, très respirant,  2e à déterminer
  • Chaussettes x3
  • Chaussures grand froid: Baffin control max

Matériel de Bivouac et couchage :

  • Tente 4 saisons: type Acces2 de MSR, ultra légère et 2 absides qui offre beaucoup de possibilités
  • Duvet grand froid: T° confort entre -15°C et -20°C minimum
  •  Sac à viande
  • Tapis de sol: Léger et très isolant
  • Oreiller gonflable: Pour le confort, le sommeil c’est important!
  • Chaussons en duvet: Botki pro de chez Aura
  • Réchaud à essence + bidon: Type XGK EX de MSR, conçu pour les expéditions
  • Boite d’allumettes
  • Thermos x2: Modèle spécifique au températures froides
  • Bouteille-bouillotte:bouteille en plastique épais qui servira de bouillotte la nuit et de gourde la journée
  • Cuillère
  • Couteau: Gerber modèle Bear Grylls
  • Gamelle: Pour manger soupes et nouilles
  • Casserole: Pour faire fondre de la neige

Equipements pour le Raid hivernal du Kungsleden :

  • Bâtons
  • Raquettes à neige
  • Pulka
  • Pelle a neige: afin d’aménager mes zones de bivouacs
  • Masque de ski: Pour les jours où le vent est trop fort
  • Lunettes de soleil: Pour éviter le snowblind
  • Pics à glace : Étant seul, ils seront autour de mon cou lorsque je traverserai une étendue d’eau gelée: si je passe au travers je sortirai plus rapidement grâce à eux
  • Leatherman: Pour les éventuelles réparations
  • Montre
  • GPS + piles: Garmin GPSmap 64S
  • Petzl + batterie + câble + piles
  • Chargeur solaire
  • Cartes
  • Boussole
  • Appareil photo + cartes mémoires + batterie + câble: Ricoh étanche et résistant aux chocs
  • Balise de détresse: type Fast Find 220

Autres :

  • Essence
  • PQ
  • Brosse à dents
  • Dentifrice
  • Portable + câble
  • Bombe anti-ours
  • Boite d’allumettes
  • Sacs étanches
  • Papiers d’identité
  • Argent liquide
  • Carnet de bord
  • Crayon
  • Kit de réparation

Comment préparer sa Pharmacie :

Dans toutes sorties en solitaire, qu’elle dure quelques heures ou plusieurs semaines, il faut être capable de se débrouiller tout seul. Une trousse de pharmacie complète et adapté au milieu dans lequel on évolue est indispensable. Il faut pouvoir soigner les « petits bobos » afin que ceux-ci n’empirent pas, ce qui pourrait accélérer la fin de votre aventure. En cas de blessure grave, il faut être en mesure de se « stabiliser » jusqu’à l’arrivée des secours.

En Suède le numéro d’appel aux secours est le 112.

Certaines zones de la Kunsleden peuvent être dépourvues de réseau, c’est pourquoi je m’équiperai d’une balise de détresse.

Ma pharmacie pour le Raid hivernal du Kungsleden :

  • Patch voltaren
  • Compresses pour brûlures
  • Compresses stériles
  • Pansements gras
  • Pansements
  • Stérylstrips
  • Bandages
  • Strap
  • Pansements israélien
  • Écharpe pour bras
  • Antiseptique
  • Éosine
  • Kit suture
  • Couverture de survie (petite)
  • Couverture de survie (grande)
  • Smecta
  • Aspégic (ou équivalent)
  • Sérum physiologique
  • Cotons tiges
  • Pince à épiler
  • Coupe ongles
  • Ciseaux
  • Miroir
  • Gants
  • Chaufferettes
  • Allumettes

Nourriture prévu pour le Raid hivernal du Kungsleden :

Pour un raid en zone polaire, il est conseillé d’ingurgiter, en moyenne, entre 4000 et 5000 Kcal par jour.

Vous pouvez avoir une approximation de votre dépense énergétique selon l’activité pratiquée sur ce site Alpiniste.fr:

Voici ma consommation journalière : (tableau prévisionnel, non définitif)

 ProduitQPoids (g)KcalPrix
MatinMuesli11004123,2
Pâte de fruit125820,65
Barre énergie1251001,75
Total1505945,6
MidiNouilles1603500,6
Huile d'olive50mL504500,44
Barre énergie1251001,75
Barre sucrée1502400,3
Total18511403,09
SoirNouilles1603500,6
Soupe170300,6
Lyophilisé11606006,5
Huile d'olive50mL504500,44
Total34014308,14
JournéeChocolat100g1005500,3
Pâte de fruit125820,65
Fruits sec100g1005202,2
Barre sucrée1502400,3
Total27513923,45
Total par jour950455620,28

Laisser un commentaire