Check List Grand froid

par Expérience Outdoor
comment s'équiper pour le grand froid

Vous projetez de partir cet hiver dans un pays nordique en Laponie, Islande, en Scandinavie, au Canada, au pôle Nord soit pour un voyage chien de traîneau, moto neige ou simplement pour visiter et espérer voir des Aurores Boréales. Et vous ne savez pas comment vous habiller pour le grand froid.

Voici une proposition et quelques conseils pour bien choisir son équipement grand froid.

Qu’est ce que le grand froid ?

On considère le grand froid quand les températures sont en dessous des températures saisonnières et que le vent se lève.

Mais nous voyageur proche de l’hémisphère sud, des que nous voyons 0°C nous considérons que nous rentrons dans la définition du grand froid.

Il est bien évident que -10°C au Canada n’est pas considéré comme du grand froid pour les locaux.

Ce qui est intéressant dans cette définition, c’est quand le vent se lève. En effet, il est important de donner une véritable importance au vent qui peut rapidement nous donner des sensations de grand froid même en France.

Influence du vent sur notre ressentit

Le vent peut avoir un impact considérable dans notre sensation corporelle. C’est bien pour cela, qu’il est fondamental d’avoir dans son équipement une veste de protection à la pluie et au vent. Se sont toutes les vestes imper-respirantes de type Gore-Tex.

L’impact du vent en température

Impact du vent sur la température
Crédit photo : Rab

Pour connaître la température ressentie, il est nécessaire de connaître l’indice de refroidissement éolien ou IRE ou Windchill. Comment le corps humain perd sa chaleur en étant exposé au cumul du froid et du vent.

Pour calculer l’indice de refroidissement éolien (IRE), voici la formule à utiliser :

IRE = 13,12 + 0,6215 × Tamb – 11,37 × V 0.16 + 0,3965 × Tamb × V 0.16

 Légende : Tamb. = température ambiante & V = vitesse du vent (km/hr) :

Si la température est de -10°C et que le vent souffle à 20 km/h, l’indice de refroidissement éolien sera de -18°C. Cela signifie que la température ressentie sera de -18°C. Comme si vous étiez dehors sans vent à -18 degrés.

Voici un tableau sur les correspondances températures liés à la vitesse du vent qui traduit l’impression de froid sur la peau si on marchait à 4,8 km/h :

Tableau de calcul de refroidissement éolien ou Windchill
Source : https://macon71-meteo.pagesperso-orange.fr/index_fichiers/Page583.htm

Cela nous permet de comprendre l’intérêt d’avoir une protection au vent pour faire barrière aux vents : Veste, gants, bonnets, surpantalon, …

Comment s’équiper pour s’aventurer au grand froid ?

vêtement pour le grand froid
Crédit Photo : Rab

Ce qui est important de savoir c’est que les vêtements en général ne fabriquent pas de chaleur. Sauf certains équipements dotés de batterie, mais avec les limites aussi des batteries liées au froid.

Par conséquent, la chaudière c’est nous. Et nous ne sommes pas toujours égaux, chaque métabolisme aura son fonctionnement, chaque personne aura son ressenti, et l’appréhension au froid peut participer a un ressenti négatif plus important car le corps se « tend » au lieu de se détendre.

Donc tous les conseils seront à adapter pour chacun d’entre nous. Mon expérience au froid c’est forgé au fur et à mesure de mes années de pratique hivernale : ski de randonnée, cascade de glace, voyage en Laponie …. et je sais qu’a chaque départ je redeviens humble dans la sélection de mon équipement en prenant en compte : ma fatigue du moment, si j’ai du stress, le type d’alimentation durant mon séjour, mes expositions au froid, ou je vais dormir, si j’aurais une activité physique intense ou modéré, statique au froid ou pas, …….

je ne vais pas m’habiller de la même manière si je vais crapahuter toute la journée dans une neige fraîche ou si je vais observer les aurores boréales.

En checkant le projet de mon voyage, cela aura automatiquement des influences sur le choix de mon équipement.

Les couches « d’oignons » pour se protéger du froid

Système 3 couches ou oignons pour la montagne
Crédit Photo : Rab

J’aime bien utiliser cette métaphore de l’oignon car c’est facile à comprendre.

Il va être donc nécessaire de superposer différentes épaisseurs de vêtements et de créer sa « bulle » de chaleur qui nous est nécessaire. Ce qui est important à retenir c’est que le meilleur isolant est l’air. Donc nous allons choisir des vêtements dont la matière va permettre d’emmagasiner notre chaleur dans des capsules d’air. C’est pour cela que les animaux pour survire au froid sont dotés d’un pelage épais qui permet de conserver la production de chaleur du corps.

Cela me permet d’introduire le choix des matières. Certaines matières sont dites « froides » comme le coton. C’est une matière extraordinaire pour la peau mais a 2 inconvénients c’est que cela ne conserve pas le chaud que nous produisons et surtout quand c’est mouillé ( lié à la transpiration ) c’est long à sécher et ambiance froide.

Il sera donc important de privilégier des matières à base de laine mérinos et/ou synthétique.

Le principe des 4 couches

Système multicouche grand froid
Crédit Photo : Haglöfs

Nous allons nous concentrés sur le haut du corps et adapterons pour le bas du corps ( jambes ) avec souvent une ou deux couches en moins.

Première couche

La première couche sera celle qui sera au contact de notre peau. Pour moi c’est l’une des plus importantes car elle va être la première à donner les informations aux corps. Si vous avez un t-shirt au coton et au dessus une grosse polaire, mon ressenti sera différent d’un t-shirt en mérinos avec une polaire moins épaisse dans un même environnement. Pour ma part je préfère la deuxième solution.

Je conseillerais des sous-vêtements, que certains nommeront Damart, soit en laine mérinos, soit en synthétique. Personnellement je suis plus sensible au mérinos. Mais je sais que certaines personnes sentent que la laine les gratte.

Dans les différentes propositions de première couche vous aurez aussi le choix de l’épaisseur ou du grammage.

Exemple avec les vêtements Woolpower ou Ullfroté marque de sous vêtement à base de laine Mérinos Suédoise, vous aurez à choisir le grammage :

  • Gamme LITE
  • 200 Grammes
  • 400 Grammes
  • 600 Grammes

A savoir que le grammage 400 et 600 peut être aussi utilisé en deuxième couche. Mon expérience de + 16 ans comme conseillé en magasin outdoor m’a permis d’observer que pour le même voyage, souvent mais pas systématiquement, quand l’homme prenait du 200 grammes alors la femme prenait du 400 grammes.

Vêtement pour le grand froid woolpower
Les prix sont indicatifs au Janvier 2023
Deuxième couche

La deuxième couche sera celle que nous appelons communément polaire. Les polaires ou laine polaire, qui peuvent être aussi des gros pulls en laine, seront une isolation intermédiaire.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les polaires je vous encourage à lire notre article comment bien choisir sa polaire :

3 ème couche

Pour le grand froid, la troisième couche sera la doudoune. Pièce maîtresse à son équipement qui aura selon moi 2 « chaleurs » :

  • Physique
  • Psychologique

En effet, que la doudoune soit en plume ou en synthétique, selon les conditions extérieures, mettre une doudoune nous rassure, comme dans le ventre de maman. C’est normal, nous avons tous en tête l’oeuf dans un nid de plume.

Comme pour la polaire, je vous encourage à lire notre article conseil comment choisir sa doudoune :

4 ème couche ou protection contre le vent, neige et pluie

C’est la dernière couche, celle que nous parlons au dessus pour se protéger du vent, de la neige, de la pluie mais aussi pour protéger par exemple la doudoune en plume.

Nous nommons souvent cette couche veste de type Gore-Tex, veste imperméable, hardshell, veste imper-repirante, …

Pour en savoir plus pour choisir votre veste de protection voici un autre article conseil :

Autres équipements indispensables au grand froid

Ne pas oublier bien évidemment:

  • les bonnets, bandeaux ou chapka ( en prévoir ou moins 2 au choix )
  • les gants ou moufles + 1 paire de sous-gant ( idem toujours partir avec 2 paires )
  • chaussettes chaudes mais attention avec la compatibilité avec les chaussures. Si le pied est trop serré, plus assez d’espace autour du pied, circulation coupée alors effet inverse on aura froid.
  • Chaussures grand froid de type Sorel. Attention à la taille et si possible essayer avec la paire de chaussette qui sera utilisée.
  • Lunette de soleil et/ou masque pour se protéger de la réverbération du soleil sur la neige

Certains prendront aussi des chaufferettes, semelles isolantes, …

Check list équipement grand froid

Voici en mode tableau ce que je prends quand je pars l’hiver au grand froid

Sous-vêtement chaud
polaire
doudoune
veste de protection vent, neige, pluie
collant
pantalon de ski ou salopette ou surpantalon de type Gore-Tex
chaussette chaude
chaussure grand froid
guetre surtout si le pantalon ne descend pas assez bas
gant ou moufle
bonnet, bandeau, chapka
lunette de soleil et/ou masque
slip
brassière ou soutien gorge ( pour les femmes )
maillot de bain ( pour sauna ou bain nordique )
serviette de bain
trousse de toilette
vêtement confortable pour l’intérieur
chausson ou chaussure d’intérieur
sac de voyage de préférence souple comme duffel bag entre 60 à 90L
sac à dos à la journée 20 à 30 L
gourde ou thermos
couteau ou couteau multifonction
lampe frontale
trousse à pharmacie avec couverture de survie
petit matériel : briquet, bougie, sifflet, ….
raquettes à neige avec ou sans bâton de marche
un morceau de karrimat ou tapis de sol ou peau de rennes pour s’asseoir dans la neige

Attention si vous prenez l’avion de ne pas mettre dans le sac cabine couteau, briquet, trousse de toilette, …

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire