Randonnée de 6 jours en Amazonie dans le parc Madidi en Bolivie

par Expérience Outdoor
Couché de soleil sur la rivière Tuichi

Sébastien GUIGNABAUDET nous partage son expérience de trek à Madidi en Bolivie

Informations pour préparer un trek à madidi en Bolivie

  • Date du trek à madidi en Bolivie

Randonnée du 12/09/2017 au 17/09/2017

  • Lieu du trek à madidi en Bolivie

Bolivie, Beni, Rurrenabaque
Depuis Montpellier ✈Bolivie   = 9 705km.
Il faut 18h00 de vol pour aller à La Paz puis 30 min de vol de La Paz à Rurrenabaque.
Coût des vols : Marseille  ✈  La Paz 1 314€ et La Paz ✈   Rurrenabaque 175 €

  • Participants au trek à madidi en Bolivie

Je m’appelle Sébastien GUIGNABAUDET, j’ai 23 ans et j’étudie en master création d’entreprises innovantes. J’aime toutes les activités extérieures et de sensations fortes ! plus particulièrement le canyoning ou l’escalade. Je fais de l’escalade depuis 2 ans en intérieur et extérieur et des randonnées le week-end aux alentours de Montpellier avec des amis. J’adore explorer le monde, depuis quelques années je voyage chaque année pour découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux paysages tous plus beaux les uns que les autres. Durant mes voyages, j’ai visité dernièrement la région de Québec au Canada mais aussi Cuba et de nombreux pays européens.

  • Où Dormir durant ce trek à madidi en Bolivie

Durant cette randonnée, je suis passé par une agence de voyage spécialisée dans ce type de tourisme. J’ai dormi quelques jours dans des écolodges mais aussi quelques jours en camping dans l’Amazonie.
Pour ce qui est du coût, cela m’est revenu à 500 $ soit environ 423€ pour 6 jours et 5 nuits dans l’Amazonie (70,5 € / jours) incluant les nuitées, la nourriture, le transport et le guide.

  • Où se restaurer / réapprovisionner

Avant de partir en randonnée, il est possible de se réapprovisionner ou de passer une nuit à Rurrenabaque qui est le départ pour la plupart des Tours pour aller dans le Parc Madidi. Il y a des Hôtels pour tous les budgets et des petits magasins pour tout ce qu’il faut en termes de nourritures, hygiénique…

  • Office de tourisme

Site Web de la Bolivie

  • Caractéristiques du trek à madidi en Bolivie

Durant ce séjour, j’ai fait dans un premier temps des randonnées dans la Jungle très boisée et traversée par de multiples rivières avec une diversité de faunes et flores impressionnantes.
Dans un second temps, nous sommes allés dans la Pampas qui est un biome plus marécageux, plus ouvert mais tout aussi riche niveaux faunes et flores.

  • Bibliographie

Je me suis rapproché d’une agence de voyage Bolivienne « Mundo Quechua » afin de connaître les prestataires sérieux (protection de l’environnement, protection des animaux)
Agences proposées par « Mundo Quechua »
Mashaquipeecotours
Berraco Del Madidi
Bala Tours
Vous trouverez plein d’information sur la Bolivie avec le guide de voyage Lonely Planet.

Séjour en Bolivie Guide de voyage Lonely Planet BolivieRandonnée de 6 jours en Amazonie dans le parc Madidi en Bolivie

Jour 1 : départ pour l’Amazonie !

Nous sommes partis de Rurrenabaque le matin aux alentours de 8h00 avec notre guide pour prendre une barque afin de remonter la rivière Alto Beni jusqu’à notre écolodge. Durant cette navigation nous nous sommes arrêtés dans un petit village avant le Parc Madidi pour nous découvrir comment vit la population aux alentours de Rurrenabaque.

Barque allant au Parc Madidi - trek à madidi en Bolivie

Barque allant au Parc Madidi

Machine pour presser la canne à sucre - trek à madidi en Bolivie

Machine pour presser la canne à sucre

Cette halte nous avons appris à presser les cannes à sucres pour en extraire un jus frais et sucré.  Les petits villages aux alentours vivent de l’agriculture et le week-end ils vendent leur récolte en ville. Puis nous sommes repartis pour l’écolodge qui se situe plus en amont sur la rivière Tuichi. Les écolodges Mashaquipe sont simples avec un dortoir et des toilettes et douches communes sans un grand confort (électricité juste 2h et pas d’eau chaude).

Dortoir de l’écolodge Mashaquipe

Dortoir de l’écolodge Mashaquipe

Toilette et douche de l’écolodge - trek à madidi en Bolivie

Toilette et douche de l’écolodge

Nous commençons enfin notre aventure dans la jungle ! Pour cette première journée nous avons fait une randonnée de 4h00 aux alentours des Lodges dans le but de trouver des animaux et nous initier aux dangers de l’Amazonie. Et oui ! il y a là-bas beaucoup d’animaux dangereux mais aussi de plantes toutes aussi violentes. Par exemple, une espèce de fourmis les plus grosses du monde se trouve là-bas et s’appelle les « fourmis balle de fusil » car leurs piqûres provoquent la douleur d’une balle reçue (je vous l’avoue je n’ai pas voulu vérifier cette information en me laissant mordre).

Fourmi balle de fusil

Fourmi balle de fusil

Durant cette randonnée, nous avons pu voir des insectes, des animaux, des plantes tous plus différents des uns et des autres. Voici quelques photos des espèces que nous avons pu rencontrer :

Papillon Morpho helenor - trek à madidi en Bolivie

Papillon Morpho helenor

Chenille

Chenille

Champignon - trek à madidi en Bolivie

Champignon

Arbre géant - trek à madidi en Bolivie

Arbre géant

Jour 2 : Début de la vraie aventure

Mirador dans le Parc Madidi - trek à madidi en Bolivie

Mirador dans le Parc Madidi

Au petit matin nous avons fait une petite randonnée pour atteindre un mirador. Le guide nous fait remarquer tous les bruits qui nous entourent et nous informe de quels animaux viennent ces cris ou de quelles plantes proviennent ces odeurs. Nous sommes rentrés tôt de cette excursion car nous devions préparer nos sacs pour partir camper plus loin dans l’Amazonie.

Une étape compliquée pour moi car j’avais pris que mon sac sport/photo et nous devions prévoir pour 2 jours vêtements, eau ainsi que son duvet et moustiquaire plus mon matos photo qui me prenait ¼ du sac, sachant que le guide nous avait prévenu que les chemins que nous allions prendre étaient assez sauvages et il fallait donc voyager le plus léger possible. En mettant le strict minimum et donnant quelques affaires à mes chers compagnons, je me suis retrouvé avec un sac pesant plus de 10 kg et un peu large et pas très agréable pour marcher.

Une fois nos affaires prêtes nous sommes parties vers le camp de base se situant 7km un peu plus reculé dans la Jungle.

Sac Lowepro Photo Sport 300 AW un peu chargé

Sac Lowepro Photo Sport 300 AW un peu chargé

Comme pour toutes randonnées faites en Amazonie, nous étions toujours en train de regarder à droite, à gauche et en haut pour trouver des animaux et les observer. Durant ce voyage vers le campement nous avons vu quelques animaux emblématiques comme une couleuvre arboricole, les capucins à front blanc ou encore les pécaris.

Capucin a front blanc - trek à madidi en Bolivie

Capucin a front blanc

Couleuvre arboricole

Couleuvre arboricole

Après avoir vu d’innombrables animaux, goûter des plantes et marcher pendant des heures, nous sommes arrivés au coucher du soleil à notre camp de base où nous devions dormir. Nous avions des plateformes surélevées pour nous protéger des insectes, un petit réfectoire entouré de moustiquaire. Comme tout campement, il est situé à côté d’une rivière pour se laver et se détendre un peu !

Camp de base pour dormir - trek à madidi en Bolivie

Camp de base pour dormir

La pause fût brève car notre guide nous a emmené faire une balade nocturne qui transforme complètement la jungle. Durant cette balade le guide nous a montré des feuilles en décomposition qui émettaient de la lumière lorsque nous éteignons nos lampes torches, cela m’a surpris que la jungle créer sa propre lumière. Esuite, nous avons fait la rencontre d’un groupe d’environ 200 pécaris qui ressemblent à des sangliers en termes de bruit, d’odeurs mais un peu moins gros et sans défenses. Cette expérience de s’être arrêter au milieu du groupe de pécaris me restera toujours en tête surtout quand le groupe a commencé à s’agiter et à courir dans tous les sens autour de nous, nous avions les torches éteintes et ordre de ne pas parler afin de ne pas les énerver plus. Puis nous sommes rentrés et  avons contemplé ce ciel rempli d’étoiles sans aucune pollution lumineuse.

Jour 3:  Juste magnifique.

Réveil, petit-déjeuner, rangement de notre paquetage et nous repartons marcher dans la jungle mais avec un pas plus rapide afin d’atteindre un mirador en fin de matinée et admirer littéralement un ballet d’Aras rouges et de perroquets verts. Ce spot en haut d’une falaise, nous donne vue sur l’Amazonie et sur ces Aras rouges qui vivent dans la falaise. Notre guide nous à guider au plus près d’eux tout en faisant attention au bords friables de la falaise.

Vu du mirador des aras rouge

Vu du mirador des aras rouge

C’est le moment dont j’ai le plus apprécier de mon voyage dans le parc Madidi, s’assoir par terre en tailleur, admirer en silence les allers- retours des Aras rouges pendant plus d’une heure.

Ara Rouge - trek à madidi en Bolivie

Ara Rouge

Nous avons passé la journée à observer les aras rouges sous différents angles, du haut de la falaise, d’en bas de la falaise avec les explications de notre guide sur les méthodes de vie des aras comme comment font-ils leurs nids qui peuvent être profond jusqu’à 2,50m dans la falaise ? Les aras creusent avec leur bec lors des journées de pluie car la terre est plus friable, il nous a aussi appris que lorsqu’un ara du couple meurt son partenaire le cherche partout et se laisse mourir de faim.

Nid des Aras rouges - trek à madidi en Bolivie

Nid des Aras rouges

Quand nous sommes revenus à notre second campement, nous avons eu une petite surprise, un petit troupeau de Pécaris (30 -50) sont venus en claquant des dents (signe qui ne sont pas très contents) retourner toute la terre et manger tout ce qu’ils trouvaient à leur portée. Ces animaux ne sont en aucun point farouches et provocateurs même quand notre guide les éloigner en faisant du bruit, ils revenaient comme de rien.

Troupeau de Pécaris dans le campement - trek à madidi en Bolivie

Troupeau de Pécaris dans le campement

Jour 4 : Détente – Descente de la rivière et baignade

Notre 4 ème et dernier jour de Jungle a été plus relaxe sans randonnée, ni marche. Nous sommes rentrés à l’écolodge en descendant la rivière Tuichi sur un radeau que nous avons construit ! Durant cette descente de quelques heures nous nous sommes baignés pour nous rafraichir et se détendre de ces jours de marche. L’après-midi a été tranquille, nous avons été pêchés avec leur « canne à pêche » qui est un bout de bâton avec du fil et un petit hameçon (on ne se demande pas pourquoi nous sommes rentrés bredouille) pendant que nous pêchions, nous avons analysé les empreintes d’animaux qui sont passés sur le rivage certainement dans la nuit.

Canne à pêche traditionnel

Canne à pêche traditionnel

Après notre petite après-midi « repos » nous sommes revenus en barque à l’écolodge et regarder le coucher de soleil sur la rivière. Les repas à l’écolodge étaient copieux et traditionnels, nous avons mangé du Pacu (sorte de piranhas) fumé dans une feuille de bananier (un vrai délice).

Couché de soleil sur la rivière Tuichi - trek à madidi en Bolivie

Couché de soleil sur la rivière Tuichi

Jour 5: Départ pour la Pampas

Départ 6h00 du matin de l’écolodge, pour 2h00 de barque et 3h00 de 4×4 pour aller dans la Pampas. La Pampas est un autre biome complétement différent de la Jungle. Les arbres sont moins grands, moins denses avec des racines visibles qui vont jusqu’à la rivière. Une fois encore nous devions prendre une barque pour atteindre un écolodge situé un peu loin dans la Pampas.

La Pampas est plus souvent prisé par les touristes car il est plus facile de voir les animaux qui se promènent au bord de la rivière tels que les Caïmans, Martin Pêcheur, Capybara…

Caïmans

Caïmans

Capybaras

Capybaras

Les visites dans la Pampas se font principalement par voie maritime en longeant les rivières. Nous avons tourné en barque toute l’après-midi dans le but d’observer des animaux avec grandes déceptions, nous n’avons vu que des hérons, quelques petits caïmans et des Capybaras qui sont des gros ragondins.

Nous devions nager avec les dauphins roses et les piranhas mais nous étions dans une période sèche donc le niveau de l’eau était trop bas, les dauphins roses ont migré plus haut où il y a davantage d’eau. Cette attraction de nager avec les piranhas est exclusivement faisable lorsqu’il y a une forte population de dauphins roses présents, du fait qu’ils vous protègent des piranhas tout en jouant avec vous.

Comme pour la Jungle, notre guide nous proposa de faire une virée nocturne pour découvrir et admirer les yeux rouges des caïmans quand nous les visons avec nos lampes torches, autre point qui m’a marqué dans cette balade nocturne, comme pour la Jungle, cette mer d’étoiles dans le ciel qui se reflètent sur la rivière.

Jours 6 : Ultime jour et agréable surprise !

Voilà le dernier jour et si vite arrivé, nous étions un peu blasés le matin du fait que c’était notre ultime sortie pour apercevoir des animaux, nous étions déçus de la veille à parce que nous n’avions pas pu voir énormément d’animaux typiques comme les caïmans noirs, les anacondas, des dauphins roses encore un des capucins.

Du coup, nous sommes partis faire cette dernière balade sans grandes attentes… Puis notre guide nous a dit « On va aller dans un coin pour aller voir des capucins et peut-être que sur la route nous croiserons des caïmans noirs mais ce n’est pas sûr ». Nous lui demandons si nous allions voir des anacondas et il nous répondit que « non ».

La balade commence et s’éternise un peu sans apercevoir des animaux que nous recherchions puis tout à coup, il nous fit signe pour nous montrer un mastodonte de 6 mètres de long, enfin nous avons pu apercevoir un caïman noir ! puis dans la foulée nous avons aperçu des aigles, des tortues, des cormorans, des dauphins roses. Nos yeux ont commencé à pétiller de joie.

Caïman noir - trek à madidi en Bolivie

Caïman noir

Quelques minutes plus tard notre guide arrêta les moteurs du bateau et nous a dit « je crois que dans les buissons là-bas il y a un anaconda », nous étions abasourdis car les anacondas vivent normalement plus reculés dans la Pampas, dans les marécages. Il se rapprocha avec la barque et débroussaille délicatement le buisson pour laisser apparaître un petit anaconda de 2,5m.

Anaconda

Anaconda

Nous étions tous fous par le fait d’avoir vu autant d’animaux en si peu de temps mais à la base nous étions partis pour voir des capucins, donc notre guide imita leurs cris mais sans réponse. Il décida alors de faire demi-tour pour rentrer et finir ce séjour, sauf qu’un capucin à montrer le bout de son nez ! puis deux, puis environ une dizaine de capucins sont descendus des arbres pour s’approcher au maximum de notre barque. Ces capucins n’ont pas peur de l’homme et très curieux (au bonheur des touristes).

Capucin - trek à madidi en Bolivie

Capucin

Groupe de Capucins - trek à madidi en Bolivie

Groupe de Capucins

Conclusion sur notre Trek à Madidi en Bolivie

Ce séjour dans le Parc Madidi était juste magnifique, je n’ai pas de mot pour décrire l’expérience que j’ai vécu… C’est sûr que je referai un jour cette aventure mais cette fois-ci je prendrais plus de jours dans la Jungle pour m’enfoncer encore plus et découvrir des paysages uniques ainsi que de voir un Jaguar !

Matériel utilisé durant ce trek à madidi en Bolivie

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE  MARQUE  POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST-CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE ÉXPÉRIENCE DANS CE ROADBOOK SI C’ÉTAIT À REFAIRE 
CHAUSSURES Redmond Omni Tech COLUMBIA Légère et confortable Manque d’étanchéité La paire de chaussures pas assez étanche pour marcher dans les marécages d’Amazonie mais très confortable et légère durant ce trek à madidi en Bolivie.
SAC  AW 300 LOWEPRO Compartiment et sac étanche pour l’appareil photo Manque de place pour des randonnée de plus de 2 jours Je reprendrai ce sac ou un autre sac de Lowepro avec un peu plus de place durant ce trek à madidi en Bolivie..
TEE-SHIRT Randonnée Plaine QUECHUA Respirant Pas assez respirant Je prendrais un tee-shirt qui respire mieux et mieux adapté pour un environnement ultra humide durant ce trek à madidi en Bolivie..
PANTALON Chasse Steppe SOLOGNAC Ample et léger Un peu collant Si c’était à refaire, je prendrais des pantalons avec une matière qui colle moins mais sinon niveau légèreté parfait durant ce trek à madidi en Bolivie.
11 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

Anonyme 13 novembre 2017 - 12 h 55 min

PtiMowgli au ? !!!
Superbe photos d’un bel aventurier ??

Répondre
Anonyme 15 novembre 2017 - 15 h 40 min

Superbe photos ! ça donne envie d’aller s’aventurer dans l’Amazonie :O

Répondre
Maumo GUIGNA 16 novembre 2017 - 12 h 50 min

trop beau superbe aventure mon fils le baroudeur 🙂

Répondre
Océ 16 novembre 2017 - 14 h 51 min

Super récit, qui donne envie d’aller à la découverte de la nature sauvage et de l’Amazonie ! Une aventure qui a l’air exceptionnelle ! Jolies photos aussi ! Bravo Guignobey t’as quand même était méga courageux !

Répondre
Nico 16 novembre 2017 - 23 h 01 min

Chapeau le voyage 🙂 !!

Répondre
Billy 16 novembre 2017 - 23 h 02 min

Sympa la visite des cochons !! ^^

Répondre
Anonyme 16 novembre 2017 - 23 h 04 min

Super, belle expérience !!

Répondre
Anonyme 16 novembre 2017 - 23 h 06 min

Génial !!!

Répondre
Anonyme 16 novembre 2017 - 23 h 32 min

trop cool , belle aventure!

Répondre
Emma 19 novembre 2017 - 0 h 08 min

Au top Seb 😀

Répondre
Lefrais 13 août 2018 - 21 h 50 min

Bonjour,

Bravo pour l article !les photos nous donnent trop envie d y aller.
Le trek a l air super ! Avec quelle agence etes vous partis ? Nous aimerions bien les contacter ! Merci 🙂

Répondre

Laisser un commentaire