Trekking à La Gomera aux Canaries

par Expérience Outdoor
Trekking à La Goméra aux Canaries

Elodie et Sébastien nous partagent leur expérience de 7 jours de randonnée aux Canaries en itinérance: La grande boucle de la Gomera. De San Sebastian de la Gomera combinant la traversée de l’île par le GR131. Et la partie littorale ouest et nord du GR 132 après avoir fait étape à Vallé Gran Rey.

Informations pour préparer 7 jours de rando à La Gomera aux Canaries

Date :

Du 7 au 14 février 2021.

Lieu :

La Gomera dans l’archipel des Canaries

Randonnée sur les iles Canaries

La meilleure période pour randonner aux Canaries :

Les Îles Canaries se visitent toute l’année, le climat est doux et ensoleillé hiver comme été.

Il est conseillé de privilégier les périodes de mars à mai et de septembre à novembre. Bénéficier ainsi des températures optimales tout en évitant de rencontrer trop de touristes.

Découvrir les Canaries en Février

Arrivée le dimanche en début de matinée dans l’archipel des Canaries à Santa Cruz de Ténérife par un vol Ryanair en départ de Barcelone.

Cela nous laisse toute la journée pour gagner l’Île sœur de la Gomera.

Descente en stop dans le sud de l’île pour rejoindre le Port de Los Christianos. Où nous prendrons un bateau pour la Gomera en début d’après-midi (1h de traversée).

Départ du trek directement depuis le port de San Sebastian de la Gomera en fin d’après-midi par le GR131. Il nous permettra de traverser l’île en deux étapes en passant par le point culminant avec une vue à 360 degrés le 2ème jour : Alto de Garajonay (1 487m).

Bifurcation à Chipude pour prendre le sentier balisé numéro 15 qui nous permettra de rejoindre Valley Gran Rey par le GR132 qui fait le tour de l’île.

Retour à San Sebastian de la Gomera par la partie ouest et nord du GR132 en transitant par Alojera, Playa del Vallehermoso, Las Rosas, Agulo et Hermigua.

Notre itinéraire de 7 jours de randonnée sur l’île La Gomera
Dimanche 07/02/2021

Vol Ryanair Barcelone – Ténérife le dimanche 07/02/2021 : départ 6h20 – arrivée 8h45.

Descente le jour à Los Christianos en stop (1h de route) pour prendre le bateau de la compagnie FRED.OLSEN partant à 15h30.

Arrivée à San Sebastian de la Gomera le dimanche 07/02/2021 à 16h20 – début du trek par le GR 131. Nuit en bivouac sur les hauteurs de San Sébastian de la Gomera (secteur La Sabina).

1h30 de marche / 470m D+.

Lundi 08/02/2021

Trek sur le GR 131 en passant par le point culminant de l’Île (Alto de Garajonay / 1 487m) jusqu’au pied de La Fortelaza. Nuit en bivouac près du hameau de Pavon.

6h50 de marche / 1 345m D+ / 695m D-.

Mardi 09/02/2021
rando à la Valle Gran Rey à La Goméra aux Canaries

Trek sur le GR 131 jusqu’à Chipude. Bifurcation sur le sentier n°15 nous faisant passer par La Matanza pour retrouver le GR 132 qui mène directement jusqu’à Valle Gran Rey. Tentative de rejoindre Valle Gran Rey par le canyon d’Argaga. Mais les derniers éboulements n’ont pas permis de reboucler par là. Retour à Valle Gran Rey par le GR 132. Nuit en bivouac sur la Playa del Ingles.

5h00 de marche / 617m D+ / 1 730m D-.

Mercredi 10/02/2021

Trek sur le GR 132 de Valley Gran Rey jusqu’à Alojéra en passant par La Mérica (834m) et le sentier en flanc de pente dans le secteur de Lomo del Carreton.

Nuit en bivouac à Los Palmeros, à quelques pas du village d’Alojéra.

4h45 de marche / 1 110m D+ / 775m D-.

Jeudi 11/02/2021

Trek sur le GR 132 de Alojéra jusqu’à Las Rosas en passant par La Hondura, Tazo, Santa Clara, Montana de Alcaia, Playa de Vallehermoso.

Nuit en bivouac à El Cabezo de Hormiga sur les hauteurs de Las Rosas.

7h50 de marche / 1 695m D+ / 1 230m D-.

Vendredi 12/02/2021

Trek sur le GR 132 de Las Rosas jusqu’à Encherada dans le parc naturel de Majona en passant par Agulo, Santa Catalina, El Palmar, Roque Garaballo et Degollada del Hoyeton.

Nuit en bivouac à Encherada.

8h05 de marche / 1 160m D+ / 1 385m D-.

Samedi 13/02/2021

Trek sur le GR 132 d’Encherada jusqu’à San Sébastian de la Gomera en passant par Montana Ismael et La Cabezada, .

Retour avec le bateau de 14h jusqu’à Los Christianos.

Remontée en bus jusqu’à Santa Cruz de Ténérife avec le bus n°110 (55min de route).

Nuit à l’hôtel près de la gare routière Intercambiador Santa Cruz.

3h00 de marche / 240m D+ / 800m D-.

Dimanche 14/02/2021

Bus n°20 de l’Intercambiador Santa Cruz jusqu’à l’aéroport (22min).

Vol retour Ryanair Ténérife-Barcelone partant à 9h20 (arrivée à 13h35).

Comment s’y rendre :

Comment aller à la Gomera aux Canaries
  • Vol Ryanair Barcelone El Prat-Ténérife North Airport : 123€ aller-retour par personne avec un bagage en soute de 10kg inclus).
  • Parking aéroport avec prise en charge par un voiturier devant le terminal : 41€ la semaine (appeler 20 min avant pour laisser le temps au chauffeur d’arriver au terminal de votre départ/arrivée).
  • Bus 20 Ténérife North Airport – Intercambiador Santa Cruz : 2,6€ (20 min de trajet).
  • Bus 110 Intercambiador Santa Cruz – Los Christianos : 7€ (55 min de trajet avec un seul arrêt intermédiaire a El Medanno). Gare routière située à 15min à pied du Port de Los Christianos.
  • Ferry Los Christianos – San Sebastian de la Gomera : 2 compagnies réalisent la traversée en 1h (ARMAS et FRED.OLSEN Express) 4 départs par jour (2 traversée par compagnie) compter entre 35€ (ARMAS) et 42€ (FRED.OLSEN) la traversée par personne.
  • Départ des GR131 et GR132 directement à la sortie de la ville de San Sebastian de la Gomera à 15min à pied du port.
  • Possibilité de se rendre à la Gomera par les airs en prenant un vol de la compagnie locale BINTER compter entre 35 et 70€/trajet sans bagages. Attention, vous atterrissez à la Dama dans le sud de l’île. Vous pourrez partir sur le GR132.

Participants :

Élodie Magnet, 44 ans.

Elodie Magnet passionnée d'outdoor et de voyage

Pratique la randonnée depuis de nombreuses années.

Expérience randonnée itinérante significative : Saint Jacques de Compostel, le GR20 en Corse, le Tour Du Mont Blanc (TMB).

Sébastien Salerno, 43 ans.

Sébastien Salerno passionné d'outdoor et de voyage

Pratique la randonnée depuis de nombreuses années.

Expérience randonnée itinérante significative : GR10 portion dans les Pyrénées Catalanes, le GR2 sur l’Ile de la Réunion, le Tour Du Mont Blanc (TMB).

Une rencontre qui commence au Mont-Blanc ….

Avec Seb ça a été une évidence … l été 2020 .. On.s.est croisé sur.les chemins du TMB. J étais partie avec une amie , Valérie. Rien de programmé. une semaine avant le programme c’était le tour du Queyras et une semaine avant j’ai changé tous mes plans . Je savais pas pourquoi mais je me sentais attirée par le Mont Blanc . Ce n’était pas un rêve mais je devais y aller. Et c’est le deuxième jour au col de la Seigne que je l’ai vu pour la première fois …

En Suisse, il a fallu prendre une décision importante. Alors qu’il était midi , Sébastien devait s’arrêter pour dormir à Champex… On devait repartir sur la fenêtre d’Arpette avec Valérie. J ai un peu insisté et il a fini l’étape avec nous . Une dure étape qui se finira à 20h …. On a fini le TMB ensemble …. et on ne s’est plus jamais quitté…. Huit mois plus tard , j’ai eu ma mutation et on va pouvoir faire un long chemin ensemble et qui se poursuit avec ce trekking.

Ou dormir sur l’île de La Gomera

Le bivouac normalement interdit à La Gomera mais il n’y a aucun souci pour installer son bivouac à la tombée de la nuit. Au vu de la topographie de l’île (roche volcanique et de nombreux sentiers avec des escaliers ou à flanc de falaise), il est important de bien anticiper ses zones de bivouac pour arriver au bon endroit à la tombée de la nuit.

A noter qu’il y a très peu d’eau sur le parcours et qu’il est nécessaire d’en stocker suffisamment chaque fois que cela est possible afin d’en avoir pour le soir.

Récap de nos nuits en bivouac sur l’ensemble du parcours :

  • 1ère nuit sur les hauteurs de San Sebastian de la Gomera avec une vue splendide du Ténérife et le volcan El Teide. Secteur La Sabina. Pas d’eau ;
  • 2ème nuit au pieds de la montagne La Fortaleza un peu avant Chipude. Hameau de Pavon, dans la palmeraie en contre-bas : bien se faufiler dans les broussailles pour être à l’abris des regards. Pas d’eau ;
  • 3ème nuit sur la Playa del Inglès de sable noir à Valley Gran Rey au pieds des grandes falaises. Voie sans issue, bivouac possible sur la plage ou le parking en graviers, pas d’eau mais restaurants et superette SPAR pas loin ;
  • 4ème nuit dans la magnifique palmeraie de Los Palmeros à quelques pas du sympathique petit village d’Alojera. On vous conseiller d’aller boire un verre au bar du coin pour vous plonger dans l’ambiance locale et vous recharger en eau ;
  • 5ème nuit sur les hauteurs de Las Rosas : oubliez la nuit près du lac, monter sur les terres rouges en surplomb du village à El Cabezo de Hormiga (826 m). Pas d’eau. Micro superette à côté de l’Eglise de Las Rosas ;
  • 6ème nuit à Enchereda dans le parc naturel de Majona à 12 kilomètres de San Sebastian de la Gomera : jolie petite palmeraie au bord de la rivière en contre-bas, ne pas hésiter à descendre.

Où se restaurer/où se réapprovisionner sur l’île de La Gomera

La Gomera est une île beaucoup moins fréquentée que sa grande sœur Ténérife. Il est donc important de bien gérer ses provisions et profiter des quelques moments où vous pourrez vous recharger.

Tout d’abord, nous avons acheté une bouteille de gaz dans une station-service de Los Cristianos avant d’embarquer sur le bateau pour La Gomera.

Ensuite on peut s’approvisionner dans les étapes suivantes de notre parcours :

  • San Sébastian de la Gomera, puis plus rien sur le GR 131 jusqu’à Chipude, soit 2 jours de marche ;
  • Chipude : petite superette, petits restaurants et bar sur la place du village ;
  • Valle Gran Rey : superette SPAR et plusieurs restaurants du côté de Playa de Valle Gran Rey ;
  • Alojera : petit comptoir et bar/restaurant, puis plus rien jusqu’à Las Rosas (sinon bifurquer par Vallehermoso pour vous approvisionner) ;
  • Las Rosas : petit comptoir à côté de l’église avec vente de fromage local ;
  • Agulo : petite superette et plusieurs restaurants sympathiques, puis plus rien jusqu’à l’arrivée à San Sébastian de la Gomera.

Office du tourisme aux Canaries:

Caractéristiques de l’île de La Gomera

De grandes variétés de paysages sur cette île volcanique !

Sur le GR 131 :

Grande montée jusqu’à Alto de Garajonay avec un paysage changeant tout au long du parcours. Départ de San Sébastian de la Gomera par une grande montée régulière. Tantôt dans des chemins de pavés de roches volcaniques, tantôt dans des escaliers avec pas mal de portions qui coupent la route nationale GM3 pour finir dans la forêt humide avant d’arriver au point culminant de l’île offrant une vue à 360° avec un panorama sur Ténérife, La Palme et El Hiero.

Sur le sentier 15 qui nous permettra de rejoindre le GR132 :

Descente dans une magnifique vallée qui nous mènera jusqu’à une oasis près de La Mantanza. Puis descente dans un canyon façon Colorado en suivant la Barranco de Argaga. Retour à Valle Gran Rey dans les escaliers de roche volcanique pour finir sur un chemin pavé, puis la route.

Sentier aérien sur le GR 132 après Valle Grand Rey avec de nombreux points de vue plongeants. Tantôt dans la vallée (secteur La Merica), tantôt sur la mer (secteur Lomo del Carreton, Santa Clara, Montana de Alcaia). De nombreuses portions à flanc de montagne offrant des points de vue vertigineux. De jolies terres rouges en surplomb de la côté rocheuse avant d’entamer la descente vers playa de Vallehermoso.

Après playa de Vallehermoso, sentier plus encaissé jusqu’à Las Rosas en suivant un GR 132 un moins entretenu par endroits. Après une descente en surplomb de la mer après El Cabezo, découverte brutale du magnifique village d’Agulo coincé entre les montagnes et la mer. Poursuite par un chemin côtier pour rejoindre playa de Santa Catalina.

Après playa de Santa Catalina, très longue montée entre montagne et mer avec de nombreuses portions sur une piste le long d’une canalisation jusqu’à Encherada dans le parc naturel de Majona.

Descente relativement roulante sur un sentier offrant de beaux points de vue sur la mer, le volcan El Teide et San Sebastian de la Goméra sur la fin du trek.

Quoi faire d’autres dans l’archipel des Canaries

En face de l’île de La Goméra, une autre île bien connue : Ténérife qui vous permettra par exemple de découvrir l’escalade

Bibliographie sur l’île de La Goméra

Topo guide Alpina « La Gomera » à emporter avec soi !

Topo guide Alpina « La Gomera » pour randonner aux Canaries

7 jours de randonnée aux Canaries sur l’île de La Goméra

Dimanche 07/02/2021

Vol Ryanair Barcelone – Ténérife le dimanche 07/02/2021 : départ 6h20 – arrivée 8h45.

Descente le jour à Los Christianos en stop (1h de route) pour prendre le bateau de la compagnie FRED.OLSEN partant à 15h30.

Arrivée à San Sebastian de la Goméra le dimanche 07/02/2021 à 16h20 – début du trek par le GR 131. Nuit en bivouac sur les hauteurs de San Sébastian de la Goméra (secteur La Sabina).

1h30 de marche / 470m D+.

Première journée de randonnée sur l'ile de la Goméra aux Canaries

Arrivés en fin d’après-midi au port de San Sébastian de la Goméra, nous traversons la ville pour retrouver le départ du GR131. C’est parti pour une montée sur un chemin pavé/escalier en pierre de lave pour nous élever rapidement au-dessus de la ville au couché du soleil.

Arrivée en bateau sur l'île de La Goméra

On trouve une zone avec un dénivelé moins important dans le secteur de la Sabina afin d’y installer notre bivouac un peu à l’écart des dernières habitations. Pur moment de plénitude après une journée de voyage, face au volcan El Teide sur l’Île de Ténérife qui est juste en face de nous.

Premier bivouac sur l'île de La Goméra
bivouac sur l'île de La Goméra aux Canaries

Lundi 08/02/2021

Trek sur le GR 131 en passant par le point culminant de l’Île (Alto de Garajonay / 1 487m) jusqu’au pied de La Fortelaza. Nuit en bivouac près du hameau de Pavon.

6h50 de marche / 1 345m D+ / 695m D-.

2ème journée d'itinérance à La Goméra aux canaries

Nous poursuivons la montée en direction de Tagamiche (982m) en suivant le sentier bien balisé qui suit une longue ligne de crête. On s’éloigne doucement de la zone côtière pour gagner le cœur de l’île en surplombant la route GM-2.

Randonnée sur les iles Canaries en direction de Tagamiche
Pause durant notre deuxieme journée de randonnée aux Canaries
paysage de l'île de La Goméra lors de notre trekking aux Canaries

A Degollada de Perazo, le sentier part sur la droite et s’éloigne temporairement de la route GM-2 en direction de Montana de Yerta (1 168m) via un sentier longeant une belle paroi rocheuse.

randonnée à Montana de Yerta à La Goméra

Nous poursuivons notre route pour nous diriger vers Degolla de Agando et passer ainsi au pieds du superbe piton rocheux Roque de Agando (1 251m). Nous poursuivons ensuite notre route à travers une forêt humide qui nous fera passer par le mirador de Tajaqué (1 313m).

randonnée au pied de Roque de Agando aux Canaries

Ensuite, nous nous dirigeons ensuite vers le point culminant de l’île, Alto de Garajonay ( 1 484m). Sommet qui nous offrira une vue en 360° et un aperçu des 3 îles voisines : Ténérife, La Palma et El Hierro.

En direction de Alto de Garajonay point culminant de La Goméra aux Canaries

Nous descendons ensuite en continuant sur le GR 131. Direction du Mirador de Igualero et sa petite chapelle avant de reprendre un sentier à flanc de montagne qui nous mènera jusqu’au pieds de la Fortaleza.

Chapelle du Mirador de Igualero à La Goméra aux Canaries

Nous bivouaquerons tout près du hameau de Pavon dans une palmeraie encaissée dans le fond du vallon.

Trekking à la Goméra à l'archipel des canaries

Mardi 09/02/2021

Trek sur le GR 131 jusqu’à Chipude, bifurcation sur le sentier n°15 nous faisant passer par La Matanza pour retrouver le GR 132 qui mène directement jusqu’à Valle Gran Rey. Tentative de rejoindre Valle Gran Rey par le canyon d’Argaga, mais les derniers éboulements n’ont pas permis de reboucler par là. Retour à Valle Gran Rey par le GR 132. Nuit en bivouac sur la Playa del Ingles.

5h00 de marche / 617m D+ / 1 730m D-.

itinéraire de notre 3 eme journée de randonnée aux Canaries

Après une nuit à la fraîche, nous voilà repartis en direction de Chipude où nous prendrons le temps de boire un café sur la place du village dans une ambiance locale forte sympathique. Cela nous permet de nous recharger en eau et de faire une toilette rapide.

randonnée sur le GR 131 en direction de Chipude aux Canaries

Nous bifurquerons ensuite sur la gauche à la sortie de Chipude pour emprunter le sentier n°15 qui nous mènera jusqu’à La Matanza. Nous y ferons une pose dans une petite oasis pour nous restaurer et nous rafraîchir. Juste derrière, nous bénéficions d’un très beau point de vue sur Valle Gran Rey.

randonnée jusqu'a la Matanza pour retrouver le GR132 à la Goméra aux Canaries

Nous poursuivons ensuite notre parcours en suivant le lit de la Barraco de Argaga jusqu’à retrouver le GR132 qui fait le tour de l’Île.

Rando en suivant le lit de la Barraco de Argaga jusqu’à retrouver le GR132

Canyon vers la Playa de Aragaga

Malgré le panneau d’information nous indiquant que le sentier est fermé, nous décidons de tenter la descente. Ce Canyon qui doit nous mener jusqu’à Playa de Aragaga afin de regagner ensuite Valley Gran Rey par un sentier littoral.

descente dans le Canyon qui doit nous mener jusqu’à Playa de Aragaga aux Canaries

Une fois arrivés en bas du canyon, nous sommes contraints de rebrousser chemin. Car les éboulis ont en effet emporté le sentier qui était sensé nous mener jusqu’à Playa de Argaga.

Randonnée dans joli canyon de la Goméra sur les iles des Canaries

Impossible de continuer.  Nous remontons donc retrouver le GR 132 pour regagner Valle Gran Rey avant le coucher du soleil.

Fin de journée avec couché de soleil en direction de la Playa de Valle Gran Rey aux canaries

Après une longue descente au fond de la vallée par les escaliers en pierre de lave, nous regagnons le front de mer par un chemin pavé, puis la route.

Descente à la Playa de Valle Gran Rey pour dormir ensuite à la Playa del Ingles aux canaries

Nous terminerons la journée par un bon restaurant à Playa de Valle Gran Rey. Juste avant de planter notre bivouac à Playa del Inglès qui se trouve dans une impasse au bout de la route.

Mercredi 10/02/2021

Trek sur le GR 132 de Valley Gran Rey jusqu’à Alojéra en passant par La Mérica (834m) et le sentier en flanc de pente dans le secteur de Lomo del Carreton.

Nuit en bivouac à Los Palmeros, à quelques pas du village d’Alojéra.

4h45 de marche / 1 110m D+ / 775m D-.

Itinéraire de Valley Gran Rey jusqu’à Alojéra en passant par La Mérica aux Canaries

Après un réveil au bord de la plage, nous en profitons pour nous ravitailler au SPAR du coin avant d’attaquer notre grande montée. Nous traversons ensuite la vieille ville (La Calera) pour retrouver le GR 132 .

Départ pour notre randonnée Valley Gran Rey jusqu’à Alojéra sur l'île de La Goméra

Celui-ci nous fera prendre très rapidement de la hauteur par un sentier comportant de nombreuses marches de roche volcanique.

randonnée sur des roches volcaniques de l'ile de La Goméra

La montée est longue mais offre un superbe point de vue que le front de mer et la vallée. On y « va ti-pas ti-pas ».

La Mérica 834 m sur l'île de la Goméra

Une fois arrivés à La Mérica (834 m), nous bénéficions d’une vue plongeante sur l’autre versant de Valle Gran Rey. Juste avant de poursuivre sur un superbe sentier en ligne de crête jusqu’à Emita de Santo à proximité de Arure.

Sentier pour se rendre à emita de Santo proche de Arure aux Canaries

Le GR 132 poursuit ensuite une ligne assez aérienne en surplomb de Tagulluche avec de belles portions à flanc de montagne sous Lomo del Carreton.

Sur le GR 132 de l'île de la Goméra dans l'archipel des Canaries

Nous entamons ensuite notre descente vers Alojera où planterons notre bivouac dans une superbe palmeraie à Los Palmeros.

Magnifique paysage des montagnes de La Goméra

Il est temps pour nous de faire un aller-retour au village pour partager une bonne bière dans une ambiance locale forte sympathique, nous recharger en eau et faire une petite toilette rapide !

Petite pause près d'Alojera sur l'île de la Goméra

Jeudi 11/02/2021

Trek sur le GR 132 de Alojéra jusqu’à Las Rosas en passant par La Hondura, Tazo, Santa Clara, Montana de Alcaia, Playa de Vallehermoso.

Nuit en bivouac à El Cabezo de Hormiga sur les hauteurs de Las Rosas.

7h50 de marche / 1 695m D+ / 1 230m D-.

Randonnée de Alojéra jusqu’à Las Rosas en passant par La Hondura, Tazo, Santa Clara, Montana de Alcaia, Playa de Vallehermoso

Comme nous avions apprécié le petit bar d’Alojera, nous décidons d’y boire un café. Mais aussi pour remplir nos bouteilles d’eau avant de descendre doucement vers la mer en direction de Playa del Trigo. Nous bifurquerons à droite à La Hondura pour remonter la vallée qui nous mènera jusqu’à Tazo, un sympathique petit village se situant à proximité d’une jolie palmeraie.

randonnée en direction de Playa del Trigo aux Canaries

Nous le traverserons en cherchant parfois le sentier qui nous permettra de retomber sur le GR 132 sous la Montana de La Puntilla.

7 jours de randonnée aux Canaries

A partir de là, le sentier est un véritable balcon sur la mer relativement roulant jusqu’à Santa Clara où nous déjeunerons dans une petite aire de pic-nic bien aménagée face à l’océan.

En direction de Santa Clara à La Goméra

Nous entamons ensuite notre descente en direction de Playa de Vallehermoso en suivant la ligne de crête. Les paysages dans cette partie de l’île sont absolument somptueux !

rando en direction de la Playa de Vallehermoso aux Canaries

Nous nous octroyons une petite pause les pieds dans l’eau face aux vagues. Ainsi qu’une petite visite du Castillo del mar avant de poursuivre notre trek en direction de Las Rosas.

visite du Castillo del mar avant de poursuivre notre trek en direction de Las Rosas

Changement de programme à la recherche d’un nouveau lieu de bivouac

La route est encore longue jusqu’au Presa de Amalahuige (barrage) où nous pensons passer la nuit. Nous remontons la vallée de Barraco de Los Zarales pour passer ensuite à Pie de Cuesta et Simancas. Cette portion du GR 132 est assez pentue et pas très bien entretenue ce qui rend la rando assez difficile. Une fois arrivé au col à proximité d’Alto de Los Tibos (729m), notre espoir d’un beau bivouac à proximité du lac s’effondre : le coin n’est pas du tout adapté !

Après un bref échange avec un habitant du coin, nous nous rendons sur la place de l’église pour boire une petite bière. Nous poser 5min pour réfléchir où nous allons dormir et acheter un bout de fromage à la mamie qui tient la toute petite épicerie. Après avoir consulté la carte, nous décidons de poursuivre sur le GR 132 jusqu’à la tombée de la nuit. Pour finalement trouver un terrain relativement plat pour installer notre bivouac à El Cabezo de Hormiga (826m) au-dessus de Las Rosas.

Vendredi 12/02/2021

Trek sur le GR 132 de Las Rosas jusqu’à Encherada dans le parc naturel de Majona en passant par Agulo, Santa Catalina, El Palmar, Roque Garaballo et Degollada del Hoyeton.

Nuit en bivouac à Encherada.

8h05 de marche / 1 160m D+ / 1 385m D-.

itinéraire de Las Rosas jusqu’à Encherada dans le parc naturel de Majona

Après avoir rassemblé nos affaires, nous poursuivons sur le GR 132. Puis nous tomberons rapidement sur un petit bar/restaurant à Juego de Bolas. Lieu parfait où nous prendrons un café et nous rechargerons en eau. Après un passage sur un superbe sentier en latérite, nous entamons une grande descente sur un chemin en pavé de pierre de lave pour tomber subitement sur le magnifique village d’Agulo qui semble coincé entre les montagnes et la mer. 

Randonnée en direction du village d'Agulo sur une île des Canaries

A l’approche du village, nous traversons de superbes champs de bananiers.

Dans les rues D'agulo aux Canaries

Dégustation culinaire sur l’île de La Goméra

Même s’il est encore tôt, nous décidons de faire une pause ici pour profiter des petits restaurants qui ouvrent à peine. Nous dégustons une bonne bière, des crevettes et du poisson frais à des prix tout doux (au moins 2 fois moins cher qu’en France).

repas local de l'ile de La Goméra aux Canaries

Nous poursuivons ensuite notre route en suivant le tracé du GR 132 qui longera la mer jusqu’à Santa Catalina. On aperçoit au loin le Riscos de Juel. Les ramparts qui touchent les nuages. Et on imagine mal à ce stade que nous devrons le franchir pour chercher un bivouac dans le parc naturel de Majona.

Descente à pied à Santa catalina sur le sentier du GR132 aux Canaries

Santa Catalina nous plonge dans une ambiance assez étrange. Avec des très grandes parcelles de bananiers qui bordent la plage et qui remplissent la vallée.

Paysage de Santa Catina sur l'île de La Goméra

Il est temps pour nous de reprendre l’ascension pour sortir de la vallée et nous approcher de Playa de la Caleta. Comme pour toucher le fond avant de partir à l’assaut de Riscos de Juel qui n’est finalement pas si haut (659m) mais qui paraît en faire le double vu d’en bas !

rando en direction du Riscos de Juel aux Canaries

A playa de Caleta, le sentier part doucement sur une tranche littorale. Puis s’enfonce dans la végétation dans le secteur d’El Palmar. Nous entamons ensuite une longue montée vers Riscos de Juel. La piste est mal entretenue et suit une très longue canalisation métallique.

Trekking dans une ambiance de végétation verdoyante aux canaries

Nous prenons peu à peu de la hauteur sur l’océan Atlantique. Belle vue sur les secteurs que nous avons traversés au cours de la journée : Agulo, Playa Santa Catalina et Playa de la Caleta.

Paysage de plage sur la côte de l’île de La Goméra

Bivouac près du Parc Naturel de Majona

Une fois passé Riscos de Juel, nous poursuivons sur la piste qui serpente les vallées du parc naturel de Majona. Le dénivelé assez faible pour arriver à Enrecherda où nous passerons la nuit dans une jolie palmeraie au bord de la rivière qui se situe en contrebas d’un grand bâtiment désaffecté. Une belle occasion pour nous de profiter de la rivière et de son débit (assez rare sur l’île pour le souligner) pour nous faire une bonne toilette avant le repas.

Bivouac à Enrecherda après le parc naturel de Majona aux Canaries

Samedi 13/02/2021

Trek sur le GR 132 d’Encherada jusqu’à San Sébastian de la Goméra en passant par Montana Ismael et La Cabezada, .

Retour avec le bateau de 14h jusqu’à Los Christianos.

Remontée en bus jusqu’à Santa Cruz de Ténérife avec le bus n°110 (55min de route).

Nuit à l’hôtel près de la gare routière Intercambiador Santa Cruz.

3h00 de marche / 240m D+ / 800m D-.

dernière journée de notre boucle de 7 jours de randonnée sur l'île de La Goméra

Nous voilà partis pour la dernière étape de notre périple. Nous avons 3h devant nous pour espérer prendre le temps d’une bonne bière avant de prendre le bateau de 14h. Le sentier est relativement roulant et quitte enfin la piste pour nous offrir rapidement de très beaux points de vue sur la vallée avec San Sebastian de la Gomera en point de mire.

vue sur la vallée avec San Sebastian de la Gomera durant notre trekking aux Canaries

A l’approche de Montana Ismael (711m), le sentier part à flanc de montagne à droite sous Jaragan (675m). Puis bifurque à gauche en laissant à droite Punta de la Vaca (638m) pour retrouver une très belle vue sur le volcan El Teide à Ténérife qui est juste en face de nous.

Magnifique fond de vallée sur l'île de La Goméra
au loin le volcan El Teide à Ténérife
Paysage exotique durant notre trek sur l'île de La Goméra

Nous poursuivons ensuite notre descente vers San Sebastian de la Goméra. Le sentier en pierre de lave assez éprouvant pour les genoux sur la fin.

Fin de notre boucle de 7 jours de rando sur l’île de la Goméra

Après 3h de marche, nous fêtons notre arrivée autour d’une bonne bière et d’une pizza sur une belle place arborée de San Sebastian de la Gomera. Situé à quelque pas du port où nous prendrons le bateau pour Los Christianos.

Dernière étape de notre randonnée de 7 jours sur l'île de La Goméra aux Canaries

Après notre traversée La Gomera > Ténérife, nous regagnerons Santa Cruz en prenant un bus qui ne mettra même pas 1h pour traverser l’Île du sud au nord. Là nous retrouverons un bon matelas dans un hôtel se situant à proximité de la gare routière avant de repartir le lendemain matin pour Barcelone. Nous profiterons de la soirée pour arpenter les rues animées de Santa Cruz.

Dimanche 14/02/2021

Bus n°20 de l’Intercambiador Santa Cruz jusqu’à l’aéroport (22min).

Vol retour Ryanair Ténérife-Barcelone partant à 9h20 (arrivée à 13h35).

Au revoir Ténérife…

Nous avons des images plein la tête et pensons déjà à la prochaine île que nous pourrions explorer… La Palma ?

Vol en avion au dessus de la Palma aux Canaries

Conclusion de notre Trekking à La Goméra aux Canaries

La Gomera est un excellent spot pour randonner sur 1 ou 2 semaines. Les sentiers sont très bien balisés et offrent des paysages et panoramas extrêmement variés. La combinaison GR 131 et GR 132 en passant par Valle Gran Rey nous semble un parfait compromis pour voir un maximum de choses sur une semaine de trek.

Nous aurons parcouru un peu plus de 120 km et ascensionné 6 640m de dénivelé positif durant la semaine, dont plus de 90% en finalement 5 jours soit en moyenne 22km et 1 200m de dénivelé positif sur les journées entières de trek.

Si la hauteur des montagnes reste relativement modeste, la nature volcanique de l’Île rend les sentiers assez physiques. Beaucoup de portions sont comparables avec ce que l’on peut trouver sur l’Île de la Réunion. Les distances parcourues dans ce type de terrain de jeu ne sont pas toujours comparables avec ce que l’on peut parcourir dans des sentiers de grande randonnée des Alpes ou des Pyrénées. A distance et dénivelé équivalent, un sentier comportant de nombreuses marches d’escalier est beaucoup plus physique.

Nous retiendrons également, la faible quantité d’eau qui coule dans les rivières. Au final, nous avons à chaque fois rechargé en eau dans des zones habitées et elles ne sont pas si nombreuses que cela. Il est donc nécessaire de prévoir à minima 2 litres par personne si vous bivouaquez.

Nous avons enfin beaucoup apprécié le périple pour nous rendre à la Gomera (avion, bus/stop, bateau), le voyage se fait bien et il permet de se mettre doucement dans l’ambiance.

Un trek très abordable et dépaysant que nous conseillons à tout randonneur qui aime l’itinérance et ayant un minimum de condition physique (pas besoin d’être un athlète non plus).

Matériel utilisé pour notre Trekking à La Goméra aux Canaries

CATEGORIENOM DU MODELEMARQUEPOURQUOI AVOOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPARTEST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE RACONTE DANS CE ROADBOOKSI C’ETAIT A REFAIRE
BivouacTente Trek 900 ultralight 2 personnes + tapis de sol ultralight pour tente Trek 900 2 personnesFORCLAZMatériel d'un bon rapport qualité/prix à la fois compact, léger et confortable pour 2 personnes.Oui parfaitement, ce modèle a permis de mettre à l'abris nos deux sac ainsi que nos chaussures.Rien à changer.
Tapis de solMatelas autogoflant Trek 500 L & Matelas mousse isolant pliable Trek 100FORCLAZMatelas autogonflant 820g & Matelas mousse 370g.Matelas autogonflant confortable mais pas suffisament compact, matelas mousse moyennement confortable.Pour notre prochain trek, nous avons prévu d'investir dans 2 matelas gonflables FORCLAZ TREK 700 Air L (510g) pour plus de confort avec un minimum d'encombrement.
DuvetsTrek 900 0° PlumeFORCLAZLéger et peu encombrant (945g), confortableOui au niveau de la température mais peu être relativement collant lorsqu'il fait un peu chaud.Prévoir d'utiliser en plus un drap de sac en coton pour davantage de confort.
Sac à dosTrek 900 70l+10l et 40 Air+FORCLAZLe sac à dos Trek 900 70l utilisé par monsieur permet de porter énormément de choses à l'intérieur du sac. Le sac 40 Air+ et de taille plus modeste mais permet d'éviter de trop charger madame.Oui parfaitement même si le sac Trek 900 70 l et un peu lourd à vide. Comme il offre beaucoup de place, attention à ne pas trop se charger ! Sac 40 Air+ très bien sauf les sangles autour de la taille qui sont peu confortables.Rien à changer dans l'immédiat même si madame vient d'investir dans un sac utltralight.
RéchaudOptimus Crux LitePIEZO GAZUltra comptactRéchaud très efficace et très compact.Rien à changer.
Panneau Solaire21W Solar ChargerBIG BLUEPermet de charger deux portables en même temps, bon retours sur internet. Panneaux pliables pouvant s'accrocher facilement sur le sac.Panneau relativement lourd mais chargement efficace lorsqu'ils sont orientés plein soleil. Gros inconvénient : les téléphonnes branchés directement interrompent le chargement à chaque fois que les panneaux passent à l'ombre (sécurité des téléphones pour préserver la durée de vie des batteries). Il est nécessaire de charger un powerbank non équipé de ce type de sécurité avec les panneaux solaires pour recharger ensuite les téléphones.Brancher un powerbank aux panneaux solaires avec l'inconvénient de rajouter encore du poids.
ChaussuresMafate Speed 2HOKAChaussures légères, très confortbales offrant un très gros amortis.Chaussures très efficaces pour les Trek à fort dénivellé, en particulier dans les sentiers en escalier que l'on trouve souvent dans les îles volcaniques.Rien à changer, c'est top mais attention à bien rester tonique au niveau des chevilles.
1 commentaire
1

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Guide_Gomera 7 mai 2021 - 14 h 16 min

J’ai lu cet article avec attention. Il y a de bons conseils et d’autres moins bons. Comme cela est spécifié dans l’article, le bivouac est interdit à La Gomera. Il est important de voyager et randonner « responsable ». Cela passe par le respect des règles et normes de l’endroit que vous visitez. Une des raisons pour lesquelles le camping sauvage et le bivouac sont interdits est le risque d’incendie. Il s’agit du principal danger de l’île. En 2012, 20% du parc national a brûlé. Le Bivouac est facile à éviter, il y a plein de petits hôtels ou pensions rurales un peu partout sur l’île. En plus, cela fait marcher l’économie locale qui en a beaucoup besoin en ce moment. Il y a plus de 650km de sentier sur l’île, on peut sans problème construire son trekking itinérant en tenant compte des lieux où il y a des hébergements.

Sinon sur l’itinéraire, le GR132 est dans sa majeure partie un beau sentier. Mais je le recommande plutôt pour un deuxième trek à La Gomera ou si vous avez au moins 10 jours de rando devant vous. Ce GR passe par la partie basse de La Gomera, l’inconvénient est qu’il évite la partie centrale où se trouvent la plupart des espaces naturels protégés dont le parc national du Garajonay. En une semaine on ne peut pas voir tous les incontournables de l’île, il faut donc faire des choix. Mais ne pas traverser la laurysilve, joyau de l’île, est extrêmement dommage.
Autre point, heureusement que Élodie et Sébastien ont renoncé à descendre la ravine de Argaga. Il s’agit d’un sentier fermé et dangereux.Tous les ans les secours sont obligés d’intervenir en hélicoptère. Malheureusement plusieurs personnes se sont déjà tuées en l’empruntant. Le chemin est à peine visible dans certains passages, et dans d’autres on s’approche de la via Ferrata non équipée… Du coup envisager de faire ce sentier à la descente avec un gros sac à dos est extrêmement dangereux. Il est important, de bien se renseigner sur les chemins ouverts ou fermés. Cela change continuellement.

Répondre

Laisser un commentaire