Check-list alpinisme courses de glace ou de neige

par Expérience Outdoor

Vous avez le projet de partir en montagne pour des courses de glace ou de neige. Voici quelques recommandations pour bien vous équiper.

Recommandations générales pour les courses de glace ou de neige

Check list alpinisme courses de glace et de neige

Les montagnes ont subit de belles précipitations ces dernières semaines, et là, depuis quelques jours le temps est au beau. La neige ainsi accumulée se transforme progressivement pour former une multitude de voie en neige et glace. Les montagnes laissent entrevoir plus facilement leurs itinéraires menant le plus souvent vers leurs sommets. Un vrai tapis rouge et déployé pour les Alpinistes.
Il est temps de chausser les crampons, sortir les broches à glace et faire parler les piolets !
Vous retrouverez dans cet article un condensé d’informations pour partir mieux préparé lors de votre prochaine sortie en course de glace ou de neige.

Comment s’équiper pour les courses de glace ou de neige

Les courses d’alpinisme en neige et glace peuvent se dérouler dans des conditions très diverses. En effet, il ferra froid, mais il y a plusieurs niveaux de froid. Déjà en fonction de la période de l’année. Il est évident que vous ne partirez pas avec le même matériel vestimentaire entre une course hivernale ou une course se déroulant en plein mois de Juillet. Dans la check list que nous vous présenterons ci-dessous nous essaierons de tenir compte de cela.
Il en va de même pour le matériel technique, en fonction de la course nous ne partons pas avec le même matos. A titre d’exemple une goulotte comme la voie « Naïa » à la verte demandera un peu plus de matériel que l’ascension du Mont Blanc par la voie normale. Nous vous conseillons dans un premier temps de bien vous renseigner sur le matériel à prendre en lisant plusieurs sources d’informations : topos, site internet ou blog, retour d’expérience de collègues…
Je dis souvent qu’une course démarre avec les préparatifs (choix des itinéraires puis du matos), c’est d’ailleurs un très bon moment. En prenant bien ce temps là, on n’organise pas que son matériel, on se plonge mentalement dans la course et on s’y prépare mentalement.
Il vous faudra essayer d’anticiper au mieux vos besoins durant la course afin de ne prendre uniquement le stricte nécessaire. Et n’oubliez pas que plus vous serez léger plus vous serez à l’aise dans les passages délicats. Mais attention de ne pas tomber dans l’extrême légèreté au point à mettre en péril votre vie et celle de votre compagnon de cordée.

Check-list pour les courses de glace ou de neige

Dans cette check liste nous commencerons par décrire le matériel indispensable à normalement toutes courses de cette catégorie. Puis nous affinerons en fonction de quelques conditions plus précisent.
Sur ce genre de courses technique il vous faudra prendre en compte tous les éléments. On vous donne un petit coup de main, voici une check-list « basique ». A noter bien sûr que cette check-list est non exhaustive, à vous d’adapter votre matériel en fonction des conditions et de la difficulté.

 Check-list alpinisme courses de glace ou de neige

Les incontournables

Des chaussures d’alpinisme
Des crampons (avec une housse)
Un pantalon étanche ou au moins coupe-vent
Des sous-vêtements (caleçon, brassière, etc)
Des chaussettes chaudes (une paire sur soi et une dans le sac)
Un collant technique
Une première couche technique
Une seconde couche thermique
Une veste de montagne (légère et résistante)
Doudoune en duvet ou en synthétique
Un casque !
Un couvre chef
Un tour de cou
Des lunettes de soleil
De la crème solaire et du stick lèvres
Des gants adapté à la cascade (et des gants de rechanges)
Des guêtres
De l’eau
De la nourriture
Un sac d’alpinisme
Un baudrier
Des bâtons télescopiques (éventuellement)
Une lampe frontale
Des piles de rechanges
Un téléphone chargé (en cas de problème)
Une carte ign et un topo
Eventuellement une boussole, un altimètre ou un GPS
Un appareil photo (pour rendre jaloux les copains !)
Une couverture de survie
Un système d’assurage
Poulie microtraction (pour faire un mouflage)
Tibloc ou machard (pour confectionner un mouflage)
Une corde adapté à la cascade (corde à double avec un traitement déperlant)
2 piolets techniques (En cas de glace)
14 dégaines
Des broches à glace (en fonction de votre utilisation)
Un crochet à lunule (pour les Abalakov)
3 sangles ou plus (120 cm minimum)
Un arva (si nécessaire)
Une pelle (si nécessaire)
Une sonde (si nécessaire)
Du papier hygiénique
De la cordelette à foison
Des mousquetons (toujours utiles)
Une vache (ou longe) ou une sangle

Si course peu raide et peu technique (plus marchant que grimpant)

Un piolet droit
Une paire de crampons à lames avant plates
2 broches à glaces de 15/17cm
Une corde adaptée à la course(corde à double ou à simple avec un traitement déperlant)
Anneaux de sangles (au moins 2)
Si course technique (genre couloir ou goulotte)
2 Piolets techniques
Crampons acier avec pointes avant agressives
5 à 10 broches à glaces de tailles variées
Coinceurs et friends
 dégaines
Anneaux de sangles variés

Si course en montagne de plusieurs jours

Un réchaud
Une popote
Un briquet (à roulette, les briquets piézoélectriques ne marchent pas en altitude)
De l’Argent liquide
Un sac de couchage (si nuit sous tente ou refuge sans couvertures)
Un drap (éventuellement)
Un matelas de sol (si nuit sous tente)
Une tente (si nécessaire)
Des rechanges (notamment des chaussettes)
Un thermos
Un sur-sac de couchage (éventuellement)
Un couteau
Des couverts
Une trousse de secours
Des bougies et du papier journal
Du papier hygiénique

Pour plus de confort

Des piles de rechanges
Eventuellement une boussole, un altimètre ou un GPS
Un appareil photo (pour rendre jaloux les copains !)
Un porte-matériel
Un sur-sac de couchage (éventuellement)
Un drap (éventuellement)
Une tente (si nécessaire)
Des rechanges (notamment des chaussettes)
Des bougies et du papier journal

WarningAttention, L’alpinisme nécessite du matériel spécifique mais également une connaissance des techniques de progressions.
Ne vous lancez surtout pas dans ce sport sans être accompagné d’un alpiniste confirmé ou d’un guide.

Retour d’expérience de courses alpines

Laisser un commentaire