Quelques conseils pour un voyage de pêche réussi

par Expérience Outdoor

 
Vous avez programmé un voyage de pêche ? Vous devez maîtriser quelques techniques de base afin de vous garantir par vous-même une journée de pêche formidable, allant des préparations, des équipements et des réglementations auxquelles vous devez vous référer avant de vous mettre à l’épreuve .
peche_a_la_mouche
Tout assurer au préalable
Pour passer un agréable séjour de pêche, vous devez être sûr d’avoir tout ce qu’il vous faut.
Premièrement, référez-vous aux prévisions météorologiques. Si le temps est beau, pas de problèmes. Et s’il pleut, le côté positif c’est qu’à ce moment les poissons seront beaucoup plus nombreux, mais étant tout trempé vous risquerez d’abandonner. Deuxièmement, vous devez également vous fournir un moyen de transport, pour vos déplacements, car généralement les voyages de pêche ont lieu hors de la ville ou sur les périphéries. Enfin, vous devez vérifier que vous avez tous les équipements nécessaires tant pour la pêche que personnels. S’agissant en fait des habits, vous devez emporter des vêtements très légers pour vous mettre bien à l’aise. Emportez des équipements antisolaires comme des lunettes, des crèmes et du chapeau. Ceci vous évitera de vous déshydrater. Pour les nourritures, optez pour des grillades, des crudités, des sandwichs, et du vin aussi, bref des aliments faciles à emporter.
 
 
Bien s’équiper et bien se renseigner
Avant d’attaquer, vous devez maîtriser quels matériels pour quel type de pêche .
En effet, les équipements de pêche varient selon les types de poisson et les types d’eau. Il faut savoir quelles techniques pour quel poisson . Par exemple, pour les poissons-nageurs, privilégiez les leurres ou les cuillères ondulantes. Pour les saumons, optez pour des grosses « feuilles de saule », des lames ondulantes ou des devons.  Si vous pensez attirer les poissons à l’aide d’insectes, choisissez les sauterelles, les libellules, et les larves de libellule. Les cannes à lancer devront être faits manuellement, mais de haute qualité: blanks haut module, anneaux fuji… Et pour ce qui est du milieu aquatique à explorer, il faut se référer si vous avez à faire avec une rivière, un étang, un lac, une eau douce, un canal ou bien une mer. Pour les eaux douces, s’agit-il d’eaux dormantes (étang, lac, gravière…) ou d’eaux courantes (rivières, ruisseau ou fleuve)? Généralement, les eaux courantes sont moins dangereuses que les eaux dormantes. La pêche en mer est la plus facile et moins dangereuse.
 
Se référer aux réglementations
Un point à ne pas négliger est le fait de passer un agréable voyage de pêche tout en se conformant à la loi. Une fois bien préparée et disposée des matériels adéquats pour la pêche, vérifiez d’abord le milieu de pêche si c’est un domaine public ou bien privé difficile d’accès. Respectez la période de pêche et de sa fermeture. Vous devez disposer d’une carte de pêche. C’est un permis de pêche dont l’exigence varie d’un pays à un autre. Vous devez savoir et respecter la taille légale des espèces à pêcher. Bref, vous devez vous référer aux droits de pêche gérés par le Ministère en tutelle, souvent c’est le Ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques.
 
 

Laisser un commentaire