Aventures sportives au cœur du Chili

par L and C climbing
Aventures sportives au cœur du Chili

De retour d’un roadtrip de 6 mois en Amérique du Sud à bord de leur van (voir leur article: « Comment préparer un voyage outdoor de 6 mois en Amérique du Sud », Laureline et Côme (L&C climbing) nous partagent leur expérience : tourisme, escalade et randonnée à la découverte du Chili.

Informations pour préparer son séjour escalade et randonnée à la découverte du Chili

Date:

Nous avons passé plus de 2 mois en terre Chilienne, entre les mois de Mai et de Juin 2019, ainsi que quelques jours au mois d’Octobre 2019. Nous y avons acheté et aménagé notre van, avant de prendre la route pour cette grande vadrouille sud américaine.

Quand partir au chili :

L’hiver en Amérique du Sud s’étend de Mai à Octobre. Au Nord du continent, les températures restent douces même en plein mois d’Août. En revanche, la Patagonie (région à l’extrême Sud du Chili et de l’Argentine) est difficilement accessible à cette période de l’année, du fait d’une neige abondante (la plupart des parcs sont d’ailleurs fermés durant l’hiver).

La période touristique correspond donc à l’été en Amérique du Sud, c’est-à-dire les mois de Novembre, Décembre, Janvier et Février. L’afflux de touristes y est très important et peut rendre le voyage moins agréable. De plus, il s’agit de la saison humide, pluvieuse, et le beau temps est rarement garanti.

Sauf si l’on souhaite visiter uniquement la Patagonie, se rendre au Chili en hiver ou en mi saison (Avril-Mai ou Septembre-Octobre) est un bon compromis. Vous serez seuls sur la plupart des sites et vous pourrez compter sur un ciel bleu quasi tout le temps.

Lieu :

Notre périple escalade et randonnée à la découverte du Chili s’est fait principalement dans la moitié Nord du pays, c’est-à-dire entre Santiago (la capitale) et Arica (la ville la plus au nord du territoire, à la frontière avec le Pérou). Nous y avons parcouru plusieurs milliers de kilomètres à bord de notre maison roulante.

Carte du Chili pour un trip randonnée et escalade

Comment se rendre au Chili:

L’éloignement du pays impose de s’y rendre en avion bien évidemment. Des compagnies aériennes telles que Iberia ou encore Latam Airlines proposent des vols réguliers au départ de Paris et d’autres villes de France. Mais le plus rentable est de prévoir un départ de Barcelone ou Madrid, d’où il est possible de trouver un vol direct pour Santiago à un prix défiant toute concurrence.

Participants à ce voyage escalade et randonnée à la découverte du Chili:

Laureline & Côme (L & C climbing)

Où dormir au Chili :

Notre périple s’est fait entièrement à bord de notre van et nous n’avons que très peu dormi en hôtel.

A notre arrivée, nous avons passé quelques jours à Valparaiso, où nous logions à l’Hostal Monica (Avenida Argentina, Valparaiso), une auberge de jeunesse chaleureuse où nous avons été très bien reçus. Les auberges de jeunesse ne sont pas ce qui manque au Chili, et partout où l’on se rend il est possible de se loger (à condition d’avoir réservé sa chambre, en période touristique).

Où se restaurer, où se réapprovisionner au Chili:

Le Chili n’est malheureusement pas réputé pour sa gastronomie… Il ne faut donc pas s’attendre à en prendre plein les papilles.

Si comme nous, vous décidez de faire vos courses pour préparer vous-même vos repas, vous serez également déçus : le bio n’existe quasiment pas et les aliments sont de mauvaise qualité.

Les supermarchés Jumbo se trouvent dans toutes les grandes villes et vous permettront cependant de trouver tout ce dont vous aurez besoin pour vous sustenter.

Caractéristiques sur le Chili :

Le Chili est un pays à la géographie unique, petite étendue de terre sur plus de 6000 km de long pour seulement 180 km de large en moyenne. Il est constitué du Nord au Sud de la majestueuse Cordillère des Andes, ainsi que de plusieurs milliers de kilomètres de côtes et d’îles offrant une diversité impressionnante de paysages.

Quoi d’autre dans les environs:

Si vous avez la chance de partir comme nous pour un long voyage de plusieurs mois, il vaut la peine de visiter les pays voisins du Chili : l’Argentine, la Bolivie et le Pérou. Il existe des liaisons aériennes entre ces pays, mais le réseau de bus est très bien développé, très confortable et surtout très rentable !

Bibliographie:

Pour préparer notre expédition escalade et randonnée à la découverte du Chili, nous avons utilisé le Lonely Planet Chili ainsi que l’incontournable guide du Routard. Le Routard se trompe rarement en ce qui concerne les restaurants et les hôtels, et nous a permis de trouver de bonnes adresses.

Chili et iles de Paques Guide de voyage Lonely Planet
Chili et iles de Paques Guide de voyage Le Routard

En ce qui concerne les topos-guides d’escalade, les choses ont été un peu plus compliquées. En Amérique du Sud, les locaux protègent un maximum les sites d’escalade et peu d’informations sont disponibles et accessibles aux touristes. Il existe tout de même quelques topos en libre accès (pdf) sur internet. Nous avons eu la chance de nous lier d’amitié avec quelques grimpeurs Chiliens et de pouvoir profiter de leur connaissance des sites.

A la conquête du Chili

Les sites d’escalade incontournables au Chili

Las Chilcas

Laureline grimpant à Las Chilcas au Chili

Il s’agit du site d’escalade le plus fréquenté par les grimpeurs de Santiago et du centre du pays. Il est idéalement situé à 80 km de la capitale et facilement accessible en voiture. Le rocher y est sous forme de conglomérat plus ou moins compact selon les secteurs. Le site compte 18 secteurs pour une centaine de voies. Les cotations s’étendent du 4 au 8c avec une prédominance de voies dans le 6ème et 7ème degré. 

Topo escalade Las Chilcas au Chili
Topo de grimpe sur le secteur Las Chilcas au Chili

Le principal inconvénient de ce site est la présence de l’autoroute en contrebas des secteurs, ce qui rend la pratique de l’escalade quelque peu bruyante…

Côme au pied des voies à Las Chilcas le spot d'escalade du Chili
Notre sélection de voies d’escalade à La chilcas
  • Cauto                                                7b
  • Suerte de un principiante             5-
  • Ruta escuela                                    4
  • Simpatía por el diablo                    8a (premier 8a équipé du Chili)

A noter que dans les niveaux « faciles » (4,5 et 6), les cotations en Amérique du Sud sont bien plus difficiles qu’en France.

Chacabuco:

Ce site se situe à environ une heure de la capitale de Santiago. Il compte une quarantaine de voies allant du 5 au 7c. Le secteur passe à l’ombre en début d’après-midi et les températures descendent vite en hiver. Les voies y sont techniques, à doigts, avec une inclinaison verticale voire en léger dévers. Le site est divisé en 3 secteurs :

Topo escalade de Chacabuco au Chili
Notre sélection de voies d’escalade à Chacabuco
  • Potencia fatal                           5-
  • Vía crucis                                  6b
  • Cuático                                      7a
  • Hoy no se fía                            7a
  • Camino de tierra                     7b

Totoralillo : secteur The Golden

Laureline grimpant sur les blocs à Totoralillo au Chili

Ce secteur de bloc se situe en bord de mer, en contrebas du petit village de Totoralillo. Le site compte une quarantaine de blocs référencés pour une bonne centaine de voies au total. Le potentiel du site est assez impressionnant et en fait une destination de choix pour les bloqueurs chiliens.

Totoralillo Secteurs de blocs d'escalade au Chili

On y trouve des cotations allant du 4 au 8 avec des voies pour tous les goûts (dalle, vertical, dévers). Le rocher y est plutôt compact. La plupart des blocs reposent sur du sable ce qui facilite la parade, même si le crashpad reste indispensable.

Côme au milieu des blocs du secteur The Golden à Totoralillo au Chili

L’accès au site se fait en partant du village et en suivant la route qui descend vers la côte. Totorallilo est également un spot de surf reconnu avec une droite en beachbreak et une gauche en reef offrant la possibilité de concilier de belles vagues avec de beaux blocs.

Coquimbo:

Côme grimpant les blocs de Coquimbo au Chili

Ce site de blocs se situe en plein cœur de la ville de Coquimbo, tout au bout de la zone portuaire. La localisation y est intéressante, mais le site est par endroits envahi par de nombreux oiseaux (dont d’impressionnants pélicans). Quelques mètres plus loin, on peut également observer de monstrueux lions de mer se prélassant sur leurs rochers. 

Lions de mer à Coquimbo au Chili

Le rocher est compact mais la proximité avec l’eau le rend parfois glissant. Il est possible de faire de courtes voies en couenne mais il s’agit principalement d’un site de bloc avec des passages intéressants dans le 6ème et 7ème degré. Le sol étant très rocailleux, il est préférable de s’équiper de plusieurs crashs pad.

Attention : la proximité avec les quartiers populaires rend sa fréquentation quelque peu dangereuse à la tombée de la nuit.

Bahia Inglesa:

Côme grimpant sur les blocs à Bahia Inglesa au Chili

Bahia Inglesia est un site de bloc majeur du nord du Chili. Pour s’y rendre, il faut suivre la Ruta 5 jusqu’au site du nom de « Zoologico de Piedra« . Le spot regorge d’une centaine de rochers de qualité, reposant sur une immense dune de sable. Ce secteur est paradoxalement peu exploité et nous n’avons pas pu trouver de topo dédié.

Cependant même sans guide, impossible de s’ennuyer : on peut soit suivre les traces de magnésie déjà présentes sur les rochers, soit créer ses propres voies. Certains blocs nécessitent quelques passages afin d’être nettoyés. 

Laureline sur les blocs d'escalade à Bahia Inglesa au Chili

La région compte d’immenses plages où il est possible de bivouaquer mais également de surfer de longues vagues en toute tranquillité.

Socaire:

Descente dans le canyon de Socaire au Chili

Ce secteur de couenne se situe dans un canyon en pleine Cordillère des Andes et offre une vue spectaculaire sur les sommets des alentours. Il se trouve à quelques kilomètres au-dessus du village de Socaire et à une altitude de 3300m : il faut donc être bien acclimaté avant de s’y rendre. Le site est divisé en 22 secteurs et compte une petite centaine de voies. On peut y faire de l’escalade traditionnelle même si la majorité des voies sont équipées. Le niveau s’étend du 5 au 9 (avec notamment un 9a ouvert par le grimpeur Allemand Pirmin Bertle lors d’un voyage en Amérique Latine).

Les voies font pour la plupart entre 15 et 25m de hauteur. Celles situées sur la face à l’ombre du canyon sont très compactes avec un rocher en alvéole, en fissures ou en dièdre. Le rocher de la face ensoleillée présente un caractère sableux qui le rend parfois friable. Il y a un espace pour camper au pied de l’un des secteurs.

Vue sur les montagnes aux alentours de Socaire au Chili

Attention : renseignez-vous auprès des grimpeurs locaux avant de vous rendre à Socaire car un contentieux concernant de l’eau contaminée menace le secteur de fermeture. 

Le petit village de Socaire compte un restaurant très sympa, Cocinera Bartholome, sur la gauche à l’entrée du village. Les habitants sont chaleureux et toujours prêts à rendre service. 

Tourisme et randonnée au Chili : les endroits à ne pas manquer

Le Cajon del Maipo

Cajon del Maipo au Chili

A environ 70km de la capitale Santiago se situe le Cajon del Maïpo, parc montagneux qui forme un splendide et gigantesque canyon. Il permet une bouffée d’air frais et un peu d’évasion sans avoir à trop s’éloigner de la région métropolitaine.

Une randonnée incontournable est celle située à Embalse el Yeso. El Yeso est un lac (ou plutôt, un réservoir) d’une couleur émeraude splendide, situé au cœur du Cajon del Maipo. Il est formé par le barrage de la rivière Yeso, elle-même partie de la rivière Maipo.

Randonnée à Embalse el Yeso au Cajon del Maipo au Chili

Un sentier de randonnée longe le lac par sa rive droite, pour un total de 18km aller-retour.

La région de San Pedro de Atacama

Si vous êtes au Chili pour quelques semaines seulement et que vous souhaitez être dépaysés, c’est à San Pedro de Atacama qu’il faut vous rendre. Cette petite ville située dans la partie Nord du pays, à 40 km de la frontière avec la Bolivie, ne présente pas grand intérêt si ce n’est d’être située à proximité de nombreux sites d’intérêt. Pour s’y rendre depuis Santiago, on peut soit louer une voiture, soit emprunter les transports en commun (bus Santiago-San Pedro, ou encore avion Santiago-Calama).

La Valle de la Luna :
Randonnée dans la Valle de la Luna au Chili

La première excursion à ne pas manquer est la Valle de la Luna, dont l’entrée est située à une dizaine de kilomètres de San Pedro. Il s’agit d’une zone désertique aux paysages lunaires et rochers couleur ocre. On peut la parcourir en vélo (conseillé), à pied pour les plus courageux, ou encore en voiture.

La Laguna Tebenquiche et le désert d’Atacama :

Le désert d’Atacama est le désert le plus aride du monde, dont certains secteurs sont privés de précipitations pendant parfois plus de 50 ans. Ce désert de sel et de roches regorge de lagunes aux couleurs variées, dont certaines sont à ne pas manquer.

Laguna Tebenquiche au Chili

Parmi elles, la laguna Tebenquiche est une étendue d’eau aux plages couleur ocre et aux reflets violet qui offrent un spectacle irréel. En toile de fond, la cordillère rajoute une touche magique à ce tableau d’une rare beauté. Un sentier fait le tour de la lagune et permet ainsi plusieurs points de vue.

D’autres lagunes peuvent être également visitées dans le désert d’Atacama, mais les prix d’entrée sont parfois exorbitants : laguna Chaxa, laguna Cejar (dans laquelle il est possible de se baigner). Avec un peu de chance, on peut y voir des flamants roses dans leur environnement naturel… 

Lagunas Miscanti y Miniques :
Randonnée aux lagunas Miscanti y Miniques au chili

Sur la route qui part de San pedro et se rend au Paso Sico (frontière avec l’Argentine), se trouvent les lagunas Miscanti y Miniques. Elles culminent à 4200m d’altitude et sont entourées de sommets andins.

A condition d’être bien acclimaté, on peut garer sa voiture au premier parking et parcourir le sentier qui va d’une lagune à l’autre (environ 6km au total, aller-retour). Avec un peu de chance, on peut même y croiser des troupeaux d’Alpagas aux alentours.

Alpagas aux alentours des lagunas Miscanti y Miniques au Chili
Piedras Rojas:
Piedras Rojas au chili

Quelques dizaines de kilomètres après les lagunas Miscanti y Miniques, toujours sur la route en direction du Paso Sico, se trouve Piedras Rojas. Ce lieu doit son nom aux couleurs rouges des montagnes environnantes. On peut y venir pour randonner, ou simplement pour le plaisir des yeux.

Valparaiso, ville aux mille couleurs :

S’il ne fallait visiter qu’un seule ville au Chili, ce serait sans aucun doute Valparaiso, surnommée par les locaux « Valpo ». Cette ville est structurée par ces « cerro », petites collines aux maisons colorées et aux rues décorées de peintures toutes plus originales les unes que les autres.

Certains cerros sont un concentré de ce que la ville a de mieux à offrir, et ne doivent pas être manqués si vous aimez les peintures murales et les graffitis: Cerro Conception, Cerro Alegre, Cerro Bellavista et Cerro Miraflores. Ils offrent par endroits une vue panoramique sur la ville et regorgent de petits cafés et restaurants pour se restaurer.

Pour les moins courageux, il est également possible de grimper au sommet de certains des cerros en empruntant les mytiques funiculaires de la ville. Le funiculaire de la Reina Victoria vaut le détour !

Conclusion de ce trip escalade et randonnée à la découverte du Chili :

Si le Chili n’est pas le pays le plus dépaysant d’un point de vue culturel et culinaire, il a le mérite d’offrir des paysages spectaculaires. Côtes sauvages, Andes majestueuses, îles par milliers, il y en a pour tous les goüts. Les spots d’escalade ne manquent pas, à condition d’être prêt à parcourir des milliers de kilomètres voire de prendre l’avion pour aller d’un point à l’autre. C’est également un paradis pour les randonneurs et les alpinistes, la cordillère étant un terrain de jeu infini.

Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de parcourir la fameuse Patagonie, qui mérite selon nous un voyage à elle seule !

Matériel et équipement utilisé durant notre voyage escalade et randonnée à la découverte du Chili

Matos d’escalade utilisé pour notre trip grimpe au Chili

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèleCe choix a-t-il été adapté à l’escalade au Chili ?Si c’était à refaire ?
BaudrierSelenaPetzlConfort et esthétiqueIl remplit sa fonction pleinementA l’identique
HarnaisSamaPetzlRapport qualité / prixIl remplit sa fonction pleinementA l’identique
ChaussonsSplitEBRapport qualité / prix / confortParfait pour de l’escalade en dévers / léger dévers mais un peu trop souple pour de la grimpe en mur techniqueJe choisirais plutôt les Guardian de chez EB car l’escalade au Chili est plutôt typée montagne
ChaussonsDjangoEBRapport qualité / prix / confortSuper chausson avec un serrage et un confort optimauxA l’identique
AssureurGrigri 2PetzlSécurité et fluidité à l’assurageUne base pour l’escalade sportiveA l’identique car on y est bien habitué même si de nombreux autres sytèmes d’assurages existent
DégainesPulpBealLégèreté et facilité de clippageElles ont bien rempli leur rôleA l’identique
CasqueAlveoPetzlSoliditéNécessaire pour les sites d’escalade peu fréquentés du ChiliNous opterions pour une qualité supérieure comme le Meteor de Petzl
Corde escaladeEdge 8.9SimondRapport qualité / prixUtilisable en couenne et grande voieA l’identique

Equipement randonnée utilisé pour le Chili

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèleCe choix a-t-il été adapté à la randonnée au Chili ?Si c’était à refaire ?
Doudoune Femme8 Seven Down JKTMilletConfort / Qualité / LégèretéChaleur et légèreté garantiesDotation
Doudoune HommeK Down JKTMilletConfort / Qualité / LégèretéChaleur et légèreté garantiesDotation
Chaussure de marche d’approcheTrident Guide GTXMilletSolidité / StabilitéChaussure très résistante et totalement adaptée aux marches d’approche en montagneDotation
Polaire homme/femmeTrilogy XwoolMilletConfort / Qualité / LégèretéChaude et souple dans les zones d’articulationsDotation
PantalonSpeedlightNorth FaceQualité / LégèretéOn ne le sent pas sur les marches en montagne, se combine bien avec un collant par temps froidDotation
GantSoloistBlack DiamondConfort / Qualité / LégèretéGant très chaud, adapté à l’alpinismeDotation

Laisser un commentaire