Toucher les nuages sur le Mont Teide à Ténérife

par Expérience Outdoor
randonnée et ascension du Mont Teide à ténérife

Cathy BUFFY et son fils nous raconte leur randonnée et ascension sur le Mont Teide à Ténérife.

Présentation de la randonnée sur le Mont Teide : description et modalités pratiques

Date :

Le 25 avril 2018

Lieu :

Espagne, Archipel des Canaries, île de Ténérife, Mont Teide
Depuis Acantilados de los Gigantes (1H de route en voiture jusqu’au téléphérique)

Participants pour l’ascension du Mont Teide :

Cathy BUFFY (du blog de voyage Le Crapaud Voyageur) et son fils Raphaël sont partis 1 semaine en vacances à Ténérife.

Au milieu des sorties piscine, mer, parc aquatique et jardins, ils ont décidé de faire cette belle randonnée sur le Mont Teide.

Du haut de ses 8 ans, Raphaël aime observer les particularités de la nature. Il est un adepte régulier de randonnées, qu’il fait avec ses parents près de chez lui en Alsace.

Cathy est une sportive du dimanche. Sans pratiquer régulièrement de sport, elle aime faire quelques balades de temps en temps.

Avec ses fumerolles et son paysage à couper le souffle, ils n’ont pas hésités longtemps à faire cette randonnée.

Où dormir sur l’ile de Ténérife :

Plusieurs villes peuvent être envisagées pour y séjourner avant de partir voir le Mont Teide.

Los Gigantes, Los Christianos ou en encore Arona offre une belle offre de logements.
Nous avions choisi un logement Airbnb à Los Gigantes.

Vous avez également la possibilité de dormir au refuge d’Altavista pour prolonger l’expérience de l’altitude. En effet, cet hébergement est situé à 3 250m d’altitude !

Où se restaurer

Office du tourisme à Ténérife :

Voici le lien du Site internet de l’office de Tourisme de l’île de Ténérife qui est la plus grande île de l’archipel des Canaries.

Caractéristiques du sommet Mont Teide sur l’île de Ténérife :

Le Mont Teide est à 3 718 mètres d’altitude, ce qui en fait le sommet le plus élevé d’Espagne. Ce volcan est situé au milieu du Parc National du Teide, qui est lui-même classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007.

Il offrira à vos yeux des paysages spectaculaires, grâce à sa position centrale sur l’île. Une fois au sommet, tout autour de vous s’étend le parc de 19 000 hectares, avec ses roches volcaniques, sa flore et plus loin la mer. Par beau temps, vous pourrez peut être même observer les îles voisines : Grand Canaria, La Palma, El Hierro et La Gomera.

Afin de grimper plus facilement jusqu’au sommet, un téléphérique peut vous emmener de 2 356m à 3 555m en 8 min. C’est déjà une expérience en soit !

Vu depuis le sommet du Mont Teide

Quoi d’autre dans les environs :

L’île espagnole de Ténérife s’offre à vous :

  • Puerto La Cruz et ses jardins
  • des piscines d’eau de mer notamment à Puerto La Cruz et Santa Cruz
  • les plages de sable noir
  • Garachico et ses criques volcaniques
  • le village de Masca et sa route sinueuse
  • Le parc aquatique Siam Park
  • Santa Cruz avec son jardin de palmiers et son musée d’histoire naturelle…

Les possibilités sont variées !

Bibliographie :

Lonely Planet de Ténérife : mon guide ultime pour la plupart de mes voyages… Vous pourrez le trouver dans la plupart des librairies comme sur la boutique Lonely planet

Topo guide de voyage Ténérife de Lonely Planet

Lien Internet :

Airbnb : l’inratable plateforme pour louer entre particuliers

http://www.reservasparquesnacionales.es/: pour réserver votre accès au pic du Teide

Randonnée sur le Mont Teide : la route, le téléphérique, l’ascension et la descente

La route vers le téléphérique

On pourrait croire que le récit de l’ascension du Mont Teide commence au début du sentier. Se serait mettre de côté des paysages grandioses !

En effet, tôt le matin, nous nous rendons au téléphérique en voiture depuis Los Gigantes. La route que nous empruntons (la TF-38 puis la TF-21) nous dévoile des paysages de plus en plus grandioses. Régulièrement, je m’arrête prendre des photos et profiter de ces lieux isolés.

Loin d’être désertiques, ils sont pourtant accidentés. Les anciennes éruptions du volcan ont façonné la vallée à leurs manières. La flore y a trouvé sa place, en se glissant çà et là des oasis de verdure.

Au fur et à mesure de la route, nous voyons le Mont Teide se déployer. C’est sûr, on approche du but !

Paysage et vu sur le mont Teide à Ténérife

Le téléphérique

Après avoir trouvé une place pour se garer (le parking n’est pas très grand), nous nous rendons au téléphérique. Nous présentons nos réservations et évitons du coup une belle file d’attente !

En effet, vous pouvez vous y rendre sans réservation, mais vous risquez d’attendre aux caisses et ne pas avoir le créneau horaire désiré.

Le téléphérique permet de grimper en 8 min la majeure partie du volcan, en passant de 2 356m à 3 555m. Prévoyez des vêtements chauds type polaire, il fait frais là en haut !

L’expérience est belle, la vue est magnifique. Nous ne sommes pas trop entassés dans la cabine, ce qui nous permet de profiter du paysage. On aurait presque voulu que cela dure encore un peu ! Mais nous sommes pressés de commencer notre ascension, et nous savons que nous reprendrons le téléphérique pour la descente.

Le téléphérique pour monter au Mont Teide avec vu sur Ténérife

L’ascension

Le téléphérique s’arrête et ouvre ses portes. La fraîcheur de l’air nous saisit de suite, nous sortons rapidement nos polaires !

L’accès au sentier Bravo 10 et donc au sommet du Mont Teide est réservé à 200 personnes par jour. Pensez donc à le réserver bien en avance sur http://www.reservasparquesnacionales.es/.

Différents horaires sont proposés, celles du matin étant les plus prisés. La réservation est gratuite.

Nous nous dirigeons vers le sentier et présentons nos autorisations d’accès. C’est partit pour la montée !

Au départ, le sentier est très bien aménagé.  Le sol a été taillé, et monte plutôt tranquillement. Mais le cœur bas tout de suite rapidement, nous sommes en haute altitude ! Le changement de pression entre le départ et l’arrivée du téléphérique va d’ailleurs jouer un tour à Raphaël : en ouvrant sa gourde, toute l’eau est ressortie par la paille et l’arrose !

Vers le sommet du Mont Teide à Ténérife

Les températures sont fraîches, mais l’ascension nous réchauffe. Nous croisons d’ailleurs de temps en temps des blocs de neige, en plein mois d’Avril !

Grâce aux limitations à 200 personnes par jour, le sentier n’est pas surchargé de touristes, et la montée est agréable.

Nous faisons des pauses régulières, pour ne pas nous essouffler. Au fur et à mesure, le chemin est de moins en moins aménagé. Nous devrons même par endroit faire un peu d’escalade, mais rien d’inaccessible.

Plus nous nous rapprochons du sommet, plus nous voyons des fumerolles régulièrement, et plus l’odeur de soufre vient régulièrement chatouiller nos narines. Ce n’est pas une activité très prononcée, mais nous permet tout de même d’observer le phénomène.

Ascension du Mont Teide sur lL’arrivée à la caldera

Une fois arrivés, nous passons du soulagement de la fin de l’ascension à l’émerveillement devant la vue qui est à couper le souffle.

Nous sommes ébahis devant ce que nous voyons : une vue à 360° sur toute l’île. Nous reconnaissons certaines villes que nous avons visité précédemment  comme Puerto de La Cruz.

Le temps dégagé nous permet de voir également les îles voisines : Gran Canaria, La Gomera, El Hiero…

Nos yeux passent de la forêt à la mer, de la mer à la roche volcanique, de la roche au sable…

Vu depuis le sommet du Mont Teide

La descente

Après une pause pour profiter du paysage et prendre quelques photos, nous entamons la descente. Elle se faire par le même chemin qu’à la montée.

Les mollets et cuisses ont déjà et bien sollicités pour la montée, nous descendons donc tranquillement pour ne pas glisser.

Les 2 heures autorisées par nos billets ont été largement suffisantes. Nous n’avons pas eu l’impression de devoir nous presser, sans pour autant traîner.

Paysage volcanique du Mont Teide sur l

Conclusion de notre randonnée sur le Mont Teide :

Nous avons adoré notre expérience au Mont Teide. L’ascension est accessible à la grande majorité, mais est tout de même déconseillée aux jeunes enfants et aux personnes avec problèmes cardiaques.

La vue depuis la caldeira est à ne pas louper, un incontournable à Ténérife !

La limitation à 200 personnes par jour permet une conservation du site optimale, dans le respect de la nature et de l’environnement.

Pour bien profiter de votre expérience, il faut préparer un minimum son voyage.

  • Réservez l’accès au téléphérique en même temps que votre accès au pic, pour que les horaires coïncides bien.
  • En cas de mauvais temps, il est possible que le téléphérique soit fermé. Dans ce genre de cas, vous recevrez un sms (donnez donc le bon numéro lors de votre réservation !).

Vous aurez la possibilité de réserver un nouveau créneau pour le lendemain. Conseil : réservez à la même heure, ainsi votre pass pour le sommet sera toujours valable !

Matériel utilisé pour cette ascension du Mont Teide à Tenerife avec un enfant:

Vêtements utilisés pour la randonnée au Mont Teide

MarqueNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départEst ce que ce choix a répondu à cette expérience racontée dans ce roadbookSi c’était à refaire
CASQUETTERUNNINGKALENJILe prix
Les aérations
Les couleurs
La casquette est légère et agréable à porterOUI
PANTALONTREK  700FORCLAZLe côté pratique
La légèreté
Le pantalon peut se transformer en short grâce à des zip. C’est pratique, même si nous ne l’avons pas utilisé du fait de la fraîcheur de l’air.OUI
POLAIRE CathyMH120QUECHUALe prix
Les couleurs
La polaire est confortable
Elle tient bien chaud, mais parfois j’avais même trop chaud pendant l’ascension.
OUI
SOUS PULL Raphaël2WarmWED’ZLa finesse du tissu
Le confort
Le prix
Raphaël était à l’aise dans ce sous vêtement. Le tissu est agréable à porter et respire bien.OUI

Equipement pour l’ascension du Mont Teide

MarqueNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départEst ce que ce choix a répondu à cette expérience racontée dans ce roadbookSi c’était à refaire
GOURDETritanQUECHUALe poids
Le système de paille
Le changement d’altitude a fait sortir l’eau d’un coup lors de la première ouverture.
Le système de paille n’est finalement pas très pratique.
Une gourde avec système d’ouverture à vis aurait sûrement été plus pratique
NON
CHAUSSURES CATHY QUECHUALes semelles agrippantes
Le prix
Mon pied a été parfaitement tenu.
Les semelles agrippaient bien, je n’ai pas glissé.
OUI
CHAUSSURES RAPHAËL QUECHUALes semelles agrippantes
Le prix
Tout comme celles de Cathy, les chaussures n’ont pas glissées et le pied reste maintenuOUI

0 commentaire

Anonyme 10 novembre 2018 - 17 h 11 min

En lisant cet article ca donne de suite envie de prendre l’avion et d’aller visiter ses bons endroits.
Bravo pour cette belle description. ..?

Répondre

Laisser un commentaire