Mission Scientifique Cordillère Royale en Bolivie

par Expérience Outdoor

Vincent JOMELLI nous partage son expérience de sa mission scientifique en cordillère Royale en Bolivie

Informations pour préparer une mission scientifique en cordillère Royale en Bolivie

 Date:

du 11 au 21 Juin

Lieu :

Bolivie, 30 km au nord de La Paz (Cordillère Royale), Glaciers du Huayna Potosi et du Charquini, au nord-est de La Paz (16° 18′ 30 S ; 68° 06′ 43 W).

Transport :

Plusieurs solutions existent. Travaillant le lendemain matin de notre arrivée nous ne souhaitions pas arriver trop tard dans la nuit à La Paz. Transportant du matériel et des échantillons nous souhaitions éviter également l’escale à Miami qui peut vite tourner au cauchemar si l’on transporte des GPS différentiels par exemple. Nous avons retenu un Paris La Paz via Amsterdam. Montpellier Paris en TGV (3h15) une nuit à paris dans la famille puis Paris Amsterdam, Amsterdam Lima, Lima La Paz

Objectifs de la mission scientifique en cordillère Royale en Bolivie :

Mission effectuée en partenariat avec les glaciologues de l’IRD au sein de l’équipe Great Ice avec deux objectifs : 1) Documenter l’évolution des glaciers Zongo (Huayna Potosi) et Chaquini N et S depuis 1000 ans, 2) comprendre les causes du recul.

Questionnement:

Dans les Alpes et dans d’autres massifs des moyennes latitudes les glaciers ont connu une phase d’extension communément appelée le Petit Age Glaciaire (PAG) entre les 14e et 19e siècles. Cette phase d’extension a-t-elle aussi existé sous les tropiques ? Si oui a-t-elle été synchrone avec les moyennes latitudes ? Nos recherches antérieures ont montré qu’existence d’avancées glaciaires au cours du dernier millénaire dans les Andes mais la chronologie des évènements établie à partir de la lichénométrie (méthode de datation qui s’appuie sur la taille des lichens) doit être mieux contrainte. Une autre question encore non résolue porte sur les causes de cette extension des glaciers au PAG et de leur retrait ultérieur.

Manipes de Terrain :

cartographie des moraines et prise d’échantillons pour datations cosmogéniques (10 Be in situ).

Participants à cette mission scientifique en cordillère Royale :

Vincent jomelli et D. Brunstein de l’équipe Montagne du LGP (cliquez ici) en partenariat avec d’autres chercheurs de l’équipe Great Ice.

Où dormir en Bolivie :

La Paz regorge d’hotels allant du haut de gamme à des choses plus raisonnables. Dans le centre autour de la rue Sagarnaga le quartier est sympa, la poste centrale n’est pas loin, la gare de bus non plus mais beaucoup de touristes bien entendu. Dans le sud de la ville c’est moins touristique mais moins typique. Généralement nous logeons chez des amis et collègues qui vivent à La Paz. Cette année nous avons loué un petit appart chez Bernardo à La Comedie dans Sopocachi car nous bénéficions en tant que chercheurs de tarifs préférentiels. Le quartier est super (attention des attaques de touristes se multiplient ces derniers temps de ce secteur, être prudent la nuit) et les apparts sont équipés d’internet et d’un bureau ce qui est nécessaire pour mettre au propre les relevés de la journée. En outre il y a au RDC un très bon resto français.

Que faire autour de La Paz :

On peut grimper en zone sud. Le plus simple est d’y aller en taxi. Si vous faites des voies en 2 longueurs ne rien laisser au pied. Ça vole ! Une 60aine de voies de part et d’autre du rio La Paz. Parmi les plus belles en rive gauche Champagne (7a ; 6b), Le retour du Che (7a+), Mamba (8a).
Des voies en granites existent également au pied du refuge du Huayna Potosi vers 4800 m d’altitude. Différents sommets sont accessibles depuis La Paz le Huayna Potosi ou l’Illimani notamment

Bibliographie sur la Bolivie:

Vous trouverez plein d’information sur la Bolivie avec le guide de voyage Lonely Planet.
 Séjour randonnée en Bolovie Guide de voyage Lonely Planet Bolivie

Déroulement de la mission scientifique en cordillère Royale :

Arrivé a La Paz dans la nuit du 11 au 12 juin, puis campagne de terrain du 12 au 20 juin + tournage de quelques scènes d’un 52 mn sur les glaciers andins (diffusion 2013 sur Arte). Compter environ 60 Bolivianos pour se rendre dans le centre et un peu plus pour la zone sud.

Matériel testé en moyenne altitude andine autour de 4000-5000 en zone périglaciaire classique éboulis, moraine (pas de marche sur glacier) dans un terrain de type montagne a vache. Temps maussade pour cette saison avec brouillard et petite pluie les premiers jours puis grand beau.

Le travail avait pour objectif d’identifier et de dater dans la vallée du Zongo des stades moraines que nous supposions vieux de plusieurs siècles. Nous avons également profité de cette mission pour débuter des recherches sur des phases beaucoup plus anciennes vers 14 000 ans. Sur chaque moraine le travail consiste à prélever environ 500 g de roche avec un burin.

Matériel utilisé durant la mission scientifique en cordillère Royale :

Catégorie  Nom du modèle
 Marque   Pourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ    Est-ce que ce choix a répondu à cette expérience raconté dans ce roadbook Si c’était à refaire
 Veste avec veste duvet intégrée  Marmot  Combinaison de 2 vestes en 1  Atouts:
veste étanche mais testée par petite pluie, poches profondes, aérations sous les aisselles un peu petites.
La solution veste +duvet n’est finalement pas terrible pour les Andes car dans la journée c’est trop chaud et la désolidariser de la veste prend un peu de temps. La veste duvet est cependant agréable légère mais pas assez chaude pour la haute altitude bien entendu.
 BOF
 Veste  expert series  Millet  très résistante a l’abrasion Atouts :
– Imperméable
– Grandes poches
– Résistante sur le terrain
Défauts :
– Un peu lourde et le tissu un peu rigide.
– Un souci avec la fermeture éclair principale qui est un peu capricieuse.
Nous travaillons sous une légère pluie fine pendant 4h. Je suis au sec. Cependant testée par très forte pluie (aux kerguelen) les poches se remplissent d’eau au bout de quelques heures.
 Sans aucun doute, je la prendrai à nouveau.
 Chaussures  Insight  Five Ten
 Par expérience Atouts : Super chaussure assez lourde mais bien aérée avec une adhérence exceptionnelle sur roche mouillée. Testée sur des terrains abrasifs (moraine, éboulis) elle résiste bienDéfauts :
un peu lourdes
Usure assez rapide de la gomme
 Sans aucun doute, je la prendrai à nouveau.
 Sac à dos
 Odyssée 45
 Millet  Je l’avais déjà avant de partir Atouts : Assez pratique. JE l’utilise sur le terrain depuis plusieurs années et rien n’a bougé. Il est toujours imperméable. J’ai parfois porté des charges lourdes pour ce type de sac (25 kg de pierres) sans probleme.Défauts :
Deux points négatifs cependant : 1) la capuche est cousue et n’est donc pas amovible ce qui pose probleme quand on veut mettre des choses encombrantes au sommet du sac ou lorsque l’on transporte des objets qui font plus de 60 cm de long. 2) Les attaches pour régler la hauteur du sac se dérèglent en permanence.
 J’en prendrai un autre à l’avenir
 Doudoune  Sans manche
 &  RAS Atouts :
– Très adaptée à la moyenne altitude andine (4000-5000)
– Bien taillée, agréable à porter
Défauts :
– Les poches trop petites et peut etre pas assez chaude mais sans manche c’est un peu difficile de faire autrement
 
 Chaussure    Meindl  Par expérience
Atouts :
parfaitement imperméables. on peut sans probleme traverser une petit cours d’eau (10 cm de profondeur), plutôt pour pied large.
Défauts :
un peu lourdes
 
 Bâtons  Trail Compact
 Black Diamond
 RAS Atouts :
– Très légers,
– Se plis facilement
– Facilement transportables (-40 cm pliés)
Défauts :
– En revanche la taille disponible par tranche de 10 cm n’est pas ajustable.
– La doc n’est pas très très claire sachant que la rigidification n’est pas réalisée selon la méthode de vissage habituelle.
 RAS

 

0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer