La Bolivie : entre randonnée et escalade

par L and C climbing
Le Torotoro National Parc en Bolivie

De retour d’un roadtrip de 6 mois en Amérique du Sud à bord de leur van (voir leur article: « Comment préparer un voyage outdoor de 6 mois en Amérique du Sud », Laureline et Côme (L&C climbing) nous partagent leur expérience de découverte de la Bolivie, entre escalade, randonnée et tourisme.

Ce voyage en Bolivie est notre deuxième étape en Amérique du Sud après le Chili :

Informations pour préparer son séjour en Bolivie

Date :

Nous avons passé un mois, en Juillet 2019, dans ce spectaculaire pays qu’est la Bolivie. Après le Chili, c’était le deuxième pays que nous visitions lors de notre périple Sud-Américain.

Quand partir en Bolivie :

L’hiver en Amérique du Sud s’étend de Mai à Octobre. Au Nord du continent, les températures restent douces même en plein mois d’Août. En revanche, la Patagonie (région à l’extrême Sud du Chili et de l’Argentine) est difficilement accessible à cette période de l’année, du fait d’une neige abondante (la plupart des parcs sont d’ailleurs fermés durant l’hiver).

La période touristique correspond donc à l’été en Amérique du Sud, c’est-à-dire les mois de Novembre, Décembre, Janvier et Février. L’afflux de touristes y est très important et peut rendre le voyage moins agréable. De plus, il s’agit de la saison humide, pluvieuse, et le beau temps est rarement garanti.

Se rendre en Bolivie en hiver ou à la mi- saison (Avril-Mai ou Septembre-Octobre) est un bon compromis. Vous serez seuls sur la plupart des sites et vous pourrez compter sur un ciel bleu quasi tout le temps.

Lieu :

Notre périple s’est fait principalement à l’Ouest du pays, c’est-à-dire sur l’Altiplano (autrement dit, les hauts plateaux). Nous y avons parcouru plusieurs milliers de kilomètres à bord de notre maison roulante, du Sud Lipez jusqu’à Copacabana, plus au Nord.

carte de Bolivie pour découvrir ce pays d'amérique du sud

Comment se rendre en Bolivie :

Le plus simple, et aussi le moins onéreux, est de partir de Barcelone ou Madrid avec les compagnies aériennes Latam Airlines ou encore Iberia. Il est également possible de partir de Paris, avec Air France.

Participants à ce voyage escalade et randonnée en Bolivie:

Laureline & Côme (L & C climbing)

Où dormir en Bolivie :

Notre périple s’est fait entièrement à bord de notre van. Cependant les auberges et les hôtels ne sont pas ce qui manque en Bolivie, surtout dans les lieux touristiques !

Où se restaurer, où se réapprovisionner en Bolivie :

La nourriture et la gastronomie boliviennes sont heureusement un peu plus étoffées qu’au Chili.

Si vous décidez de vous sustenter en restaurant, restez toujours prudents lorsque vous commandez de la viande ou du poulet, on n’est jamais trop à l’abris d’une tourista.

Si comme nous, vous décidez de faire vos courses pour préparer vous-même vos repas, les choses se compliquent : il n’existe pas vraiment de grands « supermarchés » en Bolivie. Il faudra se contenter de petites supérettes dans les villes. Pour notre part, nous avions prévu le coup et fait de grosses provisions avant de quitter le Chili.

Caractéristiques de la Bolivie :

La Bolivie est un « petit » pays d’Amérique du Sud, coincé entre le Pérou et le Chili à l’Ouest, l’Argentine et le Paraguay au Sud, et enfin le Brésil à l’Est et au Nord.

La terre Bolivienne se divise en 4 grandes parties :

  • L’Altiplano : les hauts plateaux, qui constituent la partie Ouest du pays, la plus touristique
  • Les Vallées, au centre du pays
  • L’Oriente, à l’Est
  • Et enfin l’Amazonie, qui représente une immense partie du pays, principalement au Nord. Cette région vaut également le détour si vous avez du temps devant vous.

La géographie de la Bolivie est unique : on passe d’une altitude de 4000 m à La Paz à une altitude proche du niveau de la mer en Amazonie, et ce en seulement quelques centaines de kilomètres. La plupart des touristes qui se rendent en Bolivie atterrissent en avion directement dans la capitale. Prudence est de mise : quand on vient d’Europe et que l’on n’est pas acclimaté, se retrouver soudainement à 4000 m d’altitude peut être périlleux et causer des complications médicales si l’on n’est pas suffisamment prudent. C’est la raison pour laquelle la plupart des voyageurs passent d’abord au Chili ou en Argentine pour s’acclimater progressivement, avant d’aborder la Bolivie…

Quoi d’autre dans les environs :

Si vous avez la chance de partir comme nous pour un long voyage de plusieurs mois, il vaut la peine de visiter les pays voisins de la Bolivie : l’Argentine, le Pérou, le Chili, le Brésil…. Il existe des liaisons aériennes entre ces pays, mais le réseau de bus est très bien développé, très confortable et surtout très rentable !

Bibliographie :

Pour préparer notre expédition, nous avons utilisé le guide du Routard Bolivie-Pérou. Le Routard se trompe rarement en ce qui concerne les restaurants et les hôtels, et nous a permis de trouver de bonnes adresses.

En ce qui concerne les topos-guides d’escalade, les choses ont été un peu plus compliquées. En Amérique du Sud, les locaux protègent un maximum les sites d’escalade et peu d’informations sont disponibles et accessibles aux touristes. Il existe tout de même quelques topos en libre accès (pdf) sur internet. Nous avons eu la chance de nous lier d’amitié avec quelques grimpeurs Chiliens avant de partir en Bolivie. Ce sont eux qui nous ont indiqué comment nous rendre sur les incontournables sites d’escalade de la Bolivie.

guide du routard pour visiter la Bolivie

Un mois de voyage escalade et randonnée en Bolivie

Condoriri : Le paradis des trekkeurs

Les amoureux de montagne, de trekking et de randonnée qui se rendraient en Bolivie ne peuvent pas manquer Condoriri ! Situé à proximité de La Paz, se site est le point idéal de départ de nombreuses randonnées mais aussi de treks de quelques jours, à la découverte des sommets de la Cordillère Royale. Pour s’y rendre, il faut compter une soixantaine de km depuis la Paz. Une vingtaine de km se font sur une piste, praticable même sans 4×4. Sois-vous disposez de votre véhicule personnel, soit il est possible de faire appel à un taxi pour s’y rendre.

Condoriri Le paradis des trekkeurs en Bolivie

Sur place, vous trouverez un camping, et vous y rencontrerez des guides locaux qui pourront vous accompagner dans votre périple. Si vous souhaitez partir plusieurs jours à l’ascension d’un sommet et que vous ne connaissez pas bien le coin, mieux vaut ne pas partir seul et être bien équipé. Cependant, si vous êtes un minimum habitué de la montagne, si vous êtes sportif et bien acclimaté, certaines randonnées sont faisables à la journée par ses propres moyens.

Randonnée vers les Laguna Khauan Khota et Chiar Khota

Le point de départ vers ces deux lagunes se fait tout au bout de la route qui mène à Condoriri. Cette randonnée est plutôt courte : comptez 3h aller-retour, environ 5 km et quelques centaines de mètres de dénivelé. Mais elle permet une bonne mise en jambe et une bonne préparation avant des randonnées plus longues les jours suivants. Et puis on est déjà à 4500 m d’altitude, alors quelques km de marche ne sont jamais bien faciles ! Vous longerez la rivière durant toute la randonnée, passerez d’abord devant Khauan Khota avant d’arriver à la sublime Chiar Khota.

Randonnée vers les Laguna Khauan Khota et Chiar Khota en Bolivie

La Laguna Chiar Khota est sans aucun doute le lac le plus spectaculaire que nous ayons vu en Bolivie. Les sommets enneigés en arrière plans se reflètent sur l’eau du lac et les couleurs sont grandioses, surtout si vous avez du beau temps… Si vous souhaitez prolonger la randonnée qui y mène, vous pouvez tout à fait faire le tour de ce lac pour en admirer la beauté sous tous les angles. Derrière le lac, au pied des montagnes, se trouve le camp de base de Condoriri, point d’étape de nombreux trekkeurs qui partiraient pour plusieurs jours. Si comme nous vous vous y rendez durant l’hiver Sud-Américain ou même en hors saison, vous y serez quasiment seuls et pourrez apprécier la quiétude du lieu et la beauté de la nature.

Ascension du sommet Pico Austria (5300 m)

Si vous n’avez que peu de temps devant vous et souhaitez explorer un sommet par vous-même, le Pico Austria est le compromis parfait !

Ce sommet culmine à plus de 5300 m d’altitude et représente un beau challenge. Le sentier qui y mène est un sentier classique de randonnée, praticable sans piolets ni crampons, même en hiver. Lors de l’ascension, nous y avons croisé un groupe de quelques touristes, accompagnés d’un guide. C’est une option possible si l’on est moins à l’aise en montagne et que l’on ne souhaite prendre absolument aucun risque. Encore une fois, l’altitude extrême nécessite d’être parfaitement préparé et acclimatés. Nous ne l’avons abordé qu’après avoir passé quasiment 2 mois à plus de 4000 m d’altitude, et après avoir fait de nombreuses randonnées dans les alentours pour nous entraîner.

Ascension du sommet Pico Austria (5300m) en Bolivie

Le point de départ se fait également tout au bout de la route de Condoriri. Pour la montée, comptez au total 5,5km sur quasiment 900m de dénivelé positif, et au moins 6h de marche au total avec la redescente. Il faut donc se lever tôt, et prévoir de l’eau et de la nourriture pour la journée. Les premiers km correspondent à la randonnée qui mène aux lagunes Khauan et Chiar Khota.

Une fois arrivé à la deuxième, on bifurque par le sentier qui monte sur la gauche du lac (il n’y en a qu’un, difficile de le louper). Les lamas vous accompagneront pendant votre ascension. Une fois arrivés en haut, vous ne serez pas déçus : vous pourrez admirer la plupart des sommets de la Cordillère Royale (dont le célèbre Huayna Potosi), mais aussi plus au loin le lac Titicaca.

Lors de la descente, ne soyez pas tentés de courir et prenez votre temps, le mal des montagnes arrive vite…

Les sites d’escalade incontournables en Bolivie…

Site d’escalade El Eden en Bolivie

Ce site d’escalade est de loin le meilleur en Bolivie, et le plus beau pour les yeux également. Il est localisé aux 2/3 de la route qui relie Uyuni à Potosi, et se trouve à une altitude de 3900m. La saison y est optimale de mai à octobre.

Site d'escalade El Eden en Bolivie

Sa particularité : il se trouve sur un terrain privé appartenant à une famille bolivienne. L’accès y est tout à fait possible, à condition de se faire discret et d’être respectueux. Si comme nous vous avez votre maison roulante avec vous, vous pouvez dormir dans votre véhicule, sur le parking de l’autre côté de la route. Dans ce cas, n’oubliez pas de donner un petit quelque chose aux propriétaires des lieux.  Depuis le parking il faut compter environ 15 min de marche pour arriver aux pieds des voies. Sinon, cette famille propose un hébergement pour les grimpeurs. Ne soyez pas surpris, les lamas sont nombreux sur le site et seront vos compagnons !

Falaise d'escalade El Eden pour un Trip grimpe en Bolivie

On y trouve plus d’une cinquantaine de voies entre 5a et 9a dans un style vertical – léger dévers.

En juin s’y déroule un évènement d’escalade : « Climbing Trip El Edén ».

Site d’escalade Peñas en Bolivie

Situé à proximité de La Paz, à quasiment 4000m d’altitude, ce site est également un incontournable. La saison y est optimale d’avril à juin, puis de septembre à novembre Le petit village de Peñas est habitué à recevoir les grimpeurs et il est possible d’être logé sur place, ainsi que de s’y restaurer. Les habitants sont très accueillants, et vous rencontrerez probablement Jesus et Maria, deux boliviens habitués à recevoir les touristes.

Particularité : le prêtre de l’Église de Peñas est un grimpeur et connait parfaitement le site. S’il est présent lors de votre passage, il vous accompagnera dans votre découverte des voies. Il faut compter 10 min de marche depuis le village pour se rendre au secteur.

Site d'escalade Peñas en Bolivie

On y trouve une cinquantaine de voie du 3 au 8b et tous les styles d’escalade représentés : dalle, vertical, dévers.

Voies conseillées :

  • Torre Teresa, Conquistadors de lo absurdo 7b à belle voie homogène de résistance
  • 5 b pour Pared del Colegio, Para los Peruanos
  • 5 c pour Pared del Colegio, Spigolo International
  • 6a+ pour Pared del Colegio, Ruta sin Nombre
  • 6c pour Pared del Colegio, El Rincon Feliz

Quelques sites touristiques immanquables de la Bolivie :

Le Sud Lipez

Le Sud Lipez est définitivement un incontournable de la Bolivie quand on aime les grands espaces et les paysages variés et colorés ! Vous y trouverez les lagunes aux couleurs les plus spectaculaires de l’Amérique du Sud, et terminerez le périple par le célèbre Salar de Uyuni…

Le Sud Lipez visite incontournable en Bolivie

Nous avons parcouru les quelques centaines de km du Sud Lipez par nos propres moyens, c’est-à-dire avec notre van. Mais si c’était à refaire, nous aurions évité et fait comme tout le monde : avec un guide et un 4×4. Cette région est immense et l’accès aux différents points d’intérêt ne se fait que par des pistes très caillouteuses, parfois sableuses voire enneigées en hiver. Il n’existe absolument aucune route goudronnée dans cette région du pays. Nous avons eu de la chance, mais en cas de panne ou de crevaison, vous pouvez dire adieu à votre véhicule (personne ne viendra vous dépanner au milieu de cette immensité).

Visiter Le Sud Lipez avec des paysages magnifiques en Bolivie

Les excursions touristiques se font selon la formule choisie sur 2 à 5 jours, en groupe, avec un guide qui vous emmène en 4×4 mais prévoit également la nourriture et le logis. Le départ peut se faire au choix soit des villes d’Uyuni ou de Tupiza en Bolivie, soit d’Atacama au Chili.

Le Torotoro National Parc

Ce parc est également un incontournable, surtout quand on aime la géologie… et les dinosaures ! Il est situé à mi-chemin entre les villes de Sucre et de Cochambamba. Mais la seule route qui y mène part de cette dernière ville. Des bus et des taxis pourront vous y mener. Cependant, en van le trajet est également faisable. La piste est praticable. Et en 2019 une véritable route goudronnée était déjà en construction et permettra par la suite un accès plus simple et plus rapide.

Le Torotoro National Parc en Bolivie

Sur place, plusieurs randonnées et excursions sont possibles. Elles permettent la découverte des empreintes de dinosaures ainsi que de formations géologiques assez incroyables. L’idéal est de prendre un guide. Cela vous évitera de passer à côté de pas mal de choses lors de vos randonnées-découverte.

Copacabana et le lac Titicaca

A ne pas confondre avec la non moins célèbre plage de Rio. Copacabana est une ville de la Bolivie à ne pas manquer. Elle a l’avantage d’être située à proximité de la capitale et d’être facilement accessible.

Si vous voulez admirer les milles couleurs de cette petite ville atypique, le mieux est de monter en haut du Cerro Calvario. La montée est raide mais vous garantira un panorama splendide, y compris sur le lac Titicaca. En redescendant, n’oubliez pas d’aller déguster un poisson sur le port !

Copacabana et le lac Titicaca

C’est également un point de départ intéressant pour quelques excursions sur le Lac Titicaca et ses îles, avant de poursuivre son périple vers le Pérou…

Conclusion sur notre voyage escalade et randonnée en Bolivie

Si vous avez envie de grands espaces, de lagunes colorées, que vous ne craignez pas l’altitude et que vous n’avez de temps que pour visiter un seul pays : c’est en Bolivie qu’il faut aller … Vous y ramènerez certainement vos plus beaux clichés de voyage.

En particulier, si vous aimez les excursions touristiques, que vous avez envie de vous laisser porter tout en prenant plein les yeux, ce pays est fait pour vous 😉

Cependant, pour les amateurs de montagne et de trekking, ce n’est peut-être pas le pays d’Amérique du Sud qui offre le plus de possibilités. Le tourisme en Bolivie est récent et va de pair avec l’arrivée des réseaux sociaux. En dehors de la Cordillère Royale et de ses sommets, la montagne et le trekking ne sont que peu exploités (pour l’instant) …

Matériel utilisé pour notre trip escalade et randonnée en Bolivie

Matériel escalade pour la bolivie

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèleCe choix a-t-il été adapté à l’escalade au Chili ?Si c’était à refaire ?
BaudrierSelenaPetzlConfort et esthétiqueIl remplit sa fonction pleinementA l’identique
BaudrierSamaPetzlRapport qualité / prixIl remplit sa fonction pleinementA l’identique
ChaussonsSplitEBRapport qualité / prix / confortParfait pour de l’escalade en dévers / léger dévers mais un peu trop souple pour de la grimpe en mur techniqueJe choisirais plutôt les Guardian de chez EB car l’escalade au Chili est plutôt typée montagne
ChaussonsDjangoEBRapport qualité / prix / confortSuper chausson avec un serrage et un confort optimalA l’identique
AssureurGrigri 2PetzlSécurité et fluidité à l’assurageUne base pour l’escalade sportiveA l’identique car on y est bien habitué même si de nombreux autres sytèmes d’assurages existent
DégainesPulpBealLégèreté et facilité de clippageElles ont bien rempli leur rôleA l’identique
CasqueAlveoPetzlSoliditéNécessaire pour les sites d’escalade peu fréquentés du ChiliNous opterions pour une qualité supérieure comme le Meteor de Petzl
CordeEdge 8.9SimondRapport qualité / prixUtilisable en couenne et grande voieA l’identique

Matériel randonnée pour la Bolivie

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le choix de ce modèleCe choix a-t-il été adapté à la randonnée au Chili ?Si c’était à refaire ?
Doudoune Femme8 Seven Down JKTMilletConfort / Qualité / LégèretéChaleur et légèreté garantiesDotation
Doudoune HommeK Down JKTMilletConfort / Qualité / LégèretéChaleur et légèreté garantiesDotation
Chaussure de marche d’approcheTrident Guide GTXMilletSolidité / StabilitéChaussure très résistante et totalement adaptée aux marches d’approche en montagneDotation
Polaire homme/femmeTrilogy XwoolMilletConfort / Qualité / LégèretéChaude et souple dans les zones d’articulationsDotation
PantalonSpeedlightNorth FaceQualité / LégèretéOn ne le sent pas sur les marches en montagne, se combine bien avec un collant par temps froidDotation
GantSoloistBlack DiamondConfort / Qualité / LégèretéGant très chaud, adapté à l’alpinismeDotation

Laisser un commentaire