Week end « Base Camp Summit Series » avec The North Face

par Expérience Outdoor
Hélène Peschard lors du base camp summit séries The north Face

Hélène et Matthieu sont allez vivre l’expérience du « Base Camp Summit Series » pour un Test de la veste The North Face la Meru le temps d’un WE.

Logo the north face summit series

1er Summit Base Camp Summit Series Specialist THE NORTH FACE

Premier jour Test de la veste THE NORTH FACE

Meru Veste The North Face en Gore-tex testé en montagne

Les 7 et 8 octobre 2012, THE NORTH FACE® organisait le 1er Summit Base Camp Summit Series Specialist à Chamonix, week-end d’alpinisme réservé aux vendeurs « Summit Series », gamme de produits la plus technique de la marque. Tous ces produits sont conçus et testés par les athlètes du team THE NORTH FACE® dans les conditions les plus extrêmes.

Ils utilisent  les dernières technologies mises sur le marché comme l’Active Shell (GoreTex) ou le Neo Shell (Polartec). Ce sont donc des produits qui s’adressent à des clients à la recherche de confort, d’efficacité et de performance. L’accès à cette collection est réservé aux boutiques spécialisées. C’est-à-dire que le magasin doit pouvoir équiper entièrement une expédition en terme d’habillement, d’équipement et de nutrition, et avoir le conseil et l’expertise pour répondre au mieux aux besoins des clients.

Comment choisir sa veste imperméable ?

La boutique Le Yéti faisant parti des magasins Summit Series, accompagnée de Matthieu nous sommes allés à Chamonix pour tester la Meru Jkt, veste The North Face en Gore Tex Active Shell du même nom que le sommet situé en Inde dans le massif de l’Himalaya. Arrivés à Chamonix sous la pluie à 10h, ciel est complètement bouché, nous ne voyons aucun sommet.

Equipement pour notre WE Test The North Face

Après présentation des uns et des autres puis distribution du matériel :

  • baudrier
  • casque
  • crampons
  • piolet
  • mousqueton
  • descendeur
  • et veste

Nous partons pour le téléphérique de l’aiguille du midi, sans objectif précis.

Arrivés là-haut, c’est la grosse tempête. Idéal pout tester la veste The North Face Meru. Nous croisons 2 personnes (de vraies stalactites vivantes!!) qui arrivent du refuge des Cosmiques. Cela n’est pas très engageant mais les 2 guides qui nous encadrent décident d’y aller tout de même.

Le Gore-Tex ® dans le textile

On s’équipe donc, et on s’engage sur l’arête. Je suis en tête de la 1ère cordée, le vent et la neige nous giflent littéralement le visage. La visibilité est plus que réduite, au bout de 20 m, nous faisons demi-tour. Pendant ces quelques minutes, nous avons pu tester la protection et l’imperméabilité de la veste. Heureusement, le lendemain nous aurons l’occasion de tester la respirabilité !

De retour en vallée après ces émotions fortes, l’après-midi est plus tranquille : techniques d’encordement et manip en corde en salle.

Deuxieme jour Test THE NORTH FACE

Le lendemain matin, il fait grand beau !! Départ à 7h30 de Cham pour Courmayeur, et le téléphérique de la pointe Helbronner.

Objectif : L’aiguille de Toule.

Il fait beau mais il y a du vent. Nous prenons pied sur le glacier du Géant et nous nous dirigeons vers l’ouest. Après le contournement le Grand Flambeau par sa face nord,  nous atteignons le Col Oriental de Toule. Sur toute cette partie la neige est croûtée, assez peu agréable. Elle sera meilleure ensuite.

la Dent du Géant, les arêtes de Rochefort et les Grandes Jorasses

Vue depuis le sommet avec au loin sur la gauche l’aiguille Verte, les Droites et les Courtes, en face la Dent du Géant, les arêtes de Rochefort et les Grandes Jorasses

Du col nous remontons la face par une pente de neige plus raide puis quelques passages de mixte avant d’atteindre le sommet par une arête de quelques mètres de large. La vue sur tout le bassin de la Vallée Blanche est grandiose, nous sommes les 1ers au sommet.

Le mauvais temps est déjà sur le Mont Blanc

Le mauvais temps est déjà sur le Mont Blanc

La 2ème cordée n’est pas loin et d’autres arrivent encore derrière. La descente s’est faite tranquillement par le même itinéraire, je suis de nouveau en tête de cordée.

La 2ème cordée avec Matthieu dans les derniers passages de mixte

La 2ème cordée avec Matthieu dans les derniers passages de mixte

Après l’effort, le réconfort : de retour à la gare intermédiaire du téléphérique nous déjeunons au restaurant un succulent plat de pâtes italiennes !! Redescente ensuite sur Courmayeur puis Chamonix. Il faut ensuite rentrer à Montpellier mais on serait bien resté quelques jours de plus !!

Mes impressions sur ce WE Test veste THE NORTH FACE:

Hélène au retour de l’arrête lors du Test THE NORTH FACE

Hélène au retour de l’arrête

Ce week-end a été l’occasion de découvrir de nouvelles sensations en haute montagne comme la tempête !! C’est quelque chose que je ne connaissais pas, maintenant si je me fais piéger un jour, j’aurai déjà vécu ça !

Je ne peux pas vous dire comment se comporte le nouveau laminé Gore-Tex Active Shell car malheureusement, la Meru Jkt n’était pas disponible pour femme… il n’y avait que des vestes The North Face Homme Mais ce fut l’occasion de rencontrer d’autres vendeurs (nous étions 7 au total), des personnes de chez THE NORTH FACE et 2 guides de haute montagne et donc l’occasion d’échanger sur nos expériences en magasin mais aussi en montagne, ce qui est toujours très enrichissant !

Les impressions de Matthieu sur ce WE Test veste homme THE NORTH FACE:

Matthieu au retour de l’arrête lors du Test THE NORTH FACE

Matthieu au retour de l’arrête

L’organisation de ce week end était la meilleure façon de découvrir le Meru kit de NORTH FACE et notamment la veste Active Shell Meru. Nous avons également pu échanger avec d’autres « Summit Series Specialist » sur les produits et la vie courante au sein de nos magasins respectifs.

Pour ma part ces deux jours devaient être une « consécration » car mes deux précédentes sorties alpi avaient été annulées pour cause de temps exécrable … j’allais être servi !

Test veste en gore-tex The North Face : La Meru

Équipés de nos vestes Meru nous voilà dans le tunnel de l’Aiguille du Midi, encouragés par les deux gardiens du refuge des Cosmiques qui redescendaient : « Mais vous allez où là ? Franchement n’y allez pas ça craint, on était à quatre pattes sur l’arête à cause du vent ! »  Voilà pour les encouragements de départ… Nos deux guides, pas découragés pour autant (comme des guides quoi…) nous font signe que nous y allons quand même.

Bien que mes précédentes sorties aient été annulées pour mauvais temps, nous voilà progressant sur une arête de 30 cm de large pour les pieds et une lèvre de glace à gauche où le piolet s’enfonce de 20 cm… Là on y est ! 90km/h de vent dans les dents, du grésille humide qui fouette le visage (hé hé j’avais prévu le masque) et une visibilité qui nous empêche « d’apprécier » le gaz de chaque côté… Après 20 m de progression peu rassurante, nous voilà rebroussant chemin.

Mauvais temps en montagne idéal pour un test de veste en Gore-tex

Au moins, on sait maintenant pourquoi les annulations de sorties pour mauvais temps sont fondées. On verra demain, peut être que le temps sera plus clément versant italien. En tout cas, le premier test de la Meru est concluant ! Pas une goutte d’eau à l’intérieur et la sensation d’être bien protégé des éléments. La capuche est vraiment bien finie et le col remonte bien.

Le lendemain matin, le temps est superbe. Direction l’Italie par le tunnel du Mont Blanc. Après l’approche par le téléphérique de la pointe Helbronner, nous chaussons les crampons et nous encordons afin de partir en balade avec comme point de mire la pointe de Toule. Petite appréhension comme pour une première mais la beauté du paysage supplante tout. Que de sommets et arrêtes mythiques autour de nous. Tous les grands noms de l’alpinisme ont vu ces paysages !

Le pic de Toule sera une première facile où le gaz ne sera pas ressenti, une certaine joie quand même car c’était une première fois. J’ai pu ainsi découvrir les joies du mixte et en même temps, tester la veste par conditions de vent par beau temps (la respirabilité est sans défaut). Maintenant il ne reste plus qu’à m’équiper afin de constituer de nouveaux projets, mais perso cette fois-ci.

Auteur : Hélène PESCHARD