Malargüe, aux portes de la Patagonie

par Expérience Outdoor
Malargüe, aux portes de la Patagonie

Baptiste CONQUET nous partage son expérience sur la ville de Malargüe idéal pour un séjours pêche en Argentine.

Meilleure Période pour voyager en Argentine :

Carte du climat en Argentine

L’Argentine étant un pays gigantesque, le pays compte différents climats. Je vais vous parler ici du climat de la Province de Mendoza, et particulièrement celui de Malargüe où je serais installé pour recevoir et guider les pêcheurs. Ici le climat et comparable à celui de la France, il a quatre saisons. Les périodes sont inversés : lorsque c’est l’été en France, c’est l’Hiver en Argentine. Le plus fort de l’été étant Janvier et Février, je conseille pour un voyage de pêche à Malargüe, d’y aller entre Décembre et Mars.

A Malargüe, Décembre c’est le début de l’activité si les niveaux d’eau sont au rendez-vous et il n’y a que peu de pêcheurs à cette période. Je vous conseille de bien vous renseigner sur la météo et les niveaux d’eau. Il n’existe cependant à ma connaissance aucuns sites permettant de savoir les différents niveaux des cours d’eau, ce qui rend indispensable d’avoir un contact sur place.

Je vous donne un lien vous permettant d’approfondir les connaissances climatiques et spécificités géographique du Pays : Connaitre les spécificités géographiques de l’Argentine

Comment se rendre en Argentine :

L’avion est bien entendu le meilleur moyen de transport, le bateau étant l’unique autre alternative mais un voyage en bateau coûte excessivement cher, et surtout le voyage est long (une 20 aines de jours environs).

Il faut compter en moyenne 800€ aller-retour suivant les compagnies pour un vol de Paris à Buenos Aires pour une moyenne de vol de 16h. Pour venir à Malargüe, je conseille de venir à Mendoza. Le tarif est plus élevé, mais on gagne beaucoup de temps car les distances sont une autre réalité dans un pays si grand, l’Argentine faisant 4,5 fois la superficie de la France.

Il est important de réserver à l’avance ses billets pour avoir des tarifs intéressants. Mais ne vous pressez pas si vous avez le temps, vérifier quotidiennement les tarifs, à quelques jours près, le prix peu énormément changer.

Le site Skyscanner permet de comparer le prix des billets de différents compagnies aériennes.

Comment se déplacer en Argentine ?

Ici, oublié le train. Il ne reste que très peu de lignes. Il existe deux moyens de voyagé en interne : Soit l’avion, soit le Bus.

Se déplacer en avion en Argentine

Il permet de voyager loin et vite. Il est plus cher que le bus, mais si le séjour n’est pas très long, il permet de gagner beaucoup de temps pour visiter les quatre coins du pays.

Voici le site de la compagnie aérienne Aerolinas pour préparer vos déplacements.

Se déplacer en bus en Argentine

C’est le moyen le plus accessible et le plus populaire pour voyager en Argentine. Il existe énormément de compagnies différentes, offrant des services et des tarifs différents. Il y a différents types de bus, sachant qu’ici sur les longs voyages, les Bus Cama ou Semi Cama (Cama=Lit) offrent de très bons services, souvent aussi bien qu’un avion, avec un système qui permet de s’allonger totalement. Renseignez-vous pour savoir quels services offrent le voyage car certaines n’incluent pas les repas. Il y aura tout le temps des toilettes à bord et certaines compagnies selon la durée du voyage s’arrêtent dans des stations-services ou restaurants. Voici un site comparatif Argentin qui regroupe la plupart des agences : Plataforma10

« La Ruta 40 » ou la « Route 66 » version Argentine

La fameuse route 40 qui traverse verticalement toute l'argentine

La route 40, est en Argentine est un peu l’équivalent de la route 66 aux USA. Elle traverse l’Argentine depuis La Quiaca à la frontière Bolivienne au Nord jusqu’au « Cabo Virgenes » (Cap des Vierges) au Sud du continent, traversant l’Argentine sur 5000 Kilomètres en suivant la Cordillère des Andes et traversant 20 Parcs Nationaux en passant par des cols Andins dont le plus haut et celui de « Abra del Acay », culminant à 4895 mètres. La route traverse aussi 18 cours d’eau importants. Comme beaucoup d’autre ville en Patagonie, elle devient la Route principale en traversant Malargüe, et au centre du « village », l’Horloge indique le point zéro.

La route 40 en Argentine du Nord au Sud du pays
Source Wikipédia

C’est un itinéraire parfait pour les Motards, et parfois pour les plus courageux cyclistes, auxquels je tire bien bas mon chapeau pour leur courage de n’avoir devant eux que l’immensité des milliers de kilomètres de Steppes Patagonique enchanteresse, forêts luxuriantes millénaires pour certaines, se déroulant devant eux, avec certes un décor enchanteur qui doit « alléger » le poids de l’effort. Ici il ne faut pas être agoraphobe. La nature nous fait comprendre que nous sommes bien minuscules et il est facile de se sentir seul dans autant d’espace. Et les hauts sommets majestueux avec leur neiges éternelles accentuent cette sensation.

Les Horaires en Argentine

Les horaires des commerces en Argentine varie selon ou l’on se trouve et à quelle époque de l’année. Les lieux touristiques comme en Patagonie sont généralement ouvert toute la journée. Les parcs Nationaux eux aussi sont ouvert en permanence lors de la pleine saison touristiques. Dans les zones chaudes, ne cherchez pas de magasins ouverts hormis les grandes enseignes et certains petit « kiosco » (une sorte de mini superette), qui seront ouvert. Dans ces zones, la Sieste est sacrée ! Les horaires pour la région de Mendoza sont de 8h à 13h environ, et de 16h/17h jusqu’à 21h/22h suivant le type de commerce.

Les repas eux se prennent pour le déjeuner aux environs de 13h et le diner aux alentours de 21h30. Entre les deux la « Mateada » la version Argentine du goutée, appeler la « Once » au Chili, se fait vers 19h.

L’argent en Argentine :

Avant tout, l’Argentine est un pays sûr, si l’on respecte des règles élémentaires. Je n’irais par exemple pas me balader dans des quartiers « crégnos » avec une liasse de billet que je montrerai à tout le monde. Dans les grandes villes en Argentines comme dans le reste du monde, on reste vigilant sur ses affaires. Mais vous verrez, les Argentins ont le cœur sur la main et sont à mon sens, un des peuples les plus accueillant et accessible du monde.

Renseignez-vous avant de partir, car l’Argentine est un pays compliqué au niveau monétaire. De grandes inflations et dévaluations peuvent allégrement changer le cours financier. Il y a 4 ans, l’euro valait environ 20 pesos argentinos, aujourd’hui en 2020, il est proche de 70 pesos.

En Argentine, il est peu commun d’utiliser la carte bancaire, cependant il est facile de l’utiliser et tous les commerces ou presque l’accepte. Il vous faudra choisir au moment du paiement entre « debito » immédiat, ou « credito » prêt à la consommation (je le déconseille fortement !) Les gens se balade toujours avec du liquide sur eux, mais attention dans les grandes villes, vous êtes une proie privilégier, les touristes se reconnaissant facilement.

Là-bas utiliser le moins possible la carte bancaire pour une question de frais. Les distributeurs sont bloqués à un équivalent d’environ 100 à 200 € suivants les banques. S’envoyer de l’argent via Western Union reste une très bonne option. Méfiez-vous cependant, renseignez-vous où est la caisse de retrait Western Union la plus proche ainsi que le montant maximum quelle peut vous donner.

Manger dans un restaurant Argentin

Dans les grandes villes, beaucoup de restaurants sont ouverts toute la journée et aux horaires européennes. Dans les endroits reculés je vous conseille de respecter les horaires locaux, car vous risquer de ne trouver que portes closes.

Il y a cependant pas mal d’alternative pour se restaurer : Les « Rotiserias », soit rôtisserie, mais qui s’apparente à un traiteur chez nous. Vous pourrez pour la plupart du temps y trouver des Empanadas, Poulets Rôties, Salades, Escalopes pannés ici appeler « Milanesas », soit de Poulet « Pollo » ou de « Vaca » viande bovine. Vous trouverais aussi de nombreuses Pizzerias, Fast Food et « Panchos » Hot Dog à l’Argentine. Certains endroits offriront des « Picadas », sortes de planches de tapas rapide avec souvent charcuteries, fromages et olives. Parfaites pour accompagner une bonne bière locale ou nationale !

Le Chivo a la Llama spécialité culinaire d'argentine
Credit Photo : Turismo Malargüe

A Malargüe je vous conseille vivement de tester le « Chivo al Asado », le Chevreau au Barbecue, la spécialité locale. Dans certain restaurant il est cuit de manière traditionnelle, « A la Llama » à la flamme, ou « Al Horno de Barro » le four en Terre. Je vous conseille particulièrement le restaurant de l’Hôtel du Risco Plateado, ou la cuisine est fraîche est faite maison par mon ami Mauricio. Vous pourrez manger sur la terrasse donnant sur la pelouse verdoyant d’un ancien Golf reconvertie aujourd’hui en Parc de plaisance et enclos à brebis.

Entre les Andes majestueuses, et les steppes de Patagonie sauvages : Malargüe…

La ville de Malargüe se situe dans le Département du même nom, et au sud de la Région de Mendoza, en Argentine. La ville est à 1400 mètres environ d’altitude, coller à la Cordillère des Andes et se trouve à environ 370 Kilomètres au sud de Mendoza, la capitale de la région, très connue pour ses vignes et son excellent Malbec, ainsi que l’Aconcagua, la montagne la plus haute d’Amériques, culminant à 6962 mètres d’altitude.

L'aconcagua au départ de Mendoza
Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Cette « petite » ville Argentine d’environ 18 000 habitants, fût créer vers la fin 1800, lors de la Campagne du désert, où les colons poursuivaient les indiens Mapuches, peuple autochtone de la région. Malargüe vie aujourd’hui grâce au tourisme, et grâce aux différentes mines et extractions de pétroles et de gaz de la région. Elle porte ce nom d’origine Mapuche, Malalhue en partie dû à la rivière la plus proche, Le Rio Malargüe.

 Elle possède de nombreuses possibilités touristiques, et particulièrement les sports Outdoor. Cela fait maintenant 8 ans que je voyage régulièrement sur ces terres dont je suis tombé amoureux et qui me permettent de profiter d’un deuxième été une fois le nôtre terminé. L’Argentine étant dans l’hémisphère Sud, les saisons sont inversées par rapport à l’hémisphère Nord.

Je suis aussi tomber amoureux d’une Malargüine, Daniela, devenue ma femme, avec qui je voyage souvent et qui me fait lors de chaque voyage découvrir un peu plus de cette magnifique région. Je partage très souvent mes sorties avec Martin, mon beau-frère, chef des « Guarda Parque » (Équivalent du Ranger américain) de la région, faisant plus de 22 000 km². Et le cousin de ma femme Zurdo avec qui je bats très souvent la campagne à la recherche de nouveau coin de pêche, que ce soit en 4×4 ou à cheval.

L’immensité de la Patagonie comme terrain de jeu pour la pêche à la mouche

Malargüe est entouré de ce que l’on appelle la Steppe Patagonique : voir notre article « COMMENT S’ÉQUIPER POUR UN VOYAGE PÊCHE À LA MOUCHE EN ARGENTINE ? » pour en savoir plus.

Les Dates d’ouverture de la Pêche dans la Région de Mendoza :

Les dates peuvent variés, il sera important de se renseigner avant de voyager. La date d’ouverture se situe généralement aux alentours du 3 Novembre, et la fermeture aux alentours du 5 Mai. Attention cependant la législation peut varier dans certains Réservoirs et barrages.

Ou s’équiper pour pêcher à Malargüe et permis de pêche

Les magasins de pêche de Mendoza

Les magasins de pêche de Malargüe

Magasin de pêche The Big Fish à Malargüe en argentine

The Big Fish Fly Shop magasin spécialisé pour la pêche à la mouche et autres pêche à Malargüe

Ou pêcher à la mouche à Malargüé en Argentine

Le nombre de Lacs et de rivières proches de Malargüe est très intéressant pour la Pêche.

Carte hydrographique Malargüe
Crédit Photo : Mendoza

Les différents cours d’eau et lacs possèdent de très forte densité de Truites Arc en Ciel et de Fario (« Arco Iris » et « Trucha Maron » en Espagnol), ce qui en fait un paradis pour la pêche, et particulièrement pour la Pêche à la Mouche car ici il n’y a que peu de végétation « haute ».

On peut avoir de très belle surprise lors de pêche avec de beaux poissons atteignant les 60 centimètres, la moyenne étant aux alentours des 40 centimètres pour les deux espèces.

Il est possible sur certain lac de pouvoir pêcher des Cristivomer (Salvelinus Namaycush) ainsi que des Saumons de Fontaine (Salvelinus Fontinalis). C’est le cas de la « Laguna del Diamante » proche de Mendoza, ou la « Laguna las Cargas » proche de Malargüe. La « Laguna del Diamante » n’est accessible que quelques mois dans l’année étant en altitude, environ 3250 mètres. Quant à la « Laguna de las Cargas » est-elle accessible uniquement après plusieurs jours de cheval à travers la Cordillère lorsque les conditions météo le permettent.

Laguna de Las Cargas
Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Quelques heures de route d’un spot à un autre

Les distances sont a bien étudié en Argentine pour partir à la pêche. On peut facilement se retrouver à faire des heures de routes, plus souvent de pistes, entre un cours d’eau et un autre. La facilité pour un séjour réussi, sera de prendre contact avec un guide sur place, peu importe l’endroit souhaité en Argentine.

Y aller seul ou à plusieurs entre amis sans passer par un guide permet de faire des économies, mais la langue se révèle indispensable pour préparer à l’avance son voyage. Et il peut arriver qu’en voulant économiser une centaine d’euros, on se retrouve à vite se perdre dans cette immensité, et le coup de location de véhicules, l’assurance et le combustible ayant un prix finalement proche de celui de la France, mis bout à bout on ne s’y retrouvera pas forcément. Surtout sur le temps que nous fais gagner un guide par sa connaissance des spots de pêches, du relief, des habitudes alimentaires des poissons et de la météo.

Quelques coins de pêche à la mouche à proximité de Malargüe :

carte des spots de pêche à la mouche autour de Malargüe
Office de Tourisme de Malargüe

Je vous conseille le Rio Salado où les premiers spots intéressants sont à environ 45 minutes de route de Malargüe, direction Las Leñas, l’une des plus grandes stations de ski actuellement en Amérique du sud. Facilement accessible, même avec un véhicule classique.

Pêche entre amis sur le Rio Salado
Pêche entre amis sur le Rio Salado. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Si vous avez possibilité d’avoir un 4×4 où une voiture suffisamment haute, il faut aller à Valle Hermoso. Que ce soit pour le tourisme, ou la Pêche. C’est une destination inévitable relativement proches de Malargüe, environ 1h30 de route et de piste chaotique, mais la route vaut le détour. Il y a sur place un camping avec quelques emplacements, au bord d’un des lacs de la vallée, ainsi que deux dômes dortoir pour passer la nuit, voir quelques jours. Dans cette vallée vous avez plusieurs lacs pêchable ainsi que deux cours d’eau importants, le Tordillo et le Cobre.

Camping de Valle Hermoso en Argentine
Camping de Valle Hermoso

Il y a à plusieurs heures de routes et de pistes au sud de Malargüe, un lac maintenant privé, pour le plus grand bien de celui-ci car les gens ne respectaient malheureusement rien, qui s’appelle la Laguna Blanca Calmuco. Vous pourriez y facilement y faire une truite Arc en Ciel Sauvage record…

Zurdo à la Laguna Blanca avec une magnifique Arc-en-ciel sauvage
Mon camarade de pêche, Zurdo à la Laguna Blanca avec une magnifique Arc-en-ciel sauvage. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Lacs autour de Malargüe

  • Laguna de Las Cargas
  • La Laguna Valle Hermoso
  • Laguna Blanca Calmuco
  • Laguna del Maule Laguna del Sosneado

Rivières et ruisseaux autour de Malargüe

  • Rio Salado
  • Arroyo Cobre
  • Arroyo Tordillo
  • Rio Malargüe Rio Atuel
  • Arroyo del Desecho

Les poissons Pêchés en Argentine :

Poissons des lacs d’Argentine

Belle truite de lac de la Valle noble en Argentine pêchée au streamer par Baptiste CONQUET
Belle truite de lac de la Valle noble en Argentine pêchée au streamer

Ici dans les lacs, nous rencontrons majoritairement des Truites Arc-en-Ciel et de Fario, souvent en forte densités si la quantité de nourriture le permet. Sur certains lacs, nous retrouvons des Cristivomers, que nos amis Canadiens appellent le Touladi, ainsi que des Saumons ou Ombles de Fontaines sur certains Lacs, mais en moindre densités. Il est donc plus rare d’en attraper.

Pour ceux que cette prise intéresse particulièrement, je vous conseille de vous renseigner pour pouvoir aller pécher le Lago Diamante à Mendoza. Vous trouverez dans les différents Fly-Shop de la Ville les informations et les offres nécessaires. Il est possible sur beaucoup de Lacs, de rencontrer aussi Pejerrey, une sorte de poisson qui comme le Mulet par exemple, est capable de vivre en Eau Douce et en Eau Salé et saumâtre.

Poissons des rivières d’Argentine

Truite Arc en ciel pêché sur le salado pres de Malargüe en Argentine
Mon ami Bruno avec une Arc faites sur le Salado. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Pour ces trois rivières, à savoir le Rio Salado, et l’Arroyo Cobre et Tordillo nous trouvons en très fortes densités des Truites Arc-en-Ciel, et suivant les secteurs de très beaux spécimens de plus de 45cm, qui sauront vous faires payer la moindre erreur. Ce sont des poissons puissants et très combatifs, qui savent utiliser l’environnement et le courant à leurs avantages. Il m’est arrivé lors de mes premiers voyages, de sous-estimés ces poissons ne connaissant que les Arcs pataudes de lâchés que nous avons chez nous. Ici ce n’est pas la même histoire, et j’ai perdu quelque spécimen d’à peine 30 centimètres pour ne pas avoir su leurs offrir un combat digne de ce qu’elles méritées. 

L’Arroyo del Desecho

Baptiste CONQUET au prise avec superbe truite de la rivière el cura en valle noble en argentine

contient une très belle quantité de Spécimens d’Arcs-en-Ciel, mais ici les gros spécimens sont rares, mais attention aux surprises ! Je pense cependant qu’au vue de la taille du cours d’eau, les plus gros spécimens doivent rejoindre le Rio Salado lorsqu’ils atteignent une certaine taille pour une question d’apport de nourriture.

Le Rio Malargüe

Coucher de Soleil sur le Rio Malargüe
Crédit Photo : Baptiste CONQUET

lui ne dispose pas d’une population aussi importante que sont environnement pourrais laisser penser. Il y a possibilité cependant de faire de belles pêches lorsque l’on s’éloigne de la ville, et lorsque les accès sont compliqués. Malheureusement la mentalité en Argentine au sujet de la pêche est encore très fermée, et remettre un poisson à l’eau ne fais que rarement partie des réflexes des pêcheurs. Ne vous y trompez pas, je suis le premier à parfois prélever du poisson et je trouve que c’est le summum de la liberté que lors d’un bivouac, d’une rando de pêche à cheval ou autres, manger le fruit de sa pêche ! Cependant, lorsque l’on croise une voiture de 5 pêcheurs au milieu de nulle part, avec des glacières aux bords de l’eau, ce n’est que rarement pour garder les boissons au frais. Voilà pourquoi certains cours d’eau sont difficiles à pêcher.

Le Rio Atuel

dispose lui d’un profil particulier. Sur l’amont, proche del Sosneado, la rivière possède un profil de torrent et l’eau est claire. Par contre à la Junta, un petit lieu-dit proche de Malargüe où se rejoignent le Rio Salado et l’Atuel, l’eau sera trouble. La pêche sera alors totalement changée et les espèces changerons. Vous trouverez de très gros spécimens de Truites Arcs-en-Ciel et Farios, mais aussi des « Percas », la perche Argentine. Les perches peuvent atteindre de très belles tailles, et ce sont des poissons intéressant pour leurs attaques à faire aux Streamers, mais le combats ne vaut pas celui des Truites. Le nom scientifique est Percichthys trucha .

Les techniques de pêches à la mouches adaptés en Argentine :

Pour les lacs d’Argentine

Avant-propos, à ce jour, mes connaissances de la pêche en lacs sont relativement basiques. Ce n’est pas une pêche qui me passionne autant que la pêche en rivières et torrents. Cependant au vu du fort potentiel de pêche en Lac de la Patagonie, ainsi que par esprit d’apprentissage, j’ai prévu de fortement travailler et étudier les différentes techniques en Lacs. Que ce soit par le biais de ma formation BPJEPS, ou via d’autres guides spécialisés dans ces différentes techniques. N’hésitez pas à donner vos avis, conseils et informations, ce serait pour moi un bonheur que d’échanger entre personne passionnés.

Streamers

De manières générales, l’approche sera très importante car nous sommes sur des eaux claires où en période de pêche, les poissons sont souvent en maraude, particulièrement sur les bordures. La technique à favoriser sera principalement le Streamer. La difficulté sera de trouver la profondeur à laquelle se trouve les poissons et parfois la couleur et l’animation.

Streamers pour la pêche à la mouche en Argentine
Modèles de Streamers que j’utilise dans les Lacs en Argentine, montés par mon amis Bruno Lodi . Crédit Photo : Baptiste CONQUET

La majorité des poissons en présence dans les lacs sont d’après moi les Arcs-en-Ciel. C’est pourquoi mon conseil pour le Streamer sera principalement d’utiliser des streamers avec des pattes en caoutchouc qui vont vibrés dans l’eau et peuvent parfois faire la différence lorsque les poissons ne sont pas spécialement actifs, mais va plutôt déclencher l’instinct agressif et territorial de cette espèce. Les couleurs seront variables et j’avoue souvent utiliser les mêmes qui me donnent de bons résultats, à savoir le Orange et le Vert Olive. 

J’utilise aussi des couleurs plus naturelles qui donnent aussi de bons résultats, qui seront-elles utilisées avec ou sans les pattes. J’ai remarqué que les Streamers de couleurs naturelles décidés plus souvent les Farios, et je serais très heureux d’avoir vos retours sur cette hypothèse.

Autres mouches pêchantes en lac

Sur certains Lacs, j’ai essayé d’utiliser un train de différentes mouches pour pouvoir tester différentes choses dans différentes couches d’eau. J’ai eu des résultats concluent sur les gammares, de différentes couleurs selon le lac. Sur le lac de la Laguna Blanca, les gammares verts m’ont permis de toucher une 10 aines de poissons dépassant les 60 centimètres en une journée, en sachant que mes connaissances sont théoriques.

Les gammares pour pêcher en lac en argentine
Les gammares de Bruno Lodi, jeune talentueux monteurs de Malargüe. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Il est possible très tôt le matin et tard le soir, de profiter d’extraordinaires activités en surface, ce qui permet de pêcher en sèche. Lors de mon prochain voyage, j’étudierais les différentes espèces d’invertébrés présentes sur les différents lacs pour pouvoir améliorer mes connaissances ainsi que cet article. Je vous mentirai en vous disant d’utiliser des chironomes car je n’en ai pas utilisé. J’imagines cependant qu’ils doivent être présent, particulièrement dans les Lacs avec des bordures végétales, où j’ai déjà observé des vols de Diptères s’apparentant à des Simulidés.

Pour les rivières d’Argentine

Suivant la turbidité de l’eau, l’approche sera à adapter. Sur la majorité des rivières de la région, il n’y a que très peu ripisylve. La végétation est majoritairement constituée de « Cortaderas », l’Herbe de la Pampa ou scientifiquement, Cortaderia Selloana. Donc la discrétion sera de mise s’il n’y a pas de végétation et que l’eau sera claire. Très souvent, lorsqu’il y a des Cortaderas en bordures de l’eau, il y a des poissons. Les racines leurs offrent des caches et potentiellement de la nourriture lorsque des insectes se mettent dans celles-ci.

Cortaderas en bord de rivière en Argentine
Cortaderas en bord de rivière Wikipedia

Les Farios se tiendrons majoritairement sur les bordures, derrières les blocs, dans les contres courants et les retournes s’il y a des caches. Finalement ces dames se tiendront comme à domicile, il sera donc indispensable de savoir lire l’eau, où sinon être accompagner d’un guide qui saura vous apprendre. Il peut évidemment avoir des changements significatifs selon la période et le climat.

Les Arcs-en-Ciel auront elles tendances à se tenir souvent dans de belles fausses. Plus la fausse sera grande et le courant nourricier, plus il sera possible de rencontrer un beau spécimen. Ces poissons ont un comportement plus agressif et lorsque je les pêche, je n’hésite pas à utiliser des modèles de mouches colorés et vibratoire pour les nymphes.

Avoir les bonnes mouches

La mouche Prince pour séduire les truites d'argentine
Ici le modèle de la fameuse « Prince » de mon ami Bruno Lodi. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Celles que j’utilise particulièrement sont la San Juan Worm et la Prince qui seront des alliés indispensables pour la pêche en nymphes ici sur le Nord de la Patagonie. Selon les conditions j’ai aussi quelques modèles de Prince sans les pattes. La plus que classique nymphe du célèbre Sawyer, la Pheasant Tail, sous des formes différentes pour varier les coloris et les poids fonctionnes très bien, et cela quasiment aux quatre coins du mondes. Etant des truites sauvages, préparer vous à de très beaux combats qui sauront mettre vos compétences à rudes épreuves ! Mais quelle magnifique joie que de combattre un poisson, même de taille moyenne, qui va utiliser le courant à son avantage, passer derrière tous les blocs possibles, vous faires courir… Pour moi c’est l’essence même de la pêche.

Montage d'une San Juan Worn en Sauteuse pour pêcher en Argentine
en train d’attacher une San Juan Worm en Sauteuse . Crédit Photo : Baptiste CONQUET

les Perdigones

Sans aucun doute sur les forts courants, les Perdigones seront imparable et auront d’excellents résultats car elles auront l’avantage de traverser très rapidement les différentes couches d’eau pour pouvoir accéder proche du fond où se tiennent généralement les plus belles truites, particulièrement sur les têtes de courant. Je vous conseille si vous ne les monter pas vous-mêmes, les Perdigones des Mouches de Pierrot qui sont parfaitement adaptés car leurs solidités et leurs qualités seront primordiales. N’hésitez pas comme je l’ai fait à le contacter pour les commandes particulières, car je vous conseille de prendre quelques Perdigones et Corps Javi lourd en Taille 3,8 voire 4 mm pour les billes tungstènes fendues et des corps XL pour les Javi. 

Les Perdigones des Mouches de Pierrot avant un voyage pêche à la mouche en Argentine
Une boîte de chez Pierrot bien garnis avant le voyage. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Pêche en sèche en Argentine

Pour tout ce qui est de la pêche en mouche sèche, il faudra s’adapter au cours d’eau suivant le spot et la saison. Ne vous attendez cependant pas à pêcher les gobages, car ils restent anecdotiques. Il peut sur certains cours d’eau arrivé, dans une retourne ou un calme, de voir une activité de surface. Mais ce sera le plus souvent des truites de tailles relativement moindres.

Un modèle style Tchernobyl, une terrestre qu’il faudra faire « Patinar »
Un modèle style Tchernobyl, une terrestre qu’il faudra faire « Patinar ». Crédit Photo : Baptiste CONQUET

Je vais vous donner un petit secret que finalement peu de pêcheur utilisent là-bas, mais qui sera faire une grande différence et vous faire sortir votre épingle du jeu pour attraper je l’espère, le poisson d’une vie. Ce serait pour moi un plaisir ultime, et j’espère avoir des retours à ce sujet ! Faites draguer vos mouches ! Aussi simples qu’efficaces !

En Argentine, les aficionados appellent cela faire « Patinar la Mosca » (Faire patiner la Mouche). Cela déclenche je pense, encore une fois l’instinct prédateur de la truite Arc-en-Ciel. C’est particulièrement vrai sur les gros modèles terrestres, lors des coups de chaleur. N’hésitez pas à essayer vos modèles les plus « vilains », encore plus s’ils sont équipés de pattes qui vont créer une vibration.

Après la pêche, le Tourisme à Malargüe :

Avant-propos, il faut savoir qu’en Argentine beaucoup de lieu touristique comme les Campings, certains Parcs et autres attractions touristiques sont accessibles parfois pour seulement quelques heures, demi-journée ou journée, et très souvent payant, mais pour la plupart une somme dérisoire. Car ici c’est très courant de partir en famille, particulièrement le dimanche, dans de beaux endroits et souvent proches de l’eau, pour faire un « Asado » ou pour simplement boire le Mate en famille ou entre amis, comme l’on peut faire un pique-nique en famille dans nos contrées.

Observatoire Pierre Auger

Observatorio Pierre Auger à Malargüe en Argentine
crédit Photo : Wikipédia

Malargüe est une zone avec un ciel particulièrement « pur », et elle a était choisis pour l’installation d’une des trois Antenne de l’ESA (European Space Agency) qui permet la communication avec les sondes et autres projets spatiaux à plus de 2 Million de kilomètres de la Terre. Un Observatoire Français a aussi été installer à Malargüe, choisie pour la « pureté » de son ciel ainsi que l’espace nécessaire. L’Observatoire Pierre Auger est maintenant installé depuis plus de 20 ans à Malargüe est permet l’observation de Rayons Cosmiques d’Ultra Haute Energie. Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le sujet voici un lien qui vous expliquera de quoi il retourne.

L’observatoire est ouvert toute l’année. Il est très intéressant de le visiter et la visite est plutôt courte. Avec de la chance si l’Espagnol ou l’Anglais ne sont pas votre point fort, vous pourrais avoir le droit à une visite en Français par un des chercheurs. Plus d’infos sur le site de Observatorio Pierre Auger.

Planétarium de Malargüe

Si la visite vous a plu, je vous conseille de visiter le Planétarium de Malargüe. Ici c’est une partie plus ludique qui vous attends, particulièrement pour les enfants à découvrir sur le site du Planétarium . Je vous conseille particulièrement l’observation du ciel de Nuit, ou vraiment on en prend plein les yeux, sous un ciel immense avec peu de parasite lumineux, et la voie lactée d’une pureté enchanteresse. Les étoiles veilleront sur vous lors des nuits dans la Cordillère.

Laguna de la Niña Encantada

Laguna de la Niña Encantada près de Malargüe en Argentine
Credit Photo : Turimo Malargüe

Pour une journée, je vous conseille de prendre la route direction de Las Leñas. Sur le chemin, vous trouverais un magnifique petit lac du nom de Laguna de la Niña Encantada. On y accède en traversant « El Rio Salado » sur une passerelle suspendue est au milieu d’un magnifique cadre. Ne vous attendais pas à un immense lac, c’est juste un petit lac former par une source, où l’eau y est absolument transparente et où l’on peut voir de magnifiques truites nager tranquillement. L’entrée est payante mais vraiment pas chère.

Station thermale Los Molles

Toujours sur la route de Las Leñas, se trouve Los Molles, une petite station thermale aux allures de petit village de montagnes situé à 1900 mètres d’altitude. Il y a un Hôtel du nom de Lahuenco qui possède des bains thermaux très chargés en soufre. Les bains sont accessibles sans réservations à l’hôtel, est le prix est vraiment dérisoire. Vous ne pourrez cependant pas restez plus de 10 minutes, car cette eau entre 32 et 40 degrés mélanger au soufre fait baisser la tension et peux vous faire perdre conscience. Mais ne vous inquiétez pas une personne formée sera là pour prendre soins de vous.

Skier l’hiver à Las Leñas

Après Los Molles, la prochaine ville est Las Leñas. Ici pas de doute vous êtes dans une station de ski. Si ce n’est le paysage et un magnifique ruisseau pour la pêche, el Desecho, l’été cette station n’a pas grands intérêts. C’est l’hiver que cette station, la plus grande d’Argentine bat son plein. 7500 Hectares de domaine skiable, la piste la plus haute à environ 3500 mètres d’altitude, bref n’étant pas skieur ces chiffres ne me parlent pas beaucoup, mais à mon avis il y a de quoi s’amuser.

Valle Hermoso

Valle hermoso près de Malargüe en Argentine
crédit Photo : Baptiste CONQUET

Valle Hermoso se trouve à 1h30 de piste de Las Leñas. La route est un peu chaotique et je conseille de se renseigner sur l’état de l’accès avant de s’y rendre. Il faut franchir un col à environ 3000 mètres d’altitude pour commencer à descendre la piste en colimaçon pour arriver environ 1000 mètre plus bas, au début de la vallée. Le col peut être même en plein été enneigé, d’où l’importance de bien se renseigné. Rien que pour la vue sur la vallée depuis le col, je conseille vraiment le voyage. Si vous voulez il y a sur place un camping sur les bords d’un des lacs avec toutes les commodités. Vous serez au cœur même de la Cordillère des Andes et c’est un paradis pour la pêche…

La Réserve Provincial de la Payunia

Le volcan éteint Payún Matrú
Wikipedia

La Réserve Provincial de la Payunia sera une excursion « obligatoire » si vous allez à Malargüe. C’est une des plus importantes aires volcaniques de la planète dont le volcan le volcan le plus important est Le Payún Matrú. Ce paysage extraordinaire vous donne l’impression d’être sur une autre planète. Elle fut déclarée Réserve Naturelle Totale en 1988. La réserve fait environ 450 000 Hectares et contient une faune et flore préservé. Il n’est pas rare de croiser Guanacos, Tatous, différents rapaces comme l’emblématique Condor et extrêmement rarement le Puma et le Chat Andin, espèce en voie de disparition.

La Caverna de las Brujas

La Caverna de las Brujas, traduisez Caverne des Sorcières, est une grotte visitable en petit groupe, accompagné d’un guide Garde Parc. Elle est à 75 Kilomètres de Malargüe, mais rappelez-vous, en Argentine cette distance ne représente pas grand-chose. Il est très intéressant de visiter cette jolie grotte, surtout de part sa manière un peu « sportive » qui sera une balade de santé pour un spéléologue même amateur, mais fastidieuse pour la personne avec des problème de mobilité et impossible pour la personne en fauteuil. Les enfants eux adorent.

Los Castillos de Pincheira

Los Castillos de Pincheira près de Malargüe en Argentine
Passerelle Traversant Le Rio Malargüe pour aller au Castillos de Pincheira. Crédit Photo : Baptiste CONQUET

A environ une 30 de kilomètres de Malargüe par une piste qui longe le Rio Malargüe, vous trouverez Los Castillos de Pincheira. Un affleurement de falaise aillant une forme particulière rappelant celle d’un château. Vous y trouverez le plus beau camping de Malargüe. Un écrin de verdure dans la Steppe Patagonique. Il est possible de seulement y venir à la journée ou moins, pour faire la ballade à pied jusqu’en haut du « Château », ou pour se balader au bord de la rivière au milieu de la végétation caractéristique des cours d’eau environnants. Je vous conseille se détour pour prendre une pause. Profitez-en si le restaurant est ouvert pour déguster les spécialités locales. A l’heure du Mate, s’il y a du monde au campings, ils font des « Tortas Fritas », sortent de beignets nature sucré, frits dans de la graisse. Un petit régal à faible dose.

Malargüe au centre des activités outdoor

Les activités Outdoor se prêtent totalement au paysage de Malargüe. Il est possible sur Place de trouver beaucoup de matériel, d’escalade, camping, pêche, etc… Les tarifs de matériel importés peuvent être plus important qu’en France. Je vous conseille particulièrement la randonnée à cheval sur plusieurs jours, dans la Cordillère avec Valles Aventura. Ce sera à mon avis, un de vos moment les plus fantastique de votre voyage.

Adresses utiles à Malargüe

Avec qui pêcher à la mouche à Malargüe

Baptiste CONQUET moniteur guide pêche français en Argentine à Malargüe

Quant à moi, ce sera avec grand plaisir qu’une fois mon diplôme de Moniteur Guide de Pêche en poche, que je vous accueillerais sur ces terres préservées et authentiques dans un décor de rêve. Que ce soit pour la pêche, où découvrir Malargüe, ça culture et son patrimoine, ainsi que ses habitants les plus charismatiques, les Gauchos. J’espère vous avoir partager mon amour pour cette magnifique région.

Contactez moi, Baptiste CONQUET, sur ma page Facebook

0 commentaire
2

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire