Marathon de l’Horthus en Relais au FESTA TRAIL proche de Montpellier

par Expérience Outdoor
Marathon de l'Horthus en Relais au FESTA TRAIL proche de Montpellier

Jean-Yves FERRANDIS nous partage son expérience au marathon de l’Hortus du FESTA TRAIL proche de Montpellier. Le marathon de l’Hortus est un parcours de 44 kilomètres et 1 800 mètres de dénivelé positif sur des terres calcaires pleines de lumière, de senteurs et d’histoire.

Informations sur le marathon de l’Hortus du Festa Trail

Date du marathon de l’Hortus du Festa Trail

Le 22 mai 2011

Lieu

Dans l’Hérault, autour du Pic Saint-Loup

Participant au marathon de l’Hortus

Jean-Yves FERRANDIS

Quoi d’autre dans les environs pendant le Festa Trail

L’Ultra-Draille est une autre course ayant lieu pendant le Festa Trail du Pic Saint-Loup.

Participation au marathon de l’Hortus dans le cadre du Festa Trail Pic Saint-Loup

Ma participation à cette compétition de course à pied

Une première grande fête du Trail autour du Pic Saint Loup, l’envie d’y participer a été immédiate ! Puis Pauline avait envie de reprendre un peu la course a pied, et même si je ne suis pas compétiteur, j’aime bien faire une ou deux compétitions de course à pied par an. Comme c’est à deux pas de chez nous, autour du Pic Saint Loup, on ne réfléchit pas bien longtemps en cette fin 2010 pour bloquer le WE. Plusieurs parcours nous permettront de choisir la course le moment venu !

Les chaussures VASQUE utilisées pour le Festa Trail

Ainsi le moment venu en ce début mai 2011. La décision est prise : on s’alignera tous les deux sur le 17km. Moi, ca m’ira bien. Je me suis blessé en début d’année (plus de 8 semaines sans courir). Ca sera une bonne reprise ! Mais, car il y a toujours un mais. Cette course connaît un succès fou. Un rendez-vous tardif chez le médecin pour le certificat médical fait que j’envoie l’inscription hors délai ! Du coup les 500 places sont déjà prises ! Deux ou trois coup de fils à des copains, et on se rabat sur le 12km féminin pour Pauline, et le Marathon en relais pour moi !

Le marathon de l’Hortus du Festa Trail : une compétition entourée et sponsorisée

Je n’ai pas trop de mal à convaincre Alain et Laurent, deux amis du boulot. Je passe de 17km à 22km en un rien de temps. Alain, grand spécialiste de CO et raid en tout genre s’alignera sur le 14km et Laurent, terminera la course avec 7km et son premier trail !
Grande première, on courra aussi pour La Team Le Yeti – Vasque -1% for the planet – Okidosport. Merci à Michaël.
Donc je récupère les dossards le samedi : Ambiance festive à Saint-Mathieu. Des gens affutés un peu partout, et des infos par ci par là de ceux qui sont sur l’Ultratrail. Pauline participe au 12Km de la Cécilienne et finit 12ème au Scratch.

Participants au Festa Trail Pic Saint-Loup

22 Mai 2011 : La course

Eh bien que dire si ce n’est qu’il fait plus de trente degrés depuis une semaine et que la météo du dimanche annonce encore la canicule dans l’arrière pays héraultais.

Pour préparer le marathon de l’Hortus du Festa Trail…rien de particulier si ce n’est les deux footings hebdomadaires, un peu de vélo, quelques sorties en montagne. Pas de plan spécial pour ma part. Pas de sorties très longues non plus ces dernières semaines. Ce sera le premier 22km de l’année. On verra bien et on s’adaptera. Je ne me suis jamais trop inquiété pour cela. Au pire on diminuera le rythme, on marchera dans les montées. Comme de toute façon, je ne serai pas dans les premiers, pas de pression. Je suis là pour me faire plaisir !
Se faire plaisir donc…

Dimanche matin réveil 6h…

Petit déjeuner classique avec un peu de pain, des céréales. Avec un peu de recul, je n’ai peut-être pas assez déjeuné : je pensais courir plus tôt mais au final je n’ai commencé que vers 10h et ca peut expliquer le petit coup de pompe vers 12h !

Départ du marathon de l'Hortus du Festa Trail

A 7h30 on pose le premier relayeur à Claret. Ambiance sympa, mais concentrée. La plupart des concurrents partent pour 44km. C’est plus détendu pour nous, ça devrait aller. On prévoit relais 1 – 1h30 / relais 2 – 2H30 / relais 3 – 50′.

8h15 départ donné… Alain s’élance… C’est Parti !

Je pars pour rejoindre mon départ à Lauret. Ambiance sympathique avec les autres relayeurs. Nous ne sommes pas beaucoup à faire la course en relais. Une vingtaine tout au plus. Grande discussion avec Thierry Vincent du Team Okidosport. J’ai déjà couru avec lui et nous savons que je ne lui ferai pas ombrage ! Ils gagneront d’ailleurs la course haut la main en me mettant 40 minutes dans la vue sur le 22km !
9h53. Pas le temps de discuter avec Alain mais vu son regard et son temps, je sais que la course va être dure ! En plus, il fait déjà plus de 30°C. Il doit y avoir une quarantaine de personnes devant moi.

Course à pied lors du Festa Trail à Montpellier

Pour continuer, il fait toujours chaud mais les sensations sont bonnes.

1ère montée pour basculer sur Valflaunes

Rythme soutenu, peut être un peu trop vu ce qu’il me reste à faire, mais on verra bien ! Je rattrape du monde, et me sens obligé de m’excuser. On n’a pas la même règle du jeu. C’est facile pour moi, je viens de partir et je vais m’arrêter avant eux. Très vite, je regrette presque de ne pas être inscrit sur le marathon. Ce sont eux qui font le truc dur, pas moi !
Valflaunès donc. Je suis accueilli par M&L, et je commence à être bien fatigué. J’ai fait cette première partie à près de 10km/h. Je vais le payer tout de suite !
Les parties en plaine sont exténuantes. En pleine chaleur, et ces vallonnements dans les vignes ne conviennent pas. Le pied de la Montagne de l’Hortus me paraît très loin
D’autant plus qu’il faut ensuite rejoindre la crête avec son « à-pic vertigineux » puis descendre par « le pas du loup », avec ses pas d’escalades, comme l’a dit le présentateur le matin, inquiétant une grande partie des coureurs !

coureurs lors du marathon de l'Hortus du Festa Trail

La montée est raide mais efficace. Pas question de courir mais en marche rapide, j’aime bien en fait. Passage superbe sur la crête, technique à souhait. Puis redescente vers le pied du pic. Les cuisses commencent à se faire sentir. Même les descentes sont dures sous cette chaleur… 37°C à midi dans ce four !!!

Dernier ravitaillement sous le col du Fambétou.

Ce coup-ci je refais le plein du Camelback. En fait, je m’aperçois que je n’ai pas pris assez d’eau et je ne me suis presque pas arrêté à Valflaunes. (un verre d’eau, un abricot sec !)

Jean-Yves FERRANDIS pendant le marathon de l'Hortus du Festa Trail, vers Montpellier

Ensuite il reste encore une dernière remontée sous la face Nord du Pic Saint Loup pour rebasculer vers Cazevieille. Déjà plus de 2 h de course. Il est un peu plus de midi et il fait chaud. Je lâche tout dans la descente, 2H43 pour atteindre Cazevielle. Départ pour Laurent et le dernier Relais.

On rejoint Saint Mathieu pour l’arrivée de Laurent. 55 minutes pour cette partie technique. Bien exténué mais ravi !
Au final donc, j’ai mis un peu plus que prévu : itinéraire dur, technique, raide. La difficulté étant accentuée par la chaleur. Il convient d’avoir un peu l’habitude de courir sur du mauvais terrain et d’avoir de bonnes chaussures !
L’ambiance a toujours été très bonne. On croise peu de monde en fait dès que l’on sort des villages et on court la plupart du temps seul au final.

Jean-Yves Ferrandis à l'arrivée de la course à pied du marathon de l'Hortus du Festa Trail

Pour finir donc, superbe course ! Motivé de faire le Marathon l’an prochain.

Retour sur les chaussures VASQUE  lors de ma compétition de course à pied

Comme vous l’imaginez, les chaussures de trail sont indispensables pour le type d’événement qu’est la compétition de course à pied, et si possible une paire avec laquelle on a déjà pas mal couru sur ce type de terrain. Achetées en 2010.

Seule paire de chaussures pour la course à pied. Utilisation hebdomadaire pour entraînement. Utilisation tout terrain, accidenté, chemin, route. Bon amorti qui me convient bien et point important, aucun point de frottement même sur de longues distances. Largeur adaptée à mon pied. J’avais une paire identique auparavant, je n’ai pas hésité un instant lors du remplacement.

Autres utilisations : trek et randonnées montagne. Marche d’approche en escalade

Point positifs :

  • Confort (dû à la largeur du coup de pied dans mon cas).
  • Maintien du pied assuré par un laçage précis.
  • Stabilité en tout terrain grâce à des crampons efficaces mais pas trop « marqués ».
  • Solidité et durée dans le temps malgré un usage quotidien.
  • Prix

Points négatifs :

  • Look et manque de choix dans les coloris (je préférais la couleur orange de ma première paire).

Pour conclure sur cet essai pour ma compétition de course à pied : chaussures à conseiller sans hésitation. Compromis idéal pour une paire unique approche montagne, escalade, rando, trail.

Matériel utilisé le marathon de l’Hortus du Festa Trail

Finalement, j’ai décidé de partir léger. Un petit camelback avec le minimum d’eau obligatoire (0,75l) et un gel. Petite erreur, d’autant plus que je n’ai pas profité des ravitaillement. Grossière erreur avec la chaleur ambiante. Un autre problème que je n’avais pas envisagé est que la recharge en eau de mon « vieux » camelback n’est pas pratique. Perte de temps inutile. Du matériel moderne doit être plus adapté. Beaucoup de gens avaient des ceintures avec des gourdes. Il faudra essayer cela à l’avenir !!!
En ce qui concerne la nourriture, j’ai seulement pris un gel dans la descente de l’Hortus, et quelques abricots secs et gâteaux aux ravitaillements. A chacun de se faire sa propre expérience sur ce genre de compétition de course à pied. Mais je crois que j’aurais pu éviter un petit coup de fringale sur la fin en gérant mieux les ravitaillements et le petit-déjeuner.
Une paire de lunettes de soleil me paraît indispensable aussi. A la fois pour la luminosité mais aussi pour protéger les yeux des branchages et autres « bestioles ».

Une lampe frontale peut également être utile lors d’un trail. Renseignez-vous sur comment choisir une lampe frontale pour un trail ?

CATEGORIE MODELE MARQUE ETAT COMMENTAIRES
CHAUSSURES TRAIL BLUR VASQUE USE très adapté pour ce ce type de terrain technique… solide, pas trop de rigidité… en tous les cas, me convient bien…
CHAUSSETTES TRAIL RUN SPEED ONE X-SOCKS BON ETAT chaussette technique… aucuns frottements.
SHORT  NIKE BON ETAT léger et slippé.
SOUS-VETEMENT    pas de sous-vêtements avec ce type de short.
 T-SHIRT RESPIRANT X-TEE BLANC SALOMON NEUF Léger et respirant
SAC AVEC POCHE A EAU CONTENANCE 750ML D’EAU SALOMON USE très léger, petit. Il manque seulement une poche ventrale ou sur une des bretelles pour mettre une ou deux barres de céréales

Laisser un commentaire