Retour sur la première du Xème Rise Festival de film de pêche à la mouche

par Expérience Outdoor
Première de la dixieme édition du Rise Festival film de pêche à la mouche

Force, courage et initiative …. pour cette 10 édition du Rise Festival.

Ce Dimanche 9 Février 2020 était la première à Muret, après le salon pêche à la mouche, de la 10 édition du Rise Festival. Hasard de calendrier ou pas, cette séance quelques heures après la pleine lune sous le signe de la force, courage et initiative m’aura profondément touché sur plusieurs points:

Pierre MONATTE co créateur du Rise Festival de films de pêche à la mouche en France
Crédit Photo : Steeve COLIN

Une équipe de bénévole organisatrice courageuse d’avoir pu mettre en place cette 10éme édition et conscient ( pour en avoir organisé 3 festivals ) de la charge de travail demandée pour mettre en place un tel événement et sur plusieurs dates en France-Belgique et Suisse. chapeau bas, Messieurs!

Des partenaires qui répondent présents car eux aussi engagés dans la protection de nos rivières.

Field and Fish partenaire du Rise Festival Film de pêche à la mouche

De la force pour à la fois sélectionné 9 films de pêche à la mouche et réussir à avoir un fil conducteur entre les films.

Rise un Festival d’émotion

Quand la salle a réouvert ses lumières à la fin de la séance, j’ai ressenti un silence d’une grande intensité émotionnelle. Je ne pense pas avoir été le seul à ressentir cette ambiance.

Fin de séance de la première du Rise Festival 2020

9 films de pêche à la mouche sous le signe de thèmes forts: partage, transmission, protection, authenticité, convivialité, rire, larmes,…

Je retiendrais 7 films. Car peu touché par le premier film qui certes nous emmène dans des paysages magnifiques avec d’extraordinaires poissons. Mais je l’ai trouvé sans émotion comme une succession d’images … alors si vous arrivez en retard ce n’est pas grave ;). Et aussi « GYPSIES OF PARANA » que j’avais presque oublié.

En revanche, quelle puissance dans les 8 autres films. Tout commence avec émotion avec le film de Jean-Baptiste FAURE « ADN« . Une vraie poésie dans les images, le texte, la musique…. qu’avons-nous fait de nos rivières? Un monde sans rivière c’est comme un corps sans veine. Un cœur non alimenté. Je n’ai pas d’autres mots car ce film est à ressentir dans nos profondeurs.

ADN de jean-Baptiste FAURE au Rise Festival

Rise un festival engagé dans ses valeurs

« TRANSMISSION » de Pierre Monatte où je retrouve pourquoi je pêche : le partage dans un environnement de toute beauté. Mais aussi une part d’humanité ou des hommes …. oui oui des hommes …. avec un coeur gros mais caché dans nos archétypes patriarcaux se dévoilent dans toute leur beauté. Ou la transmission de père en fil(le)s se perpétuent dans la joie et la simplicité de plus en plus perdue dans notre société. Ou l’homme crapahute pour sentir la sueur de l’effort et chargé de certaines souffrances pour retrouver l’apaisement au bord de l’eau, du contact bienveillant et joyeux dans nos joyaux de nature.

« SENTINELLES AU CHEVET DES RIVIERES » de Philippe LAFORGE c’est le film des « PETITES » actions menées par des « GRANDS » hommes et « GRANDES » femmes dans la discrétion, à la force de leurs courages, forces et initiatives. Et cela fait tellement du bien de voir en toute simplicité des actions pour que nos rivières reprennent vies. 

D’un pays à un autre

Magnifique voyage en Norvège avec « GAULA » : à la recherche d’un rêve de Fabrice BERGUES. Le constat est que nos rivières souffrent dans les endroits les plus reculées. Des hommes nous alertent et accueillent des passionnés pour le témoigner. Il y a encore du poisson. De magnifiques poissons. Des trophées que nous rêvons tous d’avoir au bout de notre ligne. Alors quand nous avons ce trophée dans les mains soyons avec une immense gratitude. Conscient que ce trophée c’est une part de nos pépites que nous devons protéger pour vivre en harmonie.

Comment je ne pouvais pas être touché dans ce film « BLANC » de Fabrice MICHAUDEAU après avoir passé 30 jours dans le blanc de nos montagnes des Pyrénées il y a quelques années. De pouvoir être en lien avec cette vie au ralenti de l’hiver. Ou les conditions météo sont hostiles mais pour ceux qui osent sortir alors chaque instant sont magique de beauté. Ou chaque geste a son importance et donne du sens à l’essentiel.

Et cette conscience que nous sommes tout petit avec les éléments se poursuit dans le film plus chaud de « BOAT-PASS » de Martin CARRE. Même dans les spots de rêve comme en Nouvelle-Calédonie, l’homme doit composer avec le vent et attendre, comprendre, apprendre pour grandir avec humilité et avoir accès à l’instant magique qui marque une vie de pêcheur. Ou la joie du pêcheur avec son trophée n’a de saveur que si elle est partagée avec ses compagnons.

Pêcher au plus profond de ses eaux

Enfin « THYRORUS » de Grégory DOLET m’a embarqué au plus profond de mon corps à la recherche du sens. Parfois il faut partir loin, chercher le poisson rare pour rencontrer les défenseurs de notre planète. Ceux qui vivent modestement et en harmonie avec la nature et s’engagent dans la protection de poisson « préhistorique » et de son habitat. Et quand la colère est là, témoignant de ton impuissance pour ensuite s’apaiser et se transformer quand tu portes dans tes mains ce Peacock Bass. Et là tu es touché au plus profond de ton âme car en relâchant ce poisson, tu laisses partir avec lui les derniers messages que tu n’as pas pu transmettre. C’est dans cette nature au plus près de ton cœur que ces 2 pêcheurs se livrent dans leur plus grande vulnérabilité …. et c’est BEAU.

Alors si vous vous attendez à voir uniquement de magnifiques images de paysages et des poissons de toutes beautés alors serez sûrement déçus car il y a plus que ça.

Merci à Pierre, Jean-Baptiste, Steeve, Pierre, Sébastien et tous les réalisateurs, acteurs qui ont permis de vivre cette grande édition du Rise festival ….. et bonne séance à vous.

10 ème édition de Rise Festival du film de pêche à la mouche

Cette année le Rise Festival de film de pêche à la mouche présente 9 films dans 24 villes en France, Suisse et Belgique.

Au début ….

…. C’est l’histoire d’un mail envoyé tard un soir d’octobre 2009 à l’autre bout du monde. Jadis, le courrier aurait mis une éternité. Mais certains réveils sont plus enthousiastes que d’autres. La société Gin-Clear Media, organisatrice depuis 3 ans d’un festival du film de pêche à la mouche en Nouvelle-Zélande, répondait à Pierre MONATTE. Ce passionné de photographie, vidéo, de Trail et bien sur de pêche à la mouche avait le temps d’un instant rêvé, en leur écrivant, à un festival en France dédié aux films de Fly Fishing. L’aventure du Rise commença.

RISE FLY FISHING FILM FESTIVAL

Porté les trois premières années par le jeune Club Mouche de la Haute Vallée de la Loire, le Festival Rise demanda rapidement une organisation plus structurée. L’association PM Productions prit alors le relais et s’entoura de prestataires de service qui orientèrent progressivement le festival dans une direction malheureusement trop commerciale.

Team de l'organisation Rise 2020 avec Jean-Baptiste Faure Steeve Colin Pierre Portmann Sébastien Carlet et Pierre Monatte

L’an dernier ( 2019 ) et pour renouer avec les premiers objectifs, l’équipe d’organisation a été totalement refondue. Pierre MONATTE été rejoint par des personnes dont les motivations étaient identiques. Maîtrisant chacune un domaine de compétence permettant de répartir la charge de travail : Steeve COLIN, guide de pêche sur la Haute-Loire, Jean-Baptiste FAURE connu dans le milieu pour son excellent blog auvergnat , Pierre PORTMANN excellent trésorier et excellent acteur (vous allez le découvrir très prochainement), et Sébastien CARLET, jeune globetrotter, passionné de photo, vidéo et pêche bien-sûr

Un Festival de film sur la pêche à la mouche engagé.

Ce qui fait qu’un festival dure, c’est son ADN qui reste intact avec le temps. Pour cette nouvelle équipe d’organisation, le Rise est avant tout un véhicule fort pour partager sa vision de la pêche. Et surtout son engagement dans le respect des poissons et de l’eau. Le tout soutenu par des images de pêche provenant des plus belles destinations du globe.

Alors assis, à visionner durant les 2 heures de spectacles, les mains en action, l’avant bras tendu pour brider ce poisson …. vous deviendrez ( si vous ne l’êtes pas déjà ) aussi acteur pour préserver la qualité de nos rivières et protéger notre « adversaire » que nous chérissons : le poisson.

L’ Association loi 1901 PM Productions organisatrice du Rise Festival France alloue une bourse. Destinée aux réalisateurs français et francophones pour les aider à la finalisation de leur projet. Alors si vous aussi vous avez envie de recevoir une dotation de 1000€, comme 3 productions françaises en 2020, proposez votre projet de film de pêche en respectant le format de 12 à 20 minutes et au minimum un des thèmes suivants:

  • humour
  • poésie
  • philosophie
  • écologie
  • biographie
  • histoire
  • découverte/voyage

9 films de pêche à la mouche pour cette Xème édition du Rise Festival

10 ans après la première édition du Rise, voici une nouvelle fois une sélection des meilleurs films de pêche à la mouche.

ADN de Jean Baptiste FAURE (PM Productions, France, Haute vallée de la Loire) :

L’année dernière, Jean Baptiste FAURE me contacte pour l’aider dans le déploiement du Rise Festival. Hélas je n’ai pas pu honorer sa demande pris par d’autres préoccupation. Alors je commencerais cette sélection par son film : ADN . Retour aux origines à la source. Ce film nous conte le destin d’une goutte d’eau partie pour alimenter une source puis une rivière et un fleuve avant de se retrouver sous forme d’une larme perlant de la joue du vieux pêcheur contemplant la réalité implacable de notre humanité. ADN est un superbe film à la fois militant et artistique dont l’esthétisme est magnifié par le noir et blanc.

TRANSMISSION de Pierre MONATTE (PM Productions, France, Hautes Alpes) :

Quel joie de découvrir ce film réalisé par le fondateur du Rise festival et présentant Bastien et Bernard GALLIANO frères et guides de pêche et auteurs de l’article ou pêcher dans les Hautes-Alpes. Transmission d’un virus paternel dès le berceau, les deux frères partagent une complicité malicieuse au bord de l’eau avec leur descendance et à leurs clients : une transmission verticale renforçant les puissants liens familiaux et une transmission horizontale créant de vraies amitiés. Le film de pêche « Transmission » nous permet de nous identifier dans ces relations humaines tissées les pieds dans l’eau.

GAULA : à la recherche d’un rêve de Fabrice BERGUES (FOCUS ON THE FLY, France-Espagne, Norvège )

Fabrice BERGUES avec son film, dont il a bénéficié d’une des 3 bourses « Rise », Gaula à la recherche d’un rêve, nous emmène sur une rivière à saumon mythique qu’il connait bien: la Gaula norvégienne. Pêcheur de renom dans le milieu “saumonier”, et avec l’aide d’ Álvaro G. Santillán de FocusOnTheFly Media, le film est superbe et à découvrir rapidement.

BLANC de Fabrice MICHAUDEAU (Goodluz Productions, France, Montana ):

Montana, Octobre 2019: l’hiver est déjà là mais les truites, prévoyantes, terminent de faire leurs réserves d’énergie avant que leur rivière ne devienne glace. Superbes images de pêche filmées dans des conditions extrêmes. Fabrice MICHAUDEAU nous offre un film plein de poésie, de calme et d’apaisement : une belle tranche d’évasion à ne pas manquer !

SENTINELLES AU CHEVET DES RIVIERES de Philippe LAFORGE (Fario Club International, France ) :

Le Rise Festival France est l’un des principaux contributeurs du projet de film réalisé par Philippe Laforge: “Des sentinelles au chevet des rivières”. Par sa qualité pédagogique et sa vision porteuse d’espoirs, ce superbe film s’est parfaitement accordé à nos motivations et nos convictions. Voici un format court du film ( 20 minutes ) adapté au Festival. Résumant parfaitement ce pour quoi nous nous battons tous.

BOAT-PASS de Martin CARRE (Radikal Pictures, France, Nouvelle Calédonie ) :

Boat-Pass à la recherche du Bonefish. C’est dans le lagon de Nouvelle Calédonie, trésor et véritable sanctuaire de vie et de beauté, dans une eau turquoise à la pureté absolue que sse trouve ce poisson mythique. 3 pêcheurs atteints du virus « bonefish » vous embarquent, dans une ambiance simple de partage et d’amitié au milieu de paysages grandioses : tout ce qui fait l’âme de la pêche à la mouche, dans leur Trip pêche.

THYRORUS de Grégory DOLET (BFT Media et Escape Media Feeling, France, brésil):

Avec « Thyrorus » de Gregory DOLET, nous partons à la découverte des Quilombolas et à la recherche du Peacock Bass . Ce peuple d’anciens esclaves, maintenant libérés au prix de l’un des plus grands mouvements de résistance du continent américain, nous démontre qu’il est possible de tirer profit de la nature tout en la préservant, notamment à travers différentes activités liées à la pleine nature, dont la pêche sportive.

GYPSIES OF PARANA (YETI Productions, Etas-Unis, Argentine) :

Le Parana est le second plus grand fleuve d’Amérique du Sud après l’Amazone. Plus de 350 espèces de poissons vivent dans de nombreux canaux et marécages alimenter par ce fleuve ( partie inférieure argentine ). Dont, le Dorado et le poisson Tigre. Deux adversaires de choix pour tout pêcheur à la mouche, dont certains y consacrent leur vie. Suivant son instinct et les conditions, une belle communauté d’hommes et de femmes déambulent ainsi dans les multiples bras du fleuve, partageant leur destin dans un bateau en pêchant à la mouche.

NUNAVUT de Helmut ZADERER (ScanOut Production, Autriche, Canada):

Nunavut « Notre Terre » de Helmut ZADERER, est un film sur la terre des Inuits et des ours polaires. C’est le Grand Nord, et aussi l’eau des Ombles arctiques et des Cristivomers. Voyage frigorifiant réchauffé par de magnifiques poissons. Tous difficiles à leurrer dans des paysages de toundras immenses balayées par les vents et le froid.

Les dates du Rise Festival film de pêche à la mouche

Le prix de vente du billet pour assister au Rise Festival est de 12€. Et gratuit pour les enfants de -16 ans accompagnés. Les places peuvent être achetées sur le site de Rise Festival.

  • Dimanche 9 Février 2020 – Muret – 20H : clôture du salon de la pêche à la mouche
  • Jeudi 13 Février 2020 – Sélestat – 20H
  • Vendredi 14 Février 2020 – Le Puy en Velay – 20H
  • Samedi 15 Février 2020 – Evreux – 15H et Beaurepaire – 20H30
  • Samedi 22 Février 2020 – Carhaix – 10H30
  • Dimanche 23 Février 2020 – Carhaix – 10H30
  • Jeudi 27 Février 2020 – Paris – 19H30 et Aigle ( SUISSE ) – 20H30
  • Dimanche 1 Mars 2020 – Villers-Cotterets – 10H
  • Mardi 3 Mars 2020 – Gap – 20H30
  • Mercredi 4 Mars 2020 – Chalon sur Saône – 20H
  • Jeudi 5 Mars 2020 – Biarritz – 19H et Chaumont – 20H
  • Vendredi 6 Mars 2020 – Orthez – 20H et Lodève – 20H30
  • Samedi 7 Mars 2020 – Fillinges – 20H
  • Dimanche 8 Mars 2020 – Hotton ( BELGIQUE ) – 10H
  • Lundi 9 Mars 2020 – Meymac – 20H
  • Jeudi 12 Mars 2020 – Aubenas – 20H et Dijon – 20H
  • Vendredi 13 Mars 2020 – Tulle – 18H et Clermont-Ferrand – 19H et Saint Chamond – 20H
  • Vendredi 20 Mars – Vinon sur Verdon – 20H

Festival sous le signe du Partage, respect et découverte

2 commentaires
0

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

Faure JB 16 février 2020 - 14 h 27 min

Bonjour,

Merci pour ce retour qui fait énormément plaisir, d’autant plus de votre part qui avez une grande expérience de ce type de manifestation en lien avec les activités extérieures.

Merci également de mettre un petit coup de projecteur sur une activité quelque peu malmenée ces derniers temps et qui souffre, bien souvent, d’une grande méconnaissance du public.

Au plaisir de vous rencontrer, au bord de l’eau pourquoi pas…

JB pour le RISE Festival France

Répondre
Michaël ROUHAUD 16 février 2020 - 19 h 33 min

Se sera avec un immense plaisir de partager une passion commune et d’autres centres d’intérêts les pieds dans l’eau à contempler quelques gobages signes de la vie 🙂

Répondre

Laisser un commentaire