2 jours de stage de pêche à la mouche avec 3 guides de pêche

par Michaël ROUHAUD
stage de pêche à la mouche avec 3 guides de pêche

Devenir moniteur Guide de Pêche et proposer un stage de pêche à la mouche est le rêve de beaucoup de passionnés. C’est le cas de Baptiste, Nicolas et Kevin. Un an de formation après, le diplôme en poche, reste la réalité de pouvoir en vivre et de partager sa passion. 

Afin de proposer des prestations de qualité, ces 3 nouveaux diplômés ont décidé, en plus de proposer un séjour mouche original, ne laisse rien au hasard pour offrir un accompagnement Pro.

C’est ainsi qu’avec mon ami Jean-Baptiste FAURE, nous fûmes conviés à vivre l’expérience de 2 jours de pêche à la mouche avec 3 guides de pêche pour 3 techniques différentes.

La naissance des séjours de pêche à la mouche avec 3 guides

La rencontre de l’équipe  » Des Amis & des Mouches »

Nous nous sommes rencontrés, Baptiste CONQUET, Nicolas RENOUX et Kevin CHAMBON, lors de la formation BPJEPS “Pêche de Loisir” à Marvejols qui s’est déroulée en 2020. 

C’est l’envie de nous retrouver sur des guidages communs et de transmettre cette passion à d’autres personnes qui est à la base de ce projet. 

Celui-ci repose sur la rencontre de 3 personnes, devenues amis au fil du temps passé au bord de l’eau, durant leur formation de Moniteur-Guide de Pêche en Lozère. Nous étions peu sur la promo à pêcher à la mouche, mais entre nous trois, on sentait la “folie” qui anime un passionné. 3 comparses originaires de différentes parties de la France, chacun avec sa technique et sa propre vision de la pêche, mais tous trois réunis autour d’une passion commune : la pêche à la mouche

Qu’importe les conditions météorologiques, les niveaux, la fatigue… nous ne perdions pas une occasion pour assouvir notre soif d’apprendre et de partager. C’est souvent dans les pires conditions que se crée d’innombrables anecdotes qui maintenant nous font sourire.

Vous pourrez en savoir plus sur chacun d’entre-nous en suivant les liens des articles ci-dessous :

Nicolas RENOUX : 

Après avoir guidé de nombreuses années en escalade, VTT, randonnée ou canyoning, Nicolas a ajouté une nouvelle corde à son arc cette année en proposant l’activité pêche. Enfant du pays, c’est uniquement à la mouche qu’il vous fera découvrir la pêche dans l’Hérault, des grandes rivières aux endroits sauvages les plus reculés.  

Baptiste CONQUET :

Jeune Moniteur-Guide de Pêche spécialisé dans la Pêche à la Mouche, Baptiste est installé à Espalion dans l’Aveyron. Les cours d’eau d’Aveyron et de Lozère constituent ses terrains de jeux favoris en France, et il voyage régulièrement en Argentine où il vous recevra avec plaisir pour vous faire découvrir le Nord de la Patagonie.

Kévin CHAMBON :

Ayant grandi entre le Var et les Alpes de Haute Provence, Kévin est un pêcheur voyageur. Passionné par ce qui se passe sous la surface de l’eau, Kévin s’est engagé pendant plusieurs années dans la protection des milieux aquatiques en France et à l’étranger. Aujourd’hui, c’est dans sa région d’origine, sur des rivières telles que le renommé Verdon et avec une canne à la main qu’il souhaite partager sa passion pour ces milieux et les espèces qui le peuplent.

Le projet : 3 Guides de pêche à la mouche pour 3 Techniques

Au fil des longues et belles discussions (souvent au bord de l’eau), nous nous sommes rendu compte que nous avions tous des ressentis/vécus relativement similaires concernant nos premiers pas dans cette fabuleuse discipline qu’est la pêche à la mouche.

De longues heures de lecture, de pratique hasardeuse, d’égarement, de progression, de dégression, de remise en question quasi perpétuelle… Et finalement, une certaine frustration quant aux difficultés que nous avons tous trois rencontrés lors de notre découverte de la pêche à la mouche.

Puis, nous nous sommes mis à rêver de pouvoir proposer, ensemble, des stages qui permettraient de faire découvrir la pêche à la mouche au sens large (ses différentes techniques) et de fournir les bases et apprentissages nécessaires à l’autonomie d’un pêcheur en progression. Le projet “Des Amis & Des Mouches” est né. C’est exactement ce genre de stage auxquels nous aurions aimé participer lors de nos débuts dans la pêche à la mouche.

L’expérience s’acquérant avec le temps, l’idée derrière ce stage est donc de pouvoir donner les clés de l’autonomie à un pêcheur, débutant ou intermédiaire, qu’il soit d’ordre technique ou de compréhension du milieu où nous pratiquons la pêche.

3 guides de pêche à la mouche, 3 techniques, 3 visions, 3 pédagogies

Des Amis & Des Mouches avec Nicolas RENOUX, Kevin CHAMBON, Baptiste CONQUET

Comme expliqué précédemment, le projet est né d’une volonté de proposer un accompagnement professionnel pour faire découvrir et progresser sur les différentes techniques qui composent la pêche à la mouche. L’objectif principal étant de permettre aux stagiaires de tendre vers l’autonomie en leur fournissant les bases techniques et les clefs nécessaires à la bonne pratique des différentes techniques de la pêche à la mouche, ainsi que la compréhension du milieu aquatique.

Le but pédagogique de ce stage de pêche à la mouche est de vous faire évoluer et vous emmener vers une certaine autonomie pour que vous puissiez passer des moments magiques au bord de l’eau. 

En effet, avec le recul, nous avons tous les trois senti un manque de ne pas avoir pris de guide à l’époque où nous avons commencé, souvent pour des raisons de manque de temps ou d’ordre financier.  

A qui s’adresse ce stage de pêche à la mouche avec 3 guides ?

Ce stage s’adresse à deux types de profils :

  • Au pêcheur débutant souhaitant s’initier à la pêche à la mouche
  • Au pêcheur à la mouche déjà autonome dans une technique (sèche, nymphe, noyée, etc.) et souhaitant découvrir et/ou progresser dans d’autres techniques.

Pour nous, la pêche à la mouche rime avec plaisir et partage. Nous mettrons un point d’honneur à ce que notre vision soit retranscrite durant nos stages, et que ce séjour laisse à toutes et tous une trace positive dans les mémoires. Car en effet, transmettre une passion qui nous anime est un moment inoubliable et grandiose, à l’image de cette pêche.

Pour une continuité de l’apprentissage et pour que chacun puisse se remémorer les choses apprises durant le stage, un livret sera remis à la fin du séjour. Sur ce livret seront inscrites toutes les choses importantes abordées avec des schémas et photos.

Le programme du stage de pêche à la mouche

La Pêche à la mouche en sèche 

C’est la technique authentique de la pêche à la mouche. La première. Celle qui consiste à propulser notre imitation de mouche flottante faite de plumes et de poils qui ne pèse rien à l’aide d’une soie, à une distance suffisante pour ne pas se faire repérer par les poissons.

La pêche en sèche-nymphe (ou noyée selon les conditions)

Cette technique permet de pêcher à la fois en surface grâce à une mouche sèche (généralement bien fournie pour une bonne flottaison) et sous l’eau avec une nymphe (imitation d’une larve) souvent lestée.

La pêche à la mouche en nymphe
Boite à nymphe pour la pêche à la mouche

Les truites se nourrissent 80% du temps sous la surface. Cette pêche permet de rechercher les poissons qui sont en train de se nourrir sous la surface ou ceux qui ne sont pas nécessairement ”à table” grâce à des imitations de larves ou d’insectes aquatiques.

Expérience de 2 jours en immersion avec 3 guides pêches à la mouche

2 passionnés pour « tester » ce stage de pêche à la mouche sur 2 jours

Michaël ROUHAUD :

Je pratique la pêche à la mouche depuis 2008 et principalement en sèche. C’est en 2011 que j’ai rencontré Jean-Baptiste FAURE lorsqu’il gérait le réservoir des Veirières. Nous avons avec le temps sympathisé et il m’a demandé de le rejoindre dans l’aventure du Rise Festival. Puis j’ai rencontré Baptiste CONQUET avec qui nous avons vécu un voyage pêche à la mouche en Argentine en 2019. C’est lui qui m’a initié à la technique de la nymphe.

Je suis passé ensuite dans les « mains » de Mickaël ANDRIEU guide de pêche à la mouche sur la Dordogne sur 1 journée. Et en Octobre 2020, lors d’un WE avec la TEAM du Rise Festival sur le GUIL, j’ai pu profiter des compétences de Steeve COLIN ainsi que celles de JB pour poursuivre mon initiation en nymphe.

Je me sens autonome en sèche mais parfait comme « TEST » client pour m’initier à la noyée, sèche-nymphe et approfondir la nymphe.

Jean-Baptiste FAURE:

Moniteur Guide de Pêche pendant une dizaine d’années, spécialisé “mouche” et travaillant essentiellement sur les rivières du Sud de l’Auvergne (Haute-Loire et Cantal). Également guide (entre autres) du Domaine de Veirières pendant 5 saisons et ancien professeur, notamment en animation nature pour des BTS Gestion et Protection de la Nature. 

Aujourd’hui, JB conserve encore un lien avec le monde de la pêche à la mouche. A la fois avec son site Pêche Auvergne et à travers sa participation active dans l’organisation du Rise Festival en France, Festival de films de pêche à la mouche.

Début du stage de pêche à la mouche sur l’Orb

Fin d’année 2020, Baptiste me contacte pour me proposer de vivre l’expérience de son projet de stage de pêche à la mouche avec Nicolas et Kevin. Ils avaient besoin d’un cobaye pour tester leur projet sur 2 jours.

Difficile de refuser une telle invitation.

La date est fixée au milieu de semaine suivant l’ouverture de la pêche en première catégorie. Justement, JB FAURE avait prévu de me rendre visite sur cette période. Je demande l’autorisation aux 3 amis guides si je peux venir accompagné d’un autre passionné de pêche. Ils acceptent immédiatement, heureux de pouvoir profiter du regard extérieur d’un ancien guide de pêche et aussi ancien formateur en animation.

Reste à choisir la rivière la plus appropriée pour ce projet. 

Après quelques échanges et concertations entre nous, Baptiste, Nicolas et Kevin proposent de se retrouver sur l’Orb. Magnifique rivière située à 1H15 de Montpellier. Je l’avais rapidement fait découvrir à JB durant l’été 2020 sur une grosse demi-journée.

Première journée de pêche à la mouche sur l’Orb

Le RDV était programmé pour le mercredi 15 Mars 2021 à 9H30 au No Kill du Bousquet d’Orb. JB étant arrivé la veille à la maison nous avons fait la route ensemble pour retrouver nos 3 guides.

Rencontre au No Kill du bousquet d'orb avant 2 jours de pêche à la mouche

L’accueil fut au top avec café et thé pour accompagner croissants et chocolatines. Les présentations se font rapidement. Je retrouve Nicolas ancien client du magasin le Yéti de Montpellier. Et déjà l’ambiance est au RDV. Avec JB nous avons vite compris que les 3 amis sont de joyeux vivants.

La veille, Baptiste et Nicolas ont prospecté la rivière de l’Orb pour nous proposer les meilleurs spots à l’abri du vent. En effet, la météo pour ce mercredi était annoncé fraîche mais surtout avec des rafales de vent supérieur à 70km/h.

météo au bousquet d'orb pour première journée de pêche à la mouche

Nous prenons la direction du premier spot de pêche à quelques minutes du Bousquet d’Orb. Sur le parking nous faisons 2 équipes. Baptiste va me guider en premier pendant que les 3 autres guides vont faire davantage connaissance plus bas avec l’espoir de pêcher de belles truites.

Avec Baptiste nous n’avions pas repêcher depuis notre séjour de pêche en Argentine. De le retrouver avec son nouveau statut de moniteur-guide de pêche est génial. Le rêve dont il me parlait en voyage s’est accompli.

Initiation de la pêche à la mouche à la nymphe

Il m’équipe avec une canne ANGEFLY toute prête pour la nymphe au fil. On revoit les bases au bord de l’eau: les nœuds, la longueur de la pointe, de la potence, le choix des nymphes en fonction de la profondeur.

Je n’ai plus en face de moi juste le passionné de pêche à la mouche qui m’avait initié il y a plus d’un an mais bel et bien un moniteur-guide de pêche. Il prend le temps, et je découvre toute sa pédagogie.

On rentre dans l’eau et il me redonne quelques conseils pour observer la rivière. La comprendre. S’imaginer « Truite » pour penser comme elle et imaginer son placement dans la veine d’eau.

On pêche le moins fort du plus fort, et le plus fort du moins fort.

On pêche au plus profond du moins profond et au moins profond du plus profond.

Comme aime le dire Baptiste :

La truite est un peu comme moi, une partisane du moindre effort. Il faut que chaque coup fasse mouche!

Il me donne la canne et m’observe sur mes premiers lancés, la position de mon corps, mon approche … plein de détails importants qui font la différence.

Je comprends mieux pourquoi au bout de quelques lancés je suis tendu. Tous ses retours me sont bénéfiques. Je n’ai pas envie d’avoir une tendinite.

pêche à la mouche en nymphe sur l'Orb dans l'Hérault

On remonte la rivière pas à pas, en la prospectant, en changeant régulièrement de nymphe. Je re-découvre cette technique de pêche d’un tout autre œil.

Première truite en nymphe sur l’Orb

A force de persévérance et d’écoute des nombreux conseils de mon guide Baptiste, quelle joie de voir l’indicateur de mon fil avoir un changement de comportement délicat et subtil. C’est bien une truite qui a succombé à ma nymphe. Une satisfaction partagée à deux de voir ce magnifique poisson dans l’épuisette.

truite de l'Orb pêchée en nymphe

Le ciel se découvre un peu. Je jongle avec le vent, qui devient mon allié, en me permettant quelques pauses. Je sens tout mon corps investit et engagé pour ré-apprendre cette technique de pêche à la mouche. Même si parfois cela fait beaucoup d’informations transmises par Baptiste, je perçois, lancé après lancé, des légères améliorations mais surtout de la détente dans mon geste.

stage de pêche à la mouche en nymphe sur l'Orb dans l'Hérault

La fin de matinée est plus que satisfaisante avec 2 poissons à l’épuisette, 6 décrochées et surement beaucoup de loupés. Au vu des conditions météo, je suis extrêmement satisfait de cette matinée. J’imagine bien que l’accompagnement de mon guide de pêche Baptiste y est pour quelque chose.

Changement de spot de pêche sur l’Orb

Il est 13H, on a tous espoir de voir quelques gobages sur l’Orb. Nous décidons de changer de « crèmerie » et de nous rendre sur un long lisse proche de la station thermale d’Avène. Je reconnais le champ de ma première initiation de pêche à la mouche en sèche en 2008, mes premiers coups de fouet dans l’herbe avant de rentrer dans l’eau.

On prend un temps d’observation de la berge pour traquer le moindre gobage. Cela semble se mettre en place. Je trouve un passage et je rentre discrètement dans la rivière.

stage de Pêche à la mouche en sèche sur l'Orb en Occitanie

Je me retrouve davantage dans mon élément en pêchant en sèche. Mais je profite des quelques conseils supplémentaires pour m’améliorer. Les gobages sont bien là. Je loupe au ferrage un joli poisson. Assez fréquent pour ma part de leur enlever ma mouche du bec. Je remonte la rivière à pas de sioux en direction de JB qui s’est posté un peu plus haut.

Superbe truite de + 40 cm sur l’Orb

Baptiste observe « maître » JB en action de pêche, lui-même observé par Nicolas qui s’est changé en photographe.

Bapiste CONQUET guide pêche à la mouche observe JB pêchant en nymphe sur l'Orb

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que JB se retrouve pendu avec une belle mémère. Je commence à croire que je suis un peu son porte bonheur pour les belles truites ( clin d’œil de notre séjour pêche à la mouche sur le Guil ).

Superbe poisson. C’est un magnifique spectacle de la touche jusqu’à la remise à l’eau.

magnifique truite pêchée en nymphe sur l'Orb

Les truites de l’Orb sont splendides …. mais pas toujours coopératives ;).

Jean-Baptiste FAURE avec une superbe truite pêchée sur l'orb en nymphe

Cela motive. Surtout que JB, comme TOP ami m’avait laissé une belle veine d’eau. Je repasse en nymphe. Baptiste est reboosté d’avoir vu cette belle truite et je sens le challenger derrière moi. Il me drive, observe mes dérives, me suggère de modifier mes nymphes jusqu’à trouver la bonne pêche.

Un doublé en nymphe sur l’Orb de loupé
Apprendre la pêche en nymphe avec un guide de pêche à la mouche

Et là, miracle … 2 truites qui se précipitent sur mon train de nymphes. Je n’en pique qu’une mais avec Baptiste, nous sommes euphoriques d’avoir pu observer ce spectacle. Je reste néanmoins concentré pour mettre à l’épuisette cette belle truite.

découvrir la pêche à la mouche avec un moniteur guide de pêche

Quand je revois cette photo, je pourrais me demander qui a pris le poisson. Je sentais tellement l’excitation de Baptiste comme si c’était lui qui tenait la canne. Cet instant de partage est magique et unique.

Partage et joie entre le guide pêche à la mouche et son client

Il est 15H30 passé, et nous sentons bien que nos ventres cherchent aussi le gobage de notre repas. On se retrouve tous au parking. Kevin et Nicolas avaient pris les devants et commencé à installer la table pour pique-niquer. Tout était prévu, fauteuils super confortables, de quoi bien se restaurer et surtout une sacrée ambiance entre nous.

repas du midi sur un parking à Avène les bains

Nous avons tous le sourire aux lèvres et pourtant nous n’avions pas encore commencé à boire 😉 . Le repas dure un petit moment. Depuis 10H en action de pêche, je sens bien que le corps a été sollicité. Et je mange avec appétit pour reprendre des forces car la journée n’est pas encore terminée.

Souvenir d'une magnifique journée de pêche à la mouche sur l'Orb
Changement de spot et changement de guide pêche à la mouche

Kevin prend le relais. La mission est d’essayer d’attraper une grosse truite repérée par les 3 compères. J’ai juste un peu la pression … mais sacrément bien entouré pour ne pas refuser cette opportunité.

Qui dit changement de guide de pêche à la mouche, dit nouvelles approches et pédagogies. Le vocabulaire n’est pas le même mais je découvre une superbe complémentarité. Comme si avec Baptiste j’avais pu retenir 30% de toutes les informations et conseils transmis. Avec Kevin je me dope de 30% supplémentaire.

Kevin CHAMBON guide pêche à la mouche spécialiste de la nymphe

Je ne sais pas si c’est la fatigue ou le fait de s’être restauré, mais l’ambiance au bord de l’eau est rieuse …. peut-être tout simplement que la joie de vivre de ses 3 guides de pêche est contagieuse. D’autant plus qu’avec le JB on se prend vite au jeu.

pêche en nymphe sur la rivière de l'orb durant un stage de pêche à la mouche

La truite repérée, et déjà pêchée par l’un des trois, se trouverait près d’un joli bloc. Je ne sais pas qui est le plus concentré entre Kevin et moi. Je remonte délicatement cette veine d’eau en explorant chaque passage.

Guide pêche à la mouche avec son client pour une découverte de la nymphe

Même avec beaucoup de persévérance, de concentration et des lancers studieux, « demoiselle » truite n’a pas le gout à mes nymphes. A moins que mes passages n’aient pas été assez précis. Le vent forcit, nous décidons d’en rester là pour cette magnifique première journée de pêche à la mouche sur l’Orb.

Fin de journée de pêche sur l’Orb

Pour cette première journée nous sommes tous aux anges. Au vu de la météo ce n’était pas gagné d’avance. Nos 3 guides de pêche avaient super bien préparé le repérage pour optimiser au mieux et trouver sur cette longue rivière les bons spots du moment.

Je suis, certes, fatigué, mais comblé. Comblé d’avoir senti entre le matin et fin de journée d’avoir progressé. De mieux comprendre la technique de la pêche en nymphe. Comblé d’avoir pu pêcher de magnifiques truites dans un cadre splendide. Et pour couronner le tout d’avoir vécu une superbe journée à 5 dans une belle ambiance.

Après une belle soirée au chaud, apéro, délicieux plat pâte poulet à la coco …. c’est bien d’avoir dans son équipe de guide à la pêche un cuisinier de métier. Ils n’avaient pas oublier la poire du soir en tisane pour passer une bonne nuit.

Une belle soirée entre pêcheurs passionnés autour d'une poire en digestif

2 ème de jour de « stage de pêche à la mouche »

Après une bonne nuit, un PDJ bien copieux nous voila tous prêt pour cette nouvelle journée de pêche à la mouche sur l’Orb. La météo semble encore plus fraîche mais surtout un vent plus « doux ». La pêche comme toutes les activités de plein air, est vraiment tributaire de la météo. Il suffit juste d’être bien équipé et d’accepter.

météo au bousquet d'orb pour la deuxième journée de pêche à la mouche

Nous voilà au bord de l’eau vers les 10 heures. Rituel du matin, nous nous habillons avec nos « déguisements » de pêcheur à la mouche. Puis c’est au tour du montage de cannes.

4 guides pêche à la mouche sur l'Orb
Baptiste CONQUET et Nicolas RENOUX ( en Haut), Kevin CHAMBON et JB FAURE ( en Bas )

L’objectif de la journée est de pêcher au maximun et de ne pas louper entre 13H et 15H une pêche en sèche au plus chaud de la journée. Nous espérons tous des gobages.

Ce matin, c’est Nicolas RENOUX qui me prend en guidage. Nous nous retrouvons sur un nouveau spot de pêche sur l’Orb. Après un temps d’observation, Nicolas m’invite à lui présenter ma « stratégie » pour m’accompagner dans la réflexion de mon approche.

Phase d'approche et d'observation en pêche à la mouche

Après concertation, je commence en nymphe. Je réalise plusieurs passages en peignant méthodiquement les veines d’eau. Je me sens davantage détendu que la veille.

Découvrir la technique de la nymphe durant un stage de pêche à la mouche sur l'Orb dans l'hérault

Rapidement un gobage proche de nos pieds m’incite à changer de technique. Je passe en sèche, et au deuxième passage ma mouche est « avalé » par une superbe truite. De quoi bien commencé la journée.

truite prise en nymphe sur un stage de pêche à la mouche

De passer d’un guide de pêche à un autre me permet de découvrir leur approche mais aussi comment ils se sont appropriés chacun les mêmes techniques de pêche. Chacun à sa propre personnalité, sa méthode, alors qu’ils sortent les 3 de la même formation BPJEPS “Pêche de Loisir”.

Journée pêche à la mouche avec Nicolas RENOUX guide pêche dans l'hérault
Arbalète en pêche à la mouche

Avec Baptiste, j’ai testé l’arbalète rapidement. Sur ce parcours Nicolas m’a invité à expérimenter davantage cette technique de lancer, à approfondir. Il me trouve des situations propices à cette pratique. Pas facile d’acquérir le geste et être rapidement au contact de ce dernier pour ne pas rater de touches éventuelles.

initiation et apprentissage de l'arbalète à la pêche à la mouche

Après de nombreuses tentatives, je suis assez fier d’apprivoiser cette méthode de pêche. Une compétence supplémentaire dans ma « boite à outil » de pêcheur.

Puis, comme l’activité n’est pas exceptionnelle sur ce parcours, mes 3 guides décident de lever le camp pour rejoindre un spot repéré la veille et qui semblait prometteur.

Nous reprenons les véhicules et durant le trajet, Nicolas, Kevin et Baptiste se décide sur la prochaine destination.

Pêche à la mouche à Avène

A peine garés sur le parking, 5 « enfants » euphoriques se ruent au bord de l’eau. L’Orb est en ébullition de gobages. Je n’ai pas souvenir depuis mes débuts d’avoir vu un tel spectacle. Les poissons sont partout. Je compte plus de 30 gobages en à peine 1 minute.

Pêche à la mouche sur le NO KILL de Avène sur l'Orb

Au milieu, nos yeux sont tous rivés sur une truite en particulière. On a tous bien vu qu’elle était d’une taille nettement supérieure à celle de ses congénères.

Gobages de partout

La chance d’être « client » aujourd’hui étant de pouvoir tenter ma chance avec cette belle truite. Kevin me prend en main pour m’accompagner sur ce coup de ligne. Changement de canne, nous rallongeons la pointe et choisissons la sèche correspondant à l’éclosion du moment. Pour calmer mon excitation, je m’amuse sur d’autres gobages. A chaque posé je fais mouche. Au moins nous validons le bon choix de la mouche.

C’est le moment de me concentrer sur cette magnifique truite zébrée. Je me place en amont pour tenter une dérive aval et laisser glisser ma mouche jusqu’à elle. L’idée étant d’effectuer un posé détendu, je dois retenir ma soie avant le posé pour ne pas tendre mon bas de ligne et avoir la dérive la plus naturelle possible.

Magnifique Truite de l’Orb

Petit temps d’observation, prise de repères et je la vois, très active, toujours bien localisée sur le même poste. Je m’élance et je fouette, blocage puis je pose détendu… La mouche dérive naturellement, le poisson monte, et s’en saisit délicatement. Je ferre … Tout est synchro… En plus de mon excitation, je ressens toute celle de mes coéquipiers. La truite commence par un puissant rush dans la fosse, je mouline rapidement la soie que j’ai dans les pieds et décide de la combattre au moulinet en restant attentif aux départs qu’elle pourrait faire. Kevin reste auprès de moi pour me briefer tout au long du combat.

Le sourire sur toutes les lèvres

Quelle joie partagée quand elle se retrouve dans l’épuisette. Le combat n’a pas été long mais d’une grande intensité.

L’euphorie est grande … et même si j’ai pu réaliser ce coup de ligne, j’ai l’impression que nous étions bien 5 à pêcher.

Kevin, en toute délicatesse récupère la mouche. Comme nous tous, nous ne souhaitons qu’une chose c’est de pouvoir la remettre à l’eau dans les meilleurs conditions.

Magnifique truite pêchée en sèche ave cune canne à mouche ANGEFLY

Nous ne pouvons nous empêcher de faire une série de photo tout en faisant attention de ne pas trop la manipulé, ni trop la sortir de l’eau.

Magnifique truite de l'Orb prise en sèche

Même des insectes la narguent en se posant dans l’épuisette.

apprentissage pour prendre une photo d'une truite prise en nymphe

Kevin prend le temps de m’expliquer comment présenter délicatement le trophée pour la photo de « classe ». A cet instant nous avons oublié que nous n’étions plus des enfants.

La joie d'une belle truite prise en sèche

Elle repartira tranquillement rejoindre les profondeurs de la veine d’eau pour se reposer après toutes ces émotions.

Personnellement je me pose un peu pour laisser diffuser en moi ce superbe moment de pêche partagé. J’observe mes camarades prendre le relais et s’amuser à leur tour.

Je reprendrai la canne 30 minutes plus tard. Comblé par ses 2 jours de pêche et cette magnifique truite prise en sèche. Ma plus grande prise à ce jour en sèche et en rivière.

Encore de belles truites pour clôturer ces 2 jours de pêche à la mouche

Avec Nicolas, je remonte la rivière et il me guide en me proposant de poser mes nymphes à telle ou telle endroit. Cela devient intéressant de pouvoir poser la ou je le souhaite et non plus au petit bonheur.

Je me régale, les poissons sont de sorties et j’enchaîne au même titre que tout le monde.

truite de l'orb prise avec une canne à mouche ANGEFLY

Les retours des 3 moniteurs-guides de pêche sur ces 2 journées passées sur l’Orb

Le retour de Nicolas RENOUX:

Nicolas RENOUX guide de peche sur un stage mouche

Malgré les conditions difficiles le 2 ème jour, Michaël a gardé sa motivation tout au long de la matinée. Vu que les poissons n’étaient pas actifs, contrairement à la veille, je m’étais fixé deux objectifs pour cette matinée de pêche en nymphe. Le premier est que Michaël soit capable de savoir si une dérive pêche ou non (dérive correcte sans dragage, poids des nymphes adapté au couple vitesse de courant/profondeur de la veine pêchée, longueur de pointe ajustée). Le deuxième est qu’il soit capable de réaliser une arbalète correctement. 

Pour ce deuxième objectif, vu l’aisance de Michaël dans une configuration simple, j’ai complexifié la tâche progressivement. On peut dire que cet objectif a été atteint plus que je ne l’espérais. En effet, lors du dernier lancer, il a réussi à estimer la longueur de fil et les angles nécessaires à une trajectoire parfaite, pour que son point d’impact soit au plus juste (un carré de 30×30) . La bille est tombée entre la veine principale et la bordure. Pour arranger les choses la ripisylve était bien présente à cet endroit là et une branche traînait dans l’eau l’obligeant à maîtriser sa fin de dérive. Le geste a été parfaitement réalisé et répété avec des prises de contact fines et rapides. Cela aurait largement mérité une touche suivie d’un beau poisson pour valider la technique. 

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot et en fin d’après midi je propose à Michaël de repêcher en nymphe. Une heure passée en sa compagnie avec quelques poissons mis au sec aura converti ma frustration du matin en grande satisfaction. Me voilà refait !

Le retour de Baptiste CONQUET :

Baptiste CONQUET guide de peche sur un stage mouche

Je dois avouer que j’étais un peu nerveux avant la venue de Michaël et JB. Les conditions climatiques qui n’étaient pas franchement les plus optimales, et le fait de ne pas connaître Jean-Baptiste (je le connaissais uniquement de réputation). D’avoir le regard d’un professionnel avec beaucoup de bouteille m’avait mis un peu la pression. Heureusement que nous avons bien ri ! Cela a vraiment contribué à cette superbe ambiance durant ces 2 jours de stage de pêche à la mouche. La pêche est une passion qui se vit pleinement, et parfois à fleur de peau par les émotions qu’elle procure…

Nos deux “stagiaires” eux, ont été largement à la hauteur des objectifs techniques fixés. De voir que nos conseils “germent” et “prennent forme » a été gratifiant. L’objectif d’enseigner à Michaël mon approche personnel des différentes techniques :

  • comprendre la dérive
  • le placement des poissons
  • l’intérêt de chacune des techniques (la nymphe et la sèche-nymphe)
  • etc…

Autant de choses qui ont été acquises.

Le secret sera de les mettre en pratique le plus souvent possible et en autonomie, ce qui était l’objectif principal de ce séjour. Je pense que les objectifs ont été atteints.

Le retour Kevin CHAMBON :

Kevin CHAMBON guide de peche sur un stage mouche

Les conditions météorologiques et hydrologiques (étroitement liées), sont capitales lors de l’organisation d’un stage de ce type. Vous l’aurez compris, les conditions de ces 2 jours étaient loin d’être idéales.

Néanmoins et en concertation avec Michaël et JB, nous avons décidé de maintenir le stage de pêche à la mouche afin de tester les principes du concept à leur paroxysme. A savoir, proposer un stage enseignant les clés de 3 techniques de pêche à la mouche qui permettent au pêcheur d’être autonome, polyvalent, et si utilisées correctement de s’adapter et “faire pêche” dans toutes les conditions (ou presque… En cas de tempête, nous conseillons tout de même de rester à la maison 😉 Ce sera l’occasion de monter quelques mouches que nous aurons présenté durant le stage !).

Être présent au moment d’une éclosion de Baetis Rhodani ….
Baetis Rhodani et une jolie truite de l'orb

Pour parler d’un moment fort du séjour, nous avons réussi à trouver le secteur où nous avons eu la chance d’assister à une magnifique éclosion. Les Baetis Rhodani émergeaient en masse et les truites s’en régalaient.

Dans ces moments-là, il est parfois difficile de garder son sang froid. Lorsque nous avons remarqué ce poisson, posté juste sous la surface en plein milieu de la veine principale, nous avons dû prendre le temps de réfléchir à toutes les étapes pour espérer mettre un tel poisson à l’épuisette (placement, approche, mouche, dérive, combat).

Une fois la pointe rallongée et la mouche sélectionnée, nous avons opté pour la dérive aval, qui si bien réalisée, est un gage de discrétion et permet de présenter la mouche en premier (ce qui fait souvent la différence sur des poissons éduqués).

Avec la multitude de poissons en activité, le coup n’était pas évident mais Michaël a su rester concentré.

…. et savourer un grand moment de pêche

Un premier passage un peu tendu, suivi d’une légère correction de sa gestuelle pour un posé détendu, auront suffi à effectuer la bonne dérive. S’en ai suivi un superbe combat, agrémenté de quelques conseils sur la gestion du combat avec un tel poisson (les angles de canne et la pression), puis un beau moment d’émotions partagé entre amis. C’est ce genre de moments qui est à l’origine du projet “Des Amis & Des Mouches” et qui illustre le mieux la pêche à la mouche pour nous.

Pour conclure, même si Michaël et JB sont loin d’être débutants, ce séjour nous a permis de valider le format, la méthode et plus globalement l’ensemble du contenu que nous réservons à nos futurs stagiaires. Non seulement, cela nous a conforté dans l’idée que le projet “Des Amis & Des Mouches” a bien le potentiel espéré, mais cela nous a en plus motivé à organiser notre premier stage au printemps qui vient. 

Conclusion sur cette expérience de 2 jours de pêche à la mouche sur l’Orb

Michaël ROUHAUD :

remise à l'eau d'une belle truite de l'orb

Voila 2 magnifiques journée de pêche à la mouche sur l’Orb avec 3 guides de pêches pour découvrir 3 techniques. Ce fut une merveilleusement expérience à vivre. J’ai profondément apprécié la démarche professionnelle de Baptiste, Kevin et Nicolas pour plusieurs raisons:

  • Proposer un concept de stage de pêche à la mouche original : 3 guides pour 3 techniques
  • Tellement rare de voir en notre époque des professionnels de l’outdoor s’entendre pour collaborer et co-créer ensemble
  • En toute humilité, ils ont souhaité expérimenter leur concept en grandeur nature avant de le proposer à un public.
  • Leurs écoutes attentives durant toute nos discussions et débats afin d’offrir un stage de qualité à leur futur clientèle

Durant ces 2 jours j’ai pu approfondir sérieusement ma pratique de la pêche en nymphe avec un sentiment d’avoir « muté ». Mieux me placer et d’être corporellement dans une meilleur posture et beaucoup moins fatigante. Une observation de la rivière plus précise. En plus de la nymphe, j’ai pu expérimenter la sèche-nymphe et d’avoir vécu un coup de ligne en sèche d’anthologie avec cette magnifique truite. Je vois bien tout ce qu’il me reste à acquérir avant d’être aussi à l’aise qu’en sèche. Mais je me sens suffisamment autonome et surtout d’avoir un regard sur mon fil afin de savoir si je pêche ou pas.

Jean-Baptiste FAURE :

Jean-Baptiste FAURE sur une sortie pêche à la mouche sur l'Orb

Posséder une bonne technique représente un avantage indiscutable pour un moniteur-guide de pêche. En effet, acquérir une nouvelle technique, corriger ses erreurs, de gestuelles ou de placements par exemple, progresser dans une méthode de pêche particulière, constituent souvent les principales motivations des pêcheurs qui font appel à un moniteur-guide de pêche.

Toutefois, en accompagnant Michaël sur les berges de l’Orb pour ses deux jours de stage « découverte », c’était une autre facette de ce fabuleux métier qui m’intéressait plus particulièrement : la connaissance des lieux. Les accès, le milieu, et toutes les petites particularités liées à la rivière elle-même et à son environnement proche qui font souvent la différence. N’ayant pêché l’Orb qu’une seule fois, en plein été, je comptais bien suivre Michaël et ses trois guides afin de bénéficier de leurs compétences et pouvoir, le cas échéant, leur fournir quelques conseils afin de les aider à finaliser les derniers réglages de leur projet commun.

Que dire au final ?

Sinon que ces deux jours passés en leur compagnie furent, et de loin, l’une de mes meilleures ouvertures de la pêche à la truite.

Tout d’abord, et puisque j’étais là pour observer d’un œil critique afin de les aider à apporter les petites touches de finition à un projet déjà bien abouti, rien n’avait été laissé au hasard.

Concernant le choix des parcours, il leur a fallu composer avec un vent froid et puissant qui fût omniprésent tout au long du séjour. Au final, il n’a été que très peu handicapant, tant les trois compères connaissent parfaitement la configuration de la vallée et qu’ils ont su s’adapter en fonction.

A propos du contenu pédagogique de la formation, même si Michaël est mieux placé que moi pour en parler, il est indéniable qu’il a pu profiter d’un enseignement riche et diversifié. En effet, si je n’étais pas toujours à côté de lui, je le regardais quand même d’un coin de l’œil dès que j’en avais l’occasion. A en juger par ses placements, sa gestuelle et surtout, le nombre de prises, les progrès sont indiscutables.

3 guides de pêche pour un super accompagnement

Enfin, et puisque la pêche reste une activité de loisir, je ne peux que vanter la qualité de l’accueil et l’ambiance générale de ces quelques heures passées tous ensemble, depuis le café de bienvenu au dernier « check » de départ. Nous avons vécu de bons moments de vie et de partage et, ce qui ne gâche rien, avons je pense trouvé de nouveaux compagnons de pêche.

Posséder une bonne technique représente un avantage indiscutable pour un moniteur-guide de pêche, mais être capable de transmettre son savoir, de faire passer le message, n’est malheureusement pas donné à tout le monde. Être capable de le faire dans une super ambiance et avec une météo défavorable ne l’est pas non plus. Baptiste, Kevin et Nico ont complètement réussi ce challenge et j’ai hâte de pouvoir retourner au bord de l’eau avec eux…

Comment vivre 2 jours de stage à la mouche avec « Des Amis et Des Mouches » ?

Ou se déroulera le prochain stage de pêche à la mouche ?

Nicolas, Baptiste et Kevin vivent dans 3 régions différentes se qui leur permet de proposer un terrain de jeu vaste et exceptionnel avec un potentiel halieutique de qualité :

  • L’Hérault (L’orb, la Lergue, …)
  • Aveyron/Lozère (Lot, Boraldes, …)
  • Le Var (Verdon, …)

Ils ont choisi l’Hérault comme lieu pour leur premier stage car la diversité des profils des cours d’eau est parfaitement adaptée à la pratique des différentes techniques évoqués plus haut.

Les truites de l'Orb lors d'un stage de pêche à la mouche

Ils ont maintes fois parcouru ces rivières, et cette zone jouit d’une belle densité de poissons à la robe somptueuse et avec une superbe combativité. Ce seront les truites que nous ciblerons principalement, mais sur l’Orb nous retrouverons aussi de l’Ombre commun (thymallus thymallus) qui est un excellent compagnon de jeu pour la pêche à la mouche.

Nous avons pour ce stage laisser volontairement tranquille l’espèce, présente sur la partie basse uniquement, car elle prépare le fraie!

Bien sûr, nous pourrons faire la rencontre d’autres espèces sur les cours d’eau (Chevesnes, Barbeaux, etc…).

Tarif et prochaines dates de stage de pêche à la mouche

Stage de pêche mouche sur l'orb

Le prix d’un stage de 2 jours de pêche à la mouche avec 3 guides pour 3 techniques est à partir de 400€ par pêcheur, Hébergement et repas inclus. Pour un stage de qualité les réservations sont limitées à 6 pêcheurs (2 stagiaires par guide).

En soirée : débriefing sur la journée et programme du lendemain, discussions sur le thème de la pêche à la mouche, montage de mouches, de bas de ligne, convivialité …. Tous ces compléments d’information seront visibles sur la page Facebook “Des Amis & Des Mouches« 

Pour la partie Matériel de pêche à la mouche, leur partenaire Jean-Benoît ANGELY concepteur des cannes ANGEFLY propose des cannes de qualité que vous pourrez tester.

Afin de connaître les prochaines dates, disponibilités et d’obtenir plus d’informations sur leurs prestations voici leurs coordonnées pour les contacter directement :

Baptiste CONQUET Guide pêche à la mouche sur l’Aveyron et la Lozère

www.globe-truiteur.com 

Tél : 06.65.69.37.30 

Mail : contact@globe-truiteur.com 

Kévin CHAMBON Guide pêche dans le Var

www.les-sens-de-la-riviere.com

Tél : 06.17.95.01.74 

Mail : contact@lessensdelariviere.fr

Nicolas RENOUX Guide de pêche sur l’Hérault

derivesenderives.fr

Tél : 06.78.76.86.42 

Mail : derivesenderives@gmail.com 

0 commentaire
2

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire