Escalade au cœur d’une carte postale : séjour hivernal de grimpe en Thaïlande, paradisiaque Tonsaï !

par Expérience Outdoor
Contemplant les falaises dominant la plage en Thaïlande

Lucile NICOLOTTO nous partage son séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Carte de Thaïlande, Railay

Informations pour préparer votre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

  • Dates :

Du 10 au 22 janvier 2016.

  • Lieu :

Tonsaï / Railay (Krabi), Thaïlande.

  • Accès :

Montpellier => aéroport de Marseille (150 km).

Vol Marseille-Krabi avec escales à Munich puis Bangkok à l’aller (Lufthansa et Thai Airways), escales à Bangkok et Bruxelles au retour (Thai Airways et Brussels Airlines). 720€ par personne avec 30 kg de bagages en soute chacun.

De Krabi, taxi jusqu’à Ao Nang (10-15€), puis long tail boat jusqu’à la plage de Tonsaï (2 à 4€) !

Long tail boat moyen de transport en Thaïlande

  • Participants :

Do ( à Gauche  😉 )

Do (à gauche) durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Lucile NICOLOTTO

Lu durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

  • Où dormir en Thaïlande :

Dans un bungalow !

Il ne sert vraiment à rien de réserver à l’avance, les choix sont nombreux et se font facilement en arrivant sur place : il faut faire le tour des « villages de bungalows » pour demander s’ils ont de la place. Pas d’inquiétude, il y en aura forcément !

Notre bungalow à Tonsaï en Thaïlande

Nous avons choisi le Paasok resort (084-0578584) où nous étions logés dans un bungalow avec salle de bains, électricité toute la journée (ce n’est pas le cas partout !), ventilateur et moustiquaire, pour 15€ la nuit. De nombreux « campings » proposent des bungalows de différents standings, avec ou sans sanitaires, terrasse, clim…

Paasok Resort pour un hébergement en Thaïlande

Les moins chers sont sur la plage de Tonsaï, pour le grand luxe c’est côté Railey !

  • Où se restaurer/où se réapprovisionner en Thaïlande:

De nombreux petits restaurants et snacks sur la presqu’île : le plat phare est le pad thaï, des nouilles sautées agrémentées de différents ingrédients (au crevettes, poulet, bœuf ou poisson, avec des pousses de soja, sauce nuoc mam, sauce tamarin sucrée, citron, menthe, basilic…).

La cuisine thaï est réputée dans le monde entier. Cette notoriété tient à l’équilibre recherché dans chaque plat entre les différentes saveurs : sucré, salé, épicé, acide. Des épices et herbes aromatiques viennent parfaire l’harmonie de ces plats, toujours savoureux !

Le tout à tout petit prix : on mange pour 3€, alors on n’hésite pas à reprendre un pad thaï s’il reste de la place après le premier ! On trouve aussi de nombreux poissons cuits en direct, mais aussi, pour ceux qui préfèrent la cuisine occidentale (ou moins épicée !), des poulets rôtis ou pizzas…

Côté boissons, je me suis régalée des eaux de coco servies directement à la paille dans le fruit, ou des jus de fruits frais… Et Do a fait honneur à la bière locale (Chang) pas passionnante.

En dessert, de nombreux fruits, mais aussi des crèmes de coco avec de la pâte de haricots rouges : un régal !

Faune et flore découvert durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

  • Tonsaï pratique :

Argent :

la monnaie est le « bath », 400 bath correspondant à environ 10€ en 2016. On se retrouve donc vite avec des liasses de billets ! Tout se paye en cash, il faut donc retirer de l’argent à l’avance, mais il est aussi possible de faire des retraits à plusieurs distributeurs côté Railey.

Climat :

Il paraîtrait qu’entre octobre et mars, c’est la haute saison, au climat chaud et sec. Nous avons certes trouvé qu’il faisait chaud, mais pas du tout sec ! L’air était empreint d’humidité, nous espérions tous les jours voir tomber la pluie pour rafraîchir l’atmosphère… Mais n’avons eu droit qu’à une averse pendant le séjour. Entre avril et septembre, c’est la saison humide : il fait un peu moins chaud, il pleut bien plus régulièrement, et il y a moins de monde.

Internet :

Notre hébergement proposait du WIFI à l’entrée, c’est également le cas de beaucoup de bars et restaurants.

Plage de Tonsaï en Thaïlande

Eau :

Nous ne l’avons pas considérée comme potable, mais, pour ne pas voir s’accumuler encore et encore les déchets à base de bouteilles de plastique vides partout sur les plages, nous avons choisi de la prendre au robinet et de la désinfecter au « Micropur » (en prévoir en quantité, on boit beaucoup par ces chaleurs !)

Electricité :

Il semblerait qu’elle ne soit pas présente partout sur la presqu’île, du moins pas forcément en journée. Un critère à prendre en compte pour le choix de l’hébergement par exemple, comme la nuit tombe tôt.

Moustiques :

Omniprésents, toutes les astuces locales pour les faire fuir ont bien fonctionné pour nous. Ils arrivaient tous les soirs à la tombée de la nuit, ou en journée près de certaines zones plus humides : nous nous badigeonnions d’anti-moustique « tropical », et, pour les soirées, les spirales à brûler les repoussaient bien. La moustiquaire autour du lit était indispensable : même si dormir dessous était étouffant, nous regrettions vite d’avoir sorti ne serait-ce qu’un bras : aussitôt attaqué !

Singes et araignées rencontrées durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

  • Caractéristiques du massif en Thaïlande :

Le massif est calcaire, mais de formation surprenante : des blocs jaillissent de l’eau pour créer ce paysage célébré dans James Bond !

Située au sud-est de la baie de Phang Nga, la péninsule de Railay offre de nombreux secteurs d’escalade paradisiaques : bordant les plages de Tonsai, West Railey, East Railay et Phranang Beach. Célèbre pour son cadre paradisiaque et ses folles formations géologiques, de colonnettes en stalactites et grottes, l’escalade à Tonsaï convient à tous niveaux, et l’on y trouve de la falaise sportive, mais aussi des petites grandes voies.

Vue panoramique en Thaïlande des falaises d

Le départ des voies se fait souvent à même la plage, et, en prenant un peu de hauteur, on peut profiter d’un panorama sur les eaux turquoises de la mer d’Andaman et ses chapelets d’îlots.

  • Quoi faire d’autre en Thaïlande à part l’escalade ?

Balade et découverte :

Nous avons emprunté tous les sentiers de la zone, bien dépaysants entre traversée de la jungle et marche les pieds dans l’eau ! Alors, même sans grimper, c’est un lieu où il fait bon se poser et explorer. La faune (singes curieux à gogo !), la flore (végétation luxuriante) et la géologie (nombreuses grottes) sont à découvrir ! Ainsi qu’un magnifique lagon intérieur : le Princess Lagoon.

Plage :

les plages de la baie de PhraNang et Railay ouest sont de loin les plus belles avec du sable d’un blanc immaculé. Ralay ouest est accessible de Tonsaï à pied par la jungle (à marée haute) ou par le bord de mer (à marée basse).

Plage de Railey en Thaïlande

Canoë :

Plusieurs boutiques louent des canoës à la journée ou à la demi-journée. L’occasion d’aller se rafraîchir un peu et de se rapprocher des îlots et formations rocheuses comme plantées dans la mer !

Massages thaïlandais :

à ne manquer sous aucun prétexte selon Do. Je l’ai laissé essayer le dernier jour, et au vu de son enthousiaste récit, je sais que je n’y manquerai pas lors d’un prochain séjour : une expérience de redécouverte de l’ensemble de son corps, un soin physiquement éprouvant mais revigorant !

Les autres îles :

Pour l’escalade, la plongée ou simplement la découverte, il est possible d’aller passer quelques heures ou quelques jours sur les îles voisines (îles koh Yao Noi, l’île de Lao Liang, ou la célèbre Ko Phi Phi).

Sable des plages de Thaïlande

  • Bibliographie et topos escalade Thaïlande :

Le topo de référence est bien fait : compact et complet, il couvre l’ensemble des secteurs de l’île mais aussi des îles voisines. « Thailand sport climbing, the pocket guide 2013 ».

Thailand sport climbing, the pocket guide 2013 le Topo escalade Thaïlande

On le trouve ici.

Si le séjour a pour but d’explorer un peu le pays, le Lonely Planet est complet.

Topo guide de voyage Lonely Planet Thaïlande

Et pour les infos sur les grandes voies, le classique camptocamp.org.

  • Secteurs escalade en Thaïlande à Tonsaï découverts :

Secteurs escalade en Thaïlande à Tonsaï

The Nest :

au-dessus du bungalow, parfait pour découvrir le coin, ou pour quelques longueurs en fin de journée.

Wee’s present Wall et Thaiwand wall :

Au bord de la sublime mais trop fréquentée plage de Railey ouest, ce secteur offre une vue panoramique magnifique et des envolées sur colonnettes bien agréables.

Vues sur la presqu

Muai Thai :

à l’autre extrémité de la presqu’île (au sud-est), on trouve dans ce coin isolé plusieurs secteurs où la grimpe se fait plus ou moins les pieds dans l’eau… Selon la marée !

Fire Wall :

Comme the Nest, sur la plage de Tonsaï, secteur plutôt fréquenté.

Escher Wall:

Un bout du monde, au bord de la plage de Phranang, avec l’une des plus belles voies grimpées durant le séjour « Best Route in Minnesota (6c) »

Eagle wall :

Situé au bord de la plage de Tonsaï, ce secteur n’est accessible qu’à marée basse… Ou en kayak ! Nous avons donc attendu une marée permettant de s’y rendre, et d’y grimper à l’ombre ! J’ai beaucoup aimé ces envolées moins patinées que dans les secteurs plus accessibles.

Escalade au cœur d’une carte postale : Récit d’un séjour hivernal de grimpe en Thaïlande, paradisiaque Tonsaï !

Une arrivée un peu roots : de nuit à marée basse !

Arrivée à Tonsaï en long tail boat

Tonsai n’est accessible qu’en bateau. Ce n’est pas une île mais la région étant truffée de pitons rocheux recouverts d’une végétation dense, l’accès n’est possible que par voie maritime. Nous arrivons donc sur la plage d’Ao Nang et cherchons à embarquer.

Bien repérables avec nos gros sacs de grimpeurs, nous sommes vite hélés par des « rabatteurs » qui nous amènent à leur « long tail boat », ces bateaux en bois typiques du Sud de la Thaïlande.

Le bateau part quand il est plein : nous n’attendrons par longtemps mais devrons embarquer loin là-bas : à marée basse, il nous faut en effet rejoindre les bateaux amarrés au large… Les pieds dans l’eau !

Après un rapide trajet sur ces eaux magnifiques, le pilote nous annonce Tonsaï.

Ah, c’est ça Tonsaï ?

Arrivée à marée basse en Thaïlande

Mais c’n’est pas une plage, juste des cailloux ! Normal, la marée basse aidant, il nous faudra débarquer fort loin pour rejoindre enfin le sable fin de la playa, puis s’engouffrer à la nuit tombée dans la ruelle pour rapidement trouver un hébergement à notre goût : ouf, on est posé, c’était un peu l’expé quand même !

Premier réveil à Tonsaï : il fait chaud au paradis !

Approches sur la plage en Thaïlande

Si nous cherchions la chaleur, nous réalisons vite qu’elle est telle qu’il ne faudra pas envisager de grandes performances sportives ! Préparer les sacs et se motiver à bouger de l’ombre de la terrasse du bungalow est déjà un effort, alors on le prendra cool aujourd’hui, explorant tranquillement les approches en marchant sur les plages.

Piliers sortant de l

Enfin, marcher sur les plages… C’est un bien grand mot ! Nous avons vite compris que plus de 10 pas au soleil étaient éprouvants, alors avons opté pour la stratégie « walk and swim » : en maillot de bain dès le départ de la maison, il nous suffisait de déposer régulièrement les sacs pour aller plonger et poursuivre vite notre marche avant d’être trop réchauffés… Avant de recommencer !

Les traversées de plages n’étaient donc pas bien rapides, entrecoupées de 2-3 bains salvateurs !

Contemplant les falaises dominant la plage en Thaïlande

Approches les pieds dans l’eau… Et stratégiques avec la marée !

Pour rejoindre la plage de Railey, deux possibilités selon la marée ! Soit elle est bien basse, et on peut passer dans l’eau sur les rochers… Soit elle est haute, et c’est alors la traversée d’une micro-jungle avec une folle végétation : ce sentier maintes fois emprunté nous a toujours régalés !

Passage de Tonsaï à Tailey

Si de nombreux grimpeurs, sans doute anéantis par la chaleur, squattent les voies de la plage de Tonsaï, travaillant un projet… Nous étions plutôt d’humeur curieuse et exploratrice !

Do dans la jungle de Thaïlande

Nous avons donc dû nous mettre au rythme de la marée, pour pouvoir rejoindre certains secteurs où l’eau monte peu à peu sur les cuisses de l’assureur si tu t’attardes trop dans les voies, ou tout simplement pour accéder au départ sans bateau !

Vues des plages durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Les attractions locales : balade au lagon dans une flore tropicale…

Après quelques journées de grimpe, nous décidons de nous aventurer à la découverte du lagon, la balade locale. Les singes sont nombreux au départ du sentier, l’occasion de s’amuser avec eux : la plupart sont joueurs voire voleurs, mais d’autres peuvent être agressifs s’ils protègent leurs petits !

Rencontres avec les singes autres spécialistes de la grimpe en Thaïlande

Nous nous enfonçons à travers une jungle luxuriante : les arbres sont gigantesques, les fougères imposantes, magnifique ambiance dans cette nature exubérante !

Végétation luxuriante en Thaïlande

Un passage un peu plus raide équipé d’une corde fixe stoppera Do décidément trop sujet au vertige.

En descendant au lagon en Thaïlande

C’est donc seule que je descendrais ces derniers mètres qui mènent au lagon.

Dans le lagon en Thaïlande

Un havre de paix et de fraîcheur, avec de magnifiques concrétions, et une lumière rasante éblouissante !

Concrétions du lagon en Thaïlande


Au lagon durant notre sejour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Et rencontres avec la faune : singeries à tous les étages !

L

Peut-être sommes-nous de grands enfants, mais nous n’avons pas réussi à nous lasser de ces rencontres quotidiennes avec les singes, tous plus taquins les uns que les autres !

Singeries à tous les étages en Thaïlande

Qui ne serait pas enthousiaste face à ces visages simiesques, ces petites mimines tellement similaires aux nôtres… Autant que le caillou et les plages, ils sont définitivement l’attraction du coin, déclenchant de superbes scènes en volant les bouteilles d’eau des touristes qui rentrent de la plage !

Vues panoramiques, le luxe du grimpeur !

Des folles concrétions, des secteurs permettant de s’éloigner des foules tartinées de crème solaire jouant à « coquillages et crustacés » sur les plages… L’escalade ici est un bon prétexte à une dose de calme au paradis.

Falaises d

Si chaque mouv’ est éprouvant avec quelques 30°C à l’ombre, la technique pourrait presque être de grimper avec le camelbag pour pouvoir se réhydrater au fur et à mesure de la longueur !

N’empêche, c’est aussi l’occasion d’aller prendre un peu de hauteur sur ces paysages juste époustouflants !

Assurage et paysage de Thaïlande

Si les long tail boat font un barrouf d’enfer quand tu les approches de trop près sur la plage, là, ils ajoutent au charme de cette mer turquoise parsemée de pitons rocheux !

Beau point de vue de Thaïlande

Un tour en canoë

Pour varier de l’escalade et profiter autrement des lieux, rien de tel qu’un tour en canoë : loué pour 3 sous sur la plage de Tonsaï.

Un tour en canoë en Thaïlande

Il nous permet de nous approcher des îles et de prendre pied à terre sur des criques désertes.

à l

Balade en canoë en Thaïlande

De plages en grottes

Si nous avons régulièrement arpenté la plage de Railay Ouest, la fameuse bande de sable blanc, ainsi que la mangrove de Railay Est, pour une ambiance plus lacustre au milieu de palétuviers…

Notre coup de cœur va forcément à la plage de Phranang : tout au bout de l’île, un petit coin de paradis !

Grotte de la princesse en Thaïlande

Elle abrite une surprenante grotte, lieu de culte pour la Princesse Indienne Phra Nang. Les offrandes déposées aujourd’hui par les pêcheurs pour s’assurer une pêche abondante sont pour le moins fantaisistes… Des phallus de bois sculptés de toutes tailles et de toutes couleurs viennent égayer ce lieu à part !

C’est aussi le point de départ pour aller explorer un secteur où l’accès nécessite de traverser une grotte : original !

Grimpe dans la grotte en Thaïlande

Vue depuis l

Ambiance de fin de journée

Après la grimpe ou la découverte, une douche au bungalow où la serviette s’avère un accessoire fort inutile tellement tu retranspires avant même d’avoir eu le temps de sécher…

Le luxe est de retourner faire un tour sur la plage pour admirer un coucher de soleil… Carte Postale !

Un coucher de soleil à Tonsaï en Thaïlande

Des images qui se passent de mots… !

Sur la plage de Tonsaï au couchant

Juste, contempler.

Fin de journée en Thaïlande

Conclusion de notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Comment ne pas rentrer conquis d’un séjour en Thaïlande ?

S’il est difficile de faire abstraction des gros bémols : un univers paradisiaque qui est peu à peu envahi par le tourisme de masse, les infrastructures (et les déchets !) qui vont avec…

Il est facile de se laisser subjuguer par cette nature luxuriante, par ces formes géologiques à part, par ces paysages de rêve !

Nous avons regretté le peu de relations avec les locaux, toujours souriants mais finalement peu en lien (la barrière de la langue et des cultures ?).

Mais, de ce voyage, nous gardons surtout l’humeur apaisante dégagée par les lieux : éprouvés par la chaleur, nous avons peu à peu glissé dans une contemplation béate, qui nous a permis de nous couper du reste du monde et de profiter à fond de ce lieu paradisiaque !

Carte postale de Thaïlande

Matériel utilisé durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Matériel escalade utilisé pour grimper en Thaïlande

Catégorie  Nom du modèle  Marque Pourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ Est-ce que ce choix a répondu à l’expérience racontée dans ce roadbook   Si c’était à refaire 
CORDE à simple VIPER, 9,6mm, 80m EDELRID Conseil d’ami, solidité et taille. Oui, adaptée même si nous n’avons pas rencontré de voies de 40m : une 70m voire même 60m aurait suffi. La même, car c’était ma seule corde à simple à l’époque, ou ma joker de 60m (mais pas sûr parce qu’elle s’abîme vite avec le sable…)
BAUDRIER de Do ? CAMP Promotion, grande taille. Parfait pour un baudrier léger, qui ne sert à Do qu’à l’assurage. Le même.
BAUDRIER de Lu PRIMROSE BLACK DIAMOND Confort, prix. Parfait. Il me convient partout pour le confort et suffisamment de porte-matériel. Mais il a vieilli : j’ai désormais un PETZL Solution acheté en promo (fin de série) que je trouve moins confortable mais plus léger.
DEGAINES WILD WIRE QUICKDRAW WILD COUNTRY Promotion. Oui, une douzaine Les premières que j’ai achetées, parfaites pour un usage en couenne.
SYSTEME d’ASSURAGE REVERSO PETZL Référence. Il me convient toujours. Pareil.
SAC à CORDE Fait main ! No marque ! Vendu par « Mike » à Sisteron, cousu par sa femme, il a su nous convaincre. Oui : parfait pour mettre en sac à dos et transporter la corde, et indispensable pour protéger un peu la corde du sable. Le même : confortable le fait qu’il se porte comme un sac à dos !
LUNETTES D’ASSURAGE Y&Y Classic Y&Y VERTICAL Douleurs cervicales de Do, prix raisonnable et confort dans l’assurage après un essai suite à un prêt d’Altissimo Marseille. Super : Do qui a passé pas mal de temps à m’assurer à apprécié de ne pas solliciter ces cervicales ! On reprendrait la même paire !
CHAUSSONS Anasazi FIVE TEN Ceux qui me correspondent le mieux ! J’en ai pris deux paires comme à chaque voyage : une un peu plus usée que l’autre, pour alterner le confort et l’inconfort selon les voies ! Oui, ils sont à ma pointure, ça fait donc mal aux orteils mais pas trop, la précision est bonne.

Equipement utilisé par Do durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Catégorie  Nom du modèle  Marque Pourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ Est-ce que ce choix a répondu à l’expérience racontée dans ce roadbook   Si c’était à refaire 
CHAUSSURES Ne se font plus MERRELL Promotion, tige basse, légèreté. Des petites baskets semblaient adaptées pour la jungle et la rocaille. Elles étaient adaptées pour la jungle, mais trop chaudes au quotidien où nous avons opté pour les chaussures « ouvertes » !
SANDALES Arpenaz 100 QUECHUA Légèreté, prix Oui, parfaites. Nous les utilisons rarement, mais elles étaient parfaitement appropriées pour ces balades finalement longues mais les pieds dans le sable ou dans l’eau.
SAC A DOS Talon 22 OSPREY Volume, poids Parfait pour des balades à la journée, et pour le matériel d’escalade pour deux. Le même.
LUNETTES DE SOLEIL Lunettes de vue GD Optical Vue et esthétique Niquel avec le soleil omniprésent ! INDISPENSABLES !!!
LAMPE FRONTALE Tikkina 1 PETZL Prix Suffisante pour ce voyage La même, bonne lampe de dépannage.

Matériel personnel de Lucile utilisé durant notre séjour escalade en Thaïlande à Tonsaï

Catégorie  Nom du modèle  Marque Pourquoi avoir fait le choix de ce modèle au départ Est-ce que ce choix a répondu à cette expérience raconté dans ce roadbook   Si c’était à refaire 
CHAUSSURES N’existe plus ! SALOMON Je rachète une paire de baskets Salomon chaque année, je les sais adaptés à mon pied. Idéales pour la légèreté et le confort lors de marches sur tous terrains. Je prendrai les mêmes, même si nous avons préféré opter le plus souvent pour les sandales plus aérées.
SANDALES Arpenaz 100 QUECHUA Légèreté, prix Oui, parfaites. Nous les utilisons rarement, mais elles étaient parfaitement appropriées pour ces balades finalement longues mais les pieds dans le sable ou dans l’eau.
LUNETTES DE SOLEIL WED’ZE DECATHLON Prix, forme adaptée à mon visage Niquel avec le soleil omniprésent ! Les mêmes : j’en ai plusieurs paires !
MAILLOT DE BAIN Dépareillé ! En solde, esthétique et forme à mon goût Quel qu’il soit, indispensable par ces chaleurs ! Je prendrai le même, ou un autre !
LAMPE FRONTALE Tikka PETZL Autonomie, recharge sur secteur. Elle a été parfaite. Ne me déçoit jamais !

 

0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire