Escalade : Comment s’équiper pour Grimper en hiver ?

par Yoann FOULON
Escalade dans les gorges de la Jonte

Retour d’expérience de Yoann FOULON nous partage son expérience de l’escalade en hiver et comment bien s’équiper.

Aujourd’hui nous avons grimpé dans les gorges de la Jonte . Le projet du jour était « La route de Sodome », une très belle voie en escalade traditionnelle avec de belles fissures à verrous. Le temps était hivernal 3 °C au parking en arrivant et en partant et l’atmosphère très humide.

J’avais peur d’avoir froid et de ne pas profiter pleinement de cette journée d’escalade. Mais à notre époque le matériel vestimentaire est tellement efficace qu’utilisé correctement il permet presque de s’absoudre à toutes souffrances polaires. J’aimerais vous faire partager ce qui m’a semblé bon pour améliorer mon confort pendant cette journée hivernale.

Escalade dans les gorges de la Jonte
Escalade dans les gorges de la Jonte

Jour : 29 Février 2016
Conditions Météo : Nuageux très humide, 3°C et vent faible non continu.
Voie : « La route de Sodome » 7b+ max 6c obligatoire, terrain d’aventure.

Vêtements à porter pour l’escalade

Vêtements pour la grimpe en hiver
Vêtements pour la grimpe en hiver
  • Bandeau SMARTWOOL en laine Merinos : Tient chaud à la tête en étant moins encombrant que le bonnet.
  • Tee-shirt manche longue en laine Merinos, ici modèle ICEBREAKER GT 180 : Bonne régulation de la température, tient chaud, protège de l’humidité et canalise la transpiration.
  • Micropolaire en matière Powerstretch, modèle BHYPERLINK BLACK DIAMOND « Coefficient jacket » : Très proche du corps et bonne respirabilité tout en apportant un peu plus de chaleur.
  • Doudoune synthétique sans manche, modèle EHYPERLINK  EIDER « Blow alpha vest » : apporte la chaleur là où il faut sans trop surchauffer pendant l’effort.
  • Softshell, modèle ARC’TERYX : coupe-vent suffisamment efficace sous ces conditions.
  • Pantalon softshell stretch avec renfort en schoeller, modèle de CIMALP « explorer pant » : Isole du vent, léger et fluide, très résistant à l’abrasion contre le rocher.

Le premier avantage de cette combinaison de vêtements est qu’elle offre l’apport de chaleur nécessaire aux températures froides tout en permettant d’enlever certaines épaisseurs si la température remonte un peu.

Le deuxième avantage est qu’elle ne prend pas trop d’espace dans le sac (doudoune et coupe-vent tiennent aisément dans la tête d’un petit sac ou peuvent être accrochés au baudrier dans un mini sac de compression).

Vêtements à ajouter pour les relais en escalade

Doudoune pour l
Doudoune pour l’escalade relais en hiver
  • Doudoune en plume, ici modèle VHYPERLINK VAUDE: l’apport de chaleur le plus productif pour les activités statiques, parfait pour rester au chaud durant le
  • Mouffle Mitaine Windstopper, ici le modèle BLACK DIAMOND mitaine permet d’avoir la dextérité nécessaire pour manipuler cordes et mousquetons au relais.

La doudoune est un peu volumineuse par rapport au reste mais son confort apporté au relais n’est pas négligeable. Il existe maintenant des doudounes avec un ratio poids / chaleur très intéressant comme la dernière nouveauté (qui sortira en Hiver 2016) de la marque RAB « Zerog jacket » au pouvoir gonflant de 1000 CUIN, un outil redoutable.

Matériel d’escalade du jour

Matériel escalade : mousquetons, baudrier, casque... de la marque BEAL
Matériel escalade : mousquetons, baudrier, casque… de la marque BEAL
  • Corde Cobra II 50m Drycover : Très bonne élasticité pour amortir les chocs sur les points fragiles.
  • Baudrier BEAL « Mirage » : Léger et confortable.
  • Casque BEAL « Atlantis » : Facile à régler et à clipper.
  • Coinceurs mécaniques BLACK DIAMOND « C4 » : Très bonne stabilité.
  • Chaussons SHYPERLINK « Instinct VS » : Parfaits pour les verrous en fissure grâce à la gomme sur l’avant des chaussons.
  • Dégaines (Une dizaine).
  • Anneaux de sangles fines : 2x120cm, 4x60cm (1x180cm).
  • Sac à magnésie BEAL.
  • Ficelou, 1m50 de cordelette 7mm.
  • Système d’assurage PETZL « Reverso ».
  • Mousquetons à vis, x3.

Retour de cette journée escalade

Tout ce matériel a parfaitement répondu à mes attentes, c’est à dire de ne pas avoir froid autant en grimpant qu’en assurant. La seule chose qui m’a manqué est un legging comme le « Oasis legging » d’ICEBREAKER qui m’aurait sans doute tenu un peu plus chaud aux jambes pendant l’assurage sans trop me gêner pour la grimpe.

Avoir une bouteille isotherme de type THERMOS pour boire au relais est également très appréciable lorsqu’on grimpe par temps froids.

La pratique de l’escalade ne se limite pas aux seules journées de beau temps. Les paysages prennent des dimensions inhabituelles par temps couvert et humide.

La « Route de sodome » est vraiment une voie exceptionnelle, les fissures à verrous sont rares dans la région, c’est une voie à explorer : zéro terreur, que du bonheur.

Laisser un commentaire