Randonnée en Sardaigne au Nord de l’île avec mer agitée

par Expérience Outdoor
Coucher de soleil sur Isola Rossa et son port

Marjolaine « Nomadic Bears » nous raconte son escapade randonnée en Sardaigne au Nord de l’île  dans le village d’Isola Rossa.

Vue le littoral de la Costa Rossa lors de notre séjour randonnée en Sardaigne

Les récifs de la Costa Rossa en Sardaigne

Information Randonnée en Sardaigne

Date :

Août 2018

Lieu :

Italie, île de la Sardaigne, Nord de l’île, Costa Rossa, dans le village d’Isola Rossa.

Randonnée depuis la plage de la Marinedda jusqu’à la Punta li Canneddi.

Depuis Montpellier, prendre l’A9, l’A57 puis l’A7 en direction de Marseille (2 heures de route). Une fois à Marseille prendre le Ferry (on peut le prendre depuis Toulon également) jusqu’à Porto Torres (environ 10 heures). Arrivée à Porto Torres reprendre la voiture (1 heure) jusqu’à Isola Rossa via la SP90.

Environ 700 km pour un coût totale très variable. En effet le prix du ferry varie en fonction s’il navigue de nuit ou de jour, si vous prenez une cabine ou pas, si ce sont les vacances ou pas. A titre très indicatif, vous pouvez trouver, au moins cher, un passage sans cabine, pour un adulte autour d’une trentaine d’euros.

Participants :

Moi, Marjolaine, 28 ans et Kylian 6 ans mon fils. Nomadic Bears sur les réseaux sociaux (Instagram et Youtube). Nous aimons la randonnée, le bivouac, les voyages et les road trips.

Où dormir au Nord de la Sardaigne :

Nous avons dormi en appartement de vacances “Isola Rossa – appartementi per vacanze” à Paduledda via le site de location en ligne “booking.com”. Je n’ai malheureusement pas d’idée du prix car il s’agissait d’un cadeau. De nombreux autres appartements de vacances sont possibles et également des hôtels à Isola Rossa même.

Où se restaurer sur le littoral de la Costa Rossa :

Isola Rossa dispose d’un supermarché, boulangerie, magasins de prêt-à-porter, supérette et de nombreux restaurants. Je ne pense pas qu’il y ai une station essence. Il y en a une à Badesi, à une dizaine de kilomètres en direction de Porto Torres.

Office du Tourisme :

Elle se situe à Trinita d’Agultu.

Personnellement j’utilise beaucoup Google map qui renseigne sur où dormir, où manger, quoi voir … La vue satellite est très utile. Dès photos des lieux emblématiques sont disponibles.

Les activités sont surtout tournées vers la mer : plongée, bateau, plages, surf… Il est possible de randonnée le long du littoral.

Randonnée en Sardaigne sur le littoral de la Costa Rossa

Une mer agitée

« Maman s’il te plaît, on peut aller se baigner? » « Aller, on va se baigner? » « Maman, tu veux pas aller te baigner? » L’obsession nouvelle de mon fils depuis qu’il sait nager et possède un masque et un tuba: se baigner pour observer les poissons de la mer. Je capitule: « Mets ton maillot. »

Tour de pierre d

Nuraghe à Isola-Rossa en Sardaigne

Peu avant d’arriver à Isola Rossa, petite bourgade de la Costa Rossa, je tourne à droite en direction d’une plage de sable doré, la Marinedda, blindée de Sardes tous bronzés. Paradoxe contrastant que de voir cette plage assaillie, de serviettes, baigneurs, parasols, transats, baraque de bois et ses flancs de roches rouges crevassées sauvages dépourvu de monde. C’est dans ses rochers qui s’enfoncent dans la mer, que Kylian et moi espérons observer quelques poissons, crabes et oursins.

La Marinedda

Plage de la Marinedda durant notre séjour randonnée en Sardaigne

Kylian et la plongée à la plage la Marinedda

En sortant de la voiture le vent me surprend. Il est beaucoup plus intense que je pensais. Cette intensité est confirmée par un drapeau rouge avec une tête de mort. Interdiction absolue de baignade. La plage n’en est pas pour autant déserte. Tous les locaux sont venus observer le spectacle. La houle paisible a laissé la place à un tumulte de vagues formant pour certaines des tubes. L’eau tourmentée par la force du vent a perdu son bleu azur pour devenir blanchâtre et mousseuse. Chaque bourrasque emporte avec elle un peu d’écume, et forme dans l’atmosphère ambiant un voile d’embruns. Mais il n’y a pas que des spectateurs, en effet, quelques surfeurs sont venus se mesurer à la mer.

Les vagues sont déchaînées durant notre séjour randonnée en Sardaigne

Mer agitée sur la plage de la Marinedda

La déception de kylian est grande. Nous nous rapprochons de l’eau pour appréhender la force du courant. Sur cette plage de sable, ce n’est pas l’arrivée de la vague qui est le plus impressionnant, mais bien son départ. La vague semble vouloir aspirer nos pieds et nous emporter avec elle. Face à sa puissance nous nous sentons vulnérables.

Changement de plan

Je propose à Kylian de profiter de ce panorama sensationnel en randonnant le long du littoral.  Nous ne sommes pas bien équipés, mais la randonnée est facile. Un petit sentier sableux traversant la végétation nous guide jusqu’à la pointe du récif.

Un sentier facile lors de notre randonnés en Sardaigne

Randonnée le long du littoral en Sardaigne

Nos pas sont rythmés par le ressac des vagues qui s’écrasent contre les roches. C’est un vacarme assourdissant et enivrant. Le remous des vagues fait ressortir les odeurs marines.

La Méditerranée en Sardaigne lors de notre séjour randonnée en Sardaigne

Remous sur les roches sur la Costa Rossa

La végétation est superbe. Luttant contre le vent, le sel, la sécheresse et la pauvreté du sol, elle a su développer des adaptations vitales. On observe des plantes grasses en tapis, des arbrisseaux épineux, torturés, et bien sure, des cactus qui, au vu de leur taille, sont rois, ornés de leurs couronnes d’aiguilles. Plus l’on se rapproche du rivage, plus la végétation évolue. D’abord de taille moyenne, vers l’intérieur des terres, pour ne se retrouver qu’en tapis dense, puis clairsemée et enfin absente là où les éléments sont trop violents pour lui permettre son existence. Elle laisse place au sable doré qui lui même disparaîtra pour montrer la roche à nue.

La beautée de la méditerranée durants notre séjour randonnée en Sardaigne

Végétation, roches et mer au Nord de la Sardaigne

Le littoral de la Costa Rossa lors notre séjour randonnée en Sardaigne

Autre type de végétation en Sardaigne

Cette roche c’est justement la caractéristique de la Costa Rossa. D’un rouge contrastant avec le bleu de l’eau. Déchirée par le vent et la mer, elle est  granuleuses et parfois friable. Gercée de failles érodées par l’eau, de grandes crevasses finissent par ce former dans lesquelles les vagues s’engouffrent avec fracas. Les roches abruptes rouges, le bouillonnement de l’eau en contrebas, le voile d’embruns environnant forment un ensemble ensorcelant et addictif.

Vue le littoral de la Costa Rossa lors de notre séjour randonnée en Sardaigne

Les récifs de la Costa Rossa en Sardaigne

La roche orange de la Costa Rossa lors de notre randonnée en Sardaigne

Nuance de couleur : ensemble magique sur la Costa Rossa

Poissons et pollution

Isola Rossa est une ancienne ville de pêcheurs. Dans son port, beaucoup de bateaux de pêches ont été remplacés par des bateaux de plaisance. Mais l’on y trouve toujours beaucoup de pêcheurs, qui font bonne prise par ce genre de temps. En effet, ils n’ont qu’à cueillir les poissons qui viennent se planquer dans certaines crevasses abritées.

Tombée de la nuit sur la méditerranée lors de notre randonnée en Sardaigne

Coucher de soleil sur Isola Rossa et son port

A ce stade de la randonnée, la punta li Canneddi, il ne reste plus que quelques randonneurs courageux. Je suis vraiment fière de mon fils. Nous rebroussons chemin. Sur notre retour nous marquons une pause dans une crique de blocs rocheux et constatons avec tristesse la négligence des gens (et surement le vent). En effet, les vagues ont ramené avec elles un lot de déchets. Un panel d’objets en plastique gisent sur la plage. Nous n’avions malheureusement pas de sac avec nous pour collecter ses ordures et les laisserons derrière nous à l’exception d’une pelle en plastique pour mon fils.

La Costa Rossa lors de notre randonnée en Sardaigne

Contemplation de la nature méditerranéenne en Sardaigne

Conclusion de cette randonnée en Sardaigne

Personnellement, lorsque les gens me demande, si je suis plus montagne ou mer, je réponds sans hésiter, montagne ! J’aime avoir cette sensation d’immensité, et de force. J’ai été agréablement surprise (et même conquise) de voir que la mer pouvait me produire le même sentiment. L’état agitée de la mer face à ses rochers bruts en ont été pour beaucoup, effaçant cette idée de plage-bronzette (surtout en Méditerranée) pour la remplacer par un état sauvage et insoumis.

Je conseille vraiment à tous les invétérés de la montagne d’essayer la mer !

Regrettable, mais munissez-vous d’un sac poubelle pour collecter les déchets afin de préserver la nature. Je pense, d’ailleurs, que cela ne se réduit pas qu’à cet endroit magnifique.

Matériel utilise lors de la randonnée en Sardaigne

Aucun matériel spécifique n’a été utilisé pour cette randonnée en Sardaigne. Je parlerai tout de même de mon appareil photo.

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI CE CHOIX RÉPOND À MES ATTENTES SI C’ÉTAIT À REFAIRE
APPAREIL PHOTO GX80 LUMIX Recherche d’un appareil de baraoudeurs. Léger, petit, très bonne qualité photo, craint l’humidité et le froid J’investirai dans un objectif tropicalisé. Au cours de la randonnée en bord de mer en Sardaigne, les embruns ont taché mon objectif (baisse de la qualité photo). Je conseillerai d’apporter des lingettes nettoyantes ainsi qu’un pinceau pour les grains de poussière/sable.
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaire

Bastien 16 octobre 2018 - 21 h 41 min

Super ça donne vraiment envie de visiter ce petit coinSardaigne!!!!

Répondre
Yoh 17 octobre 2018 - 10 h 24 min

Lecture agreable, ça donne bien envie d’y aller !!!?

Répondre
Claudie 19 octobre 2018 - 14 h 11 min

Très beau paysage qui nous fait rêver et nous invite au voyage.

Répondre

Laisser un commentaire