Randonnée au pays des Merveilles : Le Mercantour en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

par Expérience Outdoor
Samuel DUFOUR aux pays des Merveilles dans le mercantour

Samuel DUFOUR nous partage son expérience randonnée dans la Vallée des Merveilles dans le Mercantour

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

Informations pour préparer 3 jours de Randonnée dans la Vallée des Merveilles

  • L’auteur

Samuel Dufour 31 ans, dufourko@gmail.com,  34830 Clapiers

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour
  • Mes activités

-Randonnée en moyenne montagne (15-20 jours/an depuis 4 ans) essentiellement France, mais aussi en Nouvelle-Zélande et en Islande
-Tout ce qui touche au vent : voile, planeur et cerf volant depuis 15 ans
Mon activité de randonnée consiste essentiellement à des parcours de moyenne montagne de 3 à 6 jours en autonomie. Le bivouac me permet de profiter pleinement des endroits parcourus.
L’idée n’est pas de réaliser des exploits mais de passer un bon moment en altitude et de profiter de la beauté des paysages !

  • Le projet

21 au 24 septembre 2011, Parc du Mercantour, France
En ces premiers jours d’automne, je décide d’aller découvrir la région sud du Mercantour en bivouac et en solo. Après quelques copies d’écran depuis geoportail.fr et l’achat d’une carte IGN, me voilà paré avec un topo de 3 jours/3 nuits. L’idée est de combiner la découverte de la vallée des merveilles connue pour ses gravures rupestres et de 2 sommets à 2800m pour admirer le paysage. Le projet est donc un cocktail  « montagne et histoire ».

3 jours de rando en Vallée des Merveilles dans le Mercantour

J1: Jdépart de ma rando dans le Mercantour

Départ du vallon de casterine près de la station casterino à 1700m. L’aprés midi consiste en une petite marche facile dans les mélèzes.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

Puis, ballade sur le site des gravures de Fontanalba et autour de ses petits lacs et vallons de l’ere glacière. A part les marmottes, je suis seul à profiter du lieu.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

 Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour
Bivouac sympa à 2100m prés d’un lac.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

 J2: rando en altitude dans la vallée des Merveilles

Montée au col de fontalba puis ascension du mont Bego à 2872m par le Nord.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

 Chamois et bouquetins sont de la partie.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

En haut, la vue est belle et dégagée, mais pas assez claire pour voir la corse. La descente face sud est plus facile, et permet de profiter du splendide panorama de la vallée des merveilles et de ses lacs. Bivouac près d’une rivière à 2050m . La nuit est un peu fraîche et le ciel dégagé.

J3: Rando aux pays des gravures

Visite de la vallée des merveilles et de ses gravures. Des cumulus orageux s’accrochent aux sommets dès 10h. Je remonte rapidement la vallée de valmasque après le col de même nom.

Récit en Vallée des Merveilles au parc Mercantour

 Le temps est de plus en plus menaçant. Durant la montée vers le pas de la fous à 2828m, les nuages et la bruine me rattrapent. Je redescend un peu frustré. La pluie me fait renoncer à mon dernier bivouac. Je redescend donc vers la vallée en profitant de quelques framboises tardives.

Conclusion sur ma randonnée dans la Vallée des Merveilles

Une belle randonnée de fin d’été, mais raccourci à cause du temps pluvieux. Une demi journée de plus m’aurait permis d’aller explorer la vallée de la fous. Le bivouac nécessite de porter plus de matériel, mais procure de bons moments de tranquillité et permet d’éviter la foule. La région des merveilles est en effet très fréquentée en été, mais les gens se regroupent vers les refuges.

Niveau matériel, pas de remise en question dans le mesure où je ne testais pas de nouvel équipement. J’imagine qu’une tente une place me ferait gagner du poids…

Matériel utilisé pour cette randonnée dans la Vallée des Merveilles

Poids du sac chargé sans/avec eau et nourriture : 7/10kg

Chaussures, couchage et accessoires

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE   MARQUE   POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST-CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK  SI C’ÉTAIT À REFAIRE
 CHAUSSURES Elios Mid SALOMON   RAS  Légeres et confortables. La membrane gore tex s’est vite dégradée.  Peut-être un peu limites sur des terrains très engagés, mais conviennent à ma pratique et à ce type de rando.
TENTE  Spectre 2, 2 places FERRINO  Choisie pour son rapport de poids (1kg/personne) pour les rando à 2.  Elle resiste bien au vent. Je ne peux pas la monter sans la toile intérieure. Cela serait pourtant utile pour des bivouacs d’été.  RAS
 SAC À DOS Exos 46  OSPREY  RAS  Le dos est aéré, idéal lors de coups de chaud. Pratique et léger, il n’est cependant pas du tout étanche. Je le protége si besoin avec ma cape de pluie.  –
SAC DE COUCHAGE Boulder 450 en duvet 0 degré WARMTH  Parfait pour l’été, choisi pour son poid et son volume.  Je trouve qu’un duvet trop chaud est presque aussi pénible qu’un duvet trop froid. Par contre le mercantour fin septembre, c’etait presque limite pour la température.  –
 MATELAS Mousse bleue basique  RAS  Isolation plutot que confort. Il est léger et ne meurt jamais (ou presque).  RAS
RECHAUD Pocket rocket  MSR   RAS  Remplissent bien leur fonction.  –
SPORK  LIGHT MY FIRE
 COUTEAU OPINEL 
 MUG Métal

Vêtements et petit matériel

 PANTACOURT Nylon COLUMBIA  RAS  Séche vite. Bien pour l’effort et plus polyvalent qu’un short.  RAS
 COLLANT THERMIQUE ZAJO  RAS  Plus léger qu’un pantalon pour le soir et peut être utilisé dans le sac de couchage si besoin.  –
TEE SHIRT  Merinos 200 ICEBREAKER  RAS  Très efficace thermiquement, même humide. Parfait pour cette rando un peu fraiche. Je l’ai acquis en nouvelle zélande à la source.
VESTE  Soft Shell KATHMANDU  RAS  Bon coupe vent et suffisant pour se protéger de la brume. Je la met souvent, lorsque le soleil disparait, ou que le vent se fait plus fort.  RAS
 POLAIRE 200g/m2  QUECHUA  RAS  Elle complète bien thermiquement la softshell.  –
 2 PAIRES DE CHAUSSETTES DE RANDONNÉE  Forclaz 900  QUECHUA  Elles sèchent vite et évitent que le pied glisse dans la chaussure. RAS
CAPE DE PLUIE + PANTALON DE PLUIE   QUECHUA  RAS  Très étanches par rapport à d’autres marques, légers, mais pas respirants. Utilisés quelques heures ce coup ci. La cape sert aussi de protection de sol pour la tente. Ils protègent bien de la pluie et sont économiques.  RAS
 LUNETTES  Polarisées  JULBO  RAS  je les utilise aussi pour faire de la voile. Elle sont polyvalentes, mais des tâches sur le verre sont apparues.  RAS
BÂTON DE MARCHE  Titanial KOMPERDELL  Choisi pour son grip qui est large et pratique pour différentes prise en main.  Pas forcément utile sur cette rando où les chemins étaient bien tracés.  RAS
LAMPE FRONTALE  Tactikka PETZL  RAS  Faible consommation et filtre rouge pour ne pas s’auto éblouir la nuit 🙂  RAS
 Tipiak, soupe, pain noir, fromage et saucisson, chocolat, barre de céreales et fruits secs  RAS  Tout cela m’a bien nourri. Je me réserve les plats lyophilisés pour les courses en bateau.  RAS

1 commentaire

Wacrenier 30 juin 2019 - 23 h 14 min

Bonjour j’ai une petite question, est il possible de faire du camping sauvage comme tu l’as fait ? Car je voudrais faire la même chose mais pas sure d’avoir le droit.
Merci

Répondre

Laisser un commentaire