Ski de randonnée au Pic de Madamète à Barèges en Midi-Pyrénées

par Expérience Outdoor
Ski de randonnée au Pic de Madamète à Barèges

Florian DESJOUIS nous partage son expérience de Ski de randonnée au Pic de Madamète à Barèges dans les Hautes Pyrénées
Ski de randonnée au Pic de Madamète

Informations pour une sortie Ski de randonnée au Pic de Madamète

Date :

Décembre 2010

Lieu :

France, Midi Pyrénées, Hautes Pyrénées, Barèges (65120)

Depuis Montpellier :

Montpellier => Barèges : 5h environ, 28 euros de péage, 427 km

Participants à la sortie Ski de randonnée au Pic de Madamète :

Gwendoline ATTIA et Florian DESJOUIS

Où dormir dans les Hautes Pyrénées:

Grand-Tourmalet : Toutes les infos sur les hébergements dans la vallée, entre autres…

Où se restaurer/où se réapprovisionner :

Tout ce qu’il faut (supermarché, essence, boulangerie) à Luz Saint Sauveurs. Boutiques, épiceries, boulangeries à Barèges.

Office du tourisme :

Grand-Tourmalet : Toutes les infos pratiques de la vallée, du prix du forfait à l’hébergement, en passant par toutes les activités autres que le ski proposées dans le secteur.

Caractéristiques du massif des Hautes Pyrénées :

Cette randonnée se trouve dans les Hautes Pyrénées, au départ de la station de barèges la Mongie : un secteur relativement bien enneigé généralement, et offrant de nombreuses possibilités en ski (Cf bibliographie et skitour).
De très beaux itinéraires freeride sont accessibles au pic du Midi de Bigorre : un téléphérique, une navette (depuis peu), et de belles descentes en perspectives (peu d’itinéraires « faciles »).

Quelques idées :

– Topo Pic du Midi
Nombreux itinéraires

De nombreuses stations de skis dans les environs :

– Luz Ardiden
– Barèges la Mongie

Et un peu plus loin :

Gavarnie Gèdre
Cauterets
– Hautacam

Bibliographie :

« Ski de randonnée dans les Hautes Pyrénées vol 2 » par Frédéric Cabot : un très bon topo qui, avec le volume 1, illustre et informe à merveille sur les nombreuses possibilités de l’ouest du massif pyrénéens. Informations nombreuses, se rapprochant du contenu des topos neiges, illustrations photos, etc… Très complet…. comme cette sortie de Ski de randonnée dans les Hautes Pyrénées : col du Pourteillou à Gèdres

Lien internet :

Une valeur sûre pour trouver des infos, dans les Alpes tout du moins : car les pyrénéens tardent à s’y mettre ! Mais pas mal d’infos tout de même : Ski Tour.
Un joli site d’esthète : de belles photos, peu de textes et peu d’infos, on s’en met plein les mirettes, tout simplement.

La randonnée en question :

Pic de Madamète (2657 m) : 2.3, 1200 m de d+, 30° max

Une superbe randonnée facile, dans un cadre enchanteur. Le dénivelé n’est pas très important, mais c’est une course relativement longue tout de même, pente douce oblige … 
Au départ du même parking, de nombreuses randonnées, toutes orientations, généralement faciles 

Sortie Ski de randonnée au Pic de Madamète

Nous roulons prudemment sur la route humide qui nous amènera au parking de la station de Barèges. Le suintement de cette neige mouillée et salie par les trop nombreux passages de voitures se fait entendre au travers de nos vitres embuées. Des sons associés au ski en station, à ces we d’hivers où les routes en direction des montagnes saturent un peu, des sons que l’on associe à des odeurs aussi : celles de la crème solaire et des vapeurs de gaz d’échappements.

Mais ici, nous y percevons d’autres perspectives : celle d’une neige prometteuse pour une belle journée de ski de randonnée. Car cette affluence n’est pas seulement celle des vacanciers disciplinés qui iront skier en toutes conditions, c’est aussi celle des opportunistes, impatients de profiter de ces premières bonnes chutes de neiges de la saison.

Car il a neigé sur la chaîne, durant 2 jours, et sans trop faiblir. Puis le vent a fait son travail, a méticuleusement nettoyé le ciel de ses impuretés, le ciel est bleu, un bleu net et sans bavures ; il ne reste de cette épisode qu’une montagne d’un blanc immaculé, et un soleil éclatant. Les traces restent encore rares mais il ne faut pas traîner, ne pas laisser une journée de trop sans y avoir nous-même posé notre signature.

Nous nous préparons sur ce parking bondé, un peu pressés de prendre nos distances avec tout ce tintamarre. Le froid est vif, les visages se crispent, et les gorges brûlent un peu.

Nous nous enfonçons dans ce grand vallon en pente douce.

Le claquement des télésièges, le bourdonnement de la foule, nous avons beau nous éloigner, nous nous faisons irrémédiablement rattraper. Quelques carcasses de télésièges rouillés, et autres pylônes en décomposition, encadrent certaines fois notre trace…

Puis le torrent que nous longeons prend le dessus : il nous enveloppe, de son humidité et de son grondement. Nous distinguons au loin un petit col, et une toiture enneigée prenant largement le soleil. La trace est profonde, mais la neige si légère : quelle plaisir d’évoluer dans ces immenses champs immaculés, et de pouvoir y tracer son chemin, sa voie, au grès des reliefs, des envies et des intuitions.

Nous atteignons enfin cette petite cabane : le spectacle est superbe. Face à nous ce grand lac glacé, recouvert d’une généreuse couche de neige : un grand champ de neige, brillant sous les assauts du rayonnement qui s’en donne à cœur joie. Et derrière, de nombreux petits vallons ponctués de sapins se succèdent pour aboutir sur notre objectif, bien loin de nous encore.
L’atmosphère est agréable à présent, le soleil chauffe un peu, nous entendons même quelques pépiements dans les arbres. On se délecte de cette nature apaisée, nous nous sentons à notre place dans cet univers bienveillant. Nous prenons le temps de contempler, le temps d’une pause, nous n’avons pas envie de ne faire que passer…

L’horaire s’en ressent, être contemplatifs prend du temps. La neige froide résiste aux assauts du soleil, l’envie de goûter à ces jolies combes nous fait quand même accélérer le pas.

Le premier collet atteint

Le vent nous rejoint et nous bouscule, le contraste est saisissant. La neige s’insinue partout où elle le peut, nous luttons pour maintenir le rythme, et le froid nous engourdit le corps. Nous rejoignons rapidement les crêtes dégarnies du sommet : nous rêvions d’un pique-nique au soleil, ça ne sera pas ici.
Et comme toujours nous bénissons notre veste, nos moufles, etc., qui semblaient presque inutiles il y a 30 min à peine… Les premiers virages se font pour s’enfuir du courant d’air, se mettre un peu à l’abri.

Puis les bourrasques cessent, et nous nous délectons de ces virages qui s’enchaînent avec facilité. Personne ne nous a rejoints aujourd’hui, nous avons l’embarras du choix, le terrain est vierge, et nous l’apprécions comme tel.

Nous avons un peu traîné, et les jours sont cours : la luminosité baisse tranquillement, le lieu n’en devient que plus intimiste. Des moments qui nourrissent une passion, des souvenirs simples, mais définitivement gravés, un doux plaisir d’épicuriens.

A table

Nous sommes affamés lorsque nous rejoignons la cabane au bord du lac : l’air est frais dehors à présent, nous nous réfugions dans cette petite bâtisse de ciment, austère à première vue mais bien douillette ici. Nous sommes presque arrivés, un petit ressaut puis une longue traversée à flanc et nous serons à la voiture. Mais une fois de plus nous faisons durer le plaisir, pas pressés de rejoindre la cohue de la station. Le thé brûlant fume dans nos tasses, nous revigore, joie des contrastes : après l’effort et le froid, le repos et la chaleur.

Nous rechaussons nos skis, nous sommes dans l’ombre à présent. Les réflexes un peu plus éveillés, nous repartons pour quelques courbes encore. L’effervescence du parking nous laisse de marbre, nous sommes encore un peu là-haut… Nous reprendrons nos esprits à côté du feu, à la maison.

Conclusion de la sortie Ski de randonnée au Pic de Madamète :

Une superbe randonnée, une belle journée en montagne, un contraste entre station et haute montagne, qui nous fait d’autant plus apprécier ces instants privilégiés. Une course à faire en condition de neige bien « glissante », car il y a de nombreuses portions peu raides…

Matériel utilisé durant la sortie Ski de randonnée au Pic de Madamète :

Catégorie  Modèle  Marque  Pourquoi avoir fait ce choix lors de l’achat Ce choix a-t-il répondu aux besoins de la sortie  Si c’était à refaire
 Ski  Aspect  Atomic  Le caractère très skiant
Mais avec des côtes et un poids tout à fait raisonnables
 Très bien adapté  Vraiment très bien : très bonne accroche en neige dure, ils pivotent instantanément sur les virages courts. En neige un peu changeante et profonde, ils sont stables et sécurisants. Ces skis sont un must en terme de polyvalence je pense. Mais ce serait à refaire, peut-être je prendrai la taille au-dessus, en 176 …
 Fixation ski de randonnée
 TLT vertical ST  Dynafit  Du costaud dans la gamme tlt
le poids raisonnable
 Très bien adapté
 Je voulais une paire de tlt, mais plus solide que mon ancien modèle (TLT speed), pour skier un peu plus en hors-piste/station. Ces fixations assurent pour l’instant, à voir dans la durée, mais ça m’a l’air bien plus solide que mes précédentes fixations. Un seul bémol : acheté un peu dans l’urgence, j’ai pris le modèle sans stop skis, ce n’est pas pratique du tout. Neige dur ou froide, même avec peu de pente, les skis prennent le large.
 Chaussure Matrix
 Maestrale RS  Scarpa  Bon maintien du pied pour les pieds fins (forme du chausson idéal et bonne qualité de la bouclerie)
Performance en descente (rigidité +)
Fiabilité : coque en pebax : ne se déforme pas avec le temps
confort
poids correct
 Très bien adaptés  Je cherchais une paire de chaussures de randonnée avec laquelle je puisse faire de la piste/hors piste sans problème : et c’est trouver. Le serrage vraiment efficace permet d’ajuster au plus près du pied, la rigidité est vraiment sécurisante. Et en randonnée, elles sont confortables, et le poids raisonnable les rend tout à fait polyvalentes. Un bon achat.
 Bâtons  Expédition ski pole
 Black Diamond
 enfin un système de serrage facile et efficace  Ce qui devait arriver arriva : une chute comme il ne faut pas, et le baton se plie… Il est encore utilisable, mais ne peut plus se rétracter ! Ne faites pas comme moi, skier avec des bâtons rigides autant que c’est possible.  Je ne reprendrai pas les mêmes, pour plusieurs raisons : dans un premier temps, dès la 3eme sortie j’ai perdu une rondelle, BD n’a pas renvoyé la bonne, je me retrouve avec 2 bâtons à des hauteurs différentes dans la poudreuse, moyen ! Dans un 2eme temps, je prendrai un bâton avec une mousse qui redescend assez bas sur le manche (pratique et confortable). Dans un troisième temps, je ne prendrai pas des bâtons pliables pour le ski car ils sont fragiles : une chute en ski avec un peu de vitesse pourrait leur être rapidement fatale. Donc les bâtons pliables, oui pour la randonnée à pied, les voyages mais pour du ski des bâtons non pliables me semblent plus appropriés.
 Peaux de phoque
 Aspect 170  Atomic  Coupe ajustée au millimètres, il faut être bien réveillé lorsque l’on colle les peaux !
Accroche avant et arrière
 Très bien adaptées
 Je n’ai jamais été déçu, rien de spécial à signaler.
 Couteaux          
 Arva  Evolution +
(modèle 2005)
 Arva  indice sonore et visuel
simplicité
 Très bien adapté
 Son principale défaut et que l’on a du mal à le décrocher du torse pour entamer une recherche arva si nécessaire : c’est quand même dommage ! Dans tous les cas, ce qui fait une bonne recherche arva c’est avant tout chose l’entrainement, et l’entrainement avec son arva pour créer ses automatismes. La simplicité est un atout prioritaire : ne pas avoir trop de signaux, d’informations à traiter lors de la recherche me semble indispensable.
 Pelle      Héritage familial
   Je la garde car on me l’a donnée, mais elle n’est pas très adapté : bien trop lourde !! Par contre, suite aux différents échos que j’ai pu avoir, je ne prendrai pas la plus légère ou la moins chère : souvent la partie en contact avec la neige se casse si celle-ci est trop dure (ce qui est la cas pour une neige d’avalanche, très compacte !).
 Sonde    Nic impex
 légère
montage rapide
Rien A Signaler  Ne pas oublier lors de vos entrainements arva de jouer le jeu de A à Z, c’est-à-dire de monter la sonde aussi : le montage est rapide, mais uniquement quand on a bien pris le coup de main !
 Sac à dos
 Peuterey  Millet  confortable
bon serrage ventrale
poche à crampons extérieurs (très bien pour mettre le thermos aussi)
simple et sans fioritures
solide
 Bien adapté, mais sur des sorties à la journée, un litrage un plus faible conviendrait largement.  Un sac à dos tout terrain qui répond à beaucoup de mes attentes : ski de randonnée, randonnée à pied, couenne. Un volume et une organisation qui le rend polyvalent. Petit bémol concernant les tiges rigidifiant le dos qui ont la fâcheuse tendance à sortir de leur emplacement : un peu pénible.
 Pantalon alpinisme/ski
 Backcoutry guide pant (2010)  Patagonia  Confort
Coupe parfaite (pour homme fin)
 Tout à fait adapté
 Je prends le même ! Un confort au top et enfin une coupe qui convient au taille de grimpeur
 T-shirt  capilene 2 Lightweight  Patagonia  – confortable (élastane)
– léger
– sèche très vite
 Très bien
 Malgré un prix assez élevé, il se fait vraiment oublier : un très bon compagnon pour les sports d’extérieur.
 Micro Polaire
 R1  Patagonia  – apport de chaleur correct
– très confortable (membrane souple, intérieur doux)
– assez bien taillée, bien que le diamètre des manches soit un peu trop important, je flotte un peu (pour moi, mais je suis fin …)
 Très bien adapté
 Je la garde, sans aucun doute. En France, je l’utilise à toutes les sauces : salle, couenne grande voie, ski… Elle a sa place partout. J’ai payé un peu cher mais je ne regrette pas.
 T-shirt Laine Mérinos  Mérinos 260
 Icebreaker  Très bon apport de chaleur
– Léger, confortable, bien taillé pour les hommes fins : on l’oublie complètement, même en grimpant
– 1 détail : l’encoche pour placer le pouce dans la manche => mine de rien, quand il fait frais, ça couvre un peu plus de surface et ferme franchement les écoutilles : efficace
 Très bien adapté  Je le garde, sans aucun doute. En France, je l’utilise à toutes les sauces : salles, couenne grande voie, ski… Il a sa place partout. J’ai payé un peu cher mais je ne regrette pas. Le prix reste excessif tout de même…
 Doudoune  Down sweater sans manches
 Patagonia  – bon apport de chaleur pour un poids et volume très correct
– pas de gêne en actif, elle se fait complétement oublier.
 Très bien adaptée
 Je la garde : j’ai fait ici un très bon achat, extrêmement polyvalent, je l’utilise à toutes les sauces : ski, alpinisme, escalade et tout simplement chez moi. Top.
 Veste  Stratosphère  The North Face
 Coupe ajustée
simplicité
 Bien adaptée. Mais pour ce genre de pratique, plutôt que d’avoir une doudoune sans manche et une veste, avoir simplement une doudoune avec manche et capuche, type down sweater, serait peut-être plus simple.  Une très bonne veste : cela fait 7 ans que je l’ai, pas un seul couac au niveau des points de faiblesses (fermetures éclairs etc.). Et elle assure une très bonne protection : un excellent achat.
 Chaussettes    Patagonia  Bonne protection
Ne bouge pas durant l’effort : pas de frottements.
 Très bien adaptées  J’ai eu du mal à trouver une paire de chaussettes bien ajustée à mon pied fin : j’ai pris 2 tailles en dessous de ma pointure et le problème était réglé ! Prendre le temps de bien choisir (bien ajustées au pied et assez épaisses), c’est un élément fondamental en randonnée (à ski comme à pied)
 Bonnet  High Point  The North Face
 Protection au top
confort
 Très bien adapté
 Je prends le même! Un bon bonnet, c’est un bonnet qui protège TOUTE la tête, les oreilles y compris : c’est le seul bonnet qui est répondu à mes attentes jusqu’à maintenant, à savoir une protection efficace. Une référence à mes yeux.
 Gants léger
 Olan  Racer  confortable
Bien ajustée
 Très bien adaptés
 Si c’était à refaire, j’essaierais de trouver le même type de gants mais version mitaine, pour une raison : manipuler l’appareil photo plus facilement (le sortir de sa poche, changer les modes de prises de vues etc.)
 Gants de ski
 Kingston  Reusch  Chaleur
confort
 Très bien adaptés
 Je prends les mêmes : des bons gros gants de ski.
 Masque de ski
 Apache  Uvex  Confort
Prix
 Très bien adapté
 Un masque assez classique avec un champ de vision correct et un confort honnête : je prends le même, car je ne demande pas beaucoup plus à un masque.
 Lunettes de soleil
 Spectron  Julbo  Bon maintient au visage (fin)
Protection 4
 Bien adaptées  Ce serait à refaire, je me renseignerais sur les lunettes en verre photochromique : la protection 4 est évidemment une garantie lorsque l’on évolue sur la neige toute la journée, mais dans des situations où la luminosité est intermédiaire, c’est un peu trop sombre.
 Thermos  75cl  La playa
 bon maintien de la chaleur
Volume bien adapté pour 2 personnes à la journée.
 R A S  Quoi de plus revigorant qu’un bon thé sucré ! pas convaincu ? allez donc au Maroc ! On le prend systématiquement en ski de randonnée : on s’hydrate, on se réchauffe, on apporte de l’énergie si c’est suffisamment sucré. Je ne vois pas l’intérêt de prendre un volume inférieur, cela fait vraiment peu.
 Couverture de survie
     R A S Rien A Signaler  R A S
 Carte IGN / Boussolle
    Rien A Signaler  R A S  Rien A Signaler