WE Pêche à la mouche au réservoir de la Landie dans le Puy-de-Dôme

par Michaël ROUHAUD
Une belle truite Arc-en-ciel de plus de 4,8KG pris au streamer au réservoir de la Landie

Après mon premier séjours au réservoir de la landie, il me fallait revenir dans ce magnifique lac de pêche à la mouche.

Préparation d’un WE pêche au réservoir de la Landie:

Début septembre, je relance autour de moi le projet d’un WE en octobre pour pêcher en réservoir.
Les mails et les coups de fil s’échangent, et nous tombons d’accord sur le WE du 15-16-17 octobre 2011.
Seront présent Corinne, Bernard , Stéphane, et Olivier surement. Denis ne pourra se joindre à nous, Lionel est sur motivé .

Reste le choix du réservoir. Après avoir fait pour ma part La Landie en 2008, Le Malaguet en 2009 et les Veirières en 2010, je suis motivé pour nous rendre sur un nouveau site de pêche.  Je fais mes recherches sur internet, navigue sur des forums, prend contact avec le Roussilou, les estives et finalement je me résigne à proposer à retourner au réservoir de Veirieres.

Le groupe est bien intéressé de découvrir ce réservoir, et pour ma part j’attends de découvrir ce réservoir dans des conditions plus clémentes que l’année dernière, Olivier en voyage au Québec ne pourra se prononcer que fin septembre.

Nous faisons une pré réservation, et attendons le retour d’olivier pour confirmer.
Bernard et Corinne, impatient de découvrir ce site, décident de s’y rendre fin septembre. Ils passent un super WE, l’accueil est superbe, le gite et les repas sont parfaits et le lodge en face du réservoir fait oublier que nous sommes en France. les conditions météo sont parfaites, beaucoup d’éclosions, mais le poisson manque à l’appel. Sur le WE peu de poissons seront pris. Ils rentreront amer et nous annonces qu’ils ne partageront pas le voyage avec nous en octobre pour se réservoir.

Stéphane propose une issu de rechange au lac de Virieu le grand dans l’Ain, site qu’il côtoie depuis plusieurs années. Mais passé trois jours dans ce réservoir ne nous emballent pas plus.

Je sens que le groupe se décompose, je me renseigne sur la Landie, que nous avions rapidement écarté pour un budget surement au dessus de nos moyens. Et finalement avec les prestations sur plusieurs jours, cela nous revient finalement autant que sur un autre réservoir de pêche à la mouche.

Je le propose aux autres, et bingo tout le monde gobe au projet. Olivier de retour nous confirme sa présence. Seul Lionel se désiste, ils sont en projet avec Fred et Sébastien de s’y rendre début novembre.

La réservation faite à la Landie, l’annulation aux Veirières en lui expliquant notre choix, il nous reste plus qu’a préparer ce WE.

Ce lundi 3 octobre 2011: Soirée montage pour notre WE pêche à la mouche au réservoir de la Landie

Après une superbe journée de pêche sur l’Hérault avec Olivier, nous avons rendez-vous ce soir pour une soirée montage de mouches et streamers.

20H30, je couche les enfants et nous nous retrouvons tous sauf Corinne, préférant surement nous laissé entre homme, pour notre soirée préparation et montage de streamers. Avec Stéphane nous avions pris de l’avance le vendredi soir précédent en montant des muddlers et daddy long legs a base de chevreuil .

On dine d’abord à trois, en visionnant les images de l’après-midi, et Stéphane arrive plus tard avec le dessert. Puis on se met à nos étaux. On commence par monté un muddler sous la direction de Stéphane.

atelier montage de mouche pour pêcher en réservoir à la landie

Puis ensuite, Olivier nous propose de monter des vairons pour les bordures. Nous sommes tous attentifs à Olivier qui maîtrise particulièrement bien ce streamer, lui offrant un maximum de réalisme, jusqu’au détail des yeux.

Bernard montant un streamer vairon version Olivier

Chacun suit les recommandations et concentré pour se rapprocher du model d’olivier.

Montage de streamer pour la pêche en réservoir

Après cela, encore peu expert, je sollicite mes camarades pour me faire la liste indispensable des streamers et mouches pour ma boite à mouche : wolly buggers (plombés en tête ou non), en noir, olive et orange, des « peaux de lapin » et 1 ou 2 streamers vairons pour les bordures. Stéphane me détaille même avec les références du catalogue JMC, et me rassure : « Avec ça tu pars relativement tranquille, sachant que j’en ai plein et qu’on pourra toujours en monter sur place pour compléter ».

La soirée se termine gaiement, et plus que quelques jours avant de prendre le départ.Je prépare tout doucement mes vêtements, et équipements de pêche. Il va falloir que je fasse le point sur mes bas de lignes. Et la je ne suis pas toujours expert, et en même temps je n’ai pas toujours pris le temps de m’y concentré.

Jeudi 6 octobre: quel bas de ligne pour pêcher au réservoir de la Landie

Je fais appel à mes collègues de pêche pour avoir leurs opinions sur le bas de ligne.
stéphane me propose:
Pour Streamer:
60cm de 50/100; 50cm de 40/100; 40cm de 30/100 (tout ça en nylon), puis une pointe en 20-24/100, fluoro si possible. C’est pas trop long mais un peu quand même, le nylon encaisse bien de par son élasticité et le fluoro de pointe finit le travail avec sa discrétion et sa solidité.
Pour sèche:
moi, en réservoir je commence comme pour le streamer, sauf que après le 30/100 je mets du 24/100 (30-40cm) puis une pointe en 18-16, assez longue (entre 1m et 1,2 m genre). Les 2 derniers brins en fluoro, le reste en nylon.

Alors que Lionel, conseiller technique au magasin de pêche de Montpellier: Europêche 34, et ancien compétiteur en réservoir me propose:
Pour Streamer : bas de ligne longueur maxi 1x canne, par expérience 80cm de 40/100 – 60cm de 30/100 – 50cm de 25/100 (tout ça en nylon)- 1m de 20/100
Pour Sèche : bas de ligne longueur maxi 2 x canne, par expérience 80cm de 40/100 – 60cm de 35/100 – 50cm de 30/100 – 40 cm de 25/100 (tout ça en nylon)  – 50cm de 20/100 ou de 18/100 – 1m à 1,50m de 18 ou de 16 si très calme.

Par conditions normales avec un peu de vent : 50cm de 20/100 – 1m à 1,50m de 18 (1m si vent soutenu) ou par temps calme et difficile soleil et pas de vent : 50 cm de 18 – 1,50m de 16

Pour le coup, je vais commencer le WE par les conseils de Stéphane, je serais plus à l’aise pour lancer, et je finirais par la méthode à Lio en espérant que mon lancé me permettra de maîtriser autant de bas de ligne. Même si j’ai pu faire un peu de casting avec Lio, je suis encore bien loin de son expérience et de son niveau. Mais si la météo est la même il faudra bien que je m’essaie au montage du bas de ligne (BDL). Si vous avez d’ailleurs du mal à lancer à longue distance n’hésitez pas à le contacter c’est un fin pédagogue et sa décomposition du geste m’a beaucoup aidé.

Ce lundi 10 octobre 2011: Avant notre départ au réservoir de la Landie

Olivier m’appel dans la matinée, nous allons surement être un de plus pour ce WE. Tant mieux cela permettra d’être en binome sur les barques. Il va confirmer cela à la Landie en espérant que cela est encore possible.
Ce soir je regarde la météo pour Riom es montagnes pour ce WE sur ta météo.fr et la chaine météo.com. Nous sommes très attachés aux conditions météo et l’orientation du vent et sa puissanc. Les zones de prospections de seront pas les mêmes. Nous avons d’ailleurs refait le plan des zones de pêches selon l’orientation du vent proposé au lodge de la landie.

Voila les infos météo de ce samedi 15 octobre 2011:

Peu nuageux.
Température 15°C à 11H00 et 19°C à 17H00
Direction du vent : modéré du Sud
Vitesse du vent 4km/h et Rafales maximales 5km/h

Météo pour ce dimanche 16 octobre 2011:

Peu nuageux.
Température 13°C à 11H00 et 17°C à 17H00
Direction du vent : modéré du Sud ouset
Vitesse du vent 4km/h et Rafales maximales 5km/h

Météo pour ce lundi 17 octobre 2011:

Soleil et  nuages.
Température 12°C à 11H00 et 15°C à 17H00
Direction du vent : modéré du Nord Est
Vitesse du vent 4km/h et Rafales maximales 5km/h

Premier sentiment, il fera surement trop beau, pas assez de vent. Se sera magnifique je revois déjà les paysages de 2008, mais qu’en sera t il vraiment pour la pêche. Heureusement que les températures semblent baisser, permettant de voir quelques gobages. Maintenant c’est encore tôt, le temps peut encore évolué, même si ces dernières semaines le temps est encore estival sur Montpellier en plein milieu de l’apès-midi.
Je ferais le point jeudi soir, afin de préparer aussi mon équipement vestimentaire, même si par prudence je prendrais pour toutes les conditions météo, mais mon état d’esprit ne sera pas le même.

Ce jeudi 13 octobre 2011: dernier point météo

La météo sera excellente pour bronzer mais surement difficile pour des conditions de pêche. Nous espérons du vent pour éviter un lac « d’huile ».

Ce vendredi 14 octobre 2011: Départ pour le réservoir de la Landie

Le boulot terminé, mes affaires préparés, je retrouve Stéphane chez lui. Nous chargeons, partons, puis 1 minute après, le temps d’énuméré entre nous la Check List pour le WE nous faisons demi-tour, Stéphane a oublier son sac de couchage.

21H15, nous quittons Montpellier, olivier et David sont partit vers 19H après un passage éclair chez Jérémy d’Okidosport qui nous a concocté un mix de ses barres de nutritions bio pour notre gouter sur les barques, et Corinne et Bernard vers 20H30. Nous avons 4heures de route pour rejoindre le lac de la Landie, nous allons prendre le viaduc de Millau, faire la halte traditionnelle à l’aire de repos de la Lozère, histoire de faire une pause et de refaire le plein de carburant. Pour arriver aux portes du réservoir de la Landie vers 1 heure du matin passée.

La nuit passé dans le camping car, Stéphane est bien content d’avoir récupéré son sac de couchage, la météo même si agréable pour la saison est bien plus fraîche qu’a Montpellier.

Ce samedi 15 octobre 2011: retrouvaille au lac de la Landie

Le réveil vers 7H, je suis tout de même fatigué. Nous rentrons dans le site de la Landie, c’est toujours un grand moment de passer les barrières et de se retrouver face à ce décor ou tôt la brume laisse place tout doucement à notre terrain de jeu avec en toile de fond le massif du Sancy.

Nous retrouvons Corinne et Bernard, qui ont dormi au Lodge, pour le petit déjeuner : café, thé, tartine au nutella ou confiture accompagné de jus d’orange. De quoi bien se remplir le ventre avant nos longues heures à pêcher sur le lac.
Olivier et David, arrive vers 8H, après une longue nuit passé à l’hôtel et réservé par le réservoir quand toutes les chambres du domaine sont occupées.

Nous nous préparons, commençons tous par monter nos cannes à mouche, une en soie plongeante pour le streamer et la seconde en flottante pour la sèche. Puis au tour des tenues vestimentaires. Cette année au vu des conditions météo, j’ai décidé de garder mon pantalon épais et déperlant Haglôfs et de porter mes chaussures de wadding en rajoutant au dessus de mes chaussettes bien chaude une paire de chausson en néoprène. Puis le gilet de pêche sur le dos, je range dans mon nouveau sac bakkan ma boite à streamer, l’appareil photo et ma caméra embarquée GoPro avec tous les accessoires.

Avant de fermer les véhicules distribution des collations d’Okidosport .
Enfin prêt, nous voila a embarquer dans les barques avec moteur en binôme. Finalement sans avoir échangé nous conservons les équipes du voyage. Stéphane au commande du bateau, nous entrons dans le lac sans avoir vraiment réfléchit par ou commencer. Le lac est lisse.

Pêche en barque à la landie

Ce samedi 15 octobre 2011: 09H07, David et Olivier déjà en action de pêche.

Nous commençons a prospecter à quelques mètres du port, histoire de s’échauffer et de prendre nos marques. Cela fait trois ans pour chacun d’entre nous que nous retrouvons les eaux de la Landie. Il n’y a pas d’air, pas beaucoup d’activité en surface, c’est compliqué. Nous longeons la tourbière puis descendons vers l’amazonie en prospectant l’anse aux François.
 

stéphane Mari avec une truite à la landie

 Ce samedi 15 octobre 2011: 11H14, Stéphane pêchant vers l’Amazonie.

Vers 10H45, enfin le vent se lève, nous sommes proche de la barque de Corinne (3 truites avec un gros sedge et 1 truite en streamer et ce en 45 minutes) et Bernard (3 truites au streamer), on reconnait vite l’expérience de ce couple et l’adaptation tirée de leurs nombreux voyages aux Etats-Unis et dernierement en Irlande .

jolie truite de la landie pêchée à la mouche

 Ce samedi 15 octobre 2011: 11H18, premier truite du WE pour Stéphane.

Je quitte ma canne en soie plongeante pour passer en sèche, avec bien sur un sedge. Je cherche les remous dans les vaguelettes. Mais c’est Stéphane qui est le premier a prendre une belle truite. Cela nous anime tous les deux. Puis rapidement c’est a mon tour de me retrouver canne fléchit avec une jeune truite combative pleine d’énergie. Puis 20 minutes plutard je remets cela, canne pliée et truite à l’hameçon.

Il est déjà 12H45 et le clairon sonne au port pour signaler le repas du midi. Nous quittons l’amazonie en remontons nord est vers le port. Toute l’équipe se retrouve attablée pour une assiette anglaise très appétissante accompagné d’un verre de vin. Nous échangeons nos actions de pêche du matin, ce qui a été le plus productif, se sera David avec 7 poissons péchés en sèche et streamer et Corinne qui s’en sortent le mieux finalement.

Mais c’est pas tout ça mais les truites nous attendent et si elles aussi elles sont à table nous préférons que se soit sur nos mouches. Nous remontons dans nos barques et Stéphane s’oriente vers la petite roselière en s’arrêtant régulièrement pour prospecter au streamer . Stéphane est le premier à avoir des tapes, son expérience à la pêche au brochet l’aide dans la prospection des niveaux d’eau, puis en variant entre des animations lentes à rapide. Il me fait partager ces connaissances et je m’exécute . Enfin une première tape sur un streamer articulé orange, a moins que je me sois accroché. Je relance et de nouveau une tape,….
Mais la c’est différent je suis arreté net, ma canne est pliée et c’est lourd, pas du tout le même vitalité que les truites du matin effectuant quelques farandoles. Je lutte avec un poisson qui impose sa force. Il se passe quelques minutes avant enfin de voir son ombre. C’est du gros.

Jamais été au prise avec un poisson aussi imposant. Je suis patient, je gère les allez retour, et les quelques coup de tête. Mais le poisson est bien accroché à mon streamer un burgger articulé orange. Le poisson dans l’épuisette, le bras droit fatigué, je présente à Stéphane mon trophé, tout fier.
J’ai décidé de sacrifier cette belle truite, cela fera un bon repas familiale pour l’anniversaire de ma fille à la fin du mois.

Une belle truite Arc-en-ciel de plus de 4,8KG pris au streamer au réservoir de la Landie

Ce samedi 15 octobre 2011: 14H52 avec un beau souvenir

Remis de mes émotions, je relance mon streamer et je poursuis mes animations lentes entrecoupés d’une longue tirée. Et de nouveau une tape 10 minutes plutard. Même impression, c’est lourd. Pourtant le poisson précédent est dans la barque. Suis je tombé sur un spot?
Mêmes sensations, mêmes émotions, je présente mon deuxième trophé pour la photo à Stéphane. Aussi sacrifié mais pour stéphane. Le quota sur le réservoir est 1 poisson par personne et par jours avec une maille de 50 cm.

Magnifique truite Arc-en-ciel de plus de 4 KG pris au streamer à la Landie

samedi 15 octobre 2011: 15H18, avec un autre trophé.

Heureux, je poursuis mon action de pêche, l’esprit au loin revivant cette dernière heure. Le geste mémorisé, j’anime le streamer, lève, relance, j’anime…et tape… encore, je n’y crois pas, même départ. Stéphane est écoeuré, il veut changer de binome.  Quelques instant aprè, le poisson dans l’épuisette, j’essaye d’enlever mon streamer articulé « porte-bonheur », mais les 2 hameçons sont profond, autant les précédentes c’était en bord de lèvre, autant là c’est différent. C’est à la pince forcep que je déccroche les hameçons, pourtant sans ardillon comme le règlement le stipule.
Je remet le poisson à l’eau mais en le réoxygenant, je me rends compte que du sang sort de ses ouies. je reste 5 à 10 minutes à espérer que cette truite reparte. Mais rien a faire. Stéphane me conseil de la garder. On en fera profiter un autre bateau, sinon nous ne conserverons pas de poissons un autre jour.
Stéphane est surmotivé, cette zone de La Petite Roselière est excellente cet après-midi, et c’est à son tour de se retrouver à lutter sur de belles truites moins grosses mais au combat plus intense et plus varié.

gobage à la landie

Ce samedi 15 octobre 2011: 18H41, remou d’une truite prise au streamer

Je me régale à filmer stéphane  ou de le prendre en photo. On se croirait un vrai couple. Tant de souvenir dans la tête et dans les images a pouvoir faire partager et donner envie de découvrir ce même plaisir.

fin de journée au réservoir de pêche de la landie

Ce samedi 15 octobre 2011: 18H42 , fin de journée magnifique

Nous passons une journée énorme, autant ce matin c’était un peu compliqué pour nous à pêcher, autant cet après-midi c’est le festival, et avons oublié de comptabiliser nos réussites et nos loupés.

belle truite de la landie

samedi 15 octobre 2011: 18H43 , stéphane un homme heureux

Stéphane enchaine une bonne période, et c’est à la tombée de la nuit, quand vraiment nous n’y voyons plus rien que nous decidons de rejoindre le Lodge. Débarquons nos trois poissons, les donnons au responsable du site pour les peser (4.8kg , 4.3kg et 4.2kg), les vider , mettre sous vide (sauf une car trop grande et grosse) et nous les conserver jusqu’a notre départ.

coup du soir au réservoir de la landie

Dernière truite avant la truffade

Surtout qu’une bonne truffade nous attends pour le repas. De quoi bien réchargé  le plein d’énergie. Même si la sélection des vivres de courses préparées par Jérémy d’Okidosport, à base de compote bio, de barre de céréale bio Wowbab, barre énergétique Mulebar, était parfait et nous a surement permis de tenir ce rythme, nous ne pouvons résister à ce plat local.

D’ailleurs il est pour nous inimaginable de faire un we à la landie sans truffade.

repas truffade au réservoir de la landie

Fin de journée de pêche à La Landie

Bien entendu, nous sommes bien détendu, toutes l’équipe c’est régalée, et beaucoup de poissons ont été pris dans la journée. Nous revoyons d’ailleurs les images prises et filmés de la journée et partager ces moments avec nos compagnons de pêche. C’est un super début, nous allons pouvoir nous coucher serein, comblé et pas besoin de compter les gobages pour s’endormir.

Dimanche 16 Octobre 2011:

La nuit fut fraiche, mais nous sommes bien reposé, nous nous retrouvons autour du petit déjeuner au lodge, puis rapidement nous montons dans nos barque. Nous avons moins de choses à préparer, juste la distribution des vivres de courses pour la journée, nos cannes pretes de la veille.
La météo est identique à hier, voir même plus tranquille. Nous nous dirigeons dans un premier temps jusqu’a cap fario en longeant la bordure de gauche en sortant du port.

Lundi 16 Octobre 2011: dernier jours de pêche au réservoir de la Landie

magnifique truite de la landie

lundi 17 octobre 2011: 15H31   Vers 16H30, comme durant ces trois jours nous étions obligés de nous poser pour manger quelques barres énergétiques, d’une part car elles étaient toutes délicieuses et d’autre part nécéssaire car nous sentions de la fatigue, accompagnée par des lancés médiocre voir catastrophiques, et quand l’un de nous perdait patience seul le « gouter d’okidosport » nous remettait en piste.  

Mais sans plaisanté, nous avons véritablement constaté qu’après avoir engloutit ces barres ou pâte d’amande, nous retrouvions rapidement l’énergie suffisante, comme un second souffle. En même temps, ce n’est pas très surprenant, nous avions calculé le nombre de lancé sur une journée de 9H, environ une moyenne de 20 lancés par heure soit presque de 180 lancés accompagnés systématiquement de faux lancés.

Si cela n’est pas un sport, et de l’effort, le tout sur une barque ou le corps devait sans cesse trouver son équilibre, le vent, la concentration à l’observation, puis toutes l’énergie nécessaire pour ramener le poisson au bateau sans casser.   Alors oui, je confirme et avons même conseillé au lodge de ne pas négliger les en cas pour l’après-midi, car je ne serais pas surpris que le nombre de prise diminue en fin de journée, non pas par absence de poisson, bien au contraire, mais par fatigue et manque d’énergie.      

pause barre énergétique en barque à la landie

lundi 17 octobre 2011: 16H42    

Je constate d’ailleur que je m’alimente peu en eau dans la journée, et que le soir ma soif est grande, surtout en bière car je suis sec.   La fin de journée se termine comme elle a commencé, surtout stéphane, avec de beaux poissons très combatifs.   Le jour a disparu, contraint de rentré au port, donner les deux poissons conservés pour les nettoyer, ranger cannes, gilet, et autres affaires de pêches qui nous ont bien servit durant ces trois jours.   Allons boire une bière, régler notre séjour, puis récupérer  nos cinq truites, que nous allons déguster chacun en famille et apprécier quelques temps après le bonheur de ce réservoir.

Laisser un commentaire