Escalade de bloc à Tafraoute, ville berbère du Maroc

par L and C climbing
Côme au pied d'un bloc à Aguerd Oudad

Laureline & Côme nous partage leur expérience de quelques jours d’escalade de bloc à Tafraoute, un lieu magique, entre montagnes ocres, rochers bleus, et traditions berbères… Quoi de plus irréel que de grimper sur des rochers en plein milieu de l’Anti-Atlas, aux portes du désert du Sahara? C’est pourtant bien possible au Maroc…

vue sur le village d'Aguerd Oudad

Informations pour préparer son séjour d’escalade à Tafraoute au Maroc

Date:

Nous avons découvert Tafraoute pendant 3 jours au mois de Mai 2018. Nous nous y sommes rendus dans le cadre d’un voyage sportif de 2 semaines au Maroc, durant lequel nous avons expérimenté l’escalade, mais aussi le surf et la randonnée.

Quand partir :

Il ne pleut quasiment jamais dans l’Atlas Marocain. Théoriquement on peut donc y grimper toute l’année. Mais les températures sont extrêmes l’été et rendent la pratique de l’escalade difficile. Mieux vaut donc s’y rendre entre les mois d’Octobre et de Mai.

Lieu :

Tafraoute est une petite ville berbère de l’Anti-Atlas Marocain, nichée au coeur de la vallée des Ammeln. Elle est située à 180 km au sud d’Agadir.

La ville en elle-même n’héberge que quelques milliers d’habitants et n’est pas bien grande. En réalité, le nom de Tafraoute désigne l’ensemble de petits villages nichés dans la même vallée.

carte de la vallée des Ammeln

Comment se rendre à Tafraoute:

Le plus simple est de prendre un avion pour Agadir, située à 180 km au nord de Tafraoute, puis de louer une voiture pour s’y rendre. Les transports en commun sont assez peu développés au Maroc et les horaires très aléatoires, mieux vaut privilégier la location de voiture qui n’est pas très onéreuse…

Participants à cette expérience d’escalade de bloc à Tafraoute:

Laureline & Côme

Où dormir à Tafraoute:

Voici les hôtels que nous vous recommandons si vous vous rendez à Tafraoute:

  • Hôtel Salama: c’est l’hôtel dans lequel nous avons séjourné. Il est idéalement situé en plein centre ville. Les prix sont honnêtes, les chambres très bien entretenues, le personnel très accueillant et leur tajine est un délice.
  • Maison Tigmi Ozro: c’est là que nous comptions séjourner initialement, mais la pension était complète à notre arrivée. Nous avons tout de même eu la chance de rencontrer Bouchra la propriétaire, qui est adorable. La maison est très belle et dispose d’une cour intérieure décorée de deux magnifiques arbres. Elle est située à quelques centaines de mètres du centre ville.

Où se restaurer, où se réapprovisionner au Maroc:

Il existe des supermarchés dans toutes les grandes villes du Maroc. Avant de s’aventurer dans l’Atlas, mieux vaut tout de même faire le plein de nourriture.

Cependant la cuisine marocaine est délicieuse et il serait dommage de visiter au Maroc sans s’imprégner de la culture culinaire… La plupart des hôtels disposent d’un restaurant attenant, et proposent les plats les plus typiques (tajine, couscous…). Et même dans des petites villes telles que Tafraoute, on trouve des restaurants un peu partout.

  • Nous avons testé le restaurant la Kasbah, qui semble être un incontournable à Tafraoute. Leurs tajines sont succulents, et ils proposent également des spécialités locales, pour des prix très corrects.
  • Le restaurant de l’hôtel Salama propose également des plats typiques marocains pour un bon rapport qualité/prix.

Office du tourisme:

Il n’y a pas d’office de tourisme à Tafraoute même. Pour les informations touristiques, mieux vaut se renseigner sur internet ou dans les guides touristiques .

Caractéristiques:

La petite ville de Tafraoute est donc située au coeur de la vallée des Ammeln, dans l’Anti-Atlas Marocain, non loin du désert du Sahara. Elle est entourée de milliers de rochers de formes diverses et de montagnes de granite rouge, se dressant au-dessus d’une palmeraie qui abrite des arganiers, et des plantations d’amandiers et d’oliviers. Autour de cette bourgade, on trouve tout un tas d’autres petits villages, qui se répartissent dans la vallée. L’ambiance et le calme qui y règnent donnent parfois l’impression de se trouver sur une autre planète…

Quoi d’autre dans les environs:

Tafraoute un point de chute idéalement située dans l’Anti-Atlas, et permettant d’accéder à d’autres lieux d’intérêt:

  • Si vous arrivez à Tafraoute par la route R105 en provenance d’Agadir, faites un arrêt pour voir la Kasbah de Tizourgane. Il s’agit d’une cinquantaine de maisons, protégée par des remparts, perchées sur une butte au beau milieu d’une magnifique plaine.
Kasbah de Tizourgane
  • A quelques kilomètres au sud de Tafraoute, se trouve le petit village d’Aguerd-Oudad. Particularité, il est situé à côté d’une formation rocheuse surnommée “Le Chapeau de Napoléon”. Vous passerez forcément devant si vous empruntez la route de Tiznit.
Le Chapeau de Napoléon, à Aguerd Oudad
  • En continuant jusqu’à 7 km après ce village, toujours sur la route de Tiznit, on emprunte vers la droite une piste qui mène aux Rochers Bleus de Tafraoute, un incontournable de la région, dont nous parlerons plus en détail dans notre récit.
  • Si vous souhaitez découvrir le mode de vie et les secrets de l’histoire des berbères, nous vous recommandons d’aller visiter la Maison berbère traditionnelle, située à Tazka. Nous y reviendrons également dans cet article.

Bibliographie:

Pour la préparation de ce voyage, nous nous sommes aidés principalement du Lonely Planet “Maroc”:

Pour l’escalade de bloc à Tafraoute, nous nous sommes aidés des topo guides :

Liens internet:

Voici quelques sites internets qui fournissent des informations sur Tafraoute et ses alentours:

Premier jour: nos premiers pas sur les rochers de Tafraoute…

Les routes de l’Anti-Atlas

C’est par la route de Tiznit, un jour de grosse chaleur et de grand soleil, que nous approchons Tafraoute et de la vallée des Ammeln. Plus nous avançons, plus la végétation se fait rare et la proximité du désert se fait sentir. Les couleurs orangées des paysages et le bleu intense du ciel sont sublimes et surréalistes… La route est paisible, parsemée de quelques villages aux maisons roses et ocres s’accordant parfaitement avec le paysage.

Arrivée à Tafraoute

Enfin nous arrivons à Tafraoute. Nous nous établissons à notre hôtel, qui ne faillit pas à la légendaire hospitalité marocaine, et nous accueille avec le traditionnel thé à la menthe. Après un repas léger, nous partons ensuite nous promener au hasard des rues, et tombons nez à nez avec un marocain rencontré quelques jours plus tôt dans les rayons du Décathlon d’Agadir et avec qui nous avions sympathisé.

En réalité ce n’est pas un hasard, ce dernier est un grimpeur et connaît bien le bloc à Tafraoute. Il nous donne de précieux conseils: c’est à la Maison du Troc qu’il faut se rendre si l’on veut louer des crashpad et acheter le topo d’escalade. Ni une ni deux, nous partons chercher nos pads et en profitons pour rêver devant les tapis et merveilles de cette véritable caverne d’Ali Baba… Puis nous nous mettons en route à la recherche de nos blocs…

vue sur le village d'Aguerd Oudad au Maroc

Rencontre avec un berger

Après avoir passé le village d’Aguerd Oudad, nous garons la voiture sur le bas côté et décidons de partir à la recherche du caillou à pied. Nous croisons un berger marocain, accompagné de ses chèvres qui visiblement apprécient de brouter dans les arganiers. Il ne parle que quelques mots de français, mais nous nous comprenons malgré tout et il rit de nous voir avec nos gros tapis sur le dos. Il n’est pas étonné, nous ne sommes pas les premiers à venir grimper le rocher de Tafraoute. C’est chaleureusement qu’il nous indique le chemin, puis nous salue avant de repartir à ses occupations.

Premières sensations de grimpe lors de notre séjour escalade de bloc à Tafraoute

Après quelques centaines de mètres, nous nous trouvons au beau milieu d’une myriade de rochers ocres aux formes et tailles différentes. Ces blocs de roche ne sont évidemment pas tous référencés dans le topo, et pour ces premières heures de grimpe, nous décidons “d’inventer” nous même nos voies. Nous enfilons nos chaussons, disposons nos crashpad, mettons un peu de magnésie et nous lançons sur les premiers cailloux qui nous paraissent grimpables.

Côme au pied d'un bloc à Aguerd Oudad

Le rocher est un conglomérat de quartz/granite, très adhérent (ce qui permet de poser ses pieds sans trop se poser de questions), tantôt friable, tantôt compact, mais globalement assez abrasif. Pour Laureline, c’est sa première expérience de bloc en extérieur, ça change de la salle, c’est encore plus ludique et agréable.

Nous passerons ainsi notre après-midi, jusqu’aux derniers rayons du soleil, à aller de bloc en bloc. Nous sommes conquis: l’endroit est d’une rare beauté, il y a du cailloux et des montagnes à perte de vue, et les marocains sont d’une extrême gentillesse…

Deuxième jour: A la découverte de Tazka, entre traditions berbères et escalade marocaine – Les blocs de Tazka

Le lendemain, c’est de bonne heure que nous nous levons. Après un petit déjeuner copieux à l’hôtel, nous chargeons la voiture de nos affaires et nous dirigeons vers Tazka, un petit village à quelques kilomètres de Tafraoute. Les voies de ce site sont référencées sur internet, à cette adresse: 8a

Laureline sur un bloc à Tazka lors de l'escalade de bloc à Tafraoute

Le thème de cette matinée sera: dalle et vertical. Le granite est adhérent et se prête parfaitement à ce type d’escalade. On agrippe des petites fissures, on pose les pieds à plat en adhérence, et on tente de se hisser jusqu’au réta. Nous passerons ainsi nos heures matinales, à l’ombre des arganiers…

La maison traditionnelle berbère

Entre midi et deux heures, une pause s’impose. La chaleur est trop étouffante pour grimper, nous décidons alors d’aller visiter la Maison Traditionnelle Berbère. Elle se situe à Tazka, minuscule village désert et quasiment abandonné. Mahfoud y vit encore, cette surprenante demeure appartenait d’ailleurs à ses ancêtres. Il connaît tout des secrets de cette maison, des traditions berbères, et cette visite devient vite passionnante. Mahfoud connaît également les alentours, les randonnées, et les secteurs d’escalade. Nous passerons un agréable moment avec lui, et terminerons notre visite chez par l’immanquable thé à la menthe.

Mahfoud et Côme en visite dans la maison traditionnelle berbère

Retour à Aguerd Oudad

Après cette pause culturelle, nous décidons de retourner à Aguerd Oudad. Le topo guide indique qu’on y trouve un circuit de bloc d’escalade de différentes cotations, et nous sommes curieux de l’expérimenter. Après avoir repéré les lieux, et les blocs, nous nous lançons dans cette escalade ludique. Le soleil commence à descendre, la fraîcheur à s’installer, et ces quelques heures sportives sont d’autant plus agréables.

topo du circuit de bloc à Aguerd Oudad

Troisième et dernier jour: les rochers bleus de Tafraoute – Quelques informations sur cette curiosité locale:

Quelques kilomètres après Aguerd Oudad, dans une zone déserte, se trouve une curiosité locale, que vous ne pouvez pas manquer si vous passez un jour dans la région… des milliers de touristes se rendent chaque année à Tafraoute pour admirer ses Rochers Bleus. N’allez pas croire à un phénomène naturel ! Ces rochers ont bel et bien été peints par la main de l’homme, et précisément par Jean Veran. On raconte que ce peintre belge des années quatre vingt était venu colorer des dizaines de rochers à l’aide de bombes de peinture… pas très écolo me direz-vous!

Bouldering sur les Rochers Bleus

Après nous être amusés à contempler ces rochers (quelque peu délavés), et à imaginer le nombre de bombes de peinture nécessaires pour tous les recouvrir… nous nous décidons à les escalader.

topo des Rochers bleus

Malgré la peinture qui les recouvre, on devine que cette roche est tout aussi granitique et adhérente que celle des villages voisins. Elle se prête donc bien à la dalle. Quelques blocs en dévers permettent tout de même de faire chauffer nos biceps.

Nous achèverons cette journée sous le signe de la grimpe, dans un cadre époustouflant, aux couleurs ocres et sous un ciel d’un bleu intense…

Conclusion de ce séjour d’escalade de bloc à Tafraoute :

Amateurs de soleil, de chaleur, de paysages orientaux, et d’escalade de bloc, Tafraoute est l’endroit qu’il vous faut. En dehors des vacances scolaires et de la saison estivale, cette région est paisible et l’accueil y est chaleureux.

La ville se situe idéalement au coeur d’une somptueuse vallée, et s’entoure de dizaines d’autres villages typiques. Au delà du bloc, il est également possible d’y grimper en escalade traditionnelle, ce qui en fait un site d’intérêt pour cette pratique sportive.

Matériels utilisés pour la grimpe au Maroc :

CatégorieNom du modèleMarquePourquoi avoir fait le modèle de ce choix au départEst-ce que ce choix a répondu à cette expérience d'escalade de blocs à Tafraoute ?Si c'était à refaire
CHAUSSON (Côme)DragonFive tenLe profil incurvé et la pointe préciseChausson technique de qualité quoique un peu cherJe prendrai un chausson de la marque Scarpa (Booster, Drago…) qui va bien mieux à mon pied, notamment au talon et m'évite bien des douleurs
CHAUSSON (Laureline)Rock+SimondLe prixPour quelques jours d'escalade de bloc, ce chausson remplit bien ses fonctionsCe chausson est confortable, souple, et permet un bon maintient du pied.
CRASH PADRed ChiliNous n'avons pas eu le choix, ces crashpad nous ont été louésCes crashpad ont su assurer nos chutesCes pad sont pratiques à transporter et ne prennent pas trop de place. C’est une marque que nous ne connaissions pas mais qui semble offrir de la qualité dans ses produits. Ces matelas sont utilisés par les nombreux grimpeurs de Tafraoute depuis des années et sont donc résistants.
GOURDE EN INOXLACD EvoLACDPour des questions environnementales: il est essentiel de nos jours de limiter un maximum nos déchets plastiquesCette gourde remplit bien ses fonctions, elle est légère et réutilisableLa résistance de cette gourde est un avantage. De plus elle se nettoie facilement.
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire