Session grimpe dans le secteur de Bavella pour les grandes voies de Corse

par Expérience Outdoor

Romain THIERY nous partage son expérience d’escalade grande voie en Corse

escalade grande voie en Corse

Informations pour préparer un séjour escalade grande voie en Corse

  • Date de la sortie

Du samedi 19 au samedi 26 avril 2014.

  • Lieu de cette escalade grande voie en Corse

France, Corse, 2A, Col de Bavella

Depuis Montpellier : 11h de route dont 5h de ferry (Toulon-Bastia), environ 500 kms, 60€ de gasoil, 30€ de péage et de 500 à 1000€ pour la traversée suivant la saison, la taille du véhicule et le nombre de passagers.

  • Participants à cette sortie escalade grande voie en Corse

Un groupe de neuf champenois, venant de 3 clubs différents, principalement de la Haute-Marne.

  • Où dormir en Corse

Nous avons dormi au camping ‘U Ponte Grossu’, principalement pour des raisons économiques et géographiques, le seul du coin ouvert à cette saison là ! Comptez 4.5€ pour la voiture, 5€ pour la tente moyenne et 6.5€ par personne en basse saison. Rajoutez environ 1€ sur ces tarifs en haute-saison. C’était notre première dans ce camping, après avoir essayé ceux du coin et c’est vraiment le meilleur compromis : proche du col, avec la rivière, et surtout les activités nocturnes ne sont pas soumises à restriction sous réserve de ne pas déraper non plus.

Lors de précédentes sorties en canyon, nous avions essayé 2 autres campings : ‘U Rosumarinu’ quelques kilomètres contrebas, sympa mais très voire trop familial à notre goût, il vaut mieux se faire discret une fois la nuit tombée, ainsi que le camping des Eucalyptus en bord de mer à Solenzara. Ambiance plage garantie, mais il faut faire plus de route le matin pour aller grimper

Son voisin le camping de la côte des Nacres est à côté de la Méditerranée également, mais il vient tout juste d’être ravagé par un incendie est restera fermé pour cette année 2014. Possibilité également de bivouaquer au col sur le parking du haut en autonomie (c’est toléré), mais le chemin d’accès est très défoncé ! Chacun trouvera son choix et ses préférences.

  • Où se restaurer/où se réapprovisionner

Le ravitaillement en pain peut se faire dans tous les campings sous peine de réserver la veille sa quantité de baguettes. La ville la plus proche est Solenzara, avec toutes les commodités. Le ‘gros’ supermarché le plus proche est le Spar à la sortie de la ville direction Porto-Vecchio, avec une station Total à côté. Les prix sont un peu plus élevés sur l’île mais ça reste très correct.

  • Office du tourisme de Corse

Office de Tourisme Côte des Nacres

  • Caractéristiques des falaise de Bavera en Corse

Ah, l’escalade en Corse, comment décrire ça en quelques lignes seulement … Pour faire au plus simple, le massif de Bavella est granitique, surplombé par ses 7 aiguilles, et les secteurs de grimpe s’étendent sur des kilomètres aux alentours. Parfois le plus dur n’est pas de grimper mais de trouver le secteur, les marches d’approche dans le maquis vous laisserons certainement des souvenirs. Il y a quelques sites de couennes mais il est dommage pour ne pas y a aller faire de la grande-voie. Il y a de tout, du terrain d’aventure aux voies goujonnées, dans tous les niveaux (Octogénèse ! 8b !, Délicatessen ), mais en règle générale, quelques sangles ne seront pas de trop pour compléter ou aménager son itinéraire. A cette période de l’année, les dernières neiges fondent à vue d’œil.

  • Quoi d’autre dans les environs

Il existe aussi quelques sites de couennes autour du col, ainsi que des sites de blocs (topo spécifique). En saison estivale, on pourra se rafraîchir en faisant la trilogie classique des canyons du coin : Pulischellu, Purcaraccia ou La Vacca. Enfin, pour les journées de repos, les plages de la côte Est seront l’occasion de dorer quelques heures au soleil.

  • Bibliographie

Topo : “Bavedda – Escalade en corse du sud” de Quilici et Thibaudeau, disponible un peu partout sur le net

Grandes voies d’escalade en Corse autour de Bavella

Après une journée de transport (!) à base de minibus, autoroute et ferry, le début du séjour a été consacré à une remise en jambe des manips en grandes voies, étant donné le manque de pratique dans nos falaises locales dépassant rarement les 30m.

L’occasion de s’attaquer à Pilastru di Alba, 6a max, 3 longueurs, histoire de prendre un peu ses marques avec le granit corse. La météo est particulièrement clémente en ce début de saison et on prend nos premiers rayons de soleil de l’année mais le temps change très rapidement et la brume peut arriver très vite également.

Début accidenté

Cette journée sera aussi celle d’un tournant dans notre aventure puisque lors de la marche retour, un des grimpeurs se fracasse la cheville dans les rochers. Le verdict est posé aussi vite que la vitesse de propagation de l’hématome : on suspecte une fracture. Etant donné la distance qui nous sépare du parking, le chemin plutôt accidenté et l’heure assez avancée de la journée (le jour se couche encore assez tôt), on décide de le faire évacuer en hélico par le PGHM. La piètre qualité du réseau téléphone, la brume qui empêche l’hélicoptère de nous localiser même à 50m au dessus de nos têtes, nous obligerons a construire un brancard de fortune pour déplacer le blessé jusqu’a un point accessible.

 Notre brancard de fortune durant une sortie escalade grande voie en Corse

De retour de l’hôpital d’Ajaccio avec un plâtre, il ne finira malheureusement pas la semaine avec nous et sera rapatrié dans notre belle région … Heureusement le reste de la semaine sera plus heureux, mais cela sert aussi à nous rappeler qu’il faut rester attentif en montagne et en escalade, même lorsqu’on pense que le plus dur a été fait après l’ascension.

Après une nuit très courte (nous sommes rentrés de l’hôpital à 3h du mat’), on décide de modifier le programme et de caler une journée cool :

couennes au secteur de la Vacca !

Secteur d’initiation assez récent, l’équipement de la quinzaine de voies est béton et permet de passer l’après-midi entre ombre et soleil. Le niveau max du site étant seulement de 6c, les trois quarts du site ont étés pliés en une demi journée de grimpe.

Beau 6b à la Vacca au secteur de Vacca en Corse

Haddad (Punta di u Peru)

Le mardi, retour aux affaires avec une nouvelle grande voie, répondant au doux nom de Haddad (Punta di u Peru), 6b+ max, sur un pas. La moitié du groupe part sur sa voisine de gauche, Omerta, qui se croise ensuite à partir de L3/L4. La traversée dans les tafonis est superbe, superbe ambiance. Ensuite on attaque la longueur clé avec le pas de bloc, ça passe pas si mal …

escalade grande voie en Corse avec Haddad

Tout le monde est parti plutôt léger, tee-shirt voire torse nu pour certains. Le temps commence à se gâter et on entend gronder au loin. On croise les doigts et on décide de continuer. Pour éviter de perdre du temps, j’enchaine L3 (crux) /L4/L5 d’une traite histoire d’avancer un peu, ça passe tout juste au niveau de la corde. Les collègues me rejoignent au relai et ça se gâte : une averse se met à tomber. On ressort les habits et gore-tex.

Après une accalmie, on réfléchit pour continuer, mais l’humidité et surtout les lichens ultra glissants sur le granit auront raison de notre ascension, on laisse une cordelette, un maillon rapide et on rejoint les cordées du dessous, bien à l’abri dans la grotte du bas. Le dernier rappel se fera sous la pluie, et la marche du retour pour retrouver le camion se fera au pas de course. On espère que les prochains jours seront meilleurs.

De magnifiques longueurs avant la pluie dans Haddad grande voie d

Escalade au col de Bavella

On continue le lendemain avec une nouvelle journée voies sportives au col de Bavella, secteur Campanella, surement le plus photogénique ! L’occasion de faire des voies un peu plus dures. Il me restait un 7a à faire sur ce partie de la barre rocheuse, Roc and folle, une jolie ascension sur un pilier, ou il faut visiblement d’interdire l’arrête 2m à droite, sous peine de faire chuter considérablement le niveau …

escalade grande voie au col de Bavella en Corse

C’était la dernière session dans des voies d’une longueur, la fin du séjour sera exclusivement orientée grandes voies.

Le programme durant cette escalade grande voie en Corse, plus allégé nous a permis de faire un peu de tourisme et d’aller visiter le port de Bonifacio, encore plus beau sous le couché de soleil. C’est une ville à aller voir absolument, et l’ambiance y est bien plus calme qu’en période estivale.

Coucher de soleil sur le phare de Bonifacio

Terrain d’aventure avec Tafonite aigue

Le jeudi nous sommes de retour au col, entre la voie du premier jour et le secteur sportif, dans une voie en terrain d’aventure (déséquipée sauvagement sur le bas) : Tafonite aigue. Elle porte bien son nom puisque la majorité des premières longueurs se déroule dans des sculptures de toutes formes vraiment magnifiques. Un première pour moi en TA en tant que leader, et la présence de nombreuses lunules pour les sangles participera à me mettre en confiance.

La dernière longueur en 6a, est quand a elle encore équipée, et nous rejoindrons le sommet en corde tendue. La descente se fera dans un brouillard à couper au couteau, on voit à peine 10m plus bas, et dans ces conditions, difficile d’anticiper l’itinéraire de descente malgré les explications du topo. Finalement, en fractionnant en 2 longueurs, on arrive sans encombre au pied de la voie.

Et voilà, nous sommes déjà au dernier jour qui sera consacré à la Punta Rossa. L’objectif du jour est Alexandra (6b max), mais le début du chemin blanc nous permet d’observer du plus bel angle les longueurs mythique du secteur éléphant, mais l’approche nous met ensuite immédiatement dans le vif : il faut être très vigilant aux cairns, au risque de se tromper et se perdre dans le maquis corse. Le topo n’est pas très clair sur le départ de la voie et on décide de partir tout à droite.

Arrivés à R1, une autre cordée nous avertit du bas que nous ne sommes pas dans Alexandra, et qu’apparemment il y a une longueur en 7a+.Notre premier de cordée décide de continuer tout droit et de faire dévier les autres cordées dans la ‘vraie’ Alexandra. On apprendra plus tard qu’il s’agissait en fait d’une nouvelle voie ‘Canal inattendu’, 7a+ max avec une belle dalle en 6c également qui laissera de beaux souvenirs. La descente est la même pour toutes les voies, avec une superbe vue du sommet, vraiment un itinéraire à conseiller.

Conclusion de cette escalade grande voie en Corse

escalade grande voie en Corse

Vue sur la vallée

L’objectif était de faire de la grande voie en s’essayant au granit corse et il a été parfaitement rempli. Seul point négatif, la météo, car à cette saison même si nous n’avons eu qu’une journée de pluie, les descentes se faisaient souvent dans la brume. En tout cas, pas mal d’anecdotes pour cette sortie, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Entre le détour à l’hôpital, la voie avortée par la pluie, et le mauvais itinéraire du dernier jour, cela nous laisse plein de bonnes raisons (en plus du canyoning) pour revenir … le plus vite possible espérons le …

PS : une petite pensée à David, compagnon de corde agréable lors de ce séjour escalade grande voie en Corse, parti bien trop tôt du haut de ses 17 ans …

Matériel utilisé pour cette sortie escalade grande voie en Corse

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART  EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK   SI C’ÉTAIT À REFAIRE 
CHAUSSURE GTX SALOMON La robustesse Adhérence précaire sur les rochers humides Une paire de chaussure aussi rigide mais avec une semelle Stealth de chez Five Ten.
SAC DE COUCHAGE Expedition 6000 MILLET Le poids et le volume Trop chaud Pour la période printanière, un duvet confort 5°C suffit largement en camping.
MATELAS Prolite Plus THERMAREST Le poids Très confortable Je le garde à vie !
CORDE Genesis MAMMUT Valeur sûre
CASQUE Vector BLACK DIAMOND Le poids Fragile Je reprendrais un casque un peu plus lourd, mais avec une coque plastique rigide moins sensible aux pocs.
TENTE T3+ QUECHUA L’encombrement Parfaitement étanche lors des quelques averses durant cette escalade grande voie en Corse.
FRIENDS Camalot C4 BLACK DIAMOND Valeur sûre Oui
BAUDRIER Aero mountain BÉAL Confort, habitude Oui Le même
SANGLES Dyneema 120 et 180 BÉAL Taille Oui Le plus fines du marché, incontournables
MOUSQUETON À VIS Attache 3D PETZL Le poids Oui
MOUSQUETON AUTOMATIQUE Magneton gridlock BLACK DIAMOND Sécurité Oui Je reprendrai peut-être la version à vis
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire