A la découverte d’un voyage par le GR20 : Parcu di Corsica en Corse du Nord vers le Sud

par Expérience Outdoor

Arnaud Burel nous partage son expérience du à la découverte du GR20. Il nous donne des conseils pour bien préparer son GR20 et retour terrain sur le matériel utilisé.  
à la découverte du GR20
Découverte du sentier renommé et mythique qui n’est autre que le Gr20. Ne connaissant pas la Corse, ce fut dans un premier temps un challenge que j’ai proposé à mon collègue, et c’est avec enthousiasme que nous nous embarquions dans une aventure à la découverte du GR20 tout à fait incroyable.

Informations sur ce voyage à la découverte du GR20

  • Participants à la découverte du GR20

Arnaud Burel et Michael Toledo
à la découverte du GR20
Ce voyage à la découverte du GR20 a pris forme au cours de l’été 2011, pour finalement commencer vraiment en août 2011, mois de notre périple au sein de la Corse.
Ce fut d’abord un long mois de recherche à glaner des informations sur le parcours et de feuilletage du guide. C’est ainsi que nous décidions de partir en totale autonomie, en terme d’hébergement et de nourriture. Ce qui nous a amené sur une démarche de marche ultra légère ; c’est à dire de prendre le moins de poids possible dans nos sacs à dos.
Le projet étant de relier Conca à calenzana en une quinzaine de jours. N’ayant peu effectué de longue marche, ce fut un vrai défi pour nous deux, et c’est ainsi que nous avons découvert les magnifiques paysages de la Corse.

  • Nos sources d’informations pour ce voyage à la découverte du GR20

De nombreux sites internet en tout genre, mais aussi le Topo de randonnée « Randonnée A travers la montagne Corse – GR20» ; ou tout y est, le temps de marche de chaque étape, les bifurcations, les refuges intermédiaires et quelques anecdotes … indispensable selon moi, s’il nous a fait défaut une seul fois avec une modification d’itinéraires durant l’année.
Le « lonely planet guide books », qui si le temps vous le permet, est un excellent guide pour visiter cette ile, avec de multiples informations en tous genres.
à la découverte du GR20

  • Voici d’autres expériences sur le GR20 en Corse

Le GR20 : Traversée de la Corse du Nord au Sud
Le GR20 Nord-Sud par les variantes alpines

Voyage à la découverte du GR20 en Corse

Tout débute le 9 août

A la gare de Montpellier, direction Marseille via la Sncf. De la on prend le ferry (Sncm), jusqu’à Ajaccio pour une bouchée de pain (une cinquantaine d’euros pour le train + ferry par personne).
La traversée s’effectue de nuit, on dort sur le bateau là ou on souhaite, et c’est la politique du premier arrivé, premier servi, nous nous mettons sous un escalier et passons une nuit un peu courte ; les animations à bord sont gratuites et divertissantes, et nous arrivons le matin très tôt vers 6h et demi.
Etant étudiant et en totale autonomie nous décidons de rejoindre le camp de base d’arriver du GR20 en stop, et nous nous donnons une journée pour effectuer Ajaccio, jusqu’à Conca en pouce !
Après 6 voitures/personnes forts accueillantes corses et de nombreux touristes et la visite de quelques villes – ‘Propriano’ ‘Bonifacio’ et ‘Porto-vecchio’z, nous voila enfin prêt à commencer notre grande randonnée sur l’ile, le dépaysement commence enfin!
  à la découverte du GR20à la découverte du GR20à la découverte du GR20à la découverte du GR20à la découverte du GR20

Les premières heures de marche à la découverte du GR20

C’est avec de grosses douleurs aux jambes et après nos premiers 6 heures de marche que nous attendons enfin notre premier refuge sur le Gr20 d’I Paliri , l’ambiance est enjouée, la plupart des gens présents finissent le Gr20 le lendemain et nous discutons avec nos premières rencontres pour en savoir plus, de la on en conclu que le lendemain nous prendrions la variante alpine même si la difficulté est plus forte.
  à la découverte du GR20 à la découverte du GR20

La troisieme étape s’effectue déjà haut en altitude(2134m)

Une grosse étape de 8h30 pour nous.Nous décidons de partir très tôt, le refuge est encore endormi quand nous etamons notre ascension vers Usciolu. A notre grande surprise, le parcours durant l’année a changé de profil et ce n’est pas moins apres 12 heures de marche et à la tombée de la nuit que nous arrivons au refuge , completement fatigués apres une longue marche sur une crête vertigineuse qui sépare la vallée du haut-taravu et la plaine Orientale.
Cette étape nous a mis un coup au moral et personnelement je me suis remis en question sur le fait de bifurquer pour retrouver la vallée Corse plus d’une fois.
Apres une bonne nuit de sommeil , et un reveil tardif nous décidions de continuer pour avancer un peu plus , et voila que nous « avalions » apres 6 heures de marche un peu dans le brouillard, 6 nouvelles heures de randonnée à travers la montagne . Nous voila rendu au refuge de prati , qui est pour moi l’un des plus sympas, bonne entente avec les autres randonneurs , on prend un peu le soleil et nous reposions de l’étape de la veille.
à la découverte du GR20

Arrivée à Vizzavona

Par la suite nous arrivons a Vizzavona , qui n’est autre que l’étape intermediare du Gr20 ! Apres plusieurs jours de disette , nous decidions de fêter notre semi Gr20, par un restaurant dans la ville avec de bonnes spécialitées locales! Une autre bonne nouvelle, possibilité de prendre une douche chaude , nous en rêvions depuis notre départ et qu’elle bonheur de se laver avec de l’eau bien chaude ! Vous l’auriez compris , ce milieu de Gr20 est parfait pour recharger les batteries !
Tellement parfait que nous décidions que le lendemain nous ferons 2 étapes en une , et c’est de bonne heure que nous entamions une des plus dures ascension du Gr20 dans notre sens .
à la découverte du GR20
à la découverte du GR20
à la découverte du GR20 à la découverte du GR20

Par la suite, nous sommes passé les étapes nous sembles faciles et nous avançons rapidement et sans aucun soucis apparents, la seul difficulté étant le mont Bocca a le porte qui se situe a 2220 m d’altitude ! Enfin apparait les lacs d’altitude, un vrai bonheur pour les yeux, nous décidons de ne pas rallonger notre chemin, et c’est peut être avec du recul que je regrette de ne pas avoir essayé de tremper le moindre doigt de pied dans un de ces lacs à l’eau si bleue .
 à la découverte du GR20
 

Une randonnée éprouvante : à la découverte du GR20

Apres avoir effectué 10 étapes, nous avons un peu la lassitude, nous sommes seulement deux, et rares sont les randonneurs de notre âge avec qui nous pouvions parler.
On décide donc de doubler les 4 dernières étapes afin de finaliser notre projet, et c’est ainsi que nous partions pour des doubles étapes entre Tighjettu et Carozzu !
Pour gagner un peu de temps, un allemand nous conseille de passer par l’ancien Gr , et donc nous passons sur la crête de la montagne en suivant le balisage un peu effacer , voyant de haut l’une des rares stations de ski de Corse , qui est aussi un refuge d’étape Ascu ! Avant cela, nous venions de passer la délicate traversée d’E Cascettoni (le cirque de la solitude) qui porte bien son nom car il était tôt dans la journée !
à la découverte du GR20à la découverte du GR20
à la découverte du GR20
Arrivés à carozzu dans l’après midi, nous profitons du temps qu’il nous reste pour nous reposer et préparer notre derniere journée. Levés au aurore ( environ 3 heures du matin ), nous remarquons que nous ne sommes pas les seuls à prendre le sentier de bonne heure! Aprés une descente vraiment casse gueule, nous arrivons au refuge de l’étape 1 du sens normal du Gr20 ; un refuge désert vu l’horaire. Après une petite pause , nous voilà repartis pour notre ultime étape, direction Calenzana. Après une étape tranquille et « des bonnes chances » aux personnes croisées qui commencent leur Gr, nous approchons de la côte et de la ville qui grandit avec notre avancée.
à la découverte du GR20

 à la découverte du GR20 

En conclusion de cette randonnée à la découverte du GR20

Ce fut d’abord un énorme challenge pour nous. Il s’est avéré être une incroyable expérience de marche sur 12 jours. Le paysage Corse vaut vraiment le détour, sa haute montagne est magnifique. Le contraste mer/montagne vu de haut nous en a mis plein les yeux.
De manière générale, nous avons été bien accueillis. Ceci dit, il est difficile de vraiment s’intégrer à un groupe de personnes puisque cela dépend de la cadence de marche et du fait de doubler les étapes ou non.
Un autre point négatif : nous étions deux dans cette aventure. Je pense que le nombre idéal pour ce genre d’excursion est de 4 à moins de partir seul. Il y a quelques moments où nous avons ressenti l’ennui durant les longues étapes.
Nous avions fait le choix de ne pas avoir de téléphone durant ces douzes jours et bien ce fut une excellente idée , se couper du monde nous a fait un bien fou.
Je conseille cette grande randonnée à tous, peu importe l’âge, il y a de multiples possibilités d’accès notamment par la gare de Vizzavona.
Ce fut vraiment une expérience incroyable, qui nous donne envie de plus grand, et surtout de plus loin dans le monde!
Je pense retourner en Corse , cette fois-ci pour voir de plus près les parois rocheuses et m’essayer à l’escalade au dessus de la mer, il paraît que c’est grandiose.

Matériel de l’épopée à la découverte du GR20

Matériel de base

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART?  EST-CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À L’EXPÉRIENCE RACONTÉE DANS CE ROADBOOK ?   SI C’ÉTAIT À REFAIRE
 SAC À DOS DEUTER   Bonne capacité pour 15 jours, multiples rangements et tout confort! La ceinture peut être gênante par moment.  Parfaitement  Je me tournerais peut être vers un 40 L, plus compact!
 TAPIS DE SOL  QUECHUA  Premier prix quechua/decathlon  Pas totalement, très fin , peu confortable, jeté a l’avant dernière étape.  J’investirais dans un modèle plus cher, mais plus confortable (j’ai en tête le therm-a-rest z-lite sol).
 SAC DE COUCHAGE  LAFUMA   Un prêt d’une connaissance (ayant un budget serré! )  Un peu froid certaines nuits, dû sûrement à son ancienneté, mais aucun budget pour ce sac !  Je m’achèterais un sac 0°c, pour être certain de passer de bonnes nuits.
 SAC À VIANDE X2  COCCON  Appréhension du froid ! Permet d’éviter de salir son sac de couchage.  Oui  RAS
 CHAUSSURES  LOWA  Première chaussure à gros budget, bien conseillé , impeccable!  Parfaitement, même si les 2 jours en haute montagne ont bien uséles crampons !  Peut-être prendre des chaussures plus légères! Mais pour des premières , je ne suis pas déçu.
 GOURDES X2  NALGENE PLATYPUS  3L d’eau par jours , raisonnable ! Bonne résistance pour les deux.  Oui  RAS
 RÉCHAUD X2  COCA-COLA  Réchaud fait maison à partir d’une canette . Economique et plus de légèreté ( 9g le P3rs , + 1 L d’alcool ).  Parfaitement !  Ne pas oublier un pare- vent , INDISPENSABLE !
 POPOTE X2  EVERNEW  Ultra légère , et fonctionnelle. Pour la qualité et l’avantage du métal ( titane par rapport a EVERNEW l’aluminium ). Je ne voulais pas prendre l’aluminium pour ca toxicité .  Oui  RAS
 TROUSSE DE SOIN ET SECOURS  Aucun oublie  Oui  Je ne prendrais pas les purificateurs d’eau (micropur), aucune utilité sur le Gr 20 , les sources étant fréquentes. Mepilex (pansement pour les ampoules) utile , peut sauver votre Gr !

Matériel Michaël

 SAC À DOS  GROSSAMER GEAR  Léger, fonctionnel et modulable . (60L)  Oui  RAS
 SAC DE COUCHAGE ARKLIGHT DESIGN  ultra léger, et assez chaud pour la saison en corse.  Oui  RAS
 CHAUSSURES  SALOMON  Chaussure de trail, viable pour le Gr20.  Oui  RAS
 BÂTONS DE MARCHE  FIZAN  Ultra léger , utile pour les genoux fragiles,  Oui  RAS
 TENTE  RIGEL X2  Ultra léger 980g  En effet, même si quelque nuit nous avons dormi a la belle étoile.  Une petite tente convient tout à fait pour le Gr20, néanmoins nous avons eu un très beau temps , je ne pense pas qu’elle résisterait à de forts orages.
 HABILLEMENT  2 t-shir, 1 short, 1 pantalon  Des vêtements simples, prie dans notre placard sans aucune spécificité pour la randonnée  J’ai jeté mon pantalon au bout du 5 ème jours , prise de risque mais il me prenait de la place, au final je n’aurais pas du le prendre depuis le début.
 NOURRITURE  Pâtes, riz en grande quantité, des amandes, du chocolat, des noisettes …  Sans aucun doute  Peut être prendre moins de pâte, ayant jeté 2 kilos au bout de 5 jours voyant que l’on en avait trop. Prendre des pâtes de petit volume, comme des coquillettes!

Autres idées d’activités outdoor lors d’un voyage en Corse

Voici d’autres voyages en Corse avec des activités sportivités variées autres qu’ à la découverte du GR20 :

0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer