Voyage au États-Unis : A la découverte de la Californie, du Nevada, de l’Utah et de l’Arizona.

par Expérience Outdoor
Arrivée à Monument Valley

Daphné nous partage son expérience de son roadtrip aux Etats-Unis.

roadtrip aux Etats-Unis

Informations pour préparer un Roadtrip aux Etats-Unis

Dates :

Du 02 au 13 Juin 2017.

Concernant les endroits que nous avons exploré, la meilleure période pour s’y rendre s’étale de mai à octobre, mais cela varie énormément d’un endroit à un autre.

Si vous souhaitez par exemple explorer le désert de Mojave, il fait déjà trop chaud en juin, il faudra plutôt viser le mois de mai.

Il est également très tentant de faire un tour dans la Death Valley mais attention, le climat y est favorable d’octobre à avril

Il faudra donc d’abord cibler les lieux que vous souhaitez découvrir et…faire des compromis !

Lieu :

Arrivée et départ de l’aéroport de Los Angeles.

Comment s’y rendre :

Paris-Los Angeles : entre 11h et 12h de vol ; prix de mon billet aller retour 755€. Je l’avais pris fin mars et je n’avais pas le choix de la date d’arrivée. Il y a donc possibilité de trouver moins cher !

Vols avec Air Tahiti Nui (super compagnie!)

IMPORTANT : pour tout voyage aux Etats-Unis (de moins de 90 jours ou même seulement une escale), un ESTA (Electronic System for Travel Authorization )est obligatoire. Ce document est valable 2 ans et vous coûtera 14 $ sur le site https://www.service-public.fr

Sans oublier votre passeport, qui devra être valide 6 mois après la date prévue de votre retour.

Nous avons loué une voiture et ce choix était incontournable compte tenu de la courte durée de notre périple et des distances à parcourir !

Pensez à faire votre permis international, la demande est à faire en mairie et c’est gratuit !

Via Auto Escape, pour les 12 jours nous avons payé 364€ pour une Nissan Altima automatique, 5 portes (une toute petite voiture pour eux!). Rien à redire sur l’agence, aucun problème alors qu’ils auraient pu être plus pointilleux aux vues de nos péripéties !

Participants a ce Roadtrip Etats-Unis :

Nous sommes parties entre amies, à 2 adultes.

Je m’appelle Daphné, j’ai grandi et vis actuellement en Pays de Loire. Loin de la montagne, c’est grâce à une amie que je tombe amoureuse des Pyrénées, des montagnes et des randonnées par la même occasion. Globe trotteuse dans l’âme, le voyage est ma drogue et mes plus belles expéditions sont celles où je combine voyage+treks. Cela me permet d’éprouver un sentiment de liberté lors des randonnées en autonomie, de connexion avec la nature, du goût de l’effort qui n’a pas de prix.

J’organise mes voyages, itinéraires et logistique seule, en m’aidant beaucoup de l’expérience d’autres personnes !
Je débute également en escalade et attends avec impatience les beaux jours…

Où dormir aux états-unis:

Nous avons fait plusieurs styles d’hébergements différents selon les endroits. Nous avions réservé en avance pour certains lieux et pour plusieurs nuits, nous n’avions rien réservé pour garder une place à la spontanéité du moment ce qui est pour moi très important lors d’un voyage !

Auberge de jeunesse à Los Angeles :

pour être dans l’ambiance rien de tel ! « Banana Bungalow » : située sur Hollywood Bd, parking privé à disposition, ambiance sympathique, petit-déjeuner inclus pour 35€ environ pour une nuit en dortoir de 6.

Hôtel :

Hotel Circus Circus à Las Vegas durant notre roadtrip Etats-Unis

  • A Barstow : un Day Inn sans intérêt mais qui nous a bien dépanné !
  • Las Vegas : au Circus Circus : immense hôtel un peu excentré sur le Strip, réservé en avance, nous payons 29€ pour une chambre avec 2 lits king size…
  • A Los Angeles avant le départ, à Santa Monica Ocean Park Hotel 113$ la nuit pour 2 avec salle de bain commune.

Motel :

Motel à Zion National Park durant notre roadtrip Etats-Unis

Zion National Park motel 86$ piscine avec vue sur les falaises
A Needles sur la route 66.

Camping :

Camping à Monument Valley durant notre roadtrip Etats-Unis

Cela permet de voyager à moindre coût, de trouver des places sans réserver et surtout de s’imprégner de la nature ! Nous avions donc apporté notre matériel de camping, utile à Bryce Canyon ( heureusement que nous avions cette option car tout était complet ), au Lac Powell, et à Monument Valley « the view campground »(à réserver à l’avance, places limitées, 21$)…à faire absolument, au Grand Canyon (attention les nuits sont fraîches !).

Où se restaurer/où se réapprovisionner :

Vous trouverez toujours des endroits où faire des achats et des restaurants… on voit qu’avant de mourir d’une hypoglycémie là bas, il faut vraiment le vouloir !!!!

Camion Pop Corn souvent rencontré durant notre Roadtrip aux Etats-Unis

Pour faire le plein d’essence, grand moment de solitude pour nous devant la pompe…Il faut en fait entrer dans la station, pré payer le montant d’essence que l’on souhaite et aller se servir ensuite…peu intuitif au départ !!!

Office du tourisme :

Vous trouverez des « Visitors Centers » sur chacun des lieux touristiques, parcs nationaux. Ils sont très bien indiqués et permettent d’obtenir gratuitement des informations sur les choses à faire et surtout les différentes randonnées, temps de marches, distances, niveaux de difficulté, points de départ.

Quoi d’autre dans les environs :

Si nous avions eu plus de temps, nous serions allées faire un tour à Arches National Park, plus au Nord dans l’Utah.

Bibliographie :

Nous avions emporté :

  • le « Petit Futé 2012 2013 Californie-Arizona-Nevada-Utah »

Guide Petit futé CALIFORNIE OUEST AMÉRICAIN

  • quelques pages imprimées d’internet concernant des randonnées notamment pour l’Angels Landing.

Site Internet :

Vous pouvez lire aussi le voyage aux Etats-Unis en mode reportage photo en hiver de Marc BOURREL

Voyage au États-Unis dans les plus beaux parcs de l’ouest Américain de la Californie, du Nevada, de l’Utah et de l’Arizona.

Premier jour de notre Roadtrip Etats-Unis : arrivée à Los Angeles, Californie

Après un très bon vol et 9h de décalage horaire (j’ai remonté le temps !), je retrouve mon amie à l’aéroport qui arrive elle, de Tahiti pour un retour en métropole via Los Angeles.

Nous récupérons notre voiture à l’agence Auto Escape. Une petite attente au guichet pour les formalités puis nous devons sortir choisir notre véhicule. Nous attendrons patiemment que quelqu’un nous rejoigne…ne voyant personne arriver et après s’être renseignées, nous comprenons que c’est à nous de choisir le véhicule que l’on souhaite parmi une cinquantaine de voiture correspondant à la catégorie sélectionnée ! Originale ! Nissan Altima choisie, nous nous retrouvons rapidement sur le périphérique de Los Angeles, une 2X8 voies…quelque peu impressionnant !

Un GPS et un copilote sont alors forts utiles !

Règles de conduite :

Nous ne nous en étions pas préoccupées… !
Il est quand même utile de savoir que les voies de droites ou de gauches sur les périphériques sortent généralement automatiquement. Il fait donc rester au milieu lorsque vous souhaitez continuer tout droit, et vous vous ferez doubler par la gauche comme par la droite.

Régulièrement nous croisons des carrefours à 4 stops…c’est par ordre d’arrivée aux stops que vous devrez vous engager !

Les feux tricolores sont généralement de l’autre côté du carrefour. Pensez à regarder loin !

Première nuit sur Hollywood Bd dans une auberge de jeunesse très sympa, « Banana Bungalow ».

2ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : De Los Angeles à Barstow (185km, 1h50)

Le petit-déjeuner à l’auberge est très agréable mais nous partons rapidement à la découverte d’Hollywood Bd et du Walk of Fame (trottoir très célèbre pour ses étoiles).

C’est sympa à voir car tellement cliché mais franchement rien d’exceptionnel, le boulevard n’est pas joli, les odeurs d’urine sont régulièrement présentes…

Walk of fame à Los Angeles

Petit tour par le Hard Rock Café et vue sur les lettres HOLLYWOOD érigées sur le mont Lee, cliché aussi !

Nous ne prendrons pas, volontairement, le temps de faire Walt Disney Studio, préférant garder notre temps pour les parcs naturels.

Vue sur les lettres Hollywood et le mont Lee

L’après-midi direction Beverly Hills via sunset road.

Puis nous allons faire un tour à l’UCLA (University of California, Los Angeles), campus le plus important de l’université de Californie. Ça sent la série Américaine à plein nez et le cadre et infrastructures sont très belles.

Parcs et bâtiments de l

Venice :

Direction ensuite Venice, autre quartier de Los Angeles où nous flânons. C’est vraiment agréable, ambiance décontracte, tendance, sportwear et vintage.

Le quartier décontract

Les immenses palmiers bordent la plage, la piste de vélo, la piste footing, le skatepark, il y règne une atmosphère de liberté avec un doux parfum de beu. Le cannabis à visé médicinal est en vente…et ça se sent !

(Depuis le 1er janvier 2018, la consommation récréative de marijuana est autorisée dans l’état de Californie…)

Skatepark du quartier de venice à Los Angeles

La plage n’est pas splendide mais là encore on s’imagine de suite dans alerte à Malibu…Malibu beach est tout prêt d’ici. Cabanes de sauveteurs, 4X4, surfeurs, palmiers…tout y est !

Venice beach à Los Angeles

Il est temps de quitter la côte pour s’enfoncer plus à l’est, direction Las Vegas. Nous nous arrêtons dans un hôtel à Barstow après avoir fait 185km.

3ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : Réserve Nationale de Mojave

Après une halte au Kelso Depot Visitor Center (les Visitor Centers nous seront bien utiles, se sont des centre d’informations présents au niveau des lieux attractifs, où il est possible d’obtenir des renseignements sur les balades, randonnées à faire, etc) nous décidons d’aller voir les dunes de plus près et de réaliser 2 marches d’une heure chacune environ.

Nous allons en voiture vers Kelso Dunes, et marchons seulement quelques minutes dans le sable. Pour cause, la chaleur est accablante, il fait 45 degrés et il est midi… Je sens l’insolation arriver, nous n’irons pas plus loin…ce n’est pas la bonne heure ni la bonne période ! C’est tout de même très impressionnant de voir ces dunes…

Il existe cependant une randonnée de plusieurs heures au travers les dunes et qui peut être vraiment chouette.

Kelso Dunes en direction de Las Vegas

Première petite rando, 2,4kms « Rings Loop Trail » (départ de Hole-in-the-Wall Information Center) vraiment ludique.

randonnée dans le Rings Loop Trail

Car elle comprend quelques passages à grimper dans le Banshee Canyon, à l’aide d’anneaux en métal scellés dans la roche.

escalade dans le Rings Loop Trail

Deuxième balade, « Rock Springs Loop Trail » parcours qui nous fait prendre un tout petit peu de hauteur. La végétation est rare et rase, quelques arbres de Josué (Joshua tree ou Yucca Brevifolia, uniquement présent au sud ouest des États-Unis), des cactus… C’est très beau mais très hostile en juin !

Arbres de Josué durant notre roadtrip aux Etats-Unis

Las Vegas :

Nous repartons ensuite direction Las Vegas. Nous avons fait le choix de n’y passer qu’une soirée et une nuit et  nous ne le regretterons pas.

L’arrivée dans cette ville est surnaturelle, une ville démesurée au milieu…de rien.

Nous nous installons dans notre hôtel (non sans mal, un dédale de 3774 chambres), le Circus-Circus : machines à sous au rez de chaussée, de nombreux étages, boutiques, restaurants et même le plus grand parc d’attraction couvert du monde… Le bruit, les lumières artificielles nous agressent. Mais nous y sommes alors direction le Strip.

Nous passons à pieds devant le Venitian, le Cesar Palace, le Flamingo, le Bellagio

Un des palace, le Venitian, sur le Strip, à Las Vegas.

De l’eau à foison alors que nous sommes en plein désert, des machines à sous partout, tout n’est qu’artifices et paillettes en apparence, des tenues extravagantes, mais aussi des drogués et des clochards…pour moi cette ville représente la bêtise humaine à l’état pur…

Nous rentrons nous coucher dans notre hôtel, les chambres sont d’ailleurs très bien insonorisées et nous passons une très bonne nuit chacune dans notre lit king size !

4ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : de Las Vegas à Springdale, Utah

Nous repassons sur le Strip en voiture pour regarder la partie que nous n’avions pas faite la veille à pieds…

Je suis contente de quitter cette ville qui ne m’inspire pas du tout, et qui me dégoûte même ! Après, nous n’avons pas fait les autres quartiers en plein essor de cette ville…comme celui « des artistes ».

Zion National Park :

Nous arrivons dans l’après-midi à Springdale après 2h30 de route. Un petit tour par le visitor center afin de récupérer quelques informations sur les randonnées à faire. Les hébergements affichent tous « no vacancy »…Nous dénichons finalement une maisonnette au Zion Park motel. Nous pensions qu’il était 16h45, l’horloge indique 17h45… Il va falloir s’y faire, le décalage horaire est réel entre les différents états…et nous n’avons pas du tout l’habitude de ça !

Il y a un système de navette, comme un bus qui dessert plusieurs points de départs de randos.

Nous prenons la navette pour faire la rando « Emerald Pools » 4,8km, quasiment sans dénivelée, les temps de marche indiqués sont vraiment vraiment très larges…Nous enchaînons donc le Lower avec le Upper Emerald Pools. Les falaises sont rouges, ocres, nous longeons les cours d’eau, cascades, c’est très beau même avec un soleil qui disparaît progressivement.

paysage lors de la balade « Emerald Pools » à Zion national Park

5ème jour de noter Roadtrip Etats-Unis : Zion NP Angels landing

Ça y’est nous y sommes, moi qui adore marcher, c’est une randonnée que j’attendais ! L’Angels landing hike…8,7km/500m de dénivelé, 4h.
Cette randonnée est réputée difficile, dangereuse, fatigante…6 morts depuis 2004, bon…

Nous commençons à marcher à 7h, le début est tranquille, puis une montée en lacets. Nous montons à l’ombre, avec un petit vent plutôt frais ! On prend rapidement de la hauteur et la vue est déjà très jolie.

Nous somme quasiment seule et le soleil se lève doucement, je savoure ces instants.

Nous arrivons ensuite à la portion qu’ils qualifient de « strenuous ». Effectivement, roches glissantes, sable, vide, chaînes le long des falaise pour se tenir. Le parcours est génial, il ne faut pas avoir le vertige par contre et bien sur impossible à faire avec de jeunes enfants.

Je suis fière de mon amie qui n’a pas l’habitude de randonner et qui se débrouille comme une chef ! J’espère que ça va lui plaire… !

randonnée du Angels landing hike à Zion National Park

Le chemin passe au sommet de cette crête pour arriver en haut !

Au sommet de Zion

Au bout de 2h, nous arrivons en haut. C’est GRANDIOSE, vue à 360° sur le canyon, on y reste 45min mais j’aurai pu y rester des heures voir des jours !

Vue du point culminant de l

Vue éblouissante, sérénité garantie…

La descente nous prendra 1h30 et nous croisons des personnes qui commencent juste à monter, sous un soleil de plomb. Je conseille vraiment de démarrer cette randonnée tôt le matin pour en profiter un maximum et avec des chaussures de randonnée…bien sûr…(sans oublier eau, nourriture, et vêtements chauds…le minimum en montagne…)

Nous revenons donc toujours vivantes, ravies de notre escapade.

Retour à notre motel où nous profitons de la piscine en contemplant les falaises. Ce paysage est magnifique.

Vue de la piscine du Zion Park Motel

Je serai bien restée un ou deux jours de plus pour continuer à explorer le canyon…une autre fois ?!

6ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis: de Sprigdale à Bryce Canyon (136km, 1h30) en passant par le Red Canyon.

Red Canyon

Sur la route en venant de Zion, nous découvrons ces étonnantes falaises flamboyantes et ces hoodoos dressés en bord de route. Nous nous arrêtons en bord de route pour faire le « photo trail » une petite grimpe de 30m, ça roule, ça glisse mais la vue est impressionnante.

Après un arrêt par le visitor center du Red Canyon, nous partons pour l’ « Arches Trail » une boucle de 1,1km. Les roches rouges sont splendides et contrastent avec le vert des sapins, le paysage change encore totalement. Il y a tant à faire là aussi, des sentiers à découvrir à vélo, à cheval…

Red Canyon, avec vue sur la vallée, lors de l

Bryce Canyon :

Nous repartons direction Bryce Canyon, il reste 2 emplacements libres dans le camping, et les hôtels affichent complets.

Le mode de « visite » est assez particulier : il s’agit de parcourir en voiture la route (en cul de sac) et de s’arrêter à différents points de vue la « Scenic Drive »… On crame du gazole, on s’arrête prendre une photo, on crame du gazole etc…assez peu pour nous… Il faut avouer que les points de vue valent la peine, mais nous en sauterons quelques uns… Les meilleurs sont pour nous :

  • « Inspiration point »
  • « Bryce Canyon Point ».

Le canyon est vraiment à couper le souffle, paysage surnaturel composé de hooboos de toutes formes.

Un pin flexible (pinus flexilis) contemplant Bryce canyon

Il faut, à mon sens, absolument descendre à pieds, marcher et zigzaguer dans ce décors. Là encore, le visitor center indique pleins de balades de différents niveaux, temps (de 1h à 5h).
Nous partons de Sunset Point où nous laissons la voiture et marchons jusqu’à Sunrise Point, où nous prendrons une navette pour retrouver notre véhicule.

On en prend plein les yeux, on ne croise pas grand monde une fois descendu à pieds. Ce parc fait compte parmi nos plus beaux souvenirs et là encore il vaut la peine d’y rester plusieurs jours.

En serpentant dans Bryce Canyon

7ème jour : De Bryce Canyon à Page, Lac Powell, Arizona (240km, 2h40)

Horseshoe Bend :

Arrêt au « Horseshoe Bend » ce fer à cheval incontournable, creusé par le Colorado. C’est un lieu extrêmement touristique, prisé des touristes asiatiques à priori…il suffit en effet de descendre de la voiture (ou du car) de marcher quelques centaines de mètres pour arriver au point de vue. C’est donc une effervescence humaine, de selfies (j’ai d’ailleurs failli finir au fond du Colorado après qu’une femme Chinoise ai glissé sur moi en faisant son selfie…)

Je n’aime pas ces endroits mais je ne regrette en aucun cas l’arrêt. C’est très très beau à voir et je le recommande.

Horseshoe Bend, vue sur le fleuve Colorado durant notre roadtrip aux états-Unis

Lac Powell :

Les abords du lac Powell sont payants, les accès aux plages également. Nous allons à deux points de vue The Wahweap Overlook et The Dam Overlook qui nous offrent une vision sur le barrage et le Colorado. Il est possible de faire du bateau, du ski nautique, du wake board, de la pêche sur ce lac artificiel.

vue sur le lac Powell, de Wahweap Overlook

Nous réservons au visitor center Antelope Canyon pour le lendemain. En ce qui concerne la ville de Page je dirai qu’elle est moche et sans grand intérêt.

Nuit au Page Lake Powell Campground (nous avons regagné 1h en passant la frontière Utah-Arizona, c’est vraiment tordue cette histoire !)

8ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : Page, Antelope Canyon, Arizona

Lower Antelope Canyon :

C’est un slot canyon (crevasse rocheuse étroite formée par l’érosion).

Il y a deux Slots Canyon, l’Upper Antelope (au sud) d’accès facile et pour tout public, et le Lower Antelope un peu plus sportif. Nous choisissons le Lower…
Sportif est un bien grand mot, il faut juste être capable de descendre quelques échelles…

Lieu encore très touristique (il paraît que le Upper l’est encore plus), on s’engouffre par groupe d’une dizaine de personnes les uns à la suite des autres avec notre guide indien Navajo. Mais peu importe, c’est suffisamment extraordinaire pour oublier ça !

Antelope Canyon (le Lower) durant notre roadtrip aux Etats-Unis

Décors incroyables d’Antelope Canyon (le Lower), formant une femme cheveux au vent

Nous marchons sur du sable (rajouté par les Indiens pour que l’on puisse circuler sans se tordre la cheville !) entourées de parois à l’allure de pâte à tartiner rouge, beige, orange…
Le soleil pénètre à certains endroit ce qui donne une allure mystique au canyon. Encore un nouveau décors totalement incroyable.

Parois d

Lac Powell :

L’après-midi, nous décidons quand même de payer les 25$ pour accéder à la marina d’Antelope et aller à la plage. Il y a un panneau indiquant sable profond mais des berlines sont au bord de l’eau, ça passe alors ?!

Nous passons…autour du lac, un vaste camping sans infrastructure, un alignement de camping car et de 4X4 où de nombreux américains viennent passer le week-end ou les vacances.
C’est joli mais sans plus (deviendrait-on exigeante?!) et surtout le jour est très mal choisi. Il y a du vent, beaucoup de vent impossible donc de s’asseoir sur la plage car le sable qui vole nous fouette et nous recouvre en quelques secondes.

plage autour du Lac Powell, via la marina d

Panne de voiture

Nous repartons sur cet échec en nous trompant de chemins dans le sable…crac…trop tard…on est ensablé avec la berline…
Fou rire…silence…réflexion…fou rire…Il n’y a pas 36 solutions, nous abandonnons notre voiture et nous partons à pieds, demander de l’aide à quelques américains bien calés dans leurs chaises au bord du lac.

Ils enfilent leurs chapeaux de cow-boys, nous montons dans leur énorme 4X4 pick-up direction notre pauvre petite berline.
Moment inoubliable, je suis au volant, marche arrière enclenchée et nos 3 sauveurs poussent de toutes leurs forces sur le pare choc avant. A voir leurs visages rougis par l’effort, ils y mettent du cœur, mais rien ne bouge…

Ils arrivent non sans mal à attacher notre véhicule par l’arrière à leur pick-up et en 5 secondes de traction notre voiture est à 20 mètres… Thank you so much !

Ils nous indiquent par où repartir et nous précisent bien:

« Don’t stop and go fast »

…ok ok… c’est parti la Nissan passe en mode kangourou du désert, trous, bosses, we go fast…we don’t stop malgré les bruits suspects provenant de dessous. Bilan : nous avons bien rigolé, le dessous de la voiture un peu moins… (Auto Escape ne nous demandera rien du tout…).

J’ai repéré un endroit gratuit menant sur les bord du lac sur la carte. Baignade bien méritée, très agréable avec un accès beaucoup moins risqué ! L’eau du lac est bonne, et ça fait du bien avec cette chaleur !

9ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : de Page à Monument Valley (200km, 2h30)

Les rocks se dessinent au loin comme sortis de nul part…comme dans un bon vieux western.

Arrivée à Monument Valley

Il est possible de faire un certains nombre de pistes avec sa voiture, mais vu l’état des pistes, notre mésaventure de la veille, n’ayant pas de 4X4 et surtout envie de profiter au maximum nous prenons l’option guide…

Les prix sont rédhibitoires, 85$ par personne le tour d’1h30…on s’apprête à partir et là, on nous propose 150$ pour 2 pour 2h30. Yallah, c’est cher mais mieux quand même. Tim sera notre guide pour notre épopée fantastique. Nous sommes à l’arrière, à l’extérieur d’un 4X4 style safari et dès le début de la piste rocailleuse nous ne regrettons pas notre choix.

notre carrosse durant notre Roadtrip aux Etats-Unis

S’ensuivent 3h du grand tour de Monument Valley, avec toutes les explications, descriptions, formes des rocks. Tim vit ici, nous faisons un arrêt par son village où sa nièce nous montre comment elle file la laine et fait une coiffure traditionnelle « bun » à mon amie.

Nous croisons des 4X4 plein à craquer…nous ne sommes que toutes les 2 dans le notre, c’est royal.

Habitation traditionnelle des Indiens Navajo, le hogan

Tim a été génial et je garde toujours contact avec lui. Il organise des randonnées à cheval dans Monument Valley…ça à l’air magique…see you soon ?!

Coucher de soleil à Monument Valley :

L’installation à « The View Campground » est mouvementée, le vent plie la tente et le sable tellement fin s’infiltre partout.

The view campground,il porte bien son nom ce camping

Le coucher de soleil est derrière nous, les teintes oranges du ciel sont splendides et ce camping offre selon moi l’une des plus belle vue au monde !

Nous fixons notre réveil à 5h30 pour profiter du lever de soleil, spectacle indescriptible que nous offre le nature.

10ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : de Monument Valley au Grand Canyon (290km, 3h30)

Lever de soleil à Monument Valley

Avec le vent, le sable a réussi à s’infiltrer (ça ne m’était jamais arrivé !) par les aérations de la tente…nous sommes ensablées…et mon amie qui n’avait jamais pratiqué le camping tient bon !

La beauté du paysage avec ce lever de soleil est inoubliable et je vous le conseille vivement. Il n’y a qu’un endroit à Monument Valley où il est possible de camper, allez y ! mais surtout réservez en avance sur internet…les places sont trop peu nombreuses !

Lever de soleil à Monument Valley

Arrivée au Grand Canyon :

Nous arrivons à 10h au camping du Grand Canyon, 1er arrivé, 1er servi, nous montons notre tente.
Nous enchaînons comme à Bryce Canyon les points de vue en voiture. C’est vertigineux avec le Colorado au fond mais le décor nous paraît même trop irréel et on a du mal à se plonger dedans (on devient peut-être extrêmement exigeantes ?!…)

le Grand Canyon, à perte de vue

La journée passe rapidement, la fatigue se fait sentir. Il fait froid au camping, on allume notre feu pour dîner autour (aux USA, tous les emplacements de camping ont leur barbecue…c’est vraiment agréable!).

Nuit très fraîche, on est un peu en altitude, il y a du vent. Je dors très bien dans mon duvet en plume 0 degré, pour mon amie, ça sera nuit blanche…oups… !

11ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : du Grand Canyon à Needles (380km, 3h30)

Grand Canyon :

Ce matin nous faisons une partie du Rim Trail, qui longe une partie du sud du canyon. Nous le ferons de Monument Valley Creek Vista au Bright Angel lodge. Là encore un système de navette permet de rejoindre sa voiture. 2H30 de marche, coupe vent indispensable. C’est grandiose mais nous avons toujours cette sensation d’être devant un gigantesque tableau…

Rim Trail au grand canyon

Il faudrait je pense descendre dans le canyon pour, comme à Bryce, s’immerger vraiment. Les trails qui descende dedans sont classés difficiles avec beaucoup de mise en garde. Il est interdit de faire la descente et la montée en une journée, il faut impérativement passer une nuit en bas. En montagne, plus on grimpe, plus il fait frais ici, forcement, c’est l’inverse, plus on descend dans le canyon plus la température monte. De nombreuses personnes se font donc surprendre et les risques de déshydratation sont réels. Mis à part le dénivelé et cet aspect à prendre en considération, je pense que le sentier ne présente aucune difficulté.

Grand Canyon durant notre roadtrip aux Etats-unis

Yavapai Point

Nous filons ensuite à Yavapai Point un magnifique point de vue où se trouve également le « Geology Museum ». Et bien…on aurait dû commencer par là…les explications sur la géologie du lieu, les panneaux très ludiques, les millions d’années qu’il retrace nous font prendre conscience du caractère grandiose de la chose et c’est désormais sous un autre œil que nous contemplons ce spectacle naturel.

Vue sur le Grand Canyon, de Yavapai Point

Motel à Needels :

Il est tant pour nous de partir…c’est la fin des grands espaces Américains, nous roulons jusqu’à Needles, petite ville sur la route 66 où nous trouvons un petit motel comme on les imagine. Tout y est : la vieille blonde tabagique sortant son chien en laisse rose, le sosie de Johnny, la vieille voiture américaine..44$ la nuit pour 2, très bien.

La mythique route 66, Needels.

12ème jour de notre Roadtrip Etats-Unis : De Needles à Los Angeles (Santa Monica) (440km, 4h15)

Dans les films, il y a toujours quelqu’un de bizarre qui vient tambouriner à la porte du motel…c’est chose faite pour nous, réveil un peu mouvementé par une Californienne vulgaire qui cherche « Christina »…

Nous faisons nos bagages avec une certaine nostalgie, et nous roulons vers Los Angeles.

Départ de notre motel, Needels.

Santa Monica :

Direction Santa Monica avec sa jetée, ambiance fête foraine 365 jours sur 365.

La jetée de Santa Monica à Los Angeles

C’est sympa mais l’envie nous prend de retourner à Venice.

L’énergie est enivrante et contagieuse, nous passons quelques heures à flâner.

Coucher de soleil sur Santa Monica à Los Angeles

Conclusion de notre Roadtrip Etats-Unis

Ce voyage restera une formidable aventure. La diversité des paysages rencontrés en si peu de temps est exceptionnelle et pour une première aux États-Unis mon envie est grande d’y retourner…See you soon…

Matériels utilisés durant notre Roadtrip Etats-Unis

Je considère que les conditions de notre voyage étaient très simples dans le sens où j’avais embarqué avec une valise, nous avions une voiture, nous ne partions pas sur des randonnées de plusieurs jours et nous n’étions pas isolée en pleine nature !!!
Cela joue énormément sur le choix du matériel et des vêtements…très peu de limite de poids ou de place finalement ! Quand on est habitué à tout porter, c’est le luxe absolu.
Il a fait chaud, parfois même très chaud (40° à Mojave), prévoir donc des vêtements légers mais couvrants, chapeau…et une paires de tongs qui est toujours utile !
Nous n’avons pas eu une goutte de pluie mais le coupe vent est bien utile ou veste gore-tex, car le vent était parfois assez fort. Sans oublier la traditionnelle polaire chaude pour les soirées fraîches en camping !
Ils sont aussi très friands de climatisation….magasins, restaurants…prévoyez un pull si vous ne voulez pas être malades !

Matériel de camping et de randonnée pour notre Roadtrip Etats-Unis

CATEGORIE NOM DU MODELE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODELE DE DEPART EST-CE QUE CE CHOIX A REPONDU A CETTE EXPERIENCE RACONTE DANS CE ROADBOOK SI C’ETAIT A REFAIRE
Chaussures randonnées basses Redmond femme COLOMBIA De bonnes chaussures de randonnées tiges basses, très confortables, légères, imperméables et respirantes (Omni-Tech). Très bien pour le style de marches que nous avons effectuées. On prend les même et on recommence !
Tente T2 Ultralight QUECHUA Très bon rapport qualité prix à l’époque…2011 (et encore maintenant me semble t-il!) Moins de 150€, 2,9 kg pour 2 personnes avec un auvent. Achetée pour partir en trek en autonomie sur plusieurs jours. Pour ce Roadtrip Etats-Unis
, impeccable, nous avions une voiture et ne sommes pas parties sur plusieurs jours.
Durant ce voyage, on recommence avec la même ! Pour des treks en autnomie, la question se pose d’acheter la MSR hubba hubba ou MSR freelite…on gagne quand même 1kg.
Matelas Forclaz air QUECHUA Acheté pour les voyages avec voiture ! En autonomie, j’ai une mousse simple…+ léger. C’est un confort de plus, 550gr et peu encombrant une fois dans la housse (mais difficile à mettre dedans, il faut un peu de patience et d’espace sans élément risquant de le crever) Tout à fait adapté, peu encombrant dans la valise, il permet un peu plus de confort qu’une mousse. Attention il est très étroit…il ne faut pas être très large ! On prend les même et on recommence !
Sac de Couchage duvet plumes S0 Ultralight down QUECHUA Rapport qualité/prix. Très frileuse, je l’avais acheté pour bivouaquer en montagne, dans différents pays et climats. Le confort de la plume est génial. Poids : 1060gr Nous sommes paties en Juin, c’était donc l’été. Mais attention, au Grand Canyon, à Bryce Canyon, vous prenez un peu d’altitude, les nuits sont fraîches…pour moi c’était impeccable. Par contre en Islande l’été, au Landmannalaugar, j’avais eu très froid ! On prend les même et on recommence !
1 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Virginie 12 février 2019 - 23 h 15 min

Waouh ! Ca donne trop envie !
Gros coup de coeur pour les photos d’Antelope Canyon et de la vue au sommet de Zion, rien qu’en photo c’est magnifique alors je n’imagine même pas en vrai comme ça doit être impressionnant !

En tout cas merci beaucoup pour toutes ces infos, conseils pratiques et indications des choses à voir…. ou pas forcément !

Répondre

Laisser un commentaire