Escalade en SADERNES en Espagne raconté par Manon Bérend

par Expérience Outdoor
Manon Bérend Ambassadrice Le Yéti & Béal En Sadernes

Manon Bérend Ambassadrice Le Yéti & Béal nous partage ses vacances grimpe en Sadernes. Elle nous fait découvrir le site d’escalade en Sadernes proche de Figueres en Espagne à 1 heure de route de la frontière française. Nous retrouverons en fin de récit ses avis et conseils sur le matériel de grimpe et camping utilisé.

Présentation de la sortie d’escalade en Sadernes

Date du séjour grimpe

Le séjour se déroule du 18 août jusqu’au 26 août.

Lieu du séjour escalade

Le lieu de la sortie est la Sadernes qui se situe dans le Province de Gérone en Espagne.
C’est a environ 260km de Montpellier en direction de Figueres (Frontière Espagnol côté Pyrénées Orientales).

Accès

En arrivant vers Figueres, suivre la direction d’Olot, une fois arrivé sur cette nationale, poursuivre sur env 30min, puis sortir à Montagut. Une fois dans le village, bifurquer à gauche vers Sadernes, terminus de la route. Un parking, une auberge et un camping s’y trouve. La route continue hormis en saison estivale, attention toute fois à respecter les emplacements de parking prévu. Ne stationner pas n’importe comment où vous risquer une amende. En période estivale, se garer au parking devant l’auberge sous peine d’amende (panneau explicatif à l’entrée de la route).
Pour se rendre au début du canyon, poursuivre à pied pendant environ 20-25min, la route forestière. Le dénivelé est très modéré : approche facile.

Caractéristique sur la grimpe en Sadernes

Sadernes à la particularité d’être un canyon où se trouve, de part et d’autre de la rivière, une multitude de falaises. Vous y trouverez toutes les expositions. Le site peut se fréquenter toute l’année ; attention cependant certains secteurs sont interdits lors des périodes de nidifications (se référer au topo).
Grimpe technique essentiellement de la dalle et du léger dévers hormis certains secteurs déversant (où je ne suis pas allée). Le niveau varie du 5 au 8 avec une part belle aux voies dans le 7. Un grand nombre de très jolies voies longues (35-40 voir 45m). Un site qui vaut vraiment le détour !
Prévoir une corde simple de 80m minimum (+/- selon les secteurs, bien se référer au topo).

Quoi d’autre dans les environs en Sadernes

La région regorge d’endroits pour randonner, faire du vélo et de l’escalade. Les Pyrénées ne sont pas loin pour la montagne. La mer méditerranée est à environ 45min (- 1h en cas de bouchon) du côté de Rosas, et au passage par Figueres vous pourrez y découvrir le Musée Dali. Enfin, évidemment, la capitale de la Catalogne, Barcelone se situe à 2h de Sadernes (en cas de pluie, vous pourrez aller grimper dans la salle de bloc de Chris Sharma !).

Bibliographie sur l’escalade en Sadernes

Vous pourrez vous procurer le matériel d’escalade et de montagne qu’il vous manque au magasin Le Yéti, à Jacou, situé au Nord de Montpellier.

Le récit de le sortie grimpe en Sadernes en Espagne

Premier jour : dans le secteur de la Cova del Bisbe en Sadernes

Premier jour de grimpe, très motivés, nous décidons de partir pas trop tard et d’aller au secteur Cinglera de la Cova del Bisbe qui est à l’ombre le matin jusqu’en milieu d’après midi pour les voies les plus à gauche. Après trois voies d’échauffement (progressives 6a+, 6b+ et 6c), je me lance dans 100%Mambo (7b) que j’enchaîne à vue (merci l’Espagne !). Le caillou est compacte, très joli, très légèrement déversant par endroit. Dans l’ensemble, les prises sont principalement des réglettes et des croûtes à sérer. Du fait de leur longueur, les voies sont majoritairement « conti ».
Cependant, je reviens de blessure à l’épaule et je sens une légère douleur plus musculaire qu’enflammée mais je décide d’être raisonnable puisque j’espère qu’elle tiendra la semaine. Nous arrivons à nous tremper dans la rivière (pas si chaude !).

Deuxième jour : direction Castell s’Espasa

Journée de grimpe, matinée tranquille, puis direction Castell s’Espasa, dret (le secteur en face du premier), à l’ombre à partir de 14h. Nous sommes 5, et c’est évidemment les autres qui ont le topo et… ils sont introuvables. Heureusement nous parvenons quand même à en trouver un grâce à un sympathique couple Espagnol qui nous prête le leur. On s’échauffe dans un très beau 6b « Liendre » qui d’en bas ne paye pas de mine mais qui se fait très bien ; prévoir une longue corde pour les aventuriers qui aimeraient continuer sur la deuxième longueur.
On enchaîne sur un 6c+ « Miembrillo » très long, à l’escalade magnifique. Enfin, lorsque les autres nous rejoignent, Hugo essaie son projet : Klaatu Barada Nikto (7c). Je vais voir, plus par curiosité, sa voie : après une marche d’approche vers le crux plutôt facile, la voie se caractérise autour de deux-trois mouvements loin et bloc. J’essaie à quelques reprises avant de redescendre, peu convaincu par la beauté de cette voie.

Troisième jour : découverte du secteur

Mon épaule tire toujours, alors tranquille on se lève et on décide d’aller marcher à la rencontre du secteur 14 (un peu loin) manière de découvrir un peu le site. Après avoir pas mal « bartassé » ( ; ), nous finissons par trouver le site (évidemment nous avons coupé à travers bois et nous ne sommes pas du tout arrivés par le chemin d’accès classique !). Nous admirons ce secteur, très déversant, à colos, et aux voies de haut niveau mais qui fait rêver. Toutefois il faut compter bien 1h15-1h30 d’approche. Au retour, nous parvenons à retrouver le sentier jusqu’à le reperdre ! (décidément !)

Quatrième jour : « El cami de la tremolera»

Nous partons à la recherche d’un nouveau secteur : cette fois-ci nous trouvons relativement vite le chemin d’accès (compter environ 40min d’approche). Nous nous échauffons dans un jolie (6b) plutôt en dalle et pas si facile  mais très joli ! Puis nous enchaînons sur « El cami de la tremolera»(7a+) avec un petit pas tout en haut qui en laissera perplexe plus d’un. Heureusement un petit repos juste en dessous permet de reposer les bras et de réfléchir au passage du pas final. Petite journée, je rentre rejoindre Julie au camping et reposer mon épaule.

Cinquième jour : Toloumedowns 

Nous retournons au secteur Castell s’Espasa, dret. Je m’échauffe dans une voie qui s’avère être un querne, attention voie à éviter à peu près entre la voie 10 et 16, non identifiée qui du bas à l’air facile mais se révèle énormément sikatée. Après une nouvelle voie d’échauffement, nous grimpons Toloumedowns (7a). Long, et très joli, pas de pas surprise, très continu avec des petites prises à serrer. Et pour fini une voie en 7a+ « Wanted » à la lecture un peu moins facile. Une voie conti et très jolie sur réglettes.
Voilà de nouveau une petite journée manière que l’épaule tienne le coup. Je suis les recommandations de mon kiné : reprise en douceur.

Sixième jour : repos en Sadernes

Nous partons direction la plage, la mer, le soleil, et les cocotiers ! Pour le rêve, on repassera, mais on arrive toutefois à atteindre la mer à Rosas ! Après-midi bronzage et repos.

Septième jour : finir le séjour grimpe en Sadernes par une voie magnifique !

Dernier jour (déjà !), nous retournons sur le secteur du premier jour Cinglera de la Cova del Bisbe. Cette fois-ci on s’échauffe un peu plus rapidement manière d’aller voir une des plus jolies voies du secteur  Destroyer (7b+). Il s’avère qu’elle n’est pas si simple, de style conti en dalle/léger dévers, avec des petites prises et des réglettes à sérer. La lecture n’est pas toujours évidente mais sans aucun doute, cette voie est magnifique !

Manon Bérend Ambassadrice Le Yéti & Béal en Sadernes
Manon Bérend Ambassadrice Le Yéti & Béal en Sadernes

Huitième jour : retour, fin des vacances en sadernes

Retour vers nos destinations respectives. Fini les vacances et place au stresse de la rentrée qui approche.

Conclusion sur ce séjour en Sadernes

Vous l’aurez compris, Sadernes c’est un spot à visiter ! Proche de Perpignan et Montpellier, grimpable toute l’année, il regorge de voies dans le 7 avec également des secteurs où les voies sont plus faciles et d’autres où les voies sont plus dures. Idéal les jours de beaux temps, pour tous les goûts, toutes expositions et tous les niveaux ; et en plus, vous pouvez même vous baigner !
 
Manon Bérend Ambassadrice Le Yéti & Béal

Matériels utlisés pour ce séjour Escalade en Sadernes

[infoChangeOrientation]

CATEGORIEMODELEMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIT CE CHOIX AU DEPARTCE CHOIX A-T-IL REPONDU AUX BESOINS DE LA SORTIESI C’ÉTAIT A REFAIRE
CORDE A SIMPLEBOOSTER DRY COVER 9,7 MM EN 80MBEALLégère, diamètre plutôt fin pour une corde de travail.Cette corde tient toujours le coup malgré l’utilisation très très régulière que j’en fais. Ca fait maintenant 7 mois que je l’use environ 2 fois par semaine en falaise (+/- épisode de légère blessure) et je ne l’ai pas encore coupé. Elle reste dynamique, souple, et propre!!Cette corde me plaît tout simplement pour sa qualité et sa durabilité. Très bon rapport qualité/prix.
CORDE A SIMPLEOPERA GOLDEN DRY 8,5 MM EN 80MBEALSa finesse incomparable et sa qualité, très résistante!C’est un grand plaisir de grimper avec une corde de cette qualité, elle procure des sensations uniques. Sa légèreté quand on grimpe est son plus bel atout surtout pour moi qui apprécie énormément les voies longues, alors quand on peut éliminer un peu le poids de la corde au relais, autant ne pas s’en priver.De la finesse, une très belle couleur, résistante, de qualité. Elle est tout simplement à essayer et à adopter surtout si vous êtes friands de voies longues avec beaucoup de tirage.
SAC A MAGNESIECOCOON CLIC CLACBEALTrès mignon, original avec son clapet, pas trop grand.Un sac à magnésie c’est notre meilleur ami alors qu’il commence à s’user n’a rien d’étonnant surtout en falaise où il est toujours en contact avec l’extérieur. Il reste encore fort utilisable! Son clapet, son volume intérieur et sa douceur sont les atouts qui m’ont séduite. J’aime le côté très pratique de la fermeture en clapet.Rien à redire, je l’apprécie et il me convient très bien.
BAUDRIER ESCALADEPHANTOMBEALLéger, baudrier « taille plutôt basse », joli design.PHANT-ASTIQUE! Ce baudrier m’a tout simplement réconcilier avec les baudrier Béal. Il est léger et très résistant à l’usure (aucune trace de faiblesse alors que je l’utilise en permanence) – le pontet est encore intact! Il se plie facilement et prend très peu de place dans le sac de falaise. Un réel plaisir que je ne cesse de vanter auprès des autres grimpeurs.Ce baudrier m’a séduite et j’espère le garder encore longtemps. J’apprécie vraiment énormément le fait qu’il ne compresse pas le ventre, sa hauteur à la taille est parfaite autant pour les femmes que les hommes. Un baudrier de qualité à un prix défiant la concurrence!
DEGAINES ESCALADE12 DEGAINES BE FREE 17 CMBEALPetite, légère, optimisé pour diminuer au maximum le tirage.Résistantes à l’usure malgré une grande utilisation de ma part. J’apprécie la forme arrondie du mousqueton où on clippe la corde qui permet de diminuer l’usur et d’éviter qu’il devienne coupant à force de sollicitation. Néanmoins je rencontre toujours le même problème: les dégaines ont tendance à tourner ce qui peut être gênant dans l’enchaînement de la voie.Elles sont résitantes, cependant la sangle manque un peu de rigité. Des points positifs et négatifs à méditer.
MOUSQUETON ESCALADEBE SAFEBEALSécurité, design, taille moyenne, légèreté.Ils sont très pratiques, solides et assurent votre sécurité lors des différentes manips. Rien à redire.Un achat très satisfaisant!
POMMADECLIMB ON BAR 28GCLIMB’ONUn concept de crème solide pratique à emporter partout dans sa boîte.Toujours très agréable à utiliser! Elle répond parfaitement à l’usage qu’on attend d’une crème pour les mains des grimpeurs. Elle est grasse, avec une odeur agréable, et prénètre pleinement dans la peau.Très bon rapport qualité/prix, elle dure plus longtemps qu’un tube de crème et ne fond pas dans sa boîte, très pratique.
HUILE ESENTIELARNICACRIMP OILSon utilisation au quotidien pour chauffer ou détendre les muscles après une journée de falaise. Un concept innovant et naturel grâce à sa composition 100% naturelle qui séduirait n’importe quel grimpeur. L »ajout d’arnica permet en plus un effet anti-douleur qui soulagera les petits maux du quotidien d’un grimpeur.Etant donné mes multiples points douloureux, je l’utilise énormément. Je trouve qu’elle est très agréable à utiliser et qques gouttes suffisent pour une application locale de type massage. Elle permet la récupération et soulage un peu la douleur. Je l’utilise essentiellement pour les inflammations tendineuses.Un produit naturel qui vous séduira!
LONGE D’ESCALADEDYNACLIP 40CM + TWIN BELAY DBEALUn concept sûr qui permet d’assurer sa sécurité.Une longe qui s’use très lentement et quivous assure une grande sécurité lors des manips en couenne et en grande voie. Elle peut parfois s’avérer un peu courte.Elle convient parfaitement à tout type de grimpeur, peut -être davantage en couenne qu’en grande voie où il faut plus souvent jouer sur la longueur de la longe pour être « confortable ».
MOUSQUETON ESCALADETWIN BELAY DBEALSécurité, nouveau concept innovant, rapidité d’attache.Il répond à ces critères innovants notamment la rapidité d’attache et de détache. Egalement il permet de supprimer les potentiels problèmes de dévissage rencontrés avec des mousquetons classiques.Un concept à tester!!
SAC A MAGNESIECOMBI CLIFFBEALDe grande taille, idéal pour les marches d’approches courtes et les sorties sur la journée. Il permet de ranger en plus de la corde tout son matériel. Les sangles très réglables s’adaptent facilement aux petits dos.Il permet de ranger l’essentiel de son matériel lorsqu’on part en vacances. Après, pour les marches d’approches longues et/ou escarpés, il vaut mieux utiliser un vrai sac à dos qui préservera votre dos. Idéal pour les grimpeurs qui aime séparer leurs affaires personnels et le sac avec la corde.Il convient au rangement de ses affaires d’escalade et aux marches d’approches courtes!
SAC A DOSModèle femme – 45+10LKARRIMORJe cherchais un sac à dos pour pouvoir partir en randonnée plusieurs jours ou pour pouvoir mettre à l’intérieur une corde d’escalade plus mes affaires personnelles. Il me fallait donc un sac de minimum 45+10L. Je cherchais également un sac qui puisse s’ajuster à mon dos et très réglable pour un confort optimal. Ce modèle répondait au critère d’espace puisque c’est un grand 45+10L. Il est composé de multiples poches: deux extérieurs sur les côté plus 1 extérieur devant et 1 extérieur sur le haut. A l’intérieur, une poche en haut et églament la possibilité de compartimenter le sac en deux grâce à une femeture éclair. Par ailleurs il présente la possibilité de procéder à de nombreux réglagles: le dos peut se régler ainsi que la hauteur grâce aux bretelles du sac mais également les rappels de charge plus ou moins tendus selon le dénivelé positif ou négatif. Enfin c’est un sac spécial femme où les coussins de confort dorsaux sont ajustés en conséquence.Ce sac à dos ne me quitte plus et me suis dès que j’en ai l’utilité autant pour la falaise que pour les grandes randonnées ou les voyages « sac à dos ». Il est très confortable, il s’adpate parfaitement à mon dos et est très agréable à porter même lorsqu’il est lourd. Ses multiples poches sont très pratiques pour ranger toutes ses affaires de manière séparé. Ca fait maintenant plus d’un an qu’il m’accompagne partout et il est très résistant. Aucune fermeture éclair ne faiblit encore ni la toile du sac à dos. Par ailleurs, vous trouvez ranger en dessous du sac, une poche scratch avec à l’intérieur la housse contre la pluie.Sans hésiter je reprendrais le même. Sa couleur est sensationnel en plus! Très adaptable, il répond à mes besoins au fil des jours et des activités.
CHAUSSON ESCALADEKatana lacetLA SPORTIVAJe cherchais un modèle de chausson qui soit performant en falaise pour m’offrir de la précision pour les petites prises mais aussi en adhérence. Je voulais un modèle qui n’est pas la pointe trop courbé et dont le talon tienne bien au pied. Enfin, des chaussons pas trop fin pour s’adapter aux pieds plutôt larges.Ce modèle est devenu mon chausson préféré pour la falaise. Néanmoins pour la salle je le trouve un peu rigide et il s’use assez vite. Il répond à mes attentes de précision et de confort.J’ai trouvé un modèle qui me convient alors tant que je ne suis pas séduite par un autre, je resterais sur celui-ci.

Laisser un commentaire