Session escalade sur les couennes de l’Argentière-la Bessée dans le parc national des Ecrins

par Expérience Outdoor

Florian DESJOUIS nous partage son séjour escalade en couenne à l’Argentière-la Bessée.

Information pour préparer une sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

Lieu :

France, Provence alpes côtes d’azur, Hautes alpes, L’argentière la Bessée (05120)

Depuis Montpellier :
Montpellier => L’Argentière la Bessée : 4h14, 364 km, 22 euros de péage

Participants :

Une ribambelle de montpelliérains, palois, tarbais, oloronais …

Où dormir à l’Argentière-la Bessée :

Camping à l’argentière
Un jolie gite, très agréable, dans l’argentière.

Où se restaurer/où se réapprovisionner :

Tous ce qu’il faut à l’Argentière la Bessée : supermarchés, boulangeries, station service, magasins de sport etc…

Office du tourisme :

L’argentière la Bessée

Bibliographie :

« Escalade en Briançonnais, Haut val Durance, Queyras », par Yann, Martine et Jean Jacques Rolland.
Topo Escalade en Briançonnais, Haut val Durance, Queyras
Le topo escalade de référence pour la falaise et les grandes voies équipées dans ce coin-là.

Lien internet :

Quelques photos du ponteil.

Session escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

La Falaise du Ponteil

Caillou : Calcaire
Profil : Dalle, vertical, dévers pour quelques voies.
Nombre de voies : une cinquantaine
Niveau : du 5c au 7c, une majorité de voies dans le 6, sept longueurs dans le 7.
Orientation : Sud-ouest
Accès pédestre : Une vingtaine de minutes environ
Accès routier : Une vingtaine de minutes depuis l’argentière la Bessée.
La Falaise du Ponteil lors de notre session escalade en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Voies d’escalade faites au :

Secteur Hot roc
  • « L’été des caracules », 6a, voie n°9 : jolie voie très bien équipée, assez longue, rien de bien dure, continuité.
  • « Les devoirs de vacances », 6c+, voie n°14 : superbe voie en dalle, un pas assez délicat (100 % pur dalle), le reste déroule relativement bien dans du très beau caillou. Prendre beaucoup de dégaines !!
Secteur La tour des anges
  • « Itinéraire », 6b, voie n°5 : superbe voie technique se déroulant dans un très beau calcaire adhérent. Jolie, bien équipée.
  • « Nouveau but », 7a, voie n°13 : longue voie se déroulant pour sa première moitié dans un caillou médiocre. Moins d’intérêt que ses voisines de gauche.
  • « La tour des anges », 7a+, voie n°9 : superbe voie, près de 40 m, variée, technique, caillou magnifique, à faire.
  • « Chatman », 7b, voie n°10 : Départ commun avec la précédente, continue dans une section plus raide où le caillou est toujours aussi beau, et se termine avec une fissure assez technique, pas évidente en fin de voie. A faire aussi.

Un peu d’inertie, celle qui caractérise les groupes un peu nombreux où des motivations bien diverses se côtoient : certains montent pour se balader, tout simplement, d’autres pour grimper activement, et entre ces 2 extrêmes toutes les déclinaisons possibles seront retrouvées. Pas de regrets pour autant, il suffit juste de le savoir : un mélange des genres plaisant même, une fois les règles du jeu acceptées. Des discussions qui prennent des directions inattendues, des préoccupations et des esprits qui alimentent nos curiosités respectives, des équilibres qui s’ajustent.

Balcon agréable de La Falaise du Ponteil lors de notre session escalade en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Balcon agréable pour tout ce petit monde.

Un dénominateur commun tout de même : ce goût pour la nature, le plaisir d’un contact enivrant avec soleil, le vent, le simple plaisir d’être là, au grand air. Et tout le monde est servi, dans ce superbe joyau qu’est le vallon du Ponteil. Une petite sente de poussière qui louvoie au travers des champs fleuris, puis au pied des parois raides, un balcon sur la vallée de la Durance.

« La tour des anges » à La Falaise du Ponteil lors de notre session escalade en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Entre ombre et lumière dans le superbe 7a+ de « La tour des anges ».

Des groupes se scindent, se retrouvent et se dispersent à nouveau, chacun module au grès de ses envies, aucune frustration n’aura lieu d’être, tout le monde trouvera son bonheur dans cette écrin paisible.

Chacun vaque à ses occupations... quand d'autres griment en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Chacun vaque à ses occupations…

La Falaise du Tournoux

Caillou : Calcaire
Profil : dalle, vertical, dévers
Nombre de voies : 80/90 longueurs réparties sur différents secteurs
Niveau : du 4b au 8b+, majoritairement dans le 6, 7 et 8
Orientation : Nord excepté « les marmottes en folie » et « yakari et tequila » qui sont sud à sud-est. On grimpe bien au frais dans la majorité des secteurs.
Accès pédestre : de 10 min à 20 min.
Accès routier : 25 min environ depuis l’argentière

Voies d’escalade faites au :

Secteur « Marmottes en folies »
  • « Les audacieux », 6c, voie n°7 : un peu patiné, assez teigneux, ça réveille mais pas majeur…
Secteur « La ruée vers l’or » :
  • « La ruée vers l’or », 6c+, voie n°5 : jolie voie continue assez raide, pas le plus jolie caillou du secteur mais c’est déjà mieux que le secteur précèdent
  • « Râpe à plat », 7a+, voie n°8 : superbe voie technique dans du vertical, caillou superbe.
  • « Fina fantasy », 7b+, voie n°10 : voie dans un style exigeant, bien technique, dur. Très jolie.
  • « La tordeuse », 7a, voie n°7 : Toujours un beau caillou compact et adhérent, pour une escalade assez technique. Sympa.

Superbe falaise : hormis le secteur « marmotte en folie », qui est un secteur plutôt du genre « pic nique en famille », le reste est (semble pour ce que nous n’avons pas grimpé) superbe : caillou excellent, très adhérent, escalade technique, de belles et longues envolées, et tout ça au frais, quel bonheur en plein mois d’août ! A découvrir et à approfondir.

La Falaise Le grand bois

Caillou : Calcaire
Profil : vertical, dévers.
Nombre de voies : une trentaine
Niveau : du 6b+ au 8b+, pour grimpeur à l’aise dans le 7 au minimum…
Orientation : Nord, bien au frais !
Accès pédestre : De 20 à 30 min
Accès routier : 20 min environ depuis l’argentière.

Voies d’escalade faites :

  • « Les bœufs rouges », 6b+, voie n°2 : superbe envolée dans ce niveau, caillou un peu plus fracturée que dans le reste du secteur mais tout à fait intéressant.
  • « Monkey face », 6c+, voie n°1 : Même style que la précédente.
  • « L’obsédé gestuel », 7a, voie n°4 : superbe voie se déroulant sur un caillou parfait, belle envolée !
  • « La loyauté », 7a, voie n°3 : caillou un peu moins parfait que la précédente, dans sa première partie en tout cas, mais à faire tout de même.
  • « Traitre et retraite », 7a, voie n°11 : voie de même standing que les précédentes, mais pas de lassitudes en vue !
  • De la même trempe que Tournoux : superbe forêt de grand pins, fraicheur revigorante, voies de grandes qualités, on en redemande. Secteur un peu « élististe », il vaut mieux être à l’aise dans le 7a minimum pour s’amuser (quelques voies dans le 6 tout de même).

La falaise le casse de Prelles

Caillou : Quartzite
Profil : Dalle, vertical.
Nombre de voies : Entre 80 et 90 longueurs.
Niveau : du 4c au 7b (2 longueurs en 7 seulement)
Orientation : Toutes en fonctions des secteurs.
Accès pédestre : de 20 à 25 min
Accès routier : une vingtaine de minutes depuis l’argentière.

La falaise le casse de Prelles lors de notre trip escalade en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Le soleil n’est pas loin mais ne nous atteindra pas !


Voies de grimpe faites :

  • « Spoutnick », 6a, voie n°10 : Jolie petite voie en dalle, pas de piège.
  • « Goulag », 6b+, voie n°9 : jolie voie raide et variée, dièdre, mur etc… Sympa.
  • « Explorer », 6c, voie n°8 : Voie intéressante pour découvrir la grimpe en toit avec réta un peu tonique, sympa.
  • « Cataclysme », 6b+, voie n°7 : Un toit un peu plus évident que la précédente.
  • « Octagon », 6b, voie n°2 : Une jolie voie assez technique, pas si facile, intéressante.
grimpe plaisirs à La falaise le casse de Prelles lors de notre trip escalade en Couenne à l'Argentière-la Bessée

Escalade plaisir dans ce petit havre de paix qu’est le casse de Prelles.

A l’inverse des secteurs précédents, c’est ici le royaume des grimpeurs de 5 et de 6. Le coin est vraiment paisible, les voies sympas, le caillou original, toutes les orientations sont retrouvées, de belles petites journées en perspective !

Conclusion de cette sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

Secteur au soleil ou à l’ombre, dans le 5 ou le 8, des approches et des sites bucoliques dans tous les cas, impossible que vous ne trouviez pas votre bonheur dans ces secteurs dont le choix offert n’a d’égal que la qualité des voies.

Matériel utilisé pour cette sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

Équipement d’escalade utilisé lors d’une sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE  MARQUE    POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART ?   EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK ? SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? 
 CORDE  Silver Triaxale  MILLET Bonne durée de vie. Agréable à manipuler  Tout à fait adapté  Je garde celle-ci : je ne céderai pas à la mode des cordes fines car bien qu’extrêmement agréable à manipuler (fluide, légère) leur durée de vie est quand même assez réduite.
 DÉGAINES  Ange  PETZL  Poids !!  Plus ou moins : le mousquetonnage n’est pas si évident sur ces petits mousquetons. De plus lorsque l’on arrive au taquet et que l’on veut s’agripper à la dégaine, la sangle est vraiment très étroite ! C’est un modèle plus adapté à la grande voie et la montagne qu’à la couenne.   Si c’était à refaire, je me renseignerai sur les dégaines CAMP, la nano 23 express : plus légère encore (52 grammes), à voir si le clippage est plus aisé. Autrement je reprends les anges mais la version avec le mousqueton de clippage plus grand, et en grande taille majoritairement. Dans tous les cas, je m’orienterai vers ce type de dégaines light, le gain de poids est considérable : particulièrement intéressant en montagne et grandes voies, ainsi que pour les à vue en couenne.
 BAUDRIER  Sama  PETZL Confort. Bon marché.  Tout à fait adapté  Baudrier qui répond à mes attentes : plutôt léger, confortable (en couenne comme en grande voie), et j’arrive à l’enfiler avec mon pantalon d’alpinisme malgré les jambières non réglables. Je reprendrai donc le même.

Matériel d’escalade utilisé lors d’une sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE  MARQUE    POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART ?   EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK ? SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? 
 CHAUSSON D’ESCALADE  Apache  ANDREA BOLDRINI Super précis – Confortable  Nikel  chaussons que j’ai pris taillé assez petit pour la couenne et je me régale : un confort tout à fait honnête pour une précisions vraiment très appréciable. Je pensais ne pas quitter mes katana LA SPORTIVA, je nuance, à chaque chausson son domaine. Les katanas conservent tout de même la palme de la polyvalence !
 SYSTÈME ASSURAGE  Grigri  PETZL Facile d’utilisation – Permet de donner le mou rapidement, par rapport à d’autre système d’assurage  Idéal Une référence mais quelques bémols : – Les diamètres de cordes trop fin ne sont pas conseillés – Poids – volume Tous les défauts évoqués ici sont résolus dans le grigri II. Donc ce serait à refaire, je prendrai ce dernier
 SAC À MAGNÉSIE  LE YÉTI  RAS  J’achèterai le cocoon clic clac de chez BEAL : il a une fermeture plus simple et hermétique que le serrage avec cordon.
 SAC À CORDE  Rope Bag SALEWA  Assez compact – Grande surface au sol quand il est déplié  Bien  Un bon sac à corde, pratique. Bien confortable d’avoir une grande surface au sol quand il est déplié, pour que la corde ne traine pas dans la poussière, et nos shorts, pantalons et chaussons non plus.

Vêtement d’escalade utilisé lors d’une sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE  MARQUE    POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART ?   EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK ? SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? 
 T-SHIRT  Laien mérinos 260  ICEBREAKER  Très bon apport de chaleur – Léger, confortable, bien taillé pour les hommes fins : on l’oublie complètement, même en grimpant – 1 détail : l’encoche pour placer le pouce dans la manche => mine de rien, quand il fait frais, ça couvre un peu plus de surface et ferme franchement les écoutilles : efficace  Tout à fait adapté  Je le garde, sans aucun doute. En France, je l’utilise à toutes les sauces : salle, couenne grande voie, ski… Il a sa place partout. J’ai payé un peu cher mais je ne regrette pas. Le prix reste excessif tout de même…
 MICRO POLAIRE  R1  PATAGONIA Apport de chaleur correct – très confortable (membrane souple, intérieur doux) Assez bien taillée, bien que le diamètre des manches soit un peu trop important, je flotte un peu (pour moi, mais je suis fin …)  Tout à fait adapté  Je le garde, sans aucun doute. En France, je l’utilise à toutes les sauces : salles, couenne grande voie, ski… Il a sa place partout. J’ai payé un peu cher mais je ne regrette pas.
 SHORT  DÉCATHLON  RAS

Accessoire d’escalade utilisé lors d’une sortie escalade en Couenne à l’Argentière-la Bessée

CATÉGORIE  NOM DU MODÈLE  MARQUE    POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART ?   EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK ? SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? 
 BASKET  Dectahlon  ARPENAZ bon marché – robuste  Très bien  Un rapport qualité prix qui semble excellent, il faudra voir concernant sa durée de vie…
 LUNETTES D’ASSURAGE  CU  POWER N PLAY Tellement plus confortable en falaise – Je suis beaucoup plus attentif à mon grimpeur : je le suis du regard en permanence  Vraiment confortable  Très utile en en extérieur dans des voies un peu longue, dans des essais qui s’éternisent, dans des voies au dévers prononcé… Peu d’intérêt en salle où les voies sont courtes, et les essais aussi. Dans tout les cas, je ne regrette pas mon achat.
 LUNETTE DE SOLEIL  Panoramique  LOUBSOL Bon rapport qualité prix – bonne protection pour les visages fins  RAS  Des lunettes bon marché, qui sont adapté à un grand nombre de situation avec un maintien au visage très correct pour les visages fins, indispensable en escalade. Un bémol, elles sont un peu fragiles : l’encoche qui permet de lier les branches au reste de la lunette casse assez facilement.
 SAC À DOS  Peuterey  MILLET confortable – bon serrage ventrale – poche à crampons extérieurs (très bien pour mettre le thermos aussi) – simple et sans fioritures – solide  Tout à fait adapté  Un sac à dos tout terrain qui répond à beaucoup de mes attentes : ski de randonnée, randonnée à pied, couenne. Un volume et une organisation qui le rend polyvalent. Petit bémol concernant les tiges rigidifiant le dos qui ont la fâcheuse tendance à sortir de leur emplacement : un peu pénible.

Laisser un commentaire