Ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée à Hokkaido dans des mètres de poudreuse.

par Expérience Outdoor

Découvrez l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée par trois hommes.

Fin et Adrien à la montée quand le soleil arrive lors de l

Quand le soleil arrive

Information sur l’ascension du mont Yotei-San au Japon

  • Date

23 Mars 2018, Journée complète: magique.

  • Lieu

Japon, Hokkaido (l’ile du Nord), Niseko.

Il existe 4 routes classiques pour la montée, toutes situées entre 15 et 30 minutes de route d’Hirafu/Niseko.

Nous avons pris l’itinéraire dit de Kutchan.

L’itinéraire le plus facile est celui dit de Makkari.

  • Participants

avec Thomas, Fin et Adrien, tous les trois travaillons la saison d’hiver a Niseko. Nous apprécions les 16 mètres de chute de neige annuels, cette fameuse poudreuse qui ne s’arrête jamais de tomber.

Nous n’avons pas peur de monter dans le blizzard, descendre avec un tuba et dormir dans le froid.

On ski/snowboard tous entre 50 et 80 jours par an.

  • Où dormir au mont Yotei-San

Il est possible de passer la nuit dans le refuge juste au-dessous du cratère final du mont Yotei a 1650m d’altitude environ. Il faut laisser 1000 Yen dans la boîte par personne.

La hutte n’est pas chauffée, mais reste confortable. Il est conseillé de rendre un très bon duvet car les températures tombent au-dessous de -20 degrés la nuit.

Le soleil ses lève relativement tot, et si la météo est clémente (cf : il ne neige pas) les vues sont époustouflantes.

  • Où se restaurer/réapprovisionner au mont Yotei-San

Pensez a prendre tout ce dont vous avez besoin, l’aventure est en pleine nature.

Il y a des Kombinis (épiceries 24/24) dans tous les villages autour de la montagne.

N’oubliez pas l’eau dont vous aurez besoin !

  • Caractéristiques du mont Yotei-san

Le mont Yotei,’Yotei-San’ pour les locaux est une montagne iconique d’Hokkaido. C’est un volcan en cône presque parfait dont la base est a environ 250m quand le sommet est à 1898 m. Il est situé dans une immense vallée entourée de nombreux pics.

Quand on arrive vers Niseko, on ne voit que lui, 1550m de dénivelle, de la poudreuse du début a la fin: pas étonnant que les esprits de tous les skieurs se tournent vers lui !

Attention la montagne est un milieu naturel, dangereux. Les avalanches sont rares à Niseko mais pas improbables, le temps change très vite et il est vraiment conseillé de prendre un guide pour vos aventures hors-piste sur l’ile.

  • Office du tourisme

www.explore-niseko.com

Passez dire coucou au bureau dans le bâtiment Odin au centre de Hirafu, c’est là que je travaille et je me ferai un plaisir de vous éclairer:)

  • Quoi d’autre dans les environs

Les pistes de ski de Niseko; Rusutsu et Kiroro.

Les 8 sommets qui séparent Niseko de la Mer (ski de rando).

Les journées de CAT ski. https:/bookings.explore-nisekocom/cat-skiing-tours.

La montagne Shiribetsudake, un autre volcan moins haut mais plus pentu (attention aux avalanches cependant).

  • Bibliographie

Plutôt que des liens ennuyeux, des liens vidéo 🙂

https://www.youtube.com/watch?v=tXpXHoDKL64&t=415s

https://www.youtube.com/watch?v=RpR-Rj3cf0s

Vous pourrez trouver des centaines de chemins de ski de rando en utilisant l app japonais : Yamap sur votre smartphone

L’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée au Japon

Objectif de l aventure l

Vue depuis les pistes de Niseko

Début de l’aventure

Toute aventure qui se respecte au Japon commence par un rendez-vous au Kombini, ces superettes ouvertes 24hs sur 24. il est 5h45 du matin Thomas, Fin et Adrien sont déjà là quand j’arrive.

On fais le plein de vivres, on fais un dernier check du matériel et on charge la voiture, direction le lac Hangetsu (demi-lune) cratère au pied du volcan Yotei.

Le temps est magnifique, on a eu une saison du tonnerre, déjà plus de 12m de chute de neige, (plus de16m total dans la saison) et très peu de soleil.

Mais ce matin, c’est le bon jour ! Il a neigé la veille (c’est normal, il neige tout le temps ici) et aujourd’hui le ciel est dégagé !

Au Parking du lac (altitude 260 m), on enfile nos chaussures, on attache les peaux de phoque ou les raquettes pour les snowboarders on allume et check les Arva et on commence la marche. L’approche est un peu longue par la route de Kutchan, environ 25 minutes de plat avant  d’arriver sur une première face à 35 degrés… autant vous dire qu’avec toute la poudreuse c’est dur de monter et comme d habitude, je suis le skieur donc c’est moi qui trace le chemin en peaux et les raquettes qui suivent ! Ehehehe. On monte tant bien que mal en serpentant dans les forêts de bouleaux et chênes d’Hokkaido.

Le soleil arrive

Fin et Adrien à la montée quand le soleil arrive lors de l

Grimpe du mont Yotei-San au Japon

Fin et Adrien à la montée quand le soleil arrive.

 Le soleil est derrière la montagne, on arrive en fin de forêt (1200m d’altitude environ) quand il commence à nous rechauffer le visage, les lumières sont magnifiques, on se retourne et la vue est déjà à couper le souffle, on peut voir les pistes de ski de Niseko et la mer derrière. Tout est bleu et blanc, la visibilité est incroyable. C’est le moment de la première pause boisson et sucre. un petit thé chaud est un snicker (difficile de trouver des barres d’énergie au Japon).

Les ennuis commencent

Ce sera aussi le début des galères, eh oui, il a beaucoup neigé mais on a eu un bon épisode de tempête juste avant. Tempête, ça veut dire beaucoup de vent sur les pentes du mont Yotei !

Il y a beaucoup de plaques de glace donc les peaux ont vraiment du mal à accrocher… Première chute/glissade pour moi, il faut dire que ça penche et que ça glisse (ça tombe bien on est venu pour ça).

Ce n’est pas grave je me relève et je reattaque. je laisse mes acolytes partir devant avec leurs raquettes qui ont des sérieux crampons et je me laisse rattraper par un groupe qui était derrière nous.Je décide de mettre les skis sur le dos et de commencer à marcher.

C’est dur et c’est long. La pente dépasse les 35 degrés au dessus de 1450 m. Je fais 50 pas, je prends une pause et je recommence. Tout se fait au mental mais après 5h30 d’ascension je retrouve mes camarades au sommet !

C’est magnifique !

Arrivée au sommet

Le repos bien merite au sommet du mont Yotei-San au Japon

On reprend des forces au sommet du mont Yotei-San au Japon

Le cratère du mont Yotei est toujours aussi beau ! C’est le moment de la petite sieste et de la petite bière !

On retrouve une poignée de copains qui sont aussi montés le matin. Il y en a qui sont partis avant nous, d autres qui ont pris une route différente, mais on est tous là !

Certains se font plaisirs et ski le cratère, d’autres admirent les vues, on voit l’océan Pacifique d’un côté, la caldera de 10 km de diamètre du lac Toya, toute la ligne de montagnes de Niseko jusqu a la mer, on croit même apercevoir la montagne flottante : Rishiri au loin !

Toutes ces montagnes qui nous appellent ! La magie du ski de randonnée, l’euphorie de l’aventure et la pleine nature ! 1898m d’altitude !

On l’a encore fait !

La photo souvenir, l

Le mont Yotei-San au Japon

Vue sur Hirafu et Kutchan depuis le mont Yotei-San au Japon

Début de la descente du mont Yotei-San au Japon

On redescend !

On rechausse et on est parti pour la descente, les premiers mètres se font sur la glace mais on arrive vite dans une goulotte que je connais.

La neige est bonne, Thomas descend et 3 virages plus loin, la poudreuse du premier tour est encore en train de flotter dans les airs !

Oh que c’est bon !

Ça tourne, ça saute, ça rebondit ! On trouve les premiers arbres et les premiers pillows, que c’est agréable toute cette poudre ! On en a plein les narines (de la neige oui). Je crois qu’il n’y a même pas de mots pour décrire les sensations quand on ski de la neige vierge, profonde. On a de la neige jusqu’au-dessus du casque à chaque virage, les arbres sont espacés puis resserres, la nature d’Hokkaido et bien faite, le plaisir et au rendez-vous !

Puisque les photos valent mieux que les mots, en voici deux :

Adrien et Thoms à la descente.

Adrien à la descente du mont Yotei-San au Japon

Des paysages grandioses

Thomas à la descente du mont Yotei-San au Japon

Blancheur immaculée

 45 minutes de descentes, de pur bonheur et on est de retour à la voiture.

Tout le monde a le sourire, regarde les photos, les vidéos. Mais ce sont les souvenirs et les sensations que tout le monde se rappellera !

Pour conclure l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée

C’était un jour parfait pour monter le magique Yotei-San. 1550m de dénivelé c’est dur à la montée, court a la descente.

Ça se mérite, quand on est à pied sur la glace pendant 2h on se maudit et on se demande si on ne devrait devrait pas faire demi-tour… mais les vues du sommet, les sensations et la poudreuse font vite oublier la sueur et la douleur de la montée !

Arrivés en bas on a envie de deux choses, dormir, mais recommencer vite !

Matériel utilisé pour l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée

Équipement utilisé lors de l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée au Japon

CATEGORIE NOM DU MODELE MARQUE POURQUOI CE MODELE ? EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK  ? SI C ETAIT A REFAIRE
SKI Shreditor 102 K2 Achete d’occase en debut de saison pour pas cher. Polyvalent et joueurs, les 102 au patin sont un minimum pour Hokkaido. Je suis de ceux qui aiment un ski souple. impeccable Ils sont un peu lourd mais solides. Ils sont aussi un peu fins, j ai depuis change pour des Marksman. Je conseille quand meme les skis de nouvelle technologie si vous avez le bidget, la moitie du poid.
FIXATION Adrenalin 13 TYROLIA C est un modele leger et polyvalent dans leur categorie, je passe beaucoup de temps sur les pistes de ski mais je pars souvent en hors piste.  Je voulais aussi la securite d une fix de ski alpin au dechaussage. oui Non, ces fixations sont lourdes et ne transmettent pas bien l effort au ski.  Les Marker Kingpin sont plus legers et mieux adaptes. (securite des genoux en cas de choc)
PEAUX Je sais plus BLACK DIAMOND C est le modele synthetique, il est le moins cher oui Pourquoi pas, ils sont un peu rigides compares au G3 de la meme categorie, ca ce sent dans le sac.

Équipement utilisé (2) lors de l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée

CHAUSSURES Tracker 130 ATOMIC Modele achete en promo, fonction marche, chaussure rigide oui Un peu lourde, rotation en mode marche trop reduit. Super sur les pistes et en hors piste leger car tres rigides et bon maintient, mais pas super en ski de rando long.
MASQUE Universe Zebra JULBO Masque de marque francaise, lentille photochromique qui commence en categorie 1, indispensable a hokkaido ou il ne fais jamais soleil oui Oui, masque parfait, visibilite impeccable, solide (j ai fini par le casser mais je suis un bourin)
BATON samurai WEDZE Pas cher, telescopiques oui C est le meilleur modele que j ai essaye, il est suffisament rigide et est pas cher, c est important quand on casse autant de baton par saison que moi  !
SAC FS500 WEDZE Pas cher, pas lourd pratique.  Le systeme d attache de ski sur le dos est parfait. oui Ce sac est parfait pour des petites journees hors piste, mais est un poil petit pour une journee de ski de rando.

Matériel de sécurité utilisé lors de l’ascension du mont Yotei-San au Japon en ski de randonnée au Japon

CATEGORIE NOM DU MODELE MARQUE POURQUOI CE MODELE ? EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK  ? SI C ETAIT A REFAIRE
DVA Neo2 ARVA Prix intermediaire, multi victime, processeur rapide oui Oui, je recommende, tres rapide et facile.
PELLE access ARVA On me l a donne oui Non, trop petite, et fragile.
SONDE 240 BLACK DIAMOND On me l a donne oui oui
APN a6000 SONY Mirorless, relativement petit,   capteur precis oui Oui, je ne regrette rien
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire