A travers le Poisson voie escalade Marmolada Dolomites

par Yoann FOULON
Diedre 6a, Attraverso il pesce

Yoann FOULON nous partage son expérience d’escalade à La Marmolada dans la voie « Attraverso il pesce » dans les  Dolomites

A travers le Poisson,  « Attraverso Il Pesce » ou « Weg Durch Den Fish » ou encore « La Voie Du Poisson », une multitude de nominations pour une voie d’escalade située dans la gigantesque muraille de la Marmolada Dolomites en Italie. Son ouverture résulte de l’extraordinaire talent d’Igor Koller et Indrich Surstr en 1981, et restera aujourd’hui un exploit remarquable. Tout est réuni pour en faire un joyaux de l’escalade rocheuse : pureté du rocher, protections naturelles, mouvements esthétiques, gaz et difficultés élevées.

Marmolada Dolomites

La voie du Poisson sur la face de la Marmolada Dolomites

Informations pour préparer une session escalade à la Marmolada dans la voie :  à travers le Poisson

Date de la sortie

Dimanche 7 août au mardi 9 aout 2016

Où ?

Italie/ Dolomite/ Malga Cialpela/ Marmolada

Participants à l’ascension de « Attraverso il pesce » une voie d’Escalade à la Marmolada

Yoann FOULON et Henri BOURRASSE

Où dormir dans les dolomites?

Camping à Malga Ciapela 10€ par personnes +10 euros par tente (22€ en haute saison) ou refuge Falier.

Topo Marmolada Dolomites

Marmolada Parete Sud, M. Giordani Édition versante sud.

Topo Marmolada Parete Sud

Topo Marmolada Parete Sud

Style de voie

Grande voie terrain d’aventure, dalle, mur à trous.

Première ascension de la voie du poisson à la Marmolada 

Igor Koller et Indrich Surstr en 1981

Approche

1h15 jusqu’au refuge puis 30min jusqu’au pied.

Temps dans la voie

10 à 15 h (jusqu’à la vire) en fonction de la cordée et du hissage ou pas d’un sac.

Longueur de la voie du poisson à la Marmolada

600m jusqu’à la vire (18 longueurs); 900m jusqu’en haut.

Cotation de la voie du poisson à la Marmolada

7b+/A2 max, 7a obligatoire

Conseils pour la voie du poisson à la Marmolada 

Le hissage du sac est conseillé avec une microtraction et n’est pas vraiment compliqué dans le bas. Attention à l’état des sangles en place ne pas hésiter à les renouveler.
En matos nous avions 1 jeu de Camalot C4 du 0,3 au 2 en doublant le 0,5 et le 0,75 , 1 jeux d’alien (bien utile) et 5 cablés moyens. Il est utile de prendre 4/5 sangles de 120 cm, 1 sangle de 180 et 4 sangles de 60 cm.
Prendre aussi un peu de cordelettes en kevlar (pré­découpée) c’est pratique pour passer dans les petites lunules.
Si vous avez le niveau, allez ­y ! c’est un vrai bijou !

Descente

Depuis la vire en rappel, du Sommet à pied ou en téléphérique.

« Attraverso il pesce » escalade à La Marmolada dans les Dolomites

Depuis longtemps j’entends parler de cette voie des Dolomites et je l’ai rapidement classé dans mes multiples rêves. Puis il y a une phase ou le rêve se transforme en projet et là, la machine se met en route. Pour moi se déclic je le dois à Henri, quant il m’a proposé d’aller grimper dans les Dolomites, et qu’on a commencé à évoquer cette voie au début presque à la rigolade… puis on cale une date en espérant que Dame météo sera avec nous. Feuilletage de topos et blogs concrétisent le projet.

Direction Marmolada Dolomites

Dimanche départ vers les Dolomites. Henri connaît déjà bien le massif, mais moi pas du tout et j’hallucine sur la grandeur des parois qu’on y trouve. Finalement, il n’y a pas besoin de partir à l’autre bout de la planète pour grimper des « big wall ».

Préparation du matériel pour « Attraverso Il Pesce »

Préparation du matériel pour « Attraverso Il Pesce »

Arrivé au camping nous préparons le matériel pour « Attraverso Il Pesce », la pression monte considérablement, nous commençons à prendre conscience du projet. Mais nous savons que le lendemain une fois dans l’action, la pression redescendra pour faire place au plaisir de l’instant présent. On se fait un méga repas et on se couche à 20h, difficile de s’endormir si tôt avec une telle excitation.

Lundi premier jour de grimpe à la Marmolada

Longueur du socle, Marmolada Dolomites

Longueur du socle dans la voie du poisson, Marmolada Dolomites

Lundi 3h, le réveil sonne, un petit déj’ rapide et en avant marche. Je me sens tout excité, un mélange de hâte, de peur, de plaisir. Nous faisons une halte au refuge Falier pour faire le plein d’eau (8L pour les deux jours, on sait maintenant que c’était trop). Puis nous atteignons le pied de la voie à 6h15, au même moment que le lever du jour mais légèrement après deux Italiens… Nous allons devoir attendre un peu et grimper sous eux en espérant qu’ils soient rapides et nous envoient pas trop de cailloux. Nous leur laissons un peu d’avance pour ne pas se gêner au relais et nous décollons vers 7h par le 6b dièdre à partir de la vire.

Dièdre 6b dans la voie du poisson, Marmolada Dolomites

Dièdre 6b dans la voie du poisson, Marmolada Dolomites

Les premières longueurs s’avalent vite et bien. Le rocher est bon, seul notre gros sac de hissage BLACK DIAMOND est pénible à tirer. Mais dans la partie raide du haut se sera plus facile…

L’aventure d’escalade à la Marmolada commence

Nous avançons de manière synchro avec les Italiens. Je prends pleine conscience d’où nous nous trouvons « Hé Henri ! Nous sommes dans Le poisson c’est fou ! ». Le bas de la parois n’est pas très raide mais lorsqu’on lève la tête on distingue nettement la raideur de la partie haute de la voie, j’espère secrètement que le rocher et bien garni en prise là-haut. Arrivé au pied des premières difficultés nous entendons un grimpeur dans une voie proche, la classique « Don Quixote » qui nous appel à l’aide et nous demande d’appeler les secours, son amie s’est blessée et elle hurle de douleurs, si bien que cela nous fait froid dans le dos et nous ajoute une petite couche de pressions. Les secours sont vite arrivés et nous retrouvons le calme isolement de notre voie.

Début des difficultés de l’escalade avec un 7a

La première longueur en 7a s’enchaîne bien si on reste bien concentré sur les placements. C’est de bon augure pour la suite. Le premier 7b demande plus de détermination et de sang froid, mais grâce au bon soutient d’Henri j’arrive à garder mon calme et passe le fameux pas au dessus du vieux tri-came à la sangle bouffée par le temps, je reste concentré jusqu’au relais où je peux enfin me relâcher. Je me sens terriblement satisfait de l’avoir passé à vue. Henri l’enchaîne également en second et part dans le court 6c qui nous amène dans la niche du poisson. Enfin une vire très confortable où on reprend un peu notre souffle le temps que les Italiens finissent la longueurs en 7a+ au dessus.

Redescente de la cordée Italienne dans la voie d’escalade à la Marmolada

Je les rejoins au relais mais ils me disent qu’ils sont crevés et plein de crampes, ils ne peuvent plus grimper et décident de redescendre. Nous sentons également une belle fatigue mais je me motive pour faire les 4 dernières longueurs qui nous séparent du bivouac. Nous voilà seul à présent ce qui accentue un peu l’effet isolant qu’offre cette parois. Le gaz devient absolument immense, les dalles forment une ligne de fuite vertigineuses jusque dans les prairies.

Premier 7a dans la voie du poisson, Marmolada Dolomites

Premier 7a dans la voie du poisson, Marmolada Dolomites

La longueur clé en 7b+ de la voie du poisson

La longueur en 7b+ se grimpe bien jusqu’à 5 m du relais. Puis un premier pas sur la gauche permet d’atteindre un piton branlant que je renforce avec un camalot vert, plus qu’une traversé pour attendre le relais mais le pas semble vraiment dur et je n’ai que moyennement confiance à mon dernier point. Je décide donc de sortir un crochet goutte d’eau qui me permet d’atteindre de petites réglettes fuyantes sur la droite avant d’attraper un bac et de me hisser sur le relais, je cris à Henri « ouah ! Ça c’est de l’escalade ». Henri me rejoins, les crampes commencent à nous assaillir aussi.

la voie continue …

La longueur suivante est très belle. Après un pendule pour rejoindre un dièdre, on remonte une belle fissure avec quelques vérous. La fatigue se ressent sur notre organisation des cordes et du sac de hissage, et on n’arrête pas de faire des nœuds mais on garde le morale. Il nous semble deviner la sortie sur la vire et donc le bivouac. On commence à rêver de notre sac de couchage et de notre plat lyophilisé.  L’avant dernière longueur est courte mais terriblement gazeuse, il s’agit d’une traversé sous un toit en longeant une bonne grosse fissure horizontale. Je pense que je n’avais pas eu autant la sensation de vide depuis « Triple direct » à El capitan.

La dernière longueur de la voie du poisson à La Marmolada

Enfin la dernière longueur, le soleil n’est plus là, le ciel commence à s’assombrir, il va bientôt faire nuit. Vite ! Il ne faut pas traîner. J’essaie de mettre le turbo mais j’imagine que j’étais lent. L’Escalade à la Marmolada est physique dans une conque fissurée mais bien protégé par des pitons. J’atteins la vire avec un large sourire. Je hisse difficilement le sac, Henri me rejoins tout aussi exténué que moi. On se félicite pour cette première journée et nous nous installons au bivouac. Ouf ! Repos !

Bivouac du binôme sur la vire de la voie du poisson à la Marmolada

Bivouac du binôme sur la vire de la voie du poisson à la Marmolada

La météo semblait incertaine pour le lendemain, risque de pluie et d’orages. Un message de nos amies respectives nous confirme des pluies et des orages pour le lendemain à partir de 12h, nous décidons d’attendre le lendemain matin pour prendre une décision.

Mardi dernier jour à la Marmolada dans les Dolomites

A 5h du matin le réveil nous sort de nos rêves. Le ciel est chargé de nuages, nous prenons la décisions très rapidement : on descend.
Dommage de ne pas avoir terminer la voie, mais nous avons fait les plus grosses difficultés. Et il serait regrettable de prendre le risque de finir foudroyer.
A 9h nous prenons un bon café Italien au refuge après une descente en rappel bien aérienne. Puis nous rentrons chez nous à Montpellier ou les falaises sont minuscules et rarissimes… en comparaison aux Dolomites.

Matériels utilisés pour la voie d’Escalade à la Marmolada du poisson dans les Dolomites

CATÉGORIE MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT CE CHOIX AU DÉPART
CE CHOIX A-T-IL REPONDU AUX BESOINS DE LA SORTIE SI C’ÉTAIT A REFAIRE
 DOUDOUNE  M Blow Alpha  EIDER  Coupe vent + apport thermique et séchage rapide  Oui, attention toutefois à la fragilité du produit : résistance à l‘abrasion réduite, donc à éviter dans les cheminées et autres étroitures  A garder
PREMIERE PEAU (haut)  Meco 120 SS tee  RAB  Un léger apport de chaleur avec une bonne respirabilité et un séchage rapide  Oui, très agréable à porter  A continuer
 PANTALON ESCALADE LEGER  Explorer  CIMALP  Léger, et très élastique il permet une bonne aisance des mouvements  Oui  A renouveler
 SAC DE COUCHAGE  Xero 550  MOUTAIN EQUIPEMENT  Léger et compact  Oui  A reprendre sans hésitation
MATELAS LEGER  Prolite THERMAREST  Ultra léger et ultra compact  Prend peu de place  Parfait
RECHAUD PROVIDUS  OPTIMUS  Légèreté  Oui, Parfait pour des courses ou le poids est un élément important pour la réussite de la course  A refaire, mais en big wall les réchauds type « jetboil » sont hyper pratique car suspendable
 SAC DE HISSAGE  Touchstone haulbag 70L  BLACK DIAMOND  Hissage en parois et utilisation en sac de voyage  Bien. Le volume est parfait pour se que nous avons fait A refaire
HARNAIS  Aquila  PETZL  Compromis entre légèreté, compacité et confort  Oui, surpris du confort.  A refaire
MOUSQUETONS  Attache 3D  PETZL  Forme poire de taille moyenne. Modele léger  Oui, le seul point négatif est sa visserie qui a tendance a s’ouvrir facilement.  A refaire
 POULIE TRACTION Micro traction  PETZL  Indispensable pour réaliser un secours en crevasse ou big wall  Oui  A refaire
CORDE A DOUBLE  Cobra II 60m golden unicore  BEAL  Fine et fluide  Oui, très bonne résistance  Au top
CHAUSSURE D’APPROCHE  Zen  SCARPA  Chaussures agréables  Oui  A refaire
CHAUSSON D’ESCALADE CONFORTABLE Katana Velcro LA SPORTIVA Confortable Au final sur les dalles, avoir une paire de chausson « pantoufle » permet une super adhérence (grâce) à l’écrasement). Oui, j’aurais presque pu partir qu’avec ce modèle.
CHAUSSON ESCALADE TECHNIQUE Instinct vs SCARPA Technique et confortable Bien pour les longueurs les plus dures oui
 MONTRE ALTIMETRE  Fenix3  GARMIN  Prêt  Montre alti Fenix Garmin Prêt Très bien, peu volumineuse pour tout ce qu’elle apporte A refaire, une vraie station d’information, une aide précieuse pour la montagne  A refaire, une vraie station d’information, une aide précieuse pour la montagne
LAMPE FRONTALE  Tikka R+ PETZL  Bon éclairage et différents modes d’éclairage (puissance)  Oui, et bonne autonomie  A refaire
COINCEURS ET FRIENDS  Camalot C3/C4  BLACK DIAMOND  Stabilité, bonne amplitude d’ouverture et robustesse (même sur les petites tailles)  Oui  A continuer
COINCEURS Alien  ALIEN CAMS  Souplesse  Oui  Un jeu à avoir
DEGAINES  Ange  PETZL  légèreté  Oui  Au top
PORTE MATOS  Zion  BLACK DIAMOND  Faciliter l’organisation du matériel  Très pratique, les portes matériels du bas sont peut être un peu trop longs, à raccourcir  A refaire
ASSUREUR  Reverso  PETZL  Assurage du leader et du second avec corde à double  Oui  A refaire
SANGLE  Fin anneau 60  PETZL  Pratique pour rallonger les points de protections (spits, pitons, coinceurs…)  Oui  A refaire
 SANGLE  Fin anneau 120  PETZL  Pratique pour faire des relais  Oui  A refaire
 CASQUE ESCALADE  Sirroco  PETZL  Légèreté  Oui, et très bonne tenue sur la tête, le clip aimanté permet une mise rapide du casque même avec des gants  Je continue avec lui

0 commentaire

Lorenzo 13 août 2016 - 13 h 56 min

La classe !!!

Répondre
Nico 25 février 2018 - 11 h 44 min

Un grand merci pour ce beau et détaillé CR, et un grand bravo pour cette ascension 🙂 Ça envoie du rêve, on peut le dire ! Vous prouvez que c’est réalisable 😛

Répondre
TARRAGO David 26 novembre 2018 - 19 h 45 min

Bonsoir,
Félicitations pour cette belles réalisation !
J’aimerais bien vous tél pour des renseignements sur cette voie. David aimerait la faire en libre… et votre récit est bien détaillé et intéressant.
Merci de me contacter par email pour me dire si on peut se parler au tél c’est plus simple, si cela ne vous ennuie pas….
Cordialement,
Paula

Répondre
paulaclimb 26 novembre 2018 - 20 h 06 min

Bonsoir,
Félicitation pour votre réalisation.
On aimerait bien aller au Fisch…
Si cela ne vous dérange pas,
Serait-il possible de vous tél ? c’est plus simple pour échanger des renseignements…
Merci de votre réponse par email avec un tél fixe si possible :

On est basé vers Barcelone,

Cordialement,
Paula REVOIL
David TARRAGO
http://www.tarrago-mur-escalade.fr

Répondre

Laisser un commentaire