Trek au Djebel Saghro : une randonnée dans les montagnes marocaines

par Michaël ROUHAUD
Réveil sur notre bivouac
Trekking sur le Plateau des Aiguilles du Djebel Saghro

4 jours de randonnée dans le Djebel Saghro en Famille. Trekking dans la région des nomades Berbères.

Informations pour préparer 4 jours de randonnée dans le Djebel Saghro

  • Date

Février 2018

  • Lieu

Le Djebel saghro au Maroc

  • Participants :

Cécile (presque 40 ans) avec ses 2 filles  Anouck (14 ans) et Valentine (presque 11 ans) et Michaël (45 ans durant le séjour) et ses 2 enfants Maël (15 ans) et Manon (12 ans).

  • Agence de voyage au Maroc
SESAM Sport Et séjours Aventure au Maroc

Organisme :  Agence marocaine « SESAM »
Sport Et Séjours Aventure au Maroc
Mustapha AMAGAR – Guide Montagne Marocain
Mail: contact@sesam-maroc.com
Tél: 00212 6 71 70 35 85 et 0033 6 84 22 61 95

Quelques Conseils pour préparer votre séjour au Djebel Saghro

  • Si vous partez avec des enfants qui ne portent pas le même nom que le parent, ne pas oublier livret de famille ou autorisation de sortie de territoire signé par l’autre parent.
  • Penser a prendre un stylo et à demander le nom de l’hôtel à votre agence de voyage pour remplir le formulaire d’entrée au Maroc. Sinon la douane retardera votre sortie de l’aéroport.
  • Ne pas oublier:
    • Crème solaire ( cette année oubliée car concentré sur le froid )
    • Gel désinfectant pour les mains avant chaque repas minimum. 4 voyages et jamais malade.
    • Drap housse pour matelas pour dormir. Car les matelas sont utilisés pour les repas et posés sur les mules.
    • Oreiller maison car bien dormir est important
    • 1 rouleau de papier toilette par personne + Briquet pour bruler le papier. Cette année notre agence en avait prévu aussi.
    • Prévoir 1L d’eau par personne et par jour acheté en bidon a été suffisant mais il ne faisait pas trop chaud sauf le dernier jour. Pour 4 jours de trek je prévoirais 5L d’eau par personne pour gourde de la journée et se laver les dents. L’eau du thé et des repas a été géré par l’organisation et c’était parfait.
    • Jeux du soir ou au pause midi si vous ne faites pas la sieste: Dé ( 5000, Yahms,…), Tarot, Uno,…
    • Sandales car des que vous arriver il est agréable de quitter ses chaussures de randonnée. Et facile a quitter pour rentrer dans la tente Mess.
    • Pharmacie avec compeed pour les ampoules et échauffement du pied.

Quelques infos sur le trekking du Djebel Saghro

Météo et climat au Djebel Saghro:

La meilleur période pour réaliser le trek du Djebel Saghro est surement entre Octobre et fin Mars pour éviter les grosses chaleur. Février est selon notre guide Mustapha AMAGAR surement le meilleur moment. Carte cette année 2018, la neige est tombée en abondance aussi au Maroc avec des températures froides la nuit. Mais les journées ont été parfaites pour la randonnée. Seul le dernier jour ou la chaleur a pointé son nez.

Carte du Djebel Saghro:

Voici la carte de notre itinéraire lors de notre randonnée au Jbel saghro ( uniquement les 3 premiers jours )

Carte Trek du Djebel Saghro

Bibliographie et topos :

Vous trouverez plein d’information sur le Maroc avec le guide de voyage Lonely Planet.

Séjour en famille Guide de voyage Lonely Planet Maroc

Trek au Djebel Saghro : une randonnée dans les montagnes marocaines

16 février : Accueil à l’aéroport de Marrakech

Nous voila à l’aéroport de Marseille pour nous envoler pour le Maroc. Nous décollons à 18H avec Royal Air Maroc pour atterrir à l’aéroport de Marrakech à 19H45. Plus de 2H45 de vol, mais un décalage horaire nous fait croire que nous avons encore toute la soirée. Après le passage des douanes, Mustapha AMAGAR  notre Guide de Montagne Marocain et responsable de l’agence SESAM et Ahmed OULFAKIR notre cuisinier nous accueillent à la sortie de l’aéroport.
Nous re-voila pour la 4ème année au Maroc en famille pour un trek cette fois dans l’anti-Atlas marocain.
Nous quittons l’aéroport en direction de notre hôtel Jnane Mogador 116 Riad Zitoun Kedim, derby Sidi Bouloukat Marrakech ( mail: jnanemogador@hotmail.com ) dans la Médina a quelques mètres de la place Jemaa el-fna. Superbement bien placé, propre, excellente adresse.
Arrivée à la medina de Marrakech avant notre départ pour le trek du Djebel Saghro
Nous passons notre première nuit dans cette Riad, après un repas léger et partagé pour nous tous. Fatigué par le voyage. Et demain toute une journée de route nous attend.

17 février : Transport de  Marrakech à Tagoudilt

Le réveil sonne à 7H. Il est prévu de partir à 8H. Prenons notre Petit-déjeuner Marocain au Riad après avoir ranger nos affaires. Nous quitterons la Médina qu’a 8H30.
Comme il est encore tôt, l’agitation du centre touristique de Marrakech n’est pas encore réveillé. Nous voyageons avec un minibus de 12 places à l’arrière. Semblable a nos précédents voyages. La route va être longue jusqu’a notre campement du soir.
Cette année la neige est très présente. De Marrakech, le paysage de l’Atlas est blanc et magnifique. Nous retrouvons une route familière et apercevons dans certains lieux les transformations depuis 2014 et 2015. Nous passons le col de Tizi n’Tichka ( 2 260 m), après une pause thé et toilette dans un petit village de la route.

Visite et repas vers la Kasbah Ait Benhaddou

Le déjeuner n’est pas prévu à Ouarzazate, comme initialement annoncé. Mais à 30 Km avant pour visiter la Kasbah Ait Benhaddou. Kasbah que nous n’avions pas pu visiter lors de notre Trek dans la vallée d’Oulina en 2015 car arrivé trop tard. Nous mangeons avant la visite car les ventres crient famine avec cette route.
Kasbah Ait Benhaddou proche de Ouarzazate
Nous montons jusqu’en haut de la colline. Un peu d’histoire sur cette région et sa place stratégique. Nous apercevons en plus des sommets blancs de l’Atlas la vallée d’Oulina. Mustapha nous emmène au retour au pied de la cité la ou a été tourné une partie du film Gladiator.
Nous reprenons notre minibus en direction de Boumalne-Dadès. Dernière grande ville avant d’arriver. Ahmed et Mustapha en profitent pour finaliser les courses : pain marocain en grosse quantité, dattes, viande, épices, eau en bidon, et quelques autres ingrédients « secret » indispensables au Chef.
Après une longue journée de bus, nous voila arrivé au campement vers 18H. L’équipe des muletiers nous attends. Ils sont 4 : Zaid ( leur chef ), Lhoussame, Mimoune et Ismaël ( le plus jeune 16-17 ans). A peine sortie du bus, ils récupèrent tente Mess et celle du cuistot  pour la monter vite. Notre chef cuisinier s’installe rapidement en cuisine pour nous préparer un thé à la menthe accompagné de quelques biscuits pour nous faire patienter le diner.
Pendant ce temps la nous aidons a monter nos tentes.
Puis c’est le temps du repas en commençant avec une soupe. Mustapha nous présente l’itinéraire du Djebel Saghro, son déroulement, puis les muletiers. Fatigués nous allons vite nous coucher…surtout que demain réveil à 7H.
Premier Bivouac de notre Trek au Djebel Saghro

18 février : De Tagoudilt à Almou N’Ouareg (5h30 de marche)

Notre réveil du jours est à 7H du matin heure marocaine. C’est tôt pour des vacances, surtout après une nuit « fraiche ». Rangement et PDJ au programme de notre première « grosse » heure avant de chausser nos chaussures de randonnée.
Campement au matin du départ du Jbel Saghro
Voila notre départ vers 8H30 pour notre trek au Djebel Saghro. Le campement a été rangé. Les muletiers finissent de tout mettre sur les mules. Nous commençons notre Trek. Nous montons a notre rythme en suivant Mustapha. Attentionné, il se met au rythme du plus lent, et a prévu 1 mule pour porter l’un de nous si nous sommes fatigués ou malade. Le paysage est simplement magnifique avec au loin les montagnes blanches de l’Atlas.
Nous découvrons a quelques mètres de notre sentier des habitations traditionnelles de nomades avec les tentes en laine de chèvre. Une vie de nomade dans la plus grande simplicité vivant au rythme de cadeaux de la nature.
Petite pause cacahuète magique. Comme nous apprécions cette pause à déguster cacahuète, amande, datte,…. on s’en lasse pas.
Rando au Jbel Saghro anti-atlas marocain

Pique-nique à Tagudilt

Après presque 4 heures de marche, nous arrivons pour déjeuner au point panoramique de Tagudilt. 2 muletiers sont déjà la avec le nécéssaire pour la cuisine du midi. Nous sommes toujours impressionné année après année, de la qualité de nos repas et des détails esthétiques. Le ventre bien remplit, nous tombons de fatigue pour une courte sieste digestive.

Ahmed notre cuisinier durant notre trek au Jbel Saghro  Salade marocaine  Plat de pâte au Maroc

Nous reprenons la marche vers 14H. Maël se tort le ventre et a du mal a marcher. 2 spafons et 1h sur le dos de la mule seront les remèdes magiques. Plus de peur, craignant l’appendicite, soulagé de le revoir reprendre la randonnée.

Randonnée dans la neige au Djebel Saghro

Nous arrivons sur notre aire de campement. Nous ne sommes pas les seuls. Déjà 3 groupes se sont installés avant nous et ont choisi les « bons » emplacements. Les 2 grandes tentes sont déjà montées. Des notre arrivée nous nous changeons avec des affaires sèches et plus chaudes. Notre bivouac est sur un plateau (2250m). On se réfugie sous la tente Mess boire le thé à la menthe accompagné de biscuit. Puis vient le temps des jeux: dé, Uno, tarot…,pour patienter agréablement jusqu’a heure du Diner.
Ahmed nous a préparé pour notre deuxième repas encore de succulent plat marocain. Au moment du dessert, tout le monde est convié sous la tente. Ahmed et Mustapha ont préparé des tours de magie et blagues…. et d’un coup la lumière s’éteint sous la tente Mess…. pour être rallumé par des bougies. Un gâteau d’anniversaire illumine la tente avec 2 bougies pour fêter mes 45 ans ( Michaël). Des chants berbères et une grande simplicité pour cette soirée sera un magnifique cadeau. Le gâteau, préparé dans une cocotte minute, est rapidement engloutis par tout le groupe.
Après cette festivité, nous allons nous coucher. Quelques recommandations sont données aux enfants car la nuit s’annonce « froide ».
Préparation du Gâteau d  Gâteau d  45 ans au Maroc au Djebel Saghro

19 février : D’Almou N’Ouareg à Igli (5h de marche)

Le réveil est toujours programmé à 7H….mais tout le monde est déjà réveillé. la nuit a été très froide pour presque tout le monde. Les enfants ont dormi habillé avec les doudounes. Heureusement que nous sommes correctement équipés et l’expérience des 3 autres voyages a permis aux enfants de bien s’adapter. De France, nous appréhendons un peu le froid au vu des températures annoncées les jours précédents sur la météo marocaine. Se sera la nuit la plus froide de notre voyage.
Bivouac d
Nous avons la joie de déjeuner avec le soleil entrant dans la tente alors que les autres groupes sont encore à l’ombre. Le campement rangé, nous prenons la direction du Jbel Kouaouch (2600m). Sommet surplombant notre bivouac. Un groupe de 12 français nous devancent et arrivent au sommet quelques minutes avant nous. Le Panorama 360° sur le Djebel Saghro est grandiose.
Panorama depuis le sommet du Jbel Kouaouch au Djebel Saghro
Pour marcher tranquillement, Mustapha nous propose la pause cacahuète au pied du sommet. Laissant l’autre groupe prendre de l’avance et nous laisser une vue de montagne. Puis direction vers notre air de pique-nique. Le paysage a déjà bien changé depuis hier.
Aire de Pique-nique au Djebel Saghro
Comme hier, après notre festin, une petite sieste au soleil, car la température est fraiche, et le temps se couvre. De la pluie était annoncé aujourd’hui. Mais nous ne verrons que les nuages gris.

Changement de décor

Nous reprenons notre itinéraire en longeant de grandes falaises. Ancien grimpeur, je ne peux m’empêcher d’imaginer une ligne. Cela me donnerait presqu’envie de rechausser les chaussons d’escalade sur ces falaises marocaines.
Descente vers notre campement Igli au Djebel Saghro
Arriver a notre bivouac à Igli ( 1700 m), des beignets marocains accompagnent notre gouter. Nous sommes tous un peu fatigués de la nuit précédente et aussi des 2 premiers jours de marches.
Gouter thé à la menthe et Beignet Marocain
Après notre Diner , tout le monde se réunit dans la tente du Mess pour partager une soirée de magie présenté soit par les enfants ou Ahmed. Les muletiers sont un public extraordinaires. Ahmed est devenu un vrai magicien pour l’un des muletiers. Nous en avons les larmes aux yeux.

20 février : De Igli à Bab n’Ali (5h de marche)

Levé de soleil sur notre bivouac IGLI
Après quelques gouttes de pluie durant la nuit, nous nous réveillons avec un ciel se dégageant. PDJ, rangement et nous voila partie laissant derrière nous notre lieu de bivouac et au loin notre itinéraire de la veille entre les 2 falaises.
Le village dNous marchons une grosse heure, en traversant des habitations en dur de nomades avant de rejoindre les gorges d’Afourar.
Randonnée dans les gorges d
Aujourd’hui, nous arrivons a notre bivouac pour le repas du midi. L’après-midi, une balade à dos de mule pour les enfants et à pied pour les adultes est prévu pour visiter la cascade Akhbach.
Arrivée a notre campement au pied de Bab n
Sur le chemin, nous retrouvons de la civilisation et surtout des chantiers construction de route. Pas loin d’ici, des mines sont exploitées.
Arrivée dans le canyon, nous laissons les mules pour finir les quelques mètres a pied et découvrir un fil d’eau verdoyant entouré de mur rocheux avec quelques spits d’escalade. Mustapha me dit en effet que des grimpeurs viennent régulièrement équipés ce spot.
Visite de la cascade de Akhbach au Djebel Saghro
Nous retournons au bivouac (2000m). Dernière nuit sous tente. Ahmed nous a préparé avec le thé des crêpes marocaines pour nous faire patienter le repas. Manon profite de la soirée pour noter des recettes de cuisine marocaine. Bientôt, nous nous retrouvons tous autour d’Ahmed dans la tente de cuisine a écouté ses conseils de Chef.
Après notre diner, nous nous retrouvons a nouveau tous sous la grande tente pour passer une dernière soirée sous les étoiles. L’ambiance est chaleureuse et rieuse, et nous faisons tous réunit une grande « famille ».

21 février : De Bab n’Ali à Tifrit (5h30 de marche + 40 min de transport)

Le réveil à notre bivouac est tout simplement magique. Nous prenons notre PDJ sur notre « terrasse » de matelas avec des palmiers a notre gauche et ce paysage marocain.
Réveil sur notre bivouac de Bab n
Nous prenons notre temps pour ranger, à la fois content de pouvoir se doucher est en mme temps déjà notre dernière journée de trek au Djebel Saghro.
Randonnée sur le Plateau des Aiguilles du Djebel Saghro
Notre dernière randonnée passera par le Plateau des Aiguilles et Ighazoun. Nous découvrons a nouveau un paysage encore très différent. Aujourd’hui, en revanche la chaleur s’est invité et nous buvons davantage que les autres jours.
Nous traversons davantage d’habitation de nomade et de troupeaux de moutons et chèvres. Le plus souvent gardés par des enfants d’a peine 8 ans. Cela bien entendu amène des discussions avec nos enfants sur les différentes conditions de vie.
Trekking sur le Plateau des Aiguilles du Djebel Saghro
Aprs quelques heures de marches, nous retrouvons 2 muletiers qui ont préparés une petite aire de pique-nique dans un paysage verdoyant. Le temps se couvre un peu et de suite il fait plus frais. Encore un repas du midi simple et délicieux.
Dernier pique-nique sur le Trekking du Djebel Saghro
Quelques parties de Tarot avant de reprendre notre randonnée. Plus que quelques heures de marche avant de retrouver un bus qui nous emmènera dans un gite à Tifrit.
Trekking sur le Plateau des Aiguilles Ighazoun du Djebel Saghro

Fin notre trekking au Djebel Saghro

C’est dans une vieille camionnette que nous sommes transportés par Zaïd et qui nous emmènent chez lui dans son gite. La maison est grande, simple et très accueillante. Les douches font du bien. Nous découvrons l’environnement autour, ou chaque espace de terre cultivable est exploité. Un travail titanesque est réalisé avec si peu d’outils et avec l’intelligence des héritages pour utiliser l’eau quand elle est présente.
Ahmed nous prépare un repas de tajine poulet avec des frites. C’est le premier repas que nous partageons tous ensemble. Habituellement nous le partagions seulement avec Mustapha notre guide.
Pour cette dernière soirée, nous sommes touchés d’échanger notre bilan avec toute l’équipe qui nous a permis de vivre ce super Trek au Djebel Saghro.

22 février : De Tifrit à Marrakech

Nous nous levons vers 6H30 pour quitter le gite et laisser derrière nous nos « amis » muletiers. Une dernière photo de groupe avant de prendre la route. On passera par la Haute vallée du Draa et avec un arrêt à Ouarzazate.
Panorama sur la vallée de la DraaMustapha nous a proposé de nous arrêter visiter les studios de cinéma de ouarzazate. Merveilleuse idée que de se retrouver dans les ambiances des films de Astérix, Khundun, Les diamants du Nil, …..
Studio de cinéma de Ouarzazate
Puis nous reprenons la route pour normalement déjeuner à Taddart. Mais nous exprimons à Mustapha que nous préférons manger en nature des pains marocains avec du poulet, oignon, tomate,…. que dans un restaurant. Pas très envie de retourner trop vite dans la civilisation. En route, nous nous arrêtons dans des boutiques pour constituer notre pique-nique. Dernier repas en plein air aussi apprécié par Ahmed et Mustapha.
Nous arrivons vers 16H à Marrakech déjà trop animé pour nous. Puis, on dépose vite nos bagages au riad dans la médina, puis direction le complexe artisanal de Marrakech avant de sillonner autour du souk. Nous retrouvons Ahmed et Mustapha vers 19H30 pour partager un dernier repas pour les remercier sincèrement de ce magnifique voyage chez Oscar.
Pour une partie de la famille, direction le souk et d’autres retournées se coucher. Quelques achats souvenirs, surtout cacahuètes pour revivre quelques pauses marocaines en France.

23 février : Départ France

Réveil à 3H50. Cela pique un peu. Tout le monde est prêt pour 4H20. Comme des automates nous quittons le Riad, marchons dans les rues endormies de la Médina, chargeons nos affaires dans un minibus et c’est le moment des au revoir avec Mustapha et Ahmed. Nous les remercions profondément pour ce magnifique séjour, et cette superbe organisation.
Quelques minutes plumard, le chauffeur nous dépose à l’aéroport. Nous remplissons les formalités d’usage, passons enregistré nos bagages, puis la douane et rapidement nous voila assis dans l’avion. Le vol du retour avec Ryanair se fait vite, encore endormi.

Conclusion sur notre Trekking du Djebel Saghro

L’un des plus beaux trekking réalisés au Maroc:

  • Itinéraire très adapté pour des enfants ( et des parents )
  • Grande diversité de paysages chaque jours
  • Une organisation au TOP avec l’agence SESAM

Matériel utilisé pour le Trekking du Djebel Saghro

CATEGORIEMODELMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIT CE CHOIXA T IL REPONDU AU VOYAGESI C’ETAIT A REFIARE
CHAUSSURETX4LA SPORTIVAbasse pour marcher librementSuperbe agréable a porter au pied. J’ai rajouté mes semelles pour mon confort corporel.Oui idéal pour ce type de trekking ou le terrain n’était pas suffisamment accidenté, ni portage trop conséquent sur le dos.
SANDALEM Z/1CHACOindispensable pour que les pieds respirent après la randonnéeindispensable, qui peut accueillir mes pieds au chaud dans des chaussettes et avec lequel je peux vraiment marcher si necessaire.Ce n’est pas les sandales les plus légères, mais cette sandale 4*4 continuera a m’accompagner en trekking.
PANTALON DE RANDONNEEPALISADE PANTARC’TERYXPantalon de rando – voyageDepuis 2004, j’en suis au troisieme. Un pantalon parfait. Léger, résistant, séchant tres rapidement et une coupe discrette pour porter aussi bien en ville qu’en randonnée.Je l’ai même lavé le soir au gite pour le reporter à marrakech et au retour en france.
POLAIREFORTREZ HOODIEARC’TERYXLégère , compact, résistance a l’abrasion et au vent, confortable, chaude, avec capuche et cache cou intégré.Oui complètement. Des qu’il y avait une pause j’enlevais mon t-shirt pour mettre a même la peau cette polaire afin d’éviter de prendre froid.je reprends la même sans hésitation.
DOUDOUNE SYNTHETIQUEPROTON AR HOODIEARC’TERYXNouvelle doudoune que je souhaitas testé.Du départ de la France a son retour, je l’ai porté quotidiennement. Sensation d’une ambiance tempérée autour du corps. Bon transfert de l’humidité. Coupe-vent et déperlance supérieur a mes attentes.Oui et depuis mon retour est devenu ma veste de tous les jours.
VESTESTRETCH OZONIC JACKETMOUNTAIN HARDWEARcoupe vent de type HARDSHELL ( protection dure) en cas ouPas eu besoin de la sortie, il a plu uniquement la nuit. Tellement légère et compressible que j’avais oublié qu’elle était dans mon sac.Oui je reprendrais la même pour la tester en situation de pluie.
SOFTSHELLPSIPHON SL PULLOVERARC’TERYXJe la prends systématiquement même si j’aurais pu eviter de la prendre ( doublon coupevent avec la stretch ozonic). Mais j’adore ce produit.Porté tous les jours du trek, surtout le matin.Oui toujours avec moi
LUNETTE DE SOLEIL JULBOobligatoire et adapter à ma vueSur le nez pratiquement au départ de chaque journée de trek jusqu’au soir. Les verres photocromic offrent un super confor aux yeux. 
COUVRE CHEF  cheche obligatoire pour le marocpas utiliséje pense que je le prendrais au cas ou
SAC À DOS JOURNEEARRO 22ARC’TERYX20 à 30 litres pour prendre avec soi dans l’avion et durant la randonnéeSuperbe découverte comme sac à dos. Ultra confort. Volume parfait. J’avais un peu peur après plusieurs années du Talon 22 de Osprey de ne pas trouver aussi bien. Chose faite même si il m’a manqué une ceinture taille avec des poches et un zip central qui lors des visites en ville peut être vite ouvert a mon insu. Je vais voir pour bidouiller une sécurité.Je crois que je vais l’adopter pour de nombreuses utilisations.
SAC DE VOYAGEBLACK HOLE DUFFEL 90LPATAGONIADe type duffel bag entre 90 litres. solide, résistant, préféré avec ouverture large pour prendre et ranger facilement vos affaires. Permet de s’accrocher sur le dos des dromadaires et ou mule.Parfait pour ranger facilement mes affaires personnels. utilisation facile durant le trekking. Facile a attacher sur les mules. Pas d’inquiétude de déchirement.Je reprends le même. Dommage qu’il manque des sangles de compression sur les côtés et aux embouts de fermeture éclaire une cordelette plus grande pour passer le doigt afin d’ouvrr et fermer plus rapidement.
CADENAS DE VOYAGECADENAS CLASSIQUESEA TO SUMMITa code au norme TSA avion permet de « croire » que nos affaires seront protégéescomplètementoui sans hésiter. Toujours attaché a mon sac duffel.
SAC DE COUCHAGEZERO -5°CMOUNTAIN EQUIPMENTautour de 0 à -5°C confortj’ai eu froid une nuit et pourtant habillé de sous vetement en laine. Mais cette nuit la nous avons estimé des temperatures autour des -10°C.oui car fidel compagnon de voyage.
SAC À VIANDEDRAP DE SAC EN SOIE STRETCH TRAVELLER PILLOWSEA TO SUMMITsoit en soie ou cotton uniquement pour l’hygiène, soit en thermolite pour hygiene et apport de chaleur. Le thermolite, selon le modele, peut apporter de + 5°C à +12°C à son sac de couchage et evite ainsi de rcheter 1 sac de couchage. Pour les enfants ils vont prendre 1 t-shirt manche longue et collant chaud en laine mérinos qui servira à la fois de pyjama mais aussi si grosse fraicheur ou malade une ambiance de chaleur.Le mien est en soie. Personnellement j’en consomme souvent car même en deplacement chez des amisje prends systematiquement 1 sac à viande en soie pour eviter que mes hotes sortent et lavent des draps juste pour 1 nuit. Et puis j’ai l’impression d’etre un ROI dans des draps en SOIE….ou d’etre SOI . 
HOUSSE DE RANGEMENTHOUSSE DE CHEMISESEA TO SUMMIThousse pour ranger les vetementsune base depuis des années ( environ + 20 ans), de taille moyenne, m’oblige a rationner mes affaires et donc d’aller à l’essentiel. Souvent beaucoup de gens rigolent quand j’en parle avec certains préjugés, mais l’experience a montré que nous avons tendance a toujours avoir peur de manquer et donc d’emmener trop. Pour ce voyage pas de soucis car c’est pas nous qui portons….alors vous pouvez emmener 2 sacs 😉 
SAC LINGE SALESAC DRESSINGSEA TO SUMMITsurement cette année le complément pour chacun d’entre nous car jusqu’a présent 1 pour 3Parfait pour ne pas mélanger le propre avec le sale 
COUTEAU MULTIFONCTION OU COUTEAUWAVELEATHERMANcompagnon qui m’accompagne à chaque voyageil possede les outils de base pour couper, reparer, ….certes un peu lourd mais j’emmene que 2 slips 😉 
BRIQUET  pour bruler vos dechetsIndispensable 
PHARMACIE  compeed, desinfectant (souvent en compresse imbibé), pansement , compresse, arnica, dolipranne, couverture de survie,1 base minimun. ensuite le guide doit avaoir sa pharmacie, et en plus cette année je serais accompagné d’un medecin 😉 
GEL DESINFECTANT  indispensablela mienne tien dans la poche de ceinture de mon sac a dos et je peux dégainer a chaque moment nécessaire. En tout cas sur 2 voyages a manger souvent avec les mains et sans avoir pris de douche durant quelques jours pas été malade. 
GOURDEGOURDE KANTEEN® CLASSIC FERMETURE LOOPKLEEN KANTEENGourde efficace, légère, solide et avec le logo du YétiFacile d’utilisation et pouvant s’accrocher avec un mousqueton. Parfois trop bien serré 
MOUSQUETON A DOUBLE ENTRÉEMOUSQUETON KANTEEN® S-BINERKLEEN KANTEENpermet d’accrocher facilement des accessoires sur sac ou ceinture comme la gourdej’adore cet petit accessoire qui ne prends pas de place et aidant dans beaucoup de situations 
SCOTCH AMERICAINDUCK TAPESOLindsipensable et repare tout.j’en prends un petit morceau avec moi systematiquement 
BONNETCHASE BEANIEICEBREAKERmeme leger pour certaines fraicheur du soirtoujours avec moi, base indispensable au meme titre que couverture de survie, couteau multifonction, frontale,… 
GANTVENTA GLOVEARC’TERYXLéger, Confortable, résistant au venttoujours avec moi, base indispensable au meme titre que couverture de survie, couteau multifonction, frontale,… 
SACOCHE TOUR DE COU OU CEINTURE POUR RANGER ARGENT, PASSEPORT SEA TO SUMMITindispensable quand on voyagemes enfanst n’en ont pas encore 
LAMPE FRONTALESPOTBLACK DIAMONDCompact et efficaceRas, parfait 

Autres Trekking en Famille au Maroc

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire