Marathon de l’Hortus ( 42 km ) au Festa Trail

par Expérience Outdoor
Delphine CASSAN au départ du Festa Trail

DELPHINE CASSAN (34 ans), vivant à SAINT MATHIEU DE TREVIERS dans le département de l’hérault , de profession assistante R et D, pratique le raid multisports (course d’orientation, trail, VTT,kayak) depuis 6 ans, le triathlon depuis 8 ans, a souhaité participé au marathon du Festa Trail à l’Hortus. Ce trail se déroulant dans ma ville de résidence, donc très intéressant niveau déplacement, je n’aurais pas à parcourir la France, ou bien à partir la veille pour participer à une épreuve sportive

Informations pour préparer le marathon de l’hortus

Date

Ce Festa Trail s’est déroulé en 2015

Quand partir pour le marathon de l’hortus

Le Festa Trail a lieu tous les ans, historiquement en mai

Lieu

Claret

Comment s’y rendre ?

Depuis Montpellier le plus simple est de partir de la gare Saint-Roch, puis de prendre le Tram T1 jusqu’à la station Occitanie, puis le bus 615 jusqu’à la ville de Saint-Mathieu-de-Tréviers. Pour se rendre à Claret, un service de navette est mis en place depuis Saint-Mathieu-de-Tréviers.

Participant pour le marathon de l’hortus

DELPHINE CASSAN (34 ans)

Où dormir pour faire le marathon de l’hortus

Il existe de nombreux lieux pour dormir, retrouver la liste de nos recommendations

Où manger et se réapprovisionner au Festa Trail ?

Il existe de nombreux restaurants et auberges à Saint-Mathieu-de-Tréviers pour vous restaurer

Caractéristiques du marathon de l’hortus au Festa Trail ?

Cette course fait partie du Challenge du Pic Saint-Loup organisé par la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup.

  • 44 km – 1800 m+
  • Altitude max : 455m
  • Départ de Claret 
  • Arrivée à Saint-Mathieu-de-Tréviers
  • 600 coureurs maximum
  • Prix INDIVIDUEL : 45 €

D’autres marathon et courses :

Quoi d’autre dans les environs ?

Il y a d’autres activités à faire dans l’Hérault :

Marathon au Festa Trail

Repas du matin : 3h avant le départ : préparation de l’alimentation avec des pates + bananes + eau.

Départ donné, rythme pris volontairement + bas que d’habitude durant au moins la traversée du village de Claret, et pendant la première montée. Cela m’a permis de m’échauffer (car pas d’échauffement préalable). Bonnes sensations dans la montée, malgré une douleur à l’aine (ca devrait disparaitre).

La chaleur se fait sentir, sur la crête de la taillade, un petit air frais et surtout uNe vue imprenable (faudra que je revienne ici en balade, vue à 360°). Première descente et première surprises : les personnes qui courent avec moi ne doivent pas aimer les descentes, je les distance rapidEment. S’enchaines descentes techniques avec cailloux, idem.
Arrivée aux Embruscades, l’eau des organisateurs est bien venue, la chaleur et le manque d’air sont là. La douleur à l’aine n’est pas constante. départ des embruscades sur la route goudronnée (je déteste ces passages, la route est dure, ca renvoie des impressions de s’enfoncer dans le sol), enfin arrivée au lac de matane (un plouf serait le bien venu) et on retrouve enfin les vignes et le dénivelé sans béton.

Suite du marathon au Festa Trail

Festa trail 2015

De très bonnes sensations sur la plateau, où il ya un peu d’air et d’ombres (bon tracé des organisateurs avec ces passages nous protégeant des rayons du soleil). J’en profite pour signaler un balisage sans faille et une convivialité des bénévoles remarquable. Descente sur Lauret par une grosse piscine qui continue sur le goudron.
La douleur à l’aine toujours là, avec une impression de courir que sur une seule jambe. Lauret, ha enfin de l’eau, je prends 5 minutes pour me mouiller la tete et la nuque, bien boire et c’est reparti, sur du goudron montant. Passage devant l’auberge du cèdre (très agréable cet orchestre), puis enfin le retour dans les vignes.

A partir de là, territoire connu, j’étais venue reconnaitre la parcours, il ya 3 semaines. De bonnes sensations dans cette cote qui monte sur le Roc de la Mate. Puis descente technique et passage avec cable, jambes lourdes, douleur à l’aine plus prononcée. Arrivée dans les vignes, le soleil cogne, pas d’air, c’est quand qu’on arrive à Valflaunes; les jambes vibrent, sont douloureuses et la douleur à l’aine douloureuse.

Valflaunès : 3h de course, donc à se rythme il me reste encore 4h de course. Douleurs difficiles, j’arrête à Valflaunes. 22 km sans entrainement avec 5 kg de plus que ma forme normale, mon break sport de 8 mois se fait ressentir.
Coté matériel : les chaussures Vasque ; bonne stabilité avant et du talon dans les cailloux et maintient du pied.

Cependant, les anciennes (voir photo) étaient encore + stable et le pied dans la chaussure ne bougeait pas. Le prix étaitpus bas aussi. T-shirt : matière très agréable à portée, c’est difficile de juger concernat l’evacuation de la chaleur tellement il a fait chaud le jour de cette épreuve.

Retour du marathon au Festa Trail :

Du plaisir pendant 22 km sur un parcours que je ne connaissais pas, j’ai découvert des coins très agréables à coté de la maison, et un terrain de jeu encore plus grand que ce que je pensais. Le refaire l’an prochain, avec un mon niveau de forme retrouvé. Coté matériel, rien à redire, satisfaite.

A retenir :

Le FESTA TRAIL est un vrai trail technique et magnifique. Je pense qu’il va devenir une bonne référence.

Si c’était à refaire :

Avec ma préparation physique actuelle, je ne m’engagerais pas sur cette distance et sur ce Vrai Trail.

Conseils à donner :

Bien se prépaper physiquement distance et dénivelé a engloutir. Ce qui prépare aussi à la gestion de l’eau, de la nourriture et de l’effort. Passer d’abord par des trails + courts et moins technique pour se tester et tester le matériel qui convient à soi.

Matériel utilisée lors du marathon au Festa Trail :

Il est important de bien s’équiper pour un Trail.

 CHAUSSURE TRAIL VELOCITY VASQUE Très bon choix car terrain technique 
 CHAUSSETTE TRAILRUN SPEED ONE  X-SOCKS Très bon choix car chaussette renforcée au bon endroit, la où ca peut etre irritée 
 SHORT CYCLISTE  KALENJI Je l’utilise depuis des années, il ne tient pas très chaud (très bien sur cette course) et il tient bien au corps 
 DEBARDEUR  ODLO parfait en de telle circonstance, car très leger, il fait penser à un chassuble, le transfert sur le ventre limité par le logo 1% mais dans l’ensemble très bon t-shirt que j’ai déjà remis sur un raid multisport 
 SAC A DOS AVEC POCHE A EAU  EIDER ca fait 4 ans que je l’ai, j’en suis très très ravie, bon maintient sur le dos, il ne bouge pas, les poches à dispos sur le devant 
 BRASSIERE  ODLO c’est mon 2ieme achat du meme soutient gorge. J’en suis ravie, très très bon maintient de la poitrine et une très bonne résistance dans le temps avec mes différentes activités (VTT, kayak, trail, CO) 
 MONTRE  NIKEmontre Nike chrono réglée pour sonner toutes les 50 minutes (=but avoir une alimentation régulière). Montre légère, pas trop grosse qui permmet des réglages. Sur les trails, je la préfère au GPS GARMIN qui est + volumineux 
 CASQUETTE  ADIDAS Légère, elle m’a permis de ne pas mettre de beuff (trop chaud) pour limiter la sueur dans les yeux 

Test chaussure Trail lors du marathon au Festa Trail:

Ci-dessous les anciennes VELOCITY VASQUES achetées le 29 mai 2009 :

Mon utilisation :

  • Trail moyenne à longue distance (17 à 85 km)
  • Trek montagne (Haute Randonnée des Pyrénées : 15 jours)
  • Course d’orientation = terrain très variés (cailloux, buissons, foret …)

Les points Positifs :

  • Très grande stabilité dans les cailloux
  • Très bon maintient du talon
  • Très bon maintient du pied dans la chaussure
  • Laçage performant, ne se détend pas
  • Pointe de la chaussure protégée : point + pour le Trek et la CO
  • Bon crampons sous la chaussure
  • Ces crampons ont bien été usés lors de la HRP mais cela est normal terrain très abrasif
  • Le prix : 85 €
Les points négatifs :
  • Le poids mais cela n’est pas dérangeant, c’est sur ma première utilisation que j’ai ressenti leur poids, par la suite, ce n’est pas plus gênant pour moi
  • Les lacets sont trop longs, je suis obligée de les passer dans une un une branche du laçage.

Ci-dessous les anciennes VELOCITY  bungee cor/ adraitic blue VASQUES achetées le 11 mars 2010 :

Ceci est un comparatif versus la paire précédente !!!!!!!
Mon utilisation :

  • Trail moyenne à longue distance (17 à 85 km)
  • Course d’orientation = terrain très variés (cailloux, buissons, foret …)
Les points Positifs :
  • Très bon maintient du talon
  • Laçage performant, ne se détend pas
  • Pointe de la chaussure protégée : point + pour le Trek et la CO
  • Meilleurs crampons sous la chaussure
Les points négatifs :
  • Moins grande stabilité dans les cailloux
  • Impression de sentir les cailloux sous le pied
  • Moins bon maintient du pied dans la chaussure, le pied glisse légèrement sur les coté quand devers
  • Les lacets sont trop longs, je suis obligée de les passer dans une branche du laçage.
  • Par moment rupture de stock, il eu arrivée que j’attende ma commande 2 mois.
  • Le prix : 95 €

Laisser un commentaire