Escalade à la Pena Montanesa en Espagne focus sur la voie « SuperEnergy 24h »

par Yoann FOULON
La magnifique longueur en 7a

Yoann FOULON, Ambassadeur Trangoworld et NaïtUp se rend en Espagne pour un trip escalade à Pena Montanesa.

Presque au bout de la longueur lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

Les fissures de la fin de longueur

Information sur l’escalade à Pena Montanesa

  • Date de la sortie escalade à Pena Montanesa

Cette sortie escalade à la Pena Montanesa s’est déroulée le lundi 24 septembre  2018.

Température annoncée à Oncins : 27°C  presque un peu chaud dans l’après midi (soleil à partir de 14h)

  • Voie Parcourue

« Superenergy 24h »

Longueur : 420m

Difficulté 7b+max 7a+obligatoire

Niveau de protection RS3+

  • Topo et lien

http://nachbueno.blogspot.com/2011/04/nueva-via-en-pena-montanesa-super.html

http://albertganxets.blogspot.com/2011/09/superenergy-pena-montanesa.html

Escalade à la Pena Montanesa en Espagne

La Pena Montanesa

Située à quelques kilomètres au sud de Bielsa, la Pena Montanesa est une montagne encerclée de belles parois calcaires pouvant atteindre les 400m de haut.

Cela faisait un moment que nous avions envie d’y trainer nos chaussons. Beaucoup de voies ont été tracées mais pour notre première visite notre attention s’est focalisée sur une voie récente de 2011. Cette voie s’appelle « SuperEnergy  24h », elle passe en plein milieu du superbe Pilar Sobrarbe. Ses 420m d’escalade dans un niveau soutenu en font un défi intéressant. Sur le papier, les ouvreurs indiquent une cotation de 8amax, 7b obl.

Sans le préciser à Henri, je caresse l’idée de faire une tentative à vue. C’est un beau challenge.

L’approche vers le Pilar Sobrarbe durant la sortie escalade à la Pena Montanesa

La marche d’approche vers le site Pilar Sobrarbe

L’approche de la voie se fait très facilement, nous avions peur de devoir bartasser à travers les Chênes verts et les Fragons piquants mais il y a un beau sentier balisé qui permet d’atteindre le bas de la voie sans une égratignure.

Départ de la voie

Au départ de la voie, nous nous mettons d’accord pour que ce soit moi qui grimpe la longueur en 8a en tête.

Je pars donc dans la première longueur, les ouvreurs donnent une cotation de 6c et je pense que c’est bien ça, seul un petit pas bloc au niveau du spit fait la difficulté, le reste est 6a. Le rocher est magnifique, il est très compact et il a un grain parfait offrant une excellente adhérence. La 2ème longueur étant courte et sans difficulté (vire herbeuse) je trace directement au R2 avec néanmoins un tirage un peu pénible.

Henri attaque la 3ème longueur en 7a+, c’est un vrai bijou. Il y a de belles fissures pour poser des coinceurs et le rocher est irréprochable. Le crux de la longueur se fait au ¾ de la voie avec une traversée en friction de pied et des inversées dans les mains.

Le toit de SuperEnergy

Longueur 8a de SuperEnergy lors de l

La longueur du toit de SuperEnergy

Pour le moment tout s’enchaîne bien. Mais ce qui est sensé être le crux de la voie arrive avec la L4. En effet, il s’agit de la longueur en 8a. Je me lance donc dans la longueur plus motivé que jamais, en étant bien attentif à la lecture. Quelques traces de magnésie me facilitent le repérage de certaines prises. Vers la fin de la longueur il faut passer un toit, j’ai l’impression d’être à Claret. Je franchis sans trop de difficulté le toit et me rétablis avec des bacs, c’est super classe à grimper. Je rejoins rapidement le relais. « Super j’ai fait cette longueur à vue ! » « Hum !? Par contre ce n’est pas 8a du tout, à Claret ce serait 7a, pas plus ». Henri enchaîne lui aussi la longueur. Après concertation, nous estimons la longueur à 7b maximum.

Henri continu avec une belle longueur en 6c. Cette longueur commence dans un mur raide pour finir dans des dalles avec quelques jeux d’équilibre.

La longueur suivante et un 6b qui remonte une fissure/dièdre. Très classe à grimper. La seule chose un peu pénible ce sont les herbes qui bouchent la visibilité des fissures, ici la nature est reine…

Magnifique longueur

Longueur en 7a sur SuperEnergy durant notre trip escalade à la Pena Montanesa

La magnifique longueur en 7a

La septième longueur semble sublime, il s’agit d’un mur à crépis assez raide. Henri se fait une joie d’enchaîner cette belle ligne. La fin de la longueur se grimpe dans une fissure à verrous, on a l’impression de grimper sur le gré de l’Utah.

Presque au bout de la longueur lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

Les fissures de la fin de longueur

Au relais, nous regardons notre montre et constatons que nous avons grimpé assez rapidement le bas de la voie. Cependant il nous reste encore deux longueurs en 7b+ et 2 en 6c+, rien n’est encore gagné.

Je me lance donc dans le premier 7b+, qui est plutôt bien équipé, même si l’escalade reste bien obligatoire (7a peut être). Le rocher change de couleurs, c’est un rocher blanc et donc pas facile à lire. Pour la première fois depuis le bas je sens l’acide lactique s’engouffrer dans mes avant bras. Mais ça passe et je rejoins le relais. « Super ! » En tirant la corde de hissage je me déclenche des crampes dans tout le bras droit… « oh non ! Il reste encore une longueur dure, il faut que  ça passe ! » Je m’efforce donc à bien boire et à bien ventiler et cette désagréable sensation de non contrôle des muscles s’estompe.

Henri enchaîne également cette longueur, c’est chouette. Il commence néanmoins à fatiguer et me dit « je ne sais pas si je vais réussir le dernier 7b+ » je lui réponds « Non, il faut que tu l’enchaîne ce serai trop bien de réussir à tout enchaîner tout les deux, faut rien lâcher Henri ! ».

On ne lâche rien

Henri part donc dans le dernier 7b+ bien motivé. Le premier spit est atteint et il tente de déchiffrer la suite, première tentative de méthode mais il se retrouve dans une impasse et vole. « Zut !!! » Henri essaie de trouver une solution mais n’y arrive pas et ayant peur de perdre trop de temps, il me propose de prendre sa place. « Gloups, j’ai la pression moi ». J’essaie donc à mon tour et parvient à trouver une solution et à l’aide d’un bon serrage de toutes petites réglettes je franchis le pas. « ouf ». La suite est plus facile (6c) mais c’est raide et il faut poser les protections.

Je sors sur la vire heureux et me presse d’ôter mes chaussons qui commencent à martyriser mes pauvres orteils.

Sur un rocher fabuleux lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

Le bon gaz du dernier 7b+

Il nous reste deux longueurs en 6c+. Ces dernières ne sont pas du tout équipées et il n’est donc pas facile de trouver le départ. Il ne faut pas partir dans le gros dièdre juste en face mais plutôt dans le mur à cannelure à 10m de ce dièdre sur la droite.

Le rocher est fabuleux, et l’escalade très belle, cela m’a presque fait oublier ma douleur aux pieds…

Nous sortons la voie à 18h, nous avons donc mis 9h.

En haut du sommet du Pilar Sobrarbe lorsz de notre trip escalade à la Pena Montanesa

Sommet du Pilar Sobrarbe

La descente

La descente est assez facile. Du dernier relais sur l’arbre, il suffit de faire un seul grand rappel jusqu’à la vire (50m). Puis il faut longer la vire vers la droite jusqu’ à un canal dans lequel il va y avoir 4 ou 5 rappels (20m, marche, 55m, marche, 30m, 60m).

Fin de la journée escalade à la Pena Montanesa en Espagne

Les rappels de SuperEnergy

En conclusion de cette sortie escalade à la Pena Montanesa

Nous pouvons dire que SuperEnergy 24h est une très belle voie en terrain d’aventure, sur un rocher exceptionnel et dans un cadre grandiose. Nous ne pouvons que vivement la conseiller. Bravo aux ouvreurs qui ont dénichés un beau joyau.

Pour les cotations nous dirions : 6c, 7a+, 7b, 6c, 6b, 7a, 7b+, 7b+, 6c, 6c+. Et en globale: 7b+max, 7a+obl, 420m, SR3+.

L

Il est maintenant temps de dormir.

Vivement la prochaine voie à sortie escalade à la Pena Montanesa.

Matériel utilisé lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

Vêtements utilisés lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK SI C’ÉTAIT À REFAIRE
DOUDOUNE TRX2 800FT TRANGOWORLD apport thermique et léger Oui, Chaud et léger et très compact. Dommage que la poche de compression n’est pas de anse pour l’accrocher au baudrier. super
PREMIÈRE PEAU (HAUT) Porma TRANGOWORLD Chaud et respirant Aucune gêne A continuer
PANTALON LÉGER Ghawdex TRANGOWORLD Léger, et très élastique il permet une bonne aisance des mouvements Oui, la coupe ajustée permet de bien voir ses pieds. A renouveler, top pour les grandes voies
POLAIRE  PULLOVER NAVAN TRANGOWORLD Légère Oui, bien pour cette saison Parfaite

Matériel de bivouac utilisé lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK SI C’ÉTAIT À REFAIRE
DUVET  Xero 550 MOUTAIN EQUIPMENT Léger et compact Oui A refaire sans hésitation
MATELAS LÉGER Prolite THERMAREST Ultra léger et ultra compact Prend peu de place A refaire
RÉCHAUD Optimus PROVIDUS Légèreté Oui, Parfait pour des courses ou le poids est un élément important pour la réussite de la course Très bien

Matériel d’escalade utilisé lors de la sortie escalade à la Pena Montanesa

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK SI C’ÉTAIT À REFAIRE
HARNAIS Aquila PETZL Compromis entre légèreté, compacité et confort Oui, surpris du confort. A refaire
MOUSQUETONS  Attache 3D PETZL Forme poire de taille moyenne. Model léger Oui, le seul point négatif est sa visserie qui a tendance a s’ouvrir facilement. A refaire
2x 60 de CORDE À DOUBLE Cobra II 00m Drycover unicore BÉAL Fine et fluide Oui, très bonne fluidité Au top
CORDE DE HISSAGE Trail line BEAL Corde fine en dynema Très bien et bonne résistance A garder
CHAUSSURES  CHAUSSURE BOMIO IP TRANGOWORLD Chaussures robuste Bonne tenue du pied A refaire
CHAUSSONS TECHNIQUES Instinct vs SCARPA Technique et confortable Précis oui
FRONTALE Tikka R+ PETZL Bon éclairage et différents modes d’éclairage Oui bonne autonomie A refaire
DÉGAINES Ange PETZL légèreté Oui Au top
ASSUREUR Reverso PETZL Assurage du leader et du second avec corde à double Oui A refaire
SANGLE Fin anneau 60 PETZL Pratique pour rallonger les points de protections (spits, pitons, coinceurs…) Oui A refaire
SANGLE Fin anneau 120 PETZL Pratique pour faire des relais Oui A refaire
SANGLE Fin anneau 180 PETZL Bien pour trianguler 3 points oui A refaire
CASQUE Sirroco PETZL Légèreté Oui le clip aimanté permet une mise rapide du casque même avec des gants
1 jeu de camalot >3 + 1 autre >1 COINCEURS MÉCANIQUES Camalot C4 BLACK DIAMOND Stabilité, maniabilité Oui, une base bien sûre On garde.
1 jeu de micro friend + 1 jeu de C3 COINCEUR MÉCANIQUES MICRO Alien ALIEN CAM Tête étroite, elle entre bien dans les petits trous Un petit peu trop souple à mon goût. Pas mieux
1 jeu de cablés COINCEURS CABLÉS Wall nut DMM Le creux de la tête apporte un peu plus de tenue Oui Au top
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire