Escalade sur la falaise de Glandasse dans la Drôme

par Yoann FOULON

Yoann Foulon ambassadeur Trangoworld, nous partage son expérience d’Escalade sur la falaise de Glandasse entre la Drôme et l’Ardèche

Informations pour préparer une session escalade sur la falaise de Glandasse

  • Date de la sortie d’escalade

Cette sortie s’est déroulée le 28 mai 2017

  • Lieu

France/ Diois/ Falaise de Glandasse – Roc de Peyrolle 2h45  depuis Montpellier

  • Voie escalade grimpée à Glandasse

Lune de Miel

  • Approche pour atteindre la voie d’escalade de Glandasse

1h45 (avec un bon rythme)

  • Temps passé dans Lune de Miel

9h30

  • Niveau de difficulté de la falaise de Glandasse

7c+max, 7a obligatoires / abo

  • Longueur de la voie « Lune de Miel » sur la falaise de Glandasse

350m environ

  • Topo d’escalade pour la falaise de Glandasse

Escalade dans le Diois, Dominique Duhaut et Manu Ibarra.

Sortie d’escalade sur la falaise de Glandasse : Lune de Miel

Le départ pour l’escalade sur la falaise de Glandasse

Pour tout dire, il y a des parois qui ne laisse pas indifférent, des parois qui par leurs lignes de fuite vers le ciel attirent les yeux, et laissent sans voix. C’est le cas de la grande paroi de Glandasse avec les grandes voies mythiques de Cosa Nostra, Babel, No Passaran
Située au dessus de Die, c’est une falaise haut perchée qui a quelque chose de majestueux.
Une voie ouverte par Mussato et Garcia a attiré notre attention, il s’agit de « Lune de miel », elle semble grimper d’autant plus dans les zones raides et est un concentré de longueurs difficiles.

Le Roc de Peyrolle, escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Le Roc de Peyrolle, escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

En premier lieu, sachant que la journée sera longue, nous nous levons a 5h30 du matin pour un départ du parking à 6h. Aussi, nous savons que l’approche sera longue mais les ¾ se font sur un chemin qui déroule bien. Ainsi nous atteignons le pied de la voie au bout d’1h45.

La première longueur, c

La première longueur, c’est parti ! Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

L’échauffement est plutôt rude car la première longueur est un long 7b bien soutenue (au final nous verrons que toute la voie est soutenue, et que chaque mètre d’escalade est une bataille).

L’escalade sur la falaise de Glandasse: à mi-chemin

Le 7c technique, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Le 7c technique, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Ensuite s’enchaîne sans transition une longueur en 7c ultra technique, ou le crux se concentre sur 3 dégaines. En fait il faut serrer une petite prise pour aller chercher très loin sur la gauche une épaule avec les pieds plus ou moins à plat puis résister toujours sans pieds sur de petites arqués plates.

Un océan de beau rocher, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Un océan de beau rocher, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Même si les troisième et quatrième longueurs semblent gentilles sur le papier car seulement 6c+, au final elles continuent à farcir les bras. L’itinéraire doit être décripté de manière intelligente au travers beaucoup de plats.
De plus, a cinquième longueur présente un vrai passage de dalle les pieds à plat ou il ne faut surtout pas éternuer. Ce sont tout de même, des passages vraiment magiques, au premier abord cela semble infranchissable. Puis en essayant on remarque que les pieds tiennent presque par magie et on arrive à gratter petit à petit quelques mètres d’escalade.
La suite est plus raide mais demande une fois de plus à serrer des plats et surtout de chercher l’itinéraire dans cet océan gris.

La fin coquin du 7b, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

La fin coquin du 7b, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

L’escalade sur la falaise de Glandasse: dernière partie

Pour la suite, la sixième longueur est une continuité de la précédente mais en plus soutenue, il m’aura fallut une bonne lutte pour ne pas faiblir sous le relais.
La longueur suivante semble anodine lorsqu’on regarde le topo. Ce n’est qu’un 5c et on imagine que c’est une longueur « un peu sans intérêt » , cependant, elle grimpe pour de vrai . Décidément on ne se repose jamais dans cette voie…
Mais la vraie bataille reprend sur la 8ème longueur avec un 7b+ à trous sur du rocher moyen. Je l’enchaîne et me dit que ce sera sans doute la plus belle « perf » de la journée, mes bras commencent à fatiguer.

Le beau mur à trous du 7c+, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Le beau mur à trous du 7c+, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Ainsi Henri part plus motivé que jamais dans le 7c+, il tente de déchiffrer les méthodes. Les mouvements semblent vraiment très beaux.
J’essaie de retenir les prises qu’il prend afin de faire un essai « flash ». Mais finalement la fatigue a raison de mes pauvres petits bras. La fin de cette longueur est moins dure mais demande un peu de contorsion entre les trous.

Le douloureux 7a final, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Le douloureux 7a final, Escalade sur la falaise de Glandasse, Drôme

Conclusion sur cette journée d’escalade à Glandasse

Finalement, les deux dernières longueurs 7a, et 7a+ nous achèvent à tour de rôle. Nous sentons l’autonomie de mouvements baissée de manière significative, la peau est bien entamée et il faut beaucoup de détermination pour encore vouloir serrer les prises.
Nous atteignons le haut de la voie après 9h30 de grimpe et 350m d’escalade sérieuse.
Cette voie est vraiment très belle et j’espère y retourner prochainement pour cette fois-ci essayer d’enchaîner la totalité.
À suivre…

Matériels utilisés pour cette sortie d’escalade sur la falaise de Glandasse

Mon bermuda de l’été  A refaire  Oui, et bonne autonomie  A refaire  Oui  A refaire

CATÉGORIE

NOM DU MODÈLE

MARQUE

POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART

EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK

SI C’ÉTAIT À REFAIRE

BERMUDA Tanzen TRANGOWORLD Léger et en matière extensible Super pour grimper, la matière très élastique permet de ne pas être géner dans les mouvements de grimpe, même mles plus tordus.
TEE-SHIRT TRANGOWORLD Léger et agréable au touché oui A refaire
TEE-SHIRT MANCHE LONGUE VAUDE Grande ouverture et très respirant oui A refaire
COUPE VENT SOFTSHELL Psyphon sl ARCTERYX Hyper léger oui A garder
MATELAS LÉGER   Prolite THERMAREST  Ultra léger et compact  Prend peu de place   A refaire
RÉCHAUD   PROVIDUS OPTIMUS   Légèreté   Oui, Parfait pour des courses ou le poids est un élément important pour la réussite de la course   Très bien
HARNAIS   Aquila PETZL Compromis entre légèreté, compacité et confort Oui, surpris du confort.   A refaire
MOUSQUETONS   Attache 3D PETZL Forme poire de taille moyenne. Model léger Oui, le seul point négatif est sa visserie qui a tendance a s’ouvrir facilement.
CORDE À DOUBLE   Cobra II 50m Drycover unicore BÉAL Fine et fluide Oui, très bonne fluidité   Au top
BLOQUEUR Microtraction PETZL Pour hisser le sac Léger avec un bon rendement J’ai pas trouvé mieux

CORDE DE HISSAGE

Trail line BEAL Corde fine en dynema Très bien et bonne résistance A garder
CHAUSSURES   Ultra raptor LA SPORTIVA Chaussures légère   Pas de gêne au baudrier   A refaire
CHAUSSONS TECHNIQUES Instinct vs SCARPA Technique et confortable Précis oui
FRONTALE   Tikka R+ PETZL Bon éclairage et différents modes d’éclairage (puissance)
DÉGAINES   Ange PETZL légèreté   Oui   Au top
 ASSUREUR   Reverso PETZL   Assurage du leader et du second avec corde à double Oui   A refaire
SANGLE   Fin anneau 60 PETZL   Pratique pour rallonger les points de protections (spits, pitons, coinceurs…)
SANGLE   Fin anneau 120 PETZL Pratique pour faire des relais Oui   A refaire
SANGLE Fin anneau 180 PETZL Bien pour trianguler 3 points oui A refaire
CASQUE   Sirroco PETZL   Légèreté Oui, et très bonne tenue sur la tête, le clip aimanté permet une mise rapide du casque même avec des gants
0 commentaire
0

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire