Escalade Printanière dans la Drôme

par Expérience Outdoor
Vue sur "La baleine" de Saint Léger du Ventoux

Alex Colonges Ambassadeur Millet, nous partage son expérience d’escalade dans la Drôme.

Informations pour préparer un séjour escalade Drôme

Dates du séjour escalade

Plusieurs journées entre fin Février et début Avril

Localisation du site d’escalade dans la Drôme

Drôme, autour de Buis les Baronnies
Nous avons passé le jour 1 à Saint Léger du Ventoux, le jour 2 à Gorges d’Ubrieux et le jour 3 à Mollans sur Ouvèze.

Participants à la sortie escalade dans la Drôme

Yohanna, Jérémie, Valentin, Enzo et Colonges Alex

Où dormir dans la Drôme

Différents campings, chambres d’hôtes, hôtels, etc sont dispersés  dans tous les villages alentours.

Où se restaurer / se réapprovisionner

Grand supermarché à Vaison la Romaine, il y a aussi tout ce qu’il faut au village de Buis-Les-Baronnies

Office du tourisme

Site internet du village : Buis les baronnies

Caractéristiques autour de Buis-les-Baronnies

Ubrieux, Saint Léger du Ventoux, Mollans sur Ouvèze, seulement quelques falaises sur les dizaines aux alentour de Buis les Baronnies !

On passe dans la région par toutes les inclinaisons, toutes les orientations et surtout tous les styles de grimpe ! Dans la majorité des cas, on retrouve surtout une grimpe technique, sur réglettes ou colos et dans de la dalle ou léger dévers.

Bien sûr les amoureux de coincements de genoux dans des bacs y trouveront aussi leurs compte, que l’on aille à Mollans ou St Léger.
Le cadre est magique sur tous les sites, les uns avec vue sur le Mont Ventoux, d’autre sur la vallée de la Drôme ou encore sur le Saint Julien.

Quoi d’autre dans les environs

De la randonnées, de la via ferrata, du BMX, du vélo de route et j’en passe encore ! Comme toujours, tous les sports de natures sont possible dans ce genre d’endroits !

Bibliographie

Mollans : Topo disponible sur le site internet de Greenspits

Saint Léger du Ventoux : Topo Escalade autour du Ventoux

Topo Escalade autour du Ventoux

Ubrieux : Topo disponible en papier “Escalade en Drôme Provençale”

Topo Escalade en Drôme Provençale

Escalade autour de buis-Les-Baronnies

Jour 1 : Escalade à Saint-Léger du Ventoux

Vue sur "La baleine" site d'escalade de Saint Léger du Ventoux
Vue sur « La baleine » de Saint Léger du Ventoux

Lors de cette première sortie c’est avec Jérémie, copain rencontré récemment, nous partons pour Saint Léger du Ventoux. En effet 2 semaines plus tôt j’y ai laissé mes paires dans mon gros projet du moment, un 7b de 35m bien dur nommé “Dark side of the Mums” et situé tout à gauche de la baleine.

Arrivé sur place, on s’échauffe dans le 6b “Coup de bouse”, encore plus sur la gauche et je rate l’enchaînement pour mauvaise lecture, je pars trop à gauche à la quatrième dégaine et me retrouve coincé.. Dommage, la prochaine fois ! Jérémie pars dedans aussi et on décide ensuite de se diriger vers le 7b. La voie se décompose en 4 partie.

La première est la marche d’approche, quelques mouvements sur règle pour se retrouver sur une grande vire au pied de la section rési de la voie

La baleine à droite et le début du secteur Andalouze à gauche à Saint léger du ventoux
La baleine à droite et le début du secteur Andalouze à gauche

La deuxième section est répartie sur environ 15m de grimpe, 4 dégaines pas de réel repos (à moins d’avoir la marge bien sûr ^^). On commence par de grand mouvements sur toute petite prise, un tout petit repos et c’est parti pour 8 mouvements où il vaut mieux ne pas traîner et “exécuter” à la perfection ! Des règles, des pinces et inversées sur colos et un bon pas de bloc qui nous mène à des mouvements sur de bonnes prises et un bon repos.

A partir de la troisième partie, il suffit de ne pas trop traîner et mis à part quelques mouvements, tout se fait sur de bonnes prise dans un léger dévers, très agréable à grimper !
Une dernière partie plus simple (peu être 6b en dalle max) mais avec le début dans les bras, il faut rester concentré.

Je n’avais pas la caisse pour enchaîner ce jour là. Mais au moins j’ai bien retenu tous les mouvements. Je suis maintenant prêt à y retourner et tenter l’enchaînement ! Quelle belle voie, ça fait plaisir de grimper dedans !

Vue depuis le secteur d'escalade de la Passerelle aux Gorges d'Ubrieux
Vue depuis le secteur de la Passerelle aux gorges d’Ubrieux

Jour 2 : secteur de la passerelle dans les Gorges d’Ubrieux

Quelques jours plus tard, alors que le soleil brille, nous décidons avec Yohanna de faire une petite pause et de sortir un peu. Le fait d’avoir les gorges d’Ubrieux à seulement 5min de voiture est vraiment pratique. Nous sommes au pied des voies 15 minutes après avoir quitté la maison ! Cette fois ci sera grimpe au secteur de la passerelle.

La voie la plus dur du secteur est un 7a, orientation Sud-Ouest et avec des inclinaisons du vertical à la dalle. plutôt techniques ^^. Je décide de partir dans un 6a+ à la chauffe et clairement j’ai pas choisi le bon.. L’escalade est belle mais le cheminement pas facile à comprendre..

Selon moi certains points sont très mal placés, voir dangereux mais j’arrive tout de même en haut après un bon combat. Yohanna grimpe la même voie en moule et je décide ensuite de partir pauser les paires dans le 7a, en vue d’enchaîner au premier essai.

Alex et Yohanna dans le 7a "Déséquilibre" aux Gorges d'Ubrieux
Alex et Yohanna dans le 7a « Déséquilibre » aux gorges d’Ubrieux

Le début de la voie est plutôt facile

Dans une belle dalle à goutte et écaille jusqu’à un petit toit bien marqué.  C’est clairement visible que les choses se compliquent à cet endroit là mais je pars confiant. Lancé dans le crux, j’hésite un peu à faire le mouv’, tout en équilibre pour charger un pied très haut avec une mauvaise inversée main gauche.

Une petite seconde de réflexion, je me demande sec ? ou non ? et je décide d’éteindre le cerveaux et de passer en mode automatique ! Les mouvements s’enchaînent, du placement, des petites prises, je me retrouve au niveau du point, je clip la dégaine.. Que faire maintenant ?..  C’est alors que je décide de puiser dans mes avant bras et continu d’avancer ! Quelques mouvements plus tard, je me retrouve avec un bac en main gauche et vois bien le cheminement de la fin de la voie.. Le plus dûr à l’air d’être passé et restant concentré sur la fin, je sors donc mon premier 7a à vue !

Ce n’était sûrement pas le 7a le plus dur du monde et il correspondait plutôt bien à mon style de grimpe mais je suis quand même bien content de rentrer à la maison avec ma petite perf’ de la journée ! C’est ensuite au tour de Yohanna de partir dans le 7a en moule et elle le sort flash, une jolie perf’ en amoureux, encore une belle journée !

Au pied des voies d'escalade, le pic nique dans les Gorges d'Ubrieux
Au pied des voies, le pic nique !

Jour 3 : Escalade à falaise de Mollans sur Ouvèze

C’est un beau week-end de printemps en Drôme Provençale. Valentin et Enzo me rejoignent à la maison pour quelques jours. Je décide de leurs montrer la belle falaise de Mollans sur Ouvèze ! On arrive à se tromper de chemin sur la marche d’approche (et croyez moi, à Mollans il faut être très fort pour se tromper sur l’approche..), mais après avoir un peu bartassé on retrouve le pied des voies et le secteur que nous allons explorer aujourd’hui, “Classe croûte”.

Arrivé sur place, on part s’échauffer dans la belle face style “emmental” de ce secteur classique ! On y grimpe d’abord sur de bon bac en léger dévers avant de finir sur une dalle à petite prise. L’escalade y est variée et très belle !

Vue depuis le secteur Classe Croûte à Mollans sur Ouvèze
Vue depuis le secteur Classe Croûte à Mollans sur Ouvèze

Socle en stock 7a

Je décide ensuite d’équiper un 7a environnant nommé “Socle en stock”. Je décortique la première parti, clairement là où le 7a se joue. Puis j’enchaîne ensuite la partie verticale et arrive sous la dernière dalle. Un petit pas de bloc sur toutes petites prises mènent aux bacs et au relais.

Enzo décide de partir dedans en moule. D’un niveau 6b max il sait ce qui l’attend mais part dedans tout sourire ! La première partie étant la plus dûr c’est dégaine par dégaine, mouvement par mouvement qu’il grimpe. Mais tous les mouvements sont faits et le voilà maintenant dans la partie verticale, un peu plus facile et il peut enfin s’exprimer et réellement grimper. Le voici maintenant sous la dalle, au repos intégral et avec le mouv’ le plus dûr à faire..

Après quelques essai, bien daubé, il décide de redescendre. Pour sa première montée dans un 7a, il aura livré un beau combat et il s’est régalé. E effet, je le comprend la voie est vraiment cool ! Je me pose alors devant la voie et en répétant tous les mouvements dans ma tête. Je décide de lui donner un bon run pour tenter d’enchaîner au premier essai.

Le départ déroule bien jusqu’à arriver sous les colos. Là il faut bien se placer, en opposition dans un sens, puis dans l’autre, serrer les colos en vertical, beaucoup de changement de pied, de la grimpe assez technique.

Escalade à La belle barre Ouest des gorges d'Ubrieux
La belle barre Ouest des gorges d’Ubrieux

J’arrive à prendre un petit repos juste avant le dernier crux, qui requiert beaucoup de gainage et de tenir des règles infâmes.. Je suis bien entamé et je sens que je suis vraiment limite mais malgrès un petit manque de gainage. Je retiens le tout et arrive à prendre le bac salvateur en fin de dévers ! La suite se passe plutôt bien. Il suffit de rester concentré et de prendre son temps, la grimpe n’excède pas le 6b jusqu’au repos intégral.

Je me pose alors sur la petite vire sous le dernier crux et tourne le dos à la falaise. Je reprend mon souffle, profite du paysage, essaye de ne penser à rien, de faire le vide.. Alors je clip la dégaine et je sais qu’il ne me reste qu’à serrer les dents sur 3 mouvements ! Je repars dedans et merci mes grands bras, j’arrive à bien verrouiller le bras gauche et aller chercher les bacs avec le meilleure prise du crux en main gauche !

Encore un 7a en poche, ça me met du baume au cœur pour la sélection du DE qui arrive à grand pas ! Je remercie les copains et c’est l’heure du chacun chez soi.. Je n’ai maintenant qu’une envie, retourner à Saint Léger et tenter d’enchaîner mon projet ! Peut être à la prochaine sortie, qui sait..
En attendant, comme toujours, merci de m’avoir lu et à la prochaine !!!!

Matériels utilisés pour ce trip escalade dans la Drôme

CATÉGORIENOM DU MODÈLEMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIS LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART ?EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE ESCALADE DANS LA DRÔME ?SI C’ÉTAIT À REFAIRE
CHAUSSURESTrident GuideMILLETL’adhérence de la gomme en Vibram et le tenu au piedAdhérence parfaite et confort optimal !Sans aucune hésitation je les reprends. Ce sont mes chaussures d’approche et de grimpe en grosse, simplement parfait.
PANTALONGravit stretch pantMILLETLéger et résistantTissu très léger et résistant, fluidité des mouvementsMon pantalon de grimpe de tous les jours, donc oui.
VESTE SOFTSHELLGamme MX Hoody MenARC’TERYXCoupe vent tout en étant respirantLiberté de mouvement optimal, le coupe vent à aussi fais ses preuves une fois au sommet.Ma veste de tous les jours. Légère, solide et surtout coupe vent. Un atout incomparable en escalade !
BAUDRIERCoraxPETZLHabitudeConfortable et porte matériels largesUn très bon baudrier que je ne changerais pour rien au monde. Je l’utilise autant en grande voie qu’en couenne et il est toujours très confortable.
MOUSQUETON À VISLime petit à vis keylockCLIMBING TECHNOLOGYPour me vacher et assurerLe pas de vis à tendance à mal ce fermer si on ne fait pas toujours attentionDu très bon matériel mais il faux être vigilant sur la fermeture comparé à d’autre mousquetons.
MOUSQUETON À VISWilliamPETZLMousqueton primaire au relaisLarge et facile à utiliserLE mousqueton que j’aime avoir sur moi. Je l’utilise principalement comme mousqueton primaire au relais où il s’avère très pratique puisque très large.
DÉGAINESPosiwire quickpackBLACK DIAMONDMes dégaines persoSuper matos, léger et fonctionnelUn super achat ! Elles répondent à toutes mes attentes tant en couenne qu’en grande voie.
DÉGAINESDégaines ralongeablePETZLUn atout majeur pour jouer avec le tirage en grande voieTrès bonne qualitéJe les ai confectionné moi même avec 2 mousque ton simple et une sangle Fin’anneau de Petzl. Super pratique !
CORDE PETZLIndispensable pour les sorties en montagneSuper qualité, légère et solide à la foisJe les recommande sans hésitation, elles sont top ! Il faut juste les user un peu au départ mais ensuite elles se manient très bien, file dans le système d’assurage sans pour autant trop filer non plus ^^
SYSTÈME D’ASSURAGEATC guideBLACK DIAMONDHabitudeTrès bon matérielLe seul hic avec le Reverso c’est la boucle d’assurage pour le second qui est selon moi mal orienté. On ce retrouve avec le reverso tourné sur le côté alors qu’on le préférerait en face de soi.
FRIENDS BLACK DIAMONDPrêt du magasin Le Yéti Spécialiste OutdoorOld school mais ça tiens le coupDu matos qui date un peu (surtout sur le design et la prise en main) mais qui reste néanmoins super pratique et très solide. Indispensable en montagne de toute façon !
COINCEURSStoper set pro 1 – 13BLACK DIAMONDConseillé par Yoann au magasinUn super produit. Prise en main facile, toute taille disponible donc beaucoup d’option de placement et très solide.Une autre partie du matos qui est indispensable en montagne, les coinceurs. Bien sur ne pas oublier les décoinceurs !
SAC DE RANDONNÉEAir contact pro 60 + 15 LDEUTERMon sac de rando / voyage habituelRésistant, confortable et grosse capacité de contenantJe l’ai depuis maintenant plusieurs années et il n’a toujours pas bougé malgrès les plusieurs randos et mon voyage au Népal. Vraiment top !
SAC D’ALPINISMEElium 30MILLETDotation du magasin « Le Yéti »Excellent matériel, léger, résistantCertainement le sac le plus agréable que j’ai pu emmener en montagne. Que ce soit en roche ou en neige, tout y est. Attache piolet, système de portage confortable et aéré, beaucoup de poche de rangement. Gros plus : ouverture latérale même avec le sac fermé sur le dessus !
SAC À CORDERocklandMILLETDotation du magasin « Le Yéti »Un sac avec une très grande capacité et des rangements adaptés à l’escaladeJ’utilise plus ce sac comme sac à dos que comme sac à corde. Il est en effet possible de fixer la corde sur le sac avec un système de scratch et j’en profite donc pour mettre tous mon matos dedans. Vraiment pas déçu, ce sac est une tuerie !
SAC À MAGNÉSIEChalk bagMILLETDotation du magasin « Le Yéti »Un grand sac à magnésieMon nouveau sac à pof. Très pratique pour toutes les disciplines pratiquées.
CHAUSSON D’ESCALADEMyo SulfurMILLETJe ne les lache plus, jusqu’à épuisement de la gomme !Facile à chausser et déchausser, confortable, techniqueJe ne pensais pas un jour trouver un mix aussi parfait ! Ces chaussons sont confortables, même en grande voie. Ils sont aussi très technique, je me sens à l’aise sur les pointes tout en étant à scratch donc facile à chausser et déchausser rapidement. Un conseil, testez les !
DOUDOUNE QUECHUAMa seule doudouneApport de chaleurAu relai, en assurant ou tout simplement pendant la pause, il est très important de rester chaud ! Rien de mieux qu’une bonne grosse doudoune pour ce sentir bien.
T-SHIRTRocklandMILLETDotation du magasin « Le Yéti »LégeretéUn petit t-shirt histoire d’être à l’aise. Très respirant, léger et strech.
BONNET   Acheté en Nouvelle ZélandeTrès chaudJe ne l’ai pas utilisé mais je ne partirais jamais sans !
GANTSFleece MittsKATHMANDUAcheté en Nouvelle ZélandeChaud et convertible en moufle – mitaineIdem pour mes gants !
TROUSSE DE SOIN  Assemblé à la maisonPremiers secourTrès important pour moi et pas que en escalade. Coupure, fracture, entorse ou autre, j’aime être prêt à tout. Du coup je me balade avec le strict nécessaire : compresse, bande, strip (sutures), pansements, antiseptique et stop sang (coagulent). La base mais ça peux sauver !
LAMPE FRONTALETikkaPETZLMa lampe depuis plus de 5 ansIncassable !Un autre outil qui est toujours dans mon sac c’est ma Tikka. Les piles ont tendance à s’user un peu vite mais à par ça elle est infatigable. Toujours dans le même état après 5 ans d’utilisation. Parfait !
BOUTEILLE ISOTHERMEVaccum Insulated Bullet FlaskKATHMANDUAcheté en Nouvelle ZélandeGarde bien la chaleurSuper important et surtout en hiver, une bonne tasse de thé ! Histoire de ce faire plaisir et de pas toujours boire du froid. Je pars jamais sans !
KIT DE SECOURCordelette, rope man et reversoPETZLPret et achatCe qu’il me faut en cas d’urgence sur la paroieSimplement le strict nécésaire de grimpe pour ce sortir des situations difficiles. La cordelette peut être utiles lors de réchappe pour faire un rappel. Le rope man permet de bloquer la corde pour aider un second ou de remonter sur un rappel coincé plus facilement. Le reverso est là en cas de besoin, si je perds mon ATC, j’étais bien content de l’avoir quand ça m’est arrivé pendant des rappels !
CRASH PADPti WrapSNAPPratique, grand mais pas tropJe ne bloc jamais sans !Un super crash ! Bonne réception, même de haut, assez léger pour sa taille et ni trop grand ni trop petit. Pour moi, c’est le top !

Laisser un commentaire